Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. // Bilan 2017

L’équipe type des fails 2017

Leur année 2017 n'a pas franchement été une grande réussite. Pourtant, ils avaient tout pour que ça marche. Voilà une belle équipe type qui sent bien la lose.

Modififié
Sur le banc
Le coach - Giampiero Ventura
Le coach - Giampiero Ventura

Le coach - Giampiero Ventura

L’Italie pleure, et son ex-sélectionneur ne sera plus jamais vu comme avant. Pour tout le pays, il demeurera l’homme qui a échoué à qualifier la grande Squadra Azzurra au Mondial 2018. Le guide suprême de cette dream-team.

Rod Fanni
Rod
Fanni

Rod Fanni

Où est le petit Rod ? Que fait-il ? Avec qui est-il ? Autant de questions sans réponses. Aux dernières nouvelles, il terminait la saison 2016-2017 en courant pour rien derrière tous les attaquants de Ligue 1 sans réussir à les arrêter. Depuis la rentrée, plus de news.

Henri Bedimo
Henri
Bedimo

Henri Bedimo

Où est le petit Henri ? Que fait-il ? Avec qui est-il ? Autant de questions sans réponses. Aux dernières nouvelles, il s'était fait bouffer dans la hiérarchie des arrières gauches de l'OM par Évra, Dória, Sakai et Amavi. Pas sûr qu'on ait la chance de le revoir jouer un jour avec le maillot marseillais...

Riyad Mahrez
Riyad
Mahrez

Riyad Mahrez

Sa présence dans cette sélection serait sévère ? Peut-être. N’empêche que l’Algérien mérite bien sa place sur le banc. D’abord parce qu’il n’a pas réussi à qualifier sa sélection pour la Coupe du monde en Russie. Ensuite parce que sa deuxième partie de saison 2016-2017 (trois buts) est un solide argument brandi par ceux qui le considèrent comme un feu de paille. Enfin parce qu’une année ne se limite pas au mois de novembre-décembre (quatre buts sur ce laps de ...

Geoffrey Jourdren
Geoffrey
Jourdren

Geoffrey Jourdren

Des taules monumentales, des mains trouées, une fin de saison scotché sur le banc à Montpellier, un transfert en Ligue 2, des interviews venues d'une autre planète, un dégagement furieux en tribunes, dix matchs de suspension... Les gardiens de but du monde entier sont prévenus : pour faire pire que l'année 2017 de Jourdren, il va falloir se lever tôt. Très tôt.

François Fillon
François
Fillon

François Fillon

Celui qui aurait dû faire revenir la droite à l'Élysée a finalement envoyé son camp plusieurs années en arrière. Les dirigeants, les idées, les alliés, tout est à refaire après la campagne présidentielle hallucinante de l'ancien Premier ministre. Clairement le genre de coéquipier qui vous plombe sur le très long terme.

Leonardo Bonucci
Leonardo
Bonucci

Leonardo Bonucci

C'est l'histoire d'une rapide descente aux enfers. Au printemps dernier, Bonucci était un des meilleurs défenseurs du monde et la BBC qu'il formait à la Juve avec Barzagli et Chiellini était imprenable. Puis un jour, tout s'est effondré. En quelques mois, Bonucci se rétame en finale de Ligue des champions, s'embrouille avec Allegri et est éjecté à l'AC Milan, puis sombre avec l'Italie en loupant la qualification au Mondial. Depuis, il végète à Milan loin de la course au ...

Dejan Lovren
Dejan
Lovren

Dejan Lovren

« Certaines personnes sont horribles. Je m'en fous qu'on dise de la merde sur moi, cela en dit plus sur les gens ! Mais c'est impossible à ignorer quand ma famille est menacée. Je ne peux l'accepter. Dégoûté. » À force d'enchaîner les matchs catastrophiques, Lovren a agacé les fans de Liverpool et certains sont allés un peu trop loin en menaçant de mort sa famille. Récemment, le Croate a aussi confié qu'il avait mal partout et qu'il prenait cinq pilules ...

