1. // Journée mondiale du jeu vidéo

L’équipe type des drogués de console

Il y a pire que l’alcool, les filles et les substances illicites. Pour certains joueurs, les jeux vidéo sont un poison qui fait pleinement partie de leur vie. Et les meilleurs balle au pied sont bien souvent les meilleurs manette à la main.

Modififié
3k 10
Sur le banc
Marco Simone
Marco
Simone

Marco Simone

Monsieur a carrément son magasin de jeu vidéo à Milan. Un truc de jeunes, vraiment ?

Sergio Agüero
Sergio
Agüero

Sergio Agüero

« Je pense être plus fort à FIFA que sur vrai terrain. Je ne suis pas sûr, on ne joue pas assez entre nous, mais je ne pense pas que quelqu’un soit meilleur que moi, je suis imbattable. » Ce qui est bien dans les jeux virtuels, c’est que les chevilles ne gonflent pas.

Karim Benzema
Karim
Benzema

Karim Benzema

« À FIFA, je suis un bananier. J’ai battu le champion du monde 2-0 ! Je suis un bourreau, je prends tout le monde. » Ce qui est bien dans les jeux virtuels, c’est que les chevilles ne gonflent pas.

Bafétimbi Gomis
Bafétimbi
Gomis

Bafétimbi Gomis

Sans souci, l’attaquant a confié avoir appris le nom de ses nouveaux partenaires de Swansea grâce à Football Manager. L’inverse est peut-être vraie aussi.

Zlatan Ibrahimović
Zlatan
Ibrahimović

Zlatan Ibrahimović

Halo, Call of, Battlefield... et FIFA évidemment. « La première fois que je me suis vu dans un jeu de foot, j'étais super excité, et en même temps c'était un grand honneur. Se voir dans un FIFA, wahou ! » Du coup, le mec s’est offert une salle juste pour jouer chez lui. « Je ferme la porte, et je me c!oupe du monde, pour pouvoir jouer plusieurs ...

Marco Amelia
Marco
Amelia

Marco Amelia

Comment arrêter un penalty de Ronaldinho ? En passant une partie de sa vie sur un écran. En 2008, le portier stoppe une tentative du Brésilien lors d’un match opposant Milan à Palerme. Son explication : il savait où Ronnie allait tirer au vu de sa course d’élan qu’il avait observée sur sa Playstation. Imprenable.

Royston Drenthe
Royston
Drenthe

Royston Drenthe

Un mec qui voit les choses en grand. Lorsqu’il évolue à Reading, en 2014, le latéral propose un petit tournoi FIFA à son domicile. Sélectionnés parmi huit cents prétendants, quatre chanceux viennent donc se muscler les pouces. Et l’un d’entre eux remporte l’épreuve au détriment de l’ancien du Real. Qui doit avoir bien le temps de gamer aux Émirats arabes ...

Romain Danzé
Romain
Danzé

Romain Danzé

Le Number One. Bruce Grannec, triple champion du monde FIFA, en a fait l’amère expérience en concédant une défaite face au défenseur. « J’ai toujours joué à FIFA, j’ai passé pas mal de temps sur les dernières éditions, concède le principal intéressé. Même quand je rentre de l’entraînement, ça m’arrive de prendre la manette et de jouer à FIFA. Il n’y a pas d’overdose, c’est moi, c’est mon truc. » Tu peux pas ...

Raphaël Varane
Raphaël
Varane

Raphaël Varane

Voiture et ballon. Voilà les deux domaines dans lesquels le Madrilène s’amuse devant sa télé. Jusqu’à découvrir des joueurs qu’il ne connaît pas et qu’il croise ensuite. « Des jeunes talents que l’on va retrouver dans la vie réelle. Ça m’est déjà arrivé ! » Un poil trop addicts, ses potes de la sélection française et lui ont vu Didier Deschamps limiter leur temps de jeu pendant la Coupe du monde 2014. ...

Stéphane Grichting
Stéphane
Grichting

Stéphane Grichting

Selon son coéquipier Édouard Cissé, l’ancien Auxerrois était un dingue de Football Manager et enchaînait les années sur PC comme les cartons jaunes dans la réalité. On dirait pas, comme ça...

Édouard Cissé
Édouard
Cissé

Édouard Cissé

Rien de tel qu’une soirée Play pour se faire des potes. Solution choisie par Patrice Évra et Jérôme Rothen pour intégrer Cissé à l’AS Monaco. Ça a donné une finale de Ligue des champions. Un truc de jeunes, vraiment ?

