1. //
  2. // Qualifications
  3. // 4e journée
  4. //

L'équipe type des éliminatoires

La quatrième journée des éliminatoires à l'Euro 2016 est terminée. Et des surprises, il y en a eu : les îles Féroé vont gagner en Grèce, Saint-Marin prend un point, les Pays-Bas en collent six à la Lettonie, Zlatan marque, et la République tchèque continue son perfect.

5 13
Sur le banc
Arjen
Robben

Arjen Robben

Deux buts, une passe décisive. Visiblement, le joueur du Bayern a tenu à envoyer un message d'amour à son sélectionneur. À sa façon.

Jóan
Edmundsson

Jóan Edmundsson

Un but pour une victoire 1-0. Rien d'exceptionnel ? Bah si, car ce but marqué par Edmundsson a permis aux îles Féroé de l'emporter face à la Grèce. Un nom que n'est d'ailleurs pas prêt d'oublier Ranieri, viré dans la foulée par la Fédération grecque. On ne passe pas tous les mêmes soirées, hein.

Zlatan
Ibrahimović

Zlatan Ibrahimović

Oui, Zlatan n'avait plus joué depuis six semaines, si on fait abstraction des 25 minutes qu'il a disputées dimanche dernier, contre l'OM. Pourtant, le Z était bien titulaire, samedi soir, à la pointe de l'attaque suédoise. Et il ne lui a pas fallu plus de neuf minutes pour ouvrir le score. Incassable.

Håvard
Nordtveit

Håvard Nordtveit

Que ce fut dur pour la Norvège face à l'Azerbaïdjan ! Heureusement que Nordtveit était là pour placer une tête victorieuse à la demi-heure de jeu.

Shaun
Maloney

Shaun Maloney

Le corner à la rémoise, voilà une combinaison qui insupporte plus d'un footballeur. Pourtant, Maloney devrait faire changer d'avis pas mal de personnes, vu le but qu'il a claqué vendredi, avec l'Écosse. Une combinaison folle sur corner, et un pion magnifique. Le seul de la rencontre, en plus.

Petr
Čech

Petr Čech

Heureusement pour lui, sa boulette n'a pas eu trop d'incidence car la République tchèque a réussi à s'imposer 2-1, mais tout de même, on se dit qu'il est temps que l'homme au casque aille voir ailleurs. Histoire de s'entretenir.

Giedrius
Arlauskis

Giedrius Arlauskis

Alors que son équipe arrive à tenir le nul face à la Suisse, Arlauskis décide d'animer le match à sa manière. Sur un corner helvète, le gardien du Steaua Bucarest tente de dégager la balle des deux poings. Dommage pour lui, ça finit en CSC ridicule. Et le pire, c'est que derrière, les Suisses en mettront trois autres. Aïe.

Paul
Papp

Paul Papp

Face à l'Irlande du Nord, le défenseur roumain a fait une Lilian Thuram. Un doublé en cinq minutes et une victoire 2-0 de la Roumanie. Des nouvelles de Davor Šuker, au fait ?

Yogan
Santos

Yogan Santos

Face à l'Allemagne, Gibraltar n'a pas vraiment eu l'occasion de toucher le ballon. Encore moins de marquer un but, donc. Fatigué du scénario, Santos a décidé d'en planter un quand même. Contre son camp, par contre.

Clayton
Failla

Clayton Failla

Décidément, ce week-end était celui des petites nations. Après la victoire du Liechtenstein et le nul de Saint-Marin, c'est Malte qui a réussi à ramener un point de son déplacement en Bulgarie. Un point que les Maltais doivent à leur défenseur, Clayton Failla, auteur du penalty égalisateur.

Franz
Burgmeier

Franz Burgmeier

On ne va pas se mentir, le Liechtenstein ne fait pas partie des grandes nations du football. Alors quand Burgmeier offre la victoire aux siens d'un délicieux coup franc, c'est toute une nation qui est contente.

Giorgos
Efrem

Giorgos Efrem

Face aux grandes nations, ce n'est pas toujours facile pour Chypre. Alors, quand ils jouent face à une équipe comme Andorre, les Chypriotes se vengent. Sans pitié, Georgios Efrem a claqué un triplé. Un peu comme cet élève de 4e qui va gifler des CM1, en gros.

Marouane
Fellaini

Marouane Fellaini

La Belgique n'a pas trouvé la solution pour s'imposer face au pays de Galles. Sans doute agacé par le déroulé de la rencontre, Fellaini a balancé son coude dans la gueule de Joe Allen. Et sans prendre de rouge, svp.