Patrice Évra
Patrice
Évra

Patrice Évra

En février 2017, Patrice Évra était le capitaine de l'OM. En décembre de la même année, il n'a plus de club et tracte des voitures dans le désert sur Instagram. Que s'est-il passé entre les deux dates ? Un savant mélange de prestations odieuses, d'utilisation louche des réseaux sociaux et de Mawashi-Geri en pleine face. Tonton Patrice a creusé sa tombe tout seul, mais toujours avec le ...

Giannelli Imbula
Giannelli
Imbula

Giannelli Imbula

On l’attend toujours, le véritable rebond d’Imbula. Depuis son départ de l’Olympique de Marseille, le milieu de terrain n’y arrive pas. On pensait pourtant que son atterrissage à Stoke lui avait fait du bien. Las : après de bons débuts, le Belge s’est totalement éteint. Au point de ne pas avoir vu une seule fois le soleil sur une pelouse anglaise en 2017. Récupéré par le TFC de Pascal Dupraz, le garçon joue... Mais pas franchement bien. Ni de manière déterminée. La ...

Renato Sanches
Renato
Sanches

Renato Sanches

Quelle déchéance. Celui qui devait constituer la recrue la plus onéreuse de l’histoire du Bayern Munich (après déblocage de bonus de toutes sortes) est loin, très loin d’avoir tenu ses promesses. Peu considérée par Carlo Ancelotti, la révélation de l’Euro 2016 a carrément été prêtée à Swansea pour reprendre confiance. Peine perdue : le Portugais traîne son spleen comme jamais, et le club anglais voudrait d’ores et déjà s’en débarrasser en le refilant à ...

Douglas Costa
Douglas
Costa

Douglas Costa

C’est une déception qu’on n’attendait pas. Énorme durant sa première saison en Allemagne, le gaucher a incompréhensiblement baissé en intensité par la suite. La qualité de son année 2017 s’en est grandement ressentie : huit titularisations en Bundesliga après Noël pour un petit but, un transfert à la Juventus où il n’est pas (encore ?) titulaire indiscutable, et un seul tremblement de filet en Serie A. Reste que si la Vieille Dame a levé l’option d’achat (de 46 ...

Jesé
Jesé

Jesé

Comment ce genre de joueur a-t-il pu intéresser les dirigeants du Paris Saint-Germain ? L’énigme tient toujours. Car l’ancien du Real Madrid, prêté à Las Palmas puis à Stoke, n’a apporté aucun élément de réponse ces douze derniers mois. Lors desquels il a inscrit quatre pions... en 25 rencontres. Des statistiques à pleurer.

Kelechi Iheanacho
Kelechi
Iheanacho

Kelechi Iheanacho

Ce devait être le nouveau prince de Manchester City. L’enfant chéri qui prendrait la suite de Sergio Agüero. D’ailleurs, le petit Nigérian avait achevé 2016 avec treize caramels dans la poche toutes compétitions confondues. Et puis, Pep Guardiola a décidé de faire venir Gabriel Jesus. Et de donner de moins en moins de temps de jeu à l’avant-centre. Lequel, après avoir fait trembler les filets une dernière fois avec les Sky Blues en mars 2017, a été prié de se faire les ...

Gareth Bale
Gareth
Bale

Gareth Bale

Certes, il a encore gonflé son palmarès avec une nouvelle Ligue des champions dans la besace. Mais que les choses soient claires : le Gallois doit davantage ce titre aux prouesses de Cristiano Ronaldo qu’à ses propres prestations. Constamment blessé, Gareth ne semble pas avoir le corps adapté pour pouvoir renouer avec les sommets. Et ça ne fait rire personne.

Gardien

Geoffrey Jourdren (Montpellier, Nancy) : Des taules monumentales, des mains trouées, une fin de saison scotché sur le banc à Montpellier, un transfert en Ligue 2, des interviews venues d'une autre planète, un dégagement furieux en tribunes, dix matchs de suspension... Les gardiens de but du monde entier sont prévenus : pour faire pire que l'année 2017 de Jourdren, il va falloir se lever tôt. Très tôt.

Défenseurs

François Fillon (France) : Celui qui aurait dû faire revenir la droite à l'Élysée a finalement envoyé son camp plusieurs années en arrière. Les dirigeants, les idées, les alliés, tout est à refaire après la campagne présidentielle hallucinante de l'ancien Premier ministre. Clairement le genre de coéquipier qui vous plombe sur le très long terme.

