Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Qualifications
  3. // 4e journée
  4. //

L'équipe type des éliminatoires

La quatrième journée des éliminatoires à l'Euro 2016 est terminée. Et des surprises, il y en a eu : les îles Féroé vont gagner en Grèce, Saint-Marin prend un point, les Pays-Bas en collent six à la Lettonie, Zlatan marque, et la République tchèque continue son perfect.

Sur le banc
Arjen
Robben

Arjen Robben

Deux buts, une passe décisive. Visiblement, le joueur du Bayern a tenu à envoyer un message d'amour à son sélectionneur. À sa façon.

Jóan
Edmundsson

Jóan Edmundsson

Un but pour une victoire 1-0. Rien d'exceptionnel ? Bah si, car ce but marqué par Edmundsson a permis aux îles Féroé de l'emporter face à la Grèce. Un nom que n'est d'ailleurs pas prêt d'oublier Ranieri, viré dans la foulée par la Fédération grecque. On ne passe pas tous les mêmes soirées, hein.

Zlatan
Ibrahimović

Zlatan Ibrahimović

Oui, Zlatan n'avait plus joué depuis six semaines, si on fait abstraction des 25 minutes qu'il a disputées dimanche dernier, contre l'OM. Pourtant, le Z était bien titulaire, samedi soir, à la pointe de l'attaque suédoise. Et il ne lui a pas fallu plus de neuf minutes pour ouvrir le score. Incassable.

Håvard
Nordtveit

Håvard Nordtveit

Que ce fut dur pour la Norvège face à l'Azerbaïdjan ! Heureusement que Nordtveit était là pour placer une tête victorieuse à la demi-heure de jeu.

Shaun
Maloney

Shaun Maloney

Le corner à la rémoise, voilà une combinaison qui insupporte plus d'un footballeur. Pourtant, Maloney devrait faire changer d'avis pas mal de personnes, vu le but qu'il a claqué vendredi, avec l'Écosse. Une combinaison folle sur corner, et un pion magnifique. Le seul de la rencontre, en plus.

Petr
Čech

Petr Čech

Heureusement pour lui, sa boulette n'a pas eu trop d'incidence car la République tchèque a réussi à s'imposer 2-1, mais tout de même, on se dit qu'il est temps que l'homme au casque aille voir ailleurs. Histoire de s'entretenir.

Giedrius
Arlauskis

Giedrius Arlauskis

Alors que son équipe arrive à tenir le nul face à la Suisse, Arlauskis décide d'animer le match à sa manière. Sur un corner helvète, le gardien du Steaua Bucarest tente de dégager la balle des deux poings. Dommage pour lui, ça finit en CSC ridicule. Et le pire, c'est que derrière, les Suisses en mettront trois autres. Aïe.

Paul
Papp

Paul Papp

Face à l'Irlande du Nord, le défenseur roumain a fait une Lilian Thuram. Un doublé en cinq minutes et une victoire 2-0 de la Roumanie. Des nouvelles de Davor Šuker, au fait ?

Yogan
Santos

Yogan Santos

Face à l'Allemagne, Gibraltar n'a pas vraiment eu l'occasion de toucher le ballon. Encore moins de marquer un but, donc. Fatigué du scénario, Santos a décidé d'en planter un quand même. Contre son camp, par contre.

Clayton
Failla

Clayton Failla

Décidément, ce week-end était celui des petites nations. Après la victoire du Liechtenstein et le nul de Saint-Marin, c'est Malte qui a réussi à ramener un point de son déplacement en Bulgarie. Un point que les Maltais doivent à leur défenseur, Clayton Failla, auteur du penalty égalisateur.

Franz
Burgmeier

Franz Burgmeier

On ne va pas se mentir, le Liechtenstein ne fait pas partie des grandes nations du football. Alors quand Burgmeier offre la victoire aux siens d'un délicieux coup franc, c'est toute une nation qui est contente.

