1. // Journée mondiale de l’épargne

L'équipe type des endettés

« L’argent ne fait pas le bonheur. » Surtout quand on ne sait pas le gérer et qu’on le dépense donc sans compter. Si en plus, vous avez du talent, vous êtes anglais et attiré par l’alcool, ça vire au vinaigre. Tristesse infinie.

Modififié
2k 36
Sur le banc
David James
David
James

David James

Calamity James a amassé autant de millions d’euros qu’il a réalisé de cagades. Autant dire que ça fait un joli pactole. N’empêche qu’en novembre 2014, le portier s’est vu contraint de vendre des souvenirs personnels pour éponger ses dettes. On avait pourtant l’impression d’avoir affaire à un type simple.

Tony Silva
Tony
Silva

Tony Silva

Un cœur brisé et tout fout le camp. L’amour, la dame, les enfants et les comptes bancaires qui vont avec. Sans compter que le football s’en fout des histoires de love. Lille en est ainsi venu à lui réclamer 1,2 million d’euros pour une sombre affaire de transfert. Tiens bon, Tony.

Garrincha
Garrincha

Garrincha

Un autre exemple des ravages de l’alcool et de la dépression. La recette de son jubilé repoussera seulement l'instant fatidique. Regrets éternels.

Andy van der Meyde
Andy van
der Meyde

Andy van der Meyde

«  Il m’en fallait toujours plus. Une Lamborghini ? Allons-y. Une Ferrari ? Allons-y aussi. » Le problème, c’est qu’Andy n’aimait pas que les voitures de sport. S’il disait oui à tout, la mauvaise période est désormais passée. La conclusion du principal intéressé : «  L’argent peut être un fardeau. »

José Touré
José
Touré

José Touré

(Alcool + drogue + dépression) - $ = (délits + prison X agent qui s’en va) / $$$$. Sauf qu’on est tous capables de renaître de nos cendres.

Samuel Ipoua
Samuel
Ipoua

Samuel Ipoua

Le chômage se vit parfois très mal. Comme pour Samuel, fauché, sans femme ni travail, qui passait son temps dans les tribunaux à regarder des procès. Sauf qu'on est tous capables de renaître de nos cendres.

Brad Friedel
Brad
Friedel

Brad Friedel

On peut toucher un salaire mensuel de footballeur jusqu’à quarante-cinq ans, avoir porté le maillot de son pays pendant douze ans et connaître des fins de mois difficiles. C’est le cas pour le portier américain, inscrit sur la liste de Xpro, une association qui soutient les joueurs de football professionnel. Il fait donc partie des footeux ruinés qui, selon le groupe, seraient plus nombreux qu'on ne le pense – trois joueurs sur cinq. Sa dette a culminé à un million de livres. ...

John Riise
John
Riise

John Riise

Le CDD, c’est précaire. Avec huit employeurs différents et autant de contrats, l’ancien de Monaco en a fait l’amère expérience. Suffit de se laisser aller à quelques achats inutiles, de voir sa femme foutre le camp et de subir un divorce pour que les choses tournent mal. Heureusement, il existe désormais l’Inde.

Andreas Brehme
Andreas
Brehme

Andreas Brehme

D’une Coupe du monde à rien. Seul buteur de la finale 1990, le défenseur s’est vu proposer une vingtaine d’années plus tard un boulot de laveur de toilettes pour se refaire. Malgré une maison de huit chambres mise en vente et estimée à environ 2,5 millions d’euros, le champion devait encore récemment 400 000 euros à une entreprise de consulting. Il faut dire que le bonhomme était parfois un poil excessif. « Il pouvait par exemple rejoindre Milan en voiture ...

Joachim Fernandez
Joachim
Fernandez

Joachim Fernandez

Le pire scénario possible. En perçant très (trop ?) tôt dans le monde du ballon rond, Fernandez signait sans le savoir son arrêt de mort. Donnant tout à sa famille et distribuant sans compter, l’ex-Girondin a terminé SDF, dans le froid. Il en est décédé.

Aly Cissokho
Aly
Cissokho

Aly Cissokho

Difficile de gérer ses billets quand on n’en a pas l’habitude. Le latéral, qui gagnait seulement 1000 euros mensuels à Gueugnon, multiplie son salaire par soixante en six mois, lorsqu’il signe à Porto. Puis par 200 quand Lyon le recrute. Malheureusement, sa banque place son argent dans des plans foireux et gaspille ses euros gagnés par la force de ses pieds. Heureusement, il y a ...

Éric Djemba-Djemba
Éric
Djemba-Djemba

Éric Djemba-Djemba

Déclaré en faillite personnelle, 600 000 balles réclamées par le fisc anglais... L’année 2008 n’est pas la meilleure de l’ancien milieu de Manchester United. Heureusement, il y eut le Qatar et l’Inde. Et aujourd’hui Châteaubriant.