Andrea Pirlo
Andrea
Pirlo

Andrea Pirlo

« Après la roue, la Playstation est la plus grande révolution de tous les temps. » Tirée de son autobiographie. Rien à ajouter.

Nacer Chadli
Nacer
Chadli

Nacer Chadli

Nacer a de la chance. Car il n’a visiblement connu Football Manager qu’à vingt-six ans. Un âge qui n’empêche pas l’addiction. Ok everyone playing @FootballManager '15, how many seasons have you reached? #TooAdictive 🙈 #FM15— Nacer Chadli (@NChadli) 18 mai 2015

Eden Hazard
Eden
Hazard

Eden Hazard

Les gestes réels du gars ont quand même été utilisés pour créer les mouvements de la fiction FIFA 2015. Le Londonien a donc dû prendre quelques heures pour réaliser crochets et talonnades avec des capteurs sur son corps. De quoi l’excuser d’avoir envie de jouer.

Ciro Immobile
Ciro
Immobile

Ciro Immobile

La meilleure preuve de la puissance des jeux vidéo. Attention quand même, Amore. 🙈🙈🙈🙈🙈 Une vidéo publiée par Ciro E Jessica (@ciroejessicaimmobile) le 24 Oct. 2016 à 9h36 PDT

Antoine Griezmann
Antoine
Griezmann

Antoine Griezmann

Sa réaction quand il a su qu’il était sur la jaquette du jeu ? « J'étais comme un fou. Je crois que j'ai offert le jeu à tous mes coéquipiers. Depuis tout petit, je voulais être sur la jaquette de FIFA. » Parce que Grizou est fan de sa console, c’est un secret de polichinelle. « En sélection, je l'emmène. Même en club, quand je vais à l'hôtel, je l'emporte. J'en ai besoin : je ne pense à rien, juste à jouer. » En compagnie ...

Marco Amelia (Italie) : Comment arrêter un penalty de Ronaldinho ? En passant une partie de sa vie sur un écran. En 2008, le portier stoppe une tentative du Brésilien lors d’un match opposant Milan à Palerme. Son explication : il savait où Ronnie allait tirer au vu de sa course d’élan qu’il avait observée sur sa Playstation. Imprenable.

Royston Drenthe (Baniyas) : Un mec qui voit les choses en grand. Lorsqu’il évolue à Reading, en 2014, le latéral propose un petit tournoi FIFA à son domicile. Sélectionnés parmi huit cents prétendants, quatre chanceux viennent donc se muscler les pouces. Et l’un d’entre eux remporte l’épreuve au détriment de l’ancien du Real. Qui doit avoir bien le temps de gamer aux Émirats arabes unis.

Romain Danzé (Rennes) : Le Number One. Bruce Grannec, triple champion du monde FIFA, en a fait l’amère expérience en concédant une défaite face au défenseur. « J’ai toujours joué à FIFA, j’ai passé pas mal de temps sur les dernières éditions, concède le principal intéressé. Même quand je rentre de l’entraînement, ça m’arrive de prendre la manette et de jouer à FIFA. Il n’y a pas d’overdose, c’est moi, c’est mon truc. » Tu peux pas test.

Raphaël Varane (Real Madrid) : Voiture et ballon. Voilà les deux domaines dans lesquels le Madrilène s’amuse devant sa télé. Jusqu’à découvrir des joueurs qu’il ne connaît pas et qu’il croise ensuite. « Des jeunes talents que l’on va retrouver dans la vie réelle. Ça m’est déjà arrivé ! » Un poil trop addicts, ses potes de la sélection française et lui ont vu Didier Deschamps limiter leur temps de jeu pendant la Coupe du monde 2014. Dur.

Stéphane Grichting (Suisse) : Selon son coéquipier Édouard Cissé, l’ancien Auxerrois était un dingue de Football Manager et enchaînait les années sur PC comme les cartons jaunes dans la réalité. On dirait pas, comme ça...

Édouard Cissé (France) : Rien de tel qu’une soirée Play pour se faire des potes. Solution choisie par Patrice Évra et Jérôme Rothen pour intégrer Cissé à l’AS Monaco. Ça a donné une finale de Ligue des champions. Un truc de jeunes, vraiment ?

Andrea Pirlo (New York City) : « Après la roue, la Playstation est la plus grande révolution de tous les temps. » Tirée de son autobiographie. Rien à ajouter.

Nacer Chadli (West Bromwich Albion) : Nacer a de la chance. Car il n’a visiblement connu Football Manager qu’à vingt-six ans. Un âge qui n’empêche pas l’addiction.