Giorgos
Efrem

Giorgos Efrem

Face aux grandes nations, ce n'est pas toujours facile pour Chypre. Alors, quand ils jouent face à une équipe comme Andorre, les Chypriotes se vengent. Sans pitié, Georgios Efrem a claqué un triplé. Un peu comme cet élève de 4e qui va gifler des CM1, en gros.

Marouane
Fellaini

Marouane Fellaini

La Belgique n'a pas trouvé la solution pour s'imposer face au pays de Galles. Sans doute agacé par le déroulé de la rencontre, Fellaini a balancé son coude dans la gueule de Joe Allen. Et sans prendre de rouge, svp.

Xherdan
Shaqiri

Xherdan Shaqiri

La star de l'équipe suisse, c'est lui. Et Shaqiri ne déçoit pas, généralement. Samedi, le Bavarois a claqué son petit doublé : une tête et une Madjer. Le plus costaud de la bande, quoi.

Isco

Isco

Quand il décide de jouer, le petit Madrilène est tout simplement fabuleux. Un peu comme la frappe qu'il a déclenchée, samedi, face à la Biélorussie, pour ouvrir le score. La toile d'araignée, pour lui.

Andriy
Yarmolenko

Andriy Yarmolenko

Face au Luxembourg, l'Ukraine n'a pas fait de détails. Une victoire 3-0, nette et sans bavure. Et on dit merci qui ? Merci, Yarmolenko, évidemment. Le buteur du Dynamo Kiev y est allé de son triplé, tranquille.

Danny
Welbeck

Danny Welbeck

Ce devait être la soirée de Wayne Rooney. Il faut dire que le Mancunien fêtait sa 100e sélection avec les Three Lions, pourtant, même si Shrek a marqué, c'est bien Danny Welbeck qui a été le héros anglais de la soirée. Un doublé dont un but à la suite d'un superbe une-deux avec Sterling et une victoire 3-1 des Anglais. Reste plus qu'à faire pareil avec Arsenal, ...

Giedrius Arlauskis (Lituanie) Alors que son équipe arrive à tenir le nul face à la Suisse, Arlauskis décide d'animer le match à sa manière. Sur un corner helvète, le gardien du Steaua Bucarest tente de dégager la balle des deux poings. Dommage pour lui, ça finit en CSC ridicule. Et le pire, c'est que derrière, les Suisses en mettront trois autres. Aïe.

Paul Papp (Roumanie) Face à l'Irlande du Nord, le défenseur roumain a fait une Lilian Thuram. Un doublé en cinq minutes et une victoire 2-0 de la Roumanie. Des nouvelles de Davor Šuker, au fait ?

Yogan Santos (Gibraltar) Face à l'Allemagne, Gibraltar n'a pas vraiment eu l'occasion de toucher le ballon. Encore moins de marquer un but, donc. Fatigué du scénario, Santos a décidé d'en planter un quand même. Contre son camp, par contre.

Clayton Failla (Malte) Décidément, ce week-end était celui des petites nations. Après la victoire du Liechtenstein et le nul de Saint-Marin, c'est Malte qui a réussi à ramener un point de son déplacement en Bulgarie. Un point que les Maltais doivent à leur défenseur, Clayton Failla, auteur du penalty égalisateur.

Franz Burgmeier (Liechtenstein) On ne va pas se mentir, le Liechtenstein ne fait pas partie des grandes nations du football. Alors quand Burgmeier offre la victoire aux siens d'un délicieux coup franc, c'est toute une nation qui est contente.

Giorgos Efrem (Chypre) Face aux grandes nations, ce n'est pas toujours facile pour Chypre. Alors, quand ils jouent face à une équipe comme Andorre, les Chypriotes se vengent. Sans pitié, Georgios Efrem a claqué un triplé. Un peu comme cet élève de 4e qui va gifler des CM1, en gros.