Jay-Jay Okocha
Jay-Jay
Okocha

Jay-Jay Okocha

L’histoire n’est pas connue. Pourtant, Jay-Jay, grassement payé au PSG grâce à des salaires pas toujours déclarés, a un peu craqué lors de la fin de sa carrière. Durant son passage à Hull City, le Nigérian aurait écoulé pas mal de pièces au casino. Un dernier kiff pour la route, quoi.

Jean-Marc Bosman
Jean-Marc
Bosman

Jean-Marc Bosman

« Mon avocat actuel m’a dit : "À ta place, je n’aurais rien demandé, à part 0,5% sur chaque transfert après l’arrêt." » Si cela avait été accepté, JMB serait milliardaire et aurait empoché bien davantage que les 800 000 euros bruts. Peut-être ne se désolerait-il pas avec cette triste phrase : « Il me reste une maison qui doit valoir dans les 475 000 euros. À l’époque, elle en valait 150 000. Ce n’est pas la maison de Jennifer ...

Paul Gascoigne
Paul
Gascoigne

Paul Gascoigne

Du talent, de l’alcool, de la gloire, de l’alcool, du football, de l’alcool, des femmes, de l’alcool, de la folie, de l’alcool, du plaisir, de l’alcool, de la tristesse, de l’alcool, des sorties, de l’alcool... « J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool, les filles et les voitures de sport. Le reste, je l'ai gaspillé » , disait George Best. Du génie, ...

Christian Vieri
Christian
Vieri

Christian Vieri

Seize millions d'euros. C’est la somme qu’aurait perdue Bobo en jouant au poker et en se montrant peu inspiré avec sa boîte immobilière. Sans oublier les cadeaux offerts aux jolies demoiselles. Mais lui ne s’en sort pas trop mal, contrairement à d’autres.

George Best
George
Best

George Best

Voir Paul Gascoigne. Le RIP en plus.

Brad Friedel (États-Unis) : On peut toucher un salaire mensuel de footballeur jusqu’à quarante-cinq ans, avoir porté le maillot de son pays pendant douze ans et connaître des fins de mois difficiles. C’est le cas pour le portier américain, inscrit sur la liste de Xpro, une association qui soutient les joueurs de football professionnel. Il fait donc partie des footeux ruinés qui, selon le groupe, seraient plus nombreux qu'on ne le pense – trois joueurs sur cinq. Sa dette a culminé à un million de livres. Ce qui fait beaucoup d’argent. Et ce qui donne deux tentatives de suicide.

John Riise (Chennaiyin FC) : Le CDD, c’est précaire. Avec huit employeurs différents et autant de contrats, l’ancien de Monaco en a fait l’amère expérience. Suffit de se laisser aller à quelques achats inutiles, de voir sa femme foutre le camp et de subir un divorce pour que les choses tournent mal. Heureusement, il existe désormais l’Inde.

Andreas Brehme (Allemagne) : D’une Coupe du monde à rien. Seul buteur de la finale 1990, le défenseur s’est vu proposer une vingtaine d’années plus tard un boulot de laveur de toilettes pour se refaire. Malgré une maison de huit chambres mise en vente et estimée à environ 2,5 millions d’euros, le champion devait encore récemment 400 000 euros à une entreprise de consulting. Il faut dire que le bonhomme était parfois un poil excessif. « Il pouvait par exemple rejoindre Milan en voiture juste pour le plaisir de conduire sa Mercedes  » , raconte Xavi Aguado, un de ses anciens partenaires à... Saragosse. On vous laisse imaginer le reste.

Joachim Fernandez (Sénégal) : Le pire scénario possible. En perçant très (trop ?) tôt dans le monde du ballon rond, Fernandez signait sans le savoir son arrêt de mort. Donnant tout à sa famille et distribuant sans compter, l’ex-Girondin a terminé SDF, dans le froid. Il en est décédé.

Aly Cissokho (Aston Villa) : Difficile de gérer ses billets quand on n’en a pas l’habitude. Le latéral, qui gagnait seulement 1000 euros mensuels à Gueugnon, multiplie son salaire par soixante en six mois, lorsqu’il signe à Porto. Puis par 200 quand Lyon le recrute. Malheureusement, sa banque place son argent dans des plans foireux et gaspille ses euros gagnés par la force de ses pieds. Heureusement, il y a l’Angleterre.

Éric Djemba-Djemba (Voltigeurs de Châteaubriant) : Déclaré en faillite personnelle, 600 000 balles réclamées par le fisc anglais... L’année 2008 n’est pas la meilleure de l’ancien milieu de Manchester United. Heureusement, il y eut le Qatar et l’Inde. Et aujourd’hui Châteaubriant.

Jay-Jay Okocha (Nigeria) : L’histoire n’est pas connue. Pourtant, Jay-Jay, grassement payé au PSG grâce à des salaires pas toujours déclarés, a un peu craqué lors de la fin de sa carrière. Durant son passage à Hull City, le Nigérian aurait écoulé pas mal de pièces au casino. Un dernier kiff pour la route, quoi.

Jean-Marc Bosman (Belgique) : « Mon avocat actuel m’a dit : "À ta place, je n’aurais rien demandé, à part 0,5% sur chaque transfert après l’arrêt." » Si cela avait été accepté, JMB serait milliardaire et aurait empoché bien davantage que les 800 000 euros bruts. Peut-être ne se désolerait-il pas avec cette triste phrase : « Il me reste une maison qui doit valoir dans les 475 000 euros. À l’époque, elle en valait 150 000. Ce n’est pas la maison de Jennifer Lopez, hein. » Juste sa chambre d’amis.

Paul Gascoigne (Angleterre) : Du talent, de l’alcool, de la gloire, de l’alcool, du football, de l’alcool, des femmes, de l’alcool, de la folie, de l’alcool, du plaisir, de l’alcool, de la tristesse, de l’alcool, des sorties, de l’alcool... « J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool, les filles et les voitures de sport. Le reste, je l'ai gaspillé » , disait George Best. Du génie, aussi.

Christian Vieri (Italie) : Seize millions d'euros. C’est la somme qu’aurait perdue Bobo en jouant au poker et en se montrant peu inspiré avec sa boîte immobilière. Sans oublier les cadeaux offerts aux jolies demoiselles. Mais lui ne s’en sort pas trop mal, contrairement à d’autres.

George Best (Manchester United) : Voir Paul Gascoigne. Le RIP en plus.

Remplaçants

David James (Bristol) : Calamity James a amassé autant de millions d’euros qu’il a réalisé de cagades. Autant dire que ça fait un joli pactole. N’empêche qu’en novembre 2014, le portier s’est vu contraint de vendre des souvenirs personnels pour éponger ses dettes. On avait pourtant l’impression d’avoir affaire à un type simple.

Tony Silva (Sénégal) : Un cœur brisé et tout fout le camp. L’amour, la dame, les enfants et les comptes bancaires qui vont avec. Sans compter que le football s’en fout des histoires de love. Lille en est ainsi venu à lui réclamer 1,2 million d’euros pour une sombre affaire de transfert. Tiens bon, Tony.

Garrincha (Brésil) : Un autre exemple des ravages de l’alcool et de la dépression. La recette de son jubilé repoussera seulement l'instant fatidique. Regrets éternels.

Andy van der Meyde (Pays-Bas) : «  Il m’en fallait toujours plus. Une Lamborghini ? Allons-y. Une Ferrari ? Allons-y aussi. » Le problème, c’est qu’Andy n’aimait pas que les voitures de sport. S’il disait oui à tout, la mauvaise période est désormais passée. La conclusion du principal intéressé : «  L’argent peut être un fardeau. »

José Touré (France) : (Alcool + drogue + dépression) - $ = (délits + prison X agent qui s’en va) / $$$$. Sauf qu’on est tous capables de renaître de nos cendres.

Samuel Ipoua (Cameroun) : Le chômage se vit parfois très mal. Comme pour Samuel, fauché, sans femme ni travail, qui passait son temps dans les tribunaux à regarder des procès. Sauf qu'on est tous capables de renaître de nos cendres.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

3 footeux sur 5? C'est pas étonnant. La plupart vient des bas fonds et ne sait pas gérer tout cet argent.

Les tentations, les prédateurs, il faut beaucoup d'intelligence pour y échapper.

D'autant plus que cette manne leur tombe dessus à un très jeune age.

