1. // Élections présidentielles aux États-Unis

L'équipe type des Clinton

Dans quelques heures, les États-Unis connaîtront leur nouveau président. Hillary Clinton peut aussi compter sur un sacré clan Clinton dans le monde du football.

Modififié
716 4
Sur le banc
Clinton Larsen
Clinton
Larsen

Clinton Larsen

Ancien joueur des Manning Rangers et des Orlando Pirates, il compte aussi deux capes en équipe nationale d'Afrique du Sud. Aujourd'hui entraîneur, il guide le Bloemfontein Celtic, club de D1 sud-africaine. Un homme fidèle à son pays, en somme. L'autre candidat du peuple, assurément.

Clinton Irwin
Clinton
Irwin

Clinton Irwin

Greensboro, Capital City, Charlotte, Denver et désormais le Toronto : le portier de vingt-sept ans a déjà fait un joli tour des États-Unis depuis le début de sa carrière. Le candidat du peuple, assurément.

Jason Clinton Moore
Jason Clinton
Moore

Jason Clinton Moore

Ce Jamaïcain de vingt-six ans évolue en défense chez les Arnett Gardens. Il a marqué six buts depuis son arrivée au club, en 2011. Et si on tape son nom dans Google, on tombe sur la photo d'un mec en Floride visiblement récidiviste et arrêté entre autres pour violence, vol et drogue. Un mauvais homonyme qui peut vous plomber une campagne présidentielle.

Kyle Clinton
Kyle
Clinton

Kyle Clinton

Le premier Kyle Clinton a vingt-neuf ans, est américain et jouait jusqu'en 2014 aux Tampa Bay Rowdies. Le second Kyle Clinton a dix-neuf ans, est anglais et évolue à Hayes & Yeading FC, en North Conference. Des homonymes pour semer le trouble chez les électeurs et accumuler plus de votes ? Belle technique, mais déjà brevetée par les Bush.

Clinton Bejarano
Nolasco

Clinton Bejarano Nolasco

Amaury Nolasco a joué le célèbre rôle de Fernando Sucre dans Prison Break. Pour sa reconversion, il a donc choisi de se faire appeler Clinton Nolasco, et d'aller jouer au foot en deuxième division péruvienne. Mais c'est bon, on t'a grillé, Amaury.

Carl Klinton
Carl
Klinton

Carl Klinton

Le seul Clinton avec un K. Un agent secret qui provient certainement d'un monde parallèle dans lequel gravitent Jak Chirak, Nikolas Sarcozy, Angela Mercel, Silvio Berluskoni et David Kameron.

Clinton Mola
Clinton
Mola

Clinton Mola

Il n'a que quinze ans, mais il a déjà tout compris à la politique. Le jeune milieu de terrain a en effet décidé de rejoindre Chelsea. Un choix tout sauf anodin. Car quand on s'appelle Chelsea Clinton, on est promis à un bel avenir.

Clinton Mata
Clinton
Mata

Clinton Mata

En soixante apparitions en première division belge avec le Sporting Charleroi, l'international angolais, à mi-chemin entre Hillary et Juan, n'a jamais trouvé le chemin des filets. Du coup, forcément, personne n'a jamais voté pour lui pour élire le but de la semaine.

Leon Clinton
Leon
Clinton

Leon Clinton

Le 12 juillet 2016, ce gamin de dix-huit ans assiste depuis le banc de touche au plus grand exploit de l'histoire d'un club de Gibraltar : une victoire 1-0 en tour préliminaire de C1 contre le Celtic. Et on le sait, ce sont souvent ces moments de grâce qui font naître des vocations de futur président dans la tête des enfants.

Clinton Ng
Clinton
Ng

Clinton Ng

La mauvaise contrefaçon de Clinton Njie. Un peu comme si demain, une Hy-Lari Clinton se lançait en campagne pour les élections présidentielles. Fiasco assuré.

Clinton Morrison
Clinton
Morrison

Clinton Morrison

De 1998 à aujourd'hui, il est passé par onze clubs, avec ses heures de gloire à Crystal Palace, où il s'est finalement engueulé avec son coach, Trevor Francis, avant de filer à Birmingham. Un joueur qui aurait vraiment pu percer, mais qui se retrouve aujourd'hui en North Conference. L'espoir déchu. Michel Noir.

Clinton N'Jie
Clinton
N'Jie

Clinton N'Jie

Ancien du centre de formation de l'OL, le candidat N'Jie est parti faire campagne à Londres, avant de vite rentrer en France. Indésirable dans son fief lyonnais, il tente de relancer sa carrière politique à Marseille. Où il n'est pas franchement favori des sondages.

Clinton Irwin (Toronto) Greensboro, Capital City, Charlotte, Denver et désormais le Toronto : le portier de vingt-sept ans a déjà fait un joli tour des États-Unis depuis le début de sa carrière. Le candidat du peuple, assurément.

Jason Clinton Moore (Arnett Gardens) Ce Jamaïcain de vingt-six ans évolue en défense chez les Arnett Gardens. Il a marqué six buts depuis son arrivée au club, en 2011. Et si on tape son nom dans Google, on tombe sur la photo d'un mec en Floride visiblement récidiviste et arrêté entre autres pour violence, vol et drogue. Un mauvais homonyme qui peut vous plomber une campagne présidentielle.