Leonardo Bonucci (Juventus, Milan) : C'est l'histoire d'une rapide descente aux enfers. Au printemps dernier, Bonucci était un des meilleurs défenseurs du monde et la BBC qu'il formait à la Juve avec Barzagli et Chiellini était imprenable. Puis un jour, tout s'est effondré. En quelques mois, Bonucci se rétame en finale de Ligue des champions, s'embrouille avec Allegri et est éjecté à l'AC Milan, puis sombre avec l'Italie en loupant la qualification au Mondial. Depuis, il végète à Milan loin de la course au Scudetto.

Dejan Lovren (Liverpool) : « Certaines personnes sont horribles. Je m'en fous qu'on dise de la merde sur moi, cela en dit plus sur les gens ! Mais c'est impossible à ignorer quand ma famille est menacée. Je ne peux l'accepter. Dégoûté. » À force d'enchaîner les matchs catastrophiques, Lovren a agacé les fans de Liverpool et certains sont allés un peu trop loin en menaçant de mort sa famille. Récemment, le Croate a aussi confié qu'il avait mal partout et qu'il prenait cinq pilules avant chaque match. En bref, sa carrière semble être dans le même état que son corps : en morceaux.

Patrice Évra (Juventus, Marseille) : En février 2017, Patrice Évra était le capitaine de l'OM. En décembre de la même année, il n'a plus de club et tracte des voitures dans le désert sur Instagram. Que s'est-il passé entre les deux dates ? Un savant mélange de prestations odieuses, d'utilisation louche des réseaux sociaux et de Mawashi-Geri en pleine face. Tonton Patrice a creusé sa tombe tout seul, mais toujours avec le sourire.

Milieux de terrain

Giannelli Imbula (Stoke, Toulouse) : On l’attend toujours, le véritable rebond d’Imbula. Depuis son départ de l’Olympique de Marseille, le milieu de terrain n’y arrive pas. On pensait pourtant que son atterrissage à Stoke lui avait fait du bien. Las : après de bons débuts, le Belge s’est totalement éteint. Au point de ne pas avoir vu une seule fois le soleil sur une pelouse anglaise en 2017. Récupéré par le TFC de Pascal Dupraz, le garçon joue... Mais pas franchement bien. Ni de manière déterminée. La preuve : les supporters toulousains lui ont adressé une lettre ouverte pour dénoncer son manque d’investissement et ses performances en demi-teinte. Ce n’est pas le talent qui manque, pourtant...

Renato Sanches (Bayern Munich, Swansea) : Quelle déchéance. Celui qui devait constituer la recrue la plus onéreuse de l’histoire du Bayern Munich (après déblocage de bonus de toutes sortes) est loin, très loin d’avoir tenu ses promesses. Peu considérée par Carlo Ancelotti, la révélation de l’Euro 2016 a carrément été prêtée à Swansea pour reprendre confiance. Peine perdue : le Portugais traîne son spleen comme jamais, et le club anglais voudrait d’ores et déjà s’en débarrasser en le refilant à l’envoyeur. Heureusement, l’espoir n’a que vingt ans...

Douglas Costa (Bayern Munich) : C’est une déception qu’on n’attendait pas. Énorme durant sa première saison en Allemagne, le gaucher a incompréhensiblement baissé en intensité par la suite. La qualité de son année 2017 s’en est grandement ressentie : huit titularisations en Bundesliga après Noël pour un petit but, un transfert à la Juventus où il n’est pas (encore ?) titulaire indiscutable, et un seul tremblement de filet en Serie A. Reste que si la Vieille Dame a levé l’option d’achat (de 46 millions d’euros, quand même), c’est parce que le bonhomme est en train de revenir. 2018 promet.

Attaquants

Jesé (Las Palmas, Stoke) : Comment ce genre de joueur a-t-il pu intéresser les dirigeants du Paris Saint-Germain ? L’énigme tient toujours. Car l’ancien du Real Madrid, prêté à Las Palmas puis à Stoke, n’a apporté aucun élément de réponse ces douze derniers mois. Lors desquels il a inscrit quatre pions... en 25 rencontres. Des statistiques à pleurer.