Sans le soutien d'une famille avisée ou d'un agent honnête, c'est la cata assurée.
Je suis le seul à avoir une nouvelle pub sur le côté, qui cache partiellement le titre des brèves?
Nan parce qu'il y a quand même des limites...
Du beau petit monde... j'aurais rajouté Bruno Bellone et Raynald Pedros...
1 réponse à ce commentaire.
Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
Même pas une petit place pour Stéphane Guivarc'h et sa vente de piscine en Bretagne Sud ?
Il est pas du tout ruiné, il fait ca pour s'occuper...
Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
Ah bon ?
Car j'avais lu justement qu'il faisait ça par nécessité
Le petit commerce c'était la reconversion naturelle des footballeurs les plus avisés, avant que les salaires n'explosent dans les années 2000.
4 réponses à ce commentaire.
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 1
Bosman n'a que ce qu'il mérite^^
Lasourceprochedudossier Niveau : CFA2
J'ai pensé la même chose. Karma is a bitch.
Syr_Odanus Niveau : CFA
C'est vrai que c'est normal qu'un club puisse retenir un joueur en fin de contrat, contre son gré et sans le payer. Logique.
Et Glassmann? (qui pourrait aussi figurer dans cette liste)
3 réponses à ce commentaire.
Sympa. Y avait Lassana Diarra aussi qui aurait pu rentrer dans le lot.
 //  20:33  //  Aficionado de la Thaïlande
N'anticipe pas :-)
Note : 2
J'anticipe pas. Il a une dette de 10M d'euros au cul je te rappelle...
 //  20:33  //  Aficionado de la Thaïlande
N'anticipe pas :-)
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Bien qu'il ait pris une sacrée option pour faire partie de cette équipe, Lassana a l'avantage d'être à une époque dans laquelle l'Angleterre, l'Inde, la Chine, le Qatar et les Emirats Arabes Unis existent.
4 réponses à ce commentaire.
Delaye et du persil Niveau : Loisir
Il est ou Ballack et son désir de réduire une amende de vitesse de 90 % car il n'était pas en mesure de payer 10 000 euros ?
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
David James j'ai vu passer sa vente sur ebay, c'était très bizarre, on y trouvait pêle-mêle ses souvenirs (maillots persos et ceux d'autres joueurs) mais aussi des jouets d'enfants etc. Brrr..
Note : 2
Belle équipe type quand même. Au début j'ai tiqué quand j'ai vu Garrincha remplaçant, après je me suis dit ok c'est quand même Gascoigne le titulaire.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Oui mais non... Garrincha ne peut pas être remplaçant (on parle du plus grand ailier de tous les temps, là) ! ;)
Alain, niveau chutes, rechutes et hospices j'ai quand même l'impression que Gazza fait plus fort que "la Joie du Peuple". Gascoigne doit dire merci à la médecine d'être encore de ce monde. Pour moins que ca, Mané s'est envolé aux cieux, dans les bras de la Tina Turner locale.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Note : 1
Ah Garrincha et Elza Soares, quelle histoire !!!
Sinon je rigolais bien sûr, c'était juste une boutade pour souligner que Garrincha ne pouvait qu'être titulaire, quelle que soit l'équipe dont on parle (le Brésil, Botafogo, les endettés ou les alcooliques). ;)
3 réponses à ce commentaire.
Vous avez quand même ressuscité Tony Silva dans mon esprit, So Foot...Fortiche !
Sacré gardien quand même, un peu avant Landreau puis Enyeama au LOSC !
 //  20:35  //  Aficionado de la Thaïlande
J connaissais pas l'histoire du défenseur sénégalais mais c'est triste, il donne il donne et finit par creuver dans la rue...
Faut ajouter Vitor Baia.
Emile Louis la tournante Niveau : DHR
Jérôme Kerviel en directeur sportif
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Juste un truc : Garrincha ne peut être remplaçant d'aucune équipe, quelle qu'elle soit... Sa place est sur le terrain et sur l'aile droite, point final !
Sinon, incroyable l'histoire de Brehme (je l'avais découvert dans votre dossier sur la version papier) !
charleybrown Niveau : District
En fait @Florian Cadu, t'as littéralement été débauché de ce site de merde qu'est pause-sport.com (cf http://www.pause-sport.com/top-25-sport … -carriere/), ce qui explique le niveau de tes articles.
sylvester.stalin Niveau : District
Ca me fait penser à Mutu. Il devait 17 million à chelsea + c'est encore fait viré plus tard. Mais il pouvait peut être se le permettre
HerbyCohen Niveau : CFA2
Et Didi Hamann alors?!
Barton_fink Niveau : DHR
Bernard Pardo aussi avec sa baignoire aux robinets en or
Je ne pensais que Cissokho, étant encore en activité, était ruiné. Surtout après après avoir fait Porto, Lyon, Valence et Aston Villa et en n'ayant QUE 29 ans, donc la possibilité de se refaire en se barrant Qatar ou aux Emirats pour un big salaire pendant 2-3 ans voire pendant le reste de sa carrière...
Plus qu'un agent véreux c'est un coach de vie qu'il leur faut, trois règles simples
-une seule voiture de luxe tu poseederas
-les wags tu sodomiseras afin d'éviter la chienlit des gosses a 20ans
-jamais Oh grand jamais tu ne te mariera afin de ne pas diviser ton salaire en 2 avec une pute de la real tv

C'est tout c'est pas compliqué ...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 36