Eden Hazard (Chelsea) : Les gestes réels du gars ont quand même été utilisés pour créer les mouvements de la fiction FIFA 2015. Le Londonien a donc dû prendre quelques heures pour réaliser crochets et talonnades avec des capteurs sur son corps. De quoi l’excuser d’avoir envie de jouer.

Ciro Immobile (Lazio Rome) La meilleure preuve de la puissance des jeux vidéo. Attention quand même, Amore.

🙈🙈🙈🙈🙈

Une vidéo publiée par Ciro E Jessica (@ciroejessicaimmobile) le

Antoine Griezmann (Atlético de Madrid) : Sa réaction quand il a su qu’il était sur la jaquette du jeu ? « J'étais comme un fou. Je crois que j'ai offert le jeu à tous mes coéquipiers. Depuis tout petit, je voulais être sur la jaquette de FIFA. » Parce que Grizou est fan de sa console, c’est un secret de polichinelle. « En sélection, je l'emmène. Même en club, quand je vais à l'hôtel, je l'emporte. J'en ai besoin : je ne pense à rien, juste à jouer. » En compagnie d’un maté, bien entendu.

Sur le banc

Marco Simone (Laval) : Monsieur a carrément son magasin de jeu vidéo à Milan. Un truc de jeunes, vraiment ?

Sergio Agüero (Manchester City) : « Je pense être plus fort à FIFA que sur vrai terrain. Je ne suis pas sûr, on ne joue pas assez entre nous, mais je ne pense pas que quelqu’un soit meilleur que moi, je suis imbattable. » Ce qui est bien dans les jeux virtuels, c’est que les chevilles ne gonflent pas.

Karim Benzema (Real Madrid) : « À FIFA, je suis un bananier. J’ai battu le champion du monde 2-0 ! Je suis un bourreau, je prends tout le monde. » Ce qui est bien dans les jeux virtuels, c’est que les chevilles ne gonflent pas.

Bafétimbi Gomis (Marseille) : Sans souci, l’attaquant a confié avoir appris le nom de ses nouveaux partenaires de Swansea grâce à Football Manager. L’inverse est peut-être vraie aussi.

Zlatan Ibrahimović (Manchester United) : Halo, Call of, Battlefield... et FIFA évidemment. « La première fois que je me suis vu dans un jeu de foot, j'étais super excité, et en même temps c'était un grand honneur. Se voir dans un FIFA, wahou ! » Du coup, le mec s’est offert une salle juste pour jouer chez lui. « Je ferme la porte, et je me c!oupe du monde, pour pouvoir jouer plusieurs heures. »



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Le pauvre Danzé a même pas le droit à un avatar correct?
Pour Drenthe je me souviens que sur PES 2008/2009 c'était un malade le mec... Premier joueur que j'achetais en Ligue des Masters, ultra rapide, frappe de poney... Quelque part à cause de ça j'ai longtemps refusé d'accepter que c'est une daube dans la vraie vie...
Sinon sur Zlatan, le docu qui est sorti l'année dernière Becoming Zlatan le montre jeune, encore à Malmö entrain de geeker sur son pc en mode CD rom des premiers Halo ou Quake je sais plus. Assez marrant!
Kame House Niveau : CFA
Shouuuuuuto
luigidibiagio Niveau : DHR
Si ça se trouve on a déjà rencontré l'un d'eux en ligne. J'étais bien tombé sur un pote un jour...
Vidéo dans laquelle on apprends que lire la Bible tous les jours permets de s'améliorer à Fifa...
valeureux liégeois 74 Niveau : National
J'ai pensé pareil direct.
2 réponses à ce commentaire.
Bitedamarage Niveau : National
Article sympa, en plus j'ai enrichi mon vocabulaire d'une expression imagée "À FIFA, je suis un bananier" ... Donc être un bananier c'est être une bête si je comprends bien, a contrario de la seule banane qui correspond au fait d'être un minable. Vive la langue Française !
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Je n'ajouterai pas de remarque à propos de la république bananière.
Ce serait étrange qu'être "un bananier" soit si mélioratif comme terme à l'origine.
Néologisme étrange en tout cas !
1 réponse à ce commentaire.
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Andrea, je t'aime beaucoup, mais après la roue, c'est pas PlayStation la plus grande révolution, c'est que Nintendo se soit mis à faire des jeux vidéo !
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Ptn Bafé est vraiment comme Dupraz pour moi. Je sais que je devrais pas, il devrait même plutôt me sortir par les trous de nez, mais pourtant... Je peux pas m'empêcher de l'apprécier.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Coach DD et coach FF
3k 10