Kelechi Iheanacho (Manchester City, Leicester) : Ce devait être le nouveau prince de Manchester City. L’enfant chéri qui prendrait la suite de Sergio Agüero. D’ailleurs, le petit Nigérian avait achevé 2016 avec treize caramels dans la poche toutes compétitions confondues. Et puis, Pep Guardiola a décidé de faire venir Gabriel Jesus. Et de donner de moins en moins de temps de jeu à l’avant-centre. Lequel, après avoir fait trembler les filets une dernière fois avec les Sky Blues en mars 2017, a été prié de se faire les dents chez les Foxes. Sauf qu’aujourd’hui, la bouche de Kelechi est remplie de caries. À Leicester, il reste muet (hormis un goal en coupe) et doit parfois évoluer avec les U23. C’est de son âge, après tout.

Gareth Bale (Real Madrid) : Certes, il a encore gonflé son palmarès avec une nouvelle Ligue des champions dans la besace. Mais que les choses soient claires : le Gallois doit davantage ce titre aux prouesses de Cristiano Ronaldo qu’à ses propres prestations. Constamment blessé, Gareth ne semble pas avoir le corps adapté pour pouvoir renouer avec les sommets. Et ça ne fait rire personne.

Remplaçants

Le coach - Giampiero Ventura (Italie) : L’Italie pleure, et son ex-sélectionneur ne sera plus jamais vu comme avant. Pour tout le pays, il demeurera l’homme qui a échoué à qualifier la grande Squadra Azzurra au Mondial 2018. Le guide suprême de cette dream-team.

Rod Fanni (Marseille) : Où est le petit Rod ? Que fait-il ? Avec qui est-il ? Autant de questions sans réponses. Aux dernières nouvelles, il terminait la saison 2016-2017 en courant pour rien derrière tous les attaquants de Ligue 1 sans réussir à les arrêter. Depuis la rentrée, plus de news.

Henri Bedimo (Marseille) : Où est le petit Henri ? Que fait-il ? Avec qui est-il ? Autant de questions sans réponses. Aux dernières nouvelles, il s'était fait bouffer dans la hiérarchie des arrières gauches de l'OM par Évra, Dória, Sakai et Amavi. Pas sûr qu'on ait la chance de le revoir jouer un jour avec le maillot marseillais...

Riyad Mahrez (Leicester) : Sa présence dans cette sélection serait sévère ? Peut-être. N’empêche que l’Algérien mérite bien sa place sur le banc. D’abord parce qu’il n’a pas réussi à qualifier sa sélection pour la Coupe du monde en Russie. Ensuite parce que sa deuxième partie de saison 2016-2017 (trois buts) est un solide argument brandi par ceux qui le considèrent comme un feu de paille. Enfin parce qu’une année ne se limite pas au mois de novembre-décembre (quatre buts sur ce laps de temps). Pas de quoi se Mahrez.



Par Alexandre Doskov et Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:56 Pronostic Bayern Munich Real Madrid : 10€ offerts sans dépôt et 450€ à gagner il y a 22 minutes Ce papy fan du Napoli devient fou sur le but de Koulibaly (via Facebook SO FOOT)
il y a 2 heures Football Recall, épisode 16 : L'après-Wenger, Neymar au Mondial et l'histoire du Soudanais sans club il y a 4 heures Les ultras de l'OM provoquent Jean-Michel Aulas (via Facebook SO FOOT) il y a 13 heures Trois matchs ferme pour Adil Rami et Anthony Lopes 189
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:10 Pourquoi tout le monde kiffe Les Herbiers (via Facebook SO FOOT) lundi 23 avril Le top 5 des joueurs les mieux payés cette saison 32 lundi 23 avril Gilberto Moraes tacle le crâne de son adversaire 9 lundi 23 avril Ronaldinho taille Luis Fernandez, qui lui répond 75 lundi 23 avril Maradona rend hommage à Kalidou Koulibaly (via Facebook SO FOOT) lundi 23 avril La folie des fans du Napoli dans les rues de Naples (via Facebook SO FOOT)