Xherdan
Shaqiri

Xherdan Shaqiri

La star de l'équipe suisse, c'est lui. Et Shaqiri ne déçoit pas, généralement. Samedi, le Bavarois a claqué son petit doublé : une tête et une Madjer. Le plus costaud de la bande, quoi.

Isco

Isco

Quand il décide de jouer, le petit Madrilène est tout simplement fabuleux. Un peu comme la frappe qu'il a déclenchée, samedi, face à la Biélorussie, pour ouvrir le score. La toile d'araignée, pour lui.

Andriy
Yarmolenko

Andriy Yarmolenko

Face au Luxembourg, l'Ukraine n'a pas fait de détails. Une victoire 3-0, nette et sans bavure. Et on dit merci qui ? Merci, Yarmolenko, évidemment. Le buteur du Dynamo Kiev y est allé de son triplé, tranquille.

Danny
Welbeck

Danny Welbeck

Ce devait être la soirée de Wayne Rooney. Il faut dire que le Mancunien fêtait sa 100e sélection avec les Three Lions, pourtant, même si Shrek a marqué, c'est bien Danny Welbeck qui a été le héros anglais de la soirée. Un doublé dont un but à la suite d'un superbe une-deux avec Sterling et une victoire 3-1 des Anglais. Reste plus qu'à faire pareil avec Arsenal, ...

Giedrius Arlauskis (Lituanie) Alors que son équipe arrive à tenir le nul face à la Suisse, Arlauskis décide d'animer le match à sa manière. Sur un corner helvète, le gardien du Steaua Bucarest tente de dégager la balle des deux poings. Dommage pour lui, ça finit en CSC ridicule. Et le pire, c'est que derrière, les Suisses en mettront trois autres. Aïe.

Paul Papp (Roumanie) Face à l'Irlande du Nord, le défenseur roumain a fait une Lilian Thuram. Un doublé en cinq minutes et une victoire 2-0 de la Roumanie. Des nouvelles de Davor Šuker, au fait ?

Yogan Santos (Gibraltar) Face à l'Allemagne, Gibraltar n'a pas vraiment eu l'occasion de toucher le ballon. Encore moins de marquer un but, donc. Fatigué du scénario, Santos a décidé d'en planter un quand même. Contre son camp, par contre.

Clayton Failla (Malte) Décidément, ce week-end était celui des petites nations. Après la victoire du Liechtenstein et le nul de Saint-Marin, c'est Malte qui a réussi à ramener un point de son déplacement en Bulgarie. Un point que les Maltais doivent à leur défenseur, Clayton Failla, auteur du penalty égalisateur.

Franz Burgmeier (Liechtenstein) On ne va pas se mentir, le Liechtenstein ne fait pas partie des grandes nations du football. Alors quand Burgmeier offre la victoire aux siens d'un délicieux coup franc, c'est toute une nation qui est contente.

Giorgos Efrem (Chypre) Face aux grandes nations, ce n'est pas toujours facile pour Chypre. Alors, quand ils jouent face à une équipe comme Andorre, les Chypriotes se vengent. Sans pitié, Georgios Efrem a claqué un triplé. Un peu comme cet élève de 4e qui va gifler des CM1, en gros.

Marouane Fellaini (Belgique) La Belgique n'a pas trouvé la solution pour s'imposer face au pays de Galles. Sans doute agacé par le déroulé de la rencontre, Fellaini a balancé son coude dans la gueule de Joe Allen. Et sans prendre de rouge, svp.

Xherdan Shaqiri (Suisse) La star de l'équipe suisse, c'est lui. Et Shaqiri ne déçoit pas, généralement. Samedi, le Bavarois a claqué son petit doublé : une tête et une Madjer. Le plus costaud de la bande, quoi.

Isco (Espagne) Quand il décide de jouer, le petit Madrilène est tout simplement fabuleux. Un peu comme la frappe qu'il a déclenchée, samedi, face à la Biélorussie, pour ouvrir le score. La toile d'araignée, pour lui.

Andriy Yarmolenko (Ukraine) Face au Luxembourg, l'Ukraine n'a pas fait de détails. Une victoire 3-0, nette et sans bavure. Et on dit merci qui ? Merci, Yarmolenko, évidemment. Le buteur du Dynamo Kiev y est allé de son triplé, tranquille.