Kyle Clinton (Hayes & Yeading FC) Le premier Kyle Clinton a vingt-neuf ans, est américain et jouait jusqu'en 2014 aux Tampa Bay Rowdies. Le second Kyle Clinton a dix-neuf ans, est anglais et évolue à Hayes & Yeading FC, en North Conference. Des homonymes pour semer le trouble chez les électeurs et accumuler plus de votes ? Belle technique, mais déjà brevetée par les Bush.

Clinton Bejarano Nolasco (Sport Áncash) Amaury Nolasco a joué le célèbre rôle de Fernando Sucre dans Prison Break. Pour sa reconversion, il a donc choisi de se faire appeler Clinton Nolasco, et d'aller jouer au foot en deuxième division péruvienne. Mais c'est bon, on t'a grillé, Amaury.

Carl Klinton (Rynninge) Le seul Clinton avec un K. Un agent secret qui provient certainement d'un monde parallèle dans lequel gravitent Jak Chirak, Nikolas Sarcozy, Angela Mercel, Silvio Berluskoni et David Kameron.

Clinton Mola (Chelsea) Il n'a que quinze ans, mais il a déjà tout compris à la politique. Le jeune milieu de terrain a en effet décidé de rejoindre Chelsea. Un choix tout sauf anodin. Car quand on s'appelle Chelsea Clinton, on est promis à un bel avenir.

Clinton Mata (Sporting Charleroi) En soixante apparitions en première division belge avec le Sporting Charleroi, l'international angolais, à mi-chemin entre Hillary et Juan, n'a jamais trouvé le chemin des filets. Du coup, forcément, personne n'a jamais voté pour lui pour élire le but de la semaine.

Leon Clinton (Lincoln Red Imps) : Le 12 juillet 2016, ce gamin de dix-huit ans assiste depuis le banc de touche au plus grand exploit de l'histoire d'un club de Gibraltar : une victoire 1-0 en tour préliminaire de C1 contre le Celtic. Et on le sait, ce sont souvent ces moments de grâce qui font naître des vocations de futur président dans la tête des enfants.

Clinton Ng (Hong-Kong Rangers FC) : La mauvaise contrefaçon de Clinton Njie. Un peu comme si demain, une Hy-Lari Clinton se lançait en campagne pour les élections présidentielles. Fiasco assuré.

Clinton Morrison (ex-Crystal Palace) De 1998 à aujourd'hui, il est passé par onze clubs, avec ses heures de gloire à Crystal Palace, où il s'est finalement engueulé avec son coach, Trevor Francis, avant de filer à Birmingham. Un joueur qui aurait vraiment pu percer, mais qui se retrouve aujourd'hui en North Conference. L'espoir déchu. Michel Noir.

Clinton N'Jie (Marseille) Ancien du centre de formation de l'OL, le candidat N'Jie est parti faire campagne à Londres, avant de vite rentrer en France. Indésirable dans son fief lyonnais, il tente de relancer sa carrière politique à Marseille. Où il n'est pas franchement favori des sondages.

Entraîneur :

Clinton Larsen (Golden Arrows) Ancien joueur des Manning Rangers et des Orlando Pirates, il compte aussi deux capes en équipe nationale d'Afrique du Sud. Aujourd'hui entraîneur, il guide le Bloemfontein Celtic, club de D1 sud-africaine. Un homme fidèle à son pays, en somme. L'autre candidat du peuple, assurément.

À lire aussi : Society #43, numéro spécial Élections américaines

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
Ahah pas mal et bien vu. Je trouve l'idée sympa !

Bon courage pour faire une équipe des Trump maintenant...
Note : 4
Selon la légende, Makelele a une grosse Trump.
1 réponse à ce commentaire.
"Clinton Ng (Hong-Kong Rangers FC) : La mauvaise contrefaçon de Clinton Njie. Un peu comme si demain, une Hy-Lari Clinton se lançait en campagne pour les élections présidentielles. Fiasco assuré"

Excellente vanne mon petit Eric, rien que pour ça je t'invite à diner quand tu veux.

Alphonsine Francine Augustine Zizi.
Cette équipe n'ira nulle par si l'hymne n'est pas chanté par Georges Clinton.
Ronahldoignon Niveau : CFA
Note : 1
Plus 10 000 si je pouvais te noter.

Malheureusement j'ai mis un +1 sans faire exprès à un mec y a 10 mois.

Et l'assistant du coach ça serait Clint Onstwood.

Merci à tous.

Je sors.
2 réponses à ce commentaire.
Bixente Lizarazu Niveau : Loisir
Pour le coup, à part N'jie, je connais aucun des Clinto cités ici
Bixente Lizarazu Niveau : Loisir
Clinton * je vous vois arriver avec vos blagues vaseuses !
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Je n'avais pensé à rien avant que tu nous ordonnes de ne pas penser aux blagues vaseuses.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Coincidence ? Je ne crois pas !!
3 réponses à ce commentaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
716 4