Marouane Fellaini (Belgique) La Belgique n'a pas trouvé la solution pour s'imposer face au pays de Galles. Sans doute agacé par le déroulé de la rencontre, Fellaini a balancé son coude dans la gueule de Joe Allen. Et sans prendre de rouge, svp.

Xherdan Shaqiri (Suisse) La star de l'équipe suisse, c'est lui. Et Shaqiri ne déçoit pas, généralement. Samedi, le Bavarois a claqué son petit doublé : une tête et une Madjer. Le plus costaud de la bande, quoi.

Isco (Espagne) Quand il décide de jouer, le petit Madrilène est tout simplement fabuleux. Un peu comme la frappe qu'il a déclenchée, samedi, face à la Biélorussie, pour ouvrir le score. La toile d'araignée, pour lui.

Andriy Yarmolenko (Ukraine) Face au Luxembourg, l'Ukraine n'a pas fait de détails. Une victoire 3-0, nette et sans bavure. Et on dit merci qui ? Merci, Yarmolenko, évidemment. Le buteur du Dynamo Kiev y est allé de son triplé, tranquille.

Danny Welbeck (Angleterre) Ce devait être la soirée de Wayne Rooney. Il faut dire que le Mancunien fêtait sa 100e sélection avec les Three Lions, pourtant, même si Shrek a marqué, c'est bien Danny Welbeck qui a été le héros anglais de la soirée. Un doublé dont un but à la suite d'un superbe une-deux avec Sterling et une victoire 3-1 des Anglais. Reste plus qu'à faire pareil avec Arsenal, Danny.

Remplaçants :

Arjen Robben (Pays-Bas) Deux buts, une passe décisive. Visiblement, le joueur du Bayern a tenu à envoyer un message d'amour à son sélectionneur. À sa façon.

Jóan Edmundsson (Îles Féroé) Un but pour une victoire 1-0. Rien d'exceptionnel ? Bah si, car ce but marqué par Edmundsson a permis aux îles Féroé de l'emporter face à la Grèce. Un nom que n'est d'ailleurs pas prêt d'oublier Ranieri, viré dans la foulée par la Fédération grecque. On ne passe pas tous les mêmes soirées, hein.

Zlatan Ibrahimović (Suède) Oui, Zlatan n'avait plus joué depuis six semaines, si on fait abstraction des 25 minutes qu'il a disputées dimanche dernier, contre l'OM. Pourtant, le Z était bien titulaire, samedi soir, à la pointe de l'attaque suédoise. Et il ne lui a pas fallu plus de neuf minutes pour ouvrir le score. Incassable.

Håvard Nordtveit (Norvège) Que ce fut dur pour la Norvège face à l'Azerbaïdjan ! Heureusement que Nordtveit était là pour placer une tête victorieuse à la demi-heure de jeu.

Shaun Maloney (Écosse) Le corner à la rémoise, voilà une combinaison qui insupporte plus d'un footballeur. Pourtant, Maloney devrait faire changer d'avis pas mal de personnes, vu le but qu'il a claqué vendredi, avec l'Écosse. Une combinaison folle sur corner, et un pion magnifique. Le seul de la rencontre, en plus.

Petr Čech (République tchèque) Heureusement pour lui, sa boulette n'a pas eu trop d'incidence car la République tchèque a réussi à s'imposer 2-1, mais tout de même, on se dit qu'il est temps que l'homme au casque aille voir ailleurs. Histoire de s'entretenir.

Pier-Angelo Manzaroli (Saint-Marin) 61 matchs. Voilà la série de défaites qu'ont interrompue les joueurs de Saint-Marin, samedi, face à l'Estonie. De quoi donner le sourire à leur sélectionneur, Pierangelo Manzaroli, forcément.



Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 13:11 Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti ce mardi Hier à 16:35 Nainggolan prend sa retraite internationale 84
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
dimanche 20 mai Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 90