Danny Welbeck (Angleterre) Ce devait être la soirée de Wayne Rooney. Il faut dire que le Mancunien fêtait sa 100e sélection avec les Three Lions, pourtant, même si Shrek a marqué, c'est bien Danny Welbeck qui a été le héros anglais de la soirée. Un doublé dont un but à la suite d'un superbe une-deux avec Sterling et une victoire 3-1 des Anglais. Reste plus qu'à faire pareil avec Arsenal, Danny.

Remplaçants :

Arjen Robben (Pays-Bas) Deux buts, une passe décisive. Visiblement, le joueur du Bayern a tenu à envoyer un message d'amour à son sélectionneur. À sa façon.

Jóan Edmundsson (Îles Féroé) Un but pour une victoire 1-0. Rien d'exceptionnel ? Bah si, car ce but marqué par Edmundsson a permis aux îles Féroé de l'emporter face à la Grèce. Un nom que n'est d'ailleurs pas prêt d'oublier Ranieri, viré dans la foulée par la Fédération grecque. On ne passe pas tous les mêmes soirées, hein.

Zlatan Ibrahimović (Suède) Oui, Zlatan n'avait plus joué depuis six semaines, si on fait abstraction des 25 minutes qu'il a disputées dimanche dernier, contre l'OM. Pourtant, le Z était bien titulaire, samedi soir, à la pointe de l'attaque suédoise. Et il ne lui a pas fallu plus de neuf minutes pour ouvrir le score. Incassable.

Håvard Nordtveit (Norvège) Que ce fut dur pour la Norvège face à l'Azerbaïdjan ! Heureusement que Nordtveit était là pour placer une tête victorieuse à la demi-heure de jeu.

Shaun Maloney (Écosse) Le corner à la rémoise, voilà une combinaison qui insupporte plus d'un footballeur. Pourtant, Maloney devrait faire changer d'avis pas mal de personnes, vu le but qu'il a claqué vendredi, avec l'Écosse. Une combinaison folle sur corner, et un pion magnifique. Le seul de la rencontre, en plus.

Petr Čech (République tchèque) Heureusement pour lui, sa boulette n'a pas eu trop d'incidence car la République tchèque a réussi à s'imposer 2-1, mais tout de même, on se dit qu'il est temps que l'homme au casque aille voir ailleurs. Histoire de s'entretenir.

Pier-Angelo Manzaroli (Saint-Marin) 61 matchs. Voilà la série de défaites qu'ont interrompue les joueurs de Saint-Marin, samedi, face à l'Estonie. De quoi donner le sourire à leur sélectionneur, Pierangelo Manzaroli, forcément.



Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
DoutorSocrates Niveau : CFA
T'es sévère avec Arlaukis, parce que, jusqu'à sa bonne bourde, il a fait un très joli match, dont un arrêt de classe internationale sur une tête de Seferovic. À relever. Drmic aurait sinon aussi pu prendre la place de Shaqiri dans ce classement. Il entre en cours de match, marque plus ou moins le premier but et offre deux assists à Shaqiri.
nononoway Niveau : CFA
Le coude de Fellaini est le seul des 3 vus sur la soirée (2 coudes gallois dont un très joli dans la carotide) qui parait plus tenir du réflexe (et de la simple physique : Fellaini est juste plus grand que le gars qui fonce droit sur lui).

Les 3 auraient pu/du prendre rouge...
Arlaukis fait peut-être sa seule erreur du match sur le 1-0.
A l'inverse, Shaqiri sauve son match avec ses deux buts parce qu'en dehors de ça, il a pas été bon.
Message posté par nononoway
Le coude de Fellaini est le seul des 3 vus sur la soirée (2 coudes gallois dont un très joli dans la carotide) qui parait plus tenir du réflexe (et de la simple physique : Fellaini est juste plus grand que le gars qui fonce droit sur lui).

Les 3 auraient pu/du prendre rouge...


J'adore Fellaini et je n'ai pas vu le geste en question mais il est quand même sacrément coutumier du fait. Je veux bien qu'il soit maladroit mais au bout d'un moment faut qu'il soit sanctionner par les images.
Heiseinberg Niveau : CFA
Je me suicides si Robben n'est pas dans le top 5 des ballons d'or, quel match hier ... Rarement vu un ailier avec autant d'envie a chaque rencontre quelque soit l'adversaire, il veut tuer tuer et toujours tuer il s'arrête pas, crochète crochète et crochète encore de manière incessante et dire qu'il a 31 ans quand s'arrêtera t il ?
thomasito2001 Niveau : DHR
A propos de Cech et des gardiens qui font des boulettes, il y a aussi Buffon qui a fait fort en etant loin d'etre irreprochable sur le but et en se faisant manger par Mandzukic au duel (merci Ranocchia de faire le menage derriere). Par contre apres, 1-2 parades de grande classe, c'est clair...
nononoway Niveau : CFA
Message posté par nainfort


J'adore Fellaini et je n'ai pas vu le geste en question mais il est quand même sacrément coutumier du fait. Je veux bien qu'il soit maladroit mais au bout d'un moment faut qu'il soit sanctionner par les images.


Les images ne vont qu'aider à diminuer d'éventuelles sanctions... Il donne des tonnes de coups mais faut arrêter de le prendre pour Vinnie Jones, Keane, Shawcross... Il jouerait ailleurs que dans ce pays fan de tabloïd, on en parlerait pas...

Y'a qu'à voir leur presse aujourd'hui, rien, absolument rien sur les fautes galloises qui, elles, sont clairement dans l'anti-jeu et, crois-moi, vachement plus violentes. Seulement Allen saigne donc c'est plus impressionnant.

3 coups de coudes ? 3 rouges, ok...
Le scandale ! Il fallait mettre toute l'équipe de Saint-Marin au vu de leur exploit !
Note : 1
@nonoway : j'ignore si tu es supporter des diables, mais l'anti-jeu était des deux côtés hier, triste spectacle. Un peu facile de résumer ça aux gentils belges contre les violents gallois : Fellaini et Vanden Borre font un match de brutes épaisses, au même titre que deux trois gallois. ça a bien pourri le jeu, mais ça vient aussi de la frustration des Belges qui ne parviennent pas à se mettre au niveau de leur statut, malheureusement.
Message posté par ouam
@nonoway : j'ignore si tu es supporter des diables, mais l'anti-jeu était des deux côtés hier, triste spectacle. Un peu facile de résumer ça aux gentils belges contre les violents gallois : Fellaini et Vanden Borre font un match de brutes épaisses, au même titre que deux trois gallois. ça a bien pourri le jeu, mais ça vient aussi de la frustration des Belges qui ne parviennent pas à se mettre au niveau de leur statut, malheureusement.


Des deux cotés sa à jouer physique et souvent très limite, et sur le coup je dirais que c'est un peu la faute à l'arbitre. Il a laisser jouer tout le match, presque pas distribuer de carton, et on se retrouve avec des coups de coude, des accrochages dans tout les sens, et c'est bête. Je pense qu'il aurais pu un peu calmé les ardeurs des deux camps, sa aurait ptète évité au petit Dries de ce prendre ce coup de boule.
J'aurais plutôt mis le gardien islandais que Cech, il réussit quand-même à se mettre un csc parce qu'il est occupé à demander une sortie de but imaginaire...
Ian Curtis
Message posté par Heiseinberg
Je me suicides si Robben n'est pas dans le top 5 des ballons d'or, quel match hier ... Rarement vu un ailier avec autant d'envie a chaque rencontre quelque soit l'adversaire, il veut tuer tuer et toujours tuer il s'arrête pas, crochète crochète et crochète encore de manière incessante et dire qu'il a 31 ans quand s'arrêtera t il ?


Schuster disait à l'époque que la seule présence de Robben sur le terrain, même blessé, faisait descendre l'équipe adverse de 20m.
nononoway Niveau : CFA
Message posté par ouam
@nonoway : j'ignore si tu es supporter des diables, mais l'anti-jeu était des deux côtés hier, triste spectacle. Un peu facile de résumer ça aux gentils belges contre les violents gallois : Fellaini et Vanden Borre font un match de brutes épaisses, au même titre que deux trois gallois. ça a bien pourri le jeu, mais ça vient aussi de la frustration des Belges qui ne parviennent pas à se mettre au niveau de leur statut, malheureusement.


Oui... Mais je trouve ça dingue qu'on juge à égalité l'agressivité des deux équipes.

L'agressivité galloise est préméditée, c'est pour faire déjouer.
Les fautes des Belges sont de la frustration (suite à l'engagement gallois et les manques de fairplay).

Tant pis pour les Belges, naïfs, suffisait d'être plus malins, dans tous les sens du terme.... Perso je supporte pas les équipes qui pourrissent le jeu exprès faute de mieux (alors qu'ils ont des armes)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 13