L’équipe type des attendus de la L1

Ils restent sur une grosse saison ou sont au contraire hyper revanchards. Ils ont envie de tout péter et vont devoir assurer. Car eux, ce sont les gars que tout le monde attend. Et qui n’ont pas le droit d’échouer.

Modififié
3k 7
Sur le banc
Guillaume Gillet
Guillaume
Gillet

Guillaume Gillet

Le patron du FC Nantes, c’est lui. La preuve ? Ses coéquipiers le surnommeraient Andrea Pirlo. Pourquoi pas. Mais pour conserver cette appellation, le réserviste belge à l’Euro va devoir tenir la comparaison. Et ce n’est pas gagné. Pourquoi ? Bah parce que pour cela, les Canaris doivent avoir le ballon. Or, l’entraîneur en place, c'est René Girard. CQFD.

Morgan Sanson
Morgan
Sanson

Morgan Sanson

Doucement, le jeune talent de la Mosson est revenu. Après s’être fait les croisés en janvier 2015, Sanson voyait pourtant tout son monde s’écrouler. Mais Morgan a souffert et fait travailler sa jambe. S’il n’est pas le nouveau Zidane, une bonne petite carrière s’offre à lui. Ça commence par une grosse saison. À 21 ans, le timing est parfait.

François Hollande
François
Hollande

François Hollande

Il ne reste que quelques mois pour reconquérir ses supporters. Sinon, ce sera la porte.

Hatem Ben Arfa
Hatem Ben
Arfa

Hatem Ben Arfa

Dur dur de confirmer après une saison pareille. Ben Arfa ne plantera pas 17 pions en réalisant six assists, il ne sera pas non plus le moteur de son équipe, encore moins sa star, mais si le Tricolore parvient à s’imposer dans le onze, ce sera déjà une victoire. Il aura enfin montré que son talent est fait pour le plus haut niveau. Sans doute sa dernière chance.

Eder
Eder

Eder

On t’attend de pied ferme.

Bafétimbi Gomis
Bafétimbi
Gomis

Bafétimbi Gomis

La Panthère n’a pas rugi depuis bien trop longtemps. Et l’OM, c’est un peu risqué, vu les noms des passeurs potentiels. Bizarrement, ça a quand même de la gueule de le revoir dans notre Ligue 1. Embrase-nous ce Vélodrome, Bafé.

Alban Lafont
Alban
Lafont

Alban Lafont

Le maintien du TFC, c’est aussi grâce à lui. Propulsé titulaire à dix-sept ans par Pascal Dupraz, le mineur a impressionné dans les bois. Ce qui lui a valu un premier contrat pro en juin dernier. Un futur grand ?

Djibril Sidibé
Djibril
Sidibé

Djibril Sidibé

Terminée, la période de la surprise. Après sa sélection parmi les réservistes pour l’Euro 2016 et son transfert dans la Principauté, le latéral droit (ou gauche) est désormais considéré comme une valeur sûre. Certains le voient même déjà comme le successeur de Bacary Sagna chez les Bleus. Reste à s’imposer comme le meilleur en Ligue 1. Parce des Djibril qui n’ont pas réussi à confirmer, on en ...

Florentin Pogba
Florentin
Pogba

Florentin Pogba

Ça y est, c’est parti. Débarrassé du roc Bayal Sall, le frère de Paul part titulaire dans la défense centrale verte. Il est maintenant temps de grandir et d’exprimer tout le potentiel observé. En évitant au maximum ces fautes de concentration et ce déchet technique parfois entrevus ces dernières saisons. Et s’il veut un petit conseil pour gérer la pression, suffit qu’il compose le numéro de son ...

Nicolas Nkoulou
Nicolas
Nkoulou

Nicolas Nkoulou

« Si je dois disputer le match à Marseille, je le jouerai comme les autres rencontres, sans aucune pression ni pensée particulière. Je ne redoute rien du tout et je me battrai comme à l'accoutumée pour le maillot que je porte. » Bon. Niveau communication, la note est déjà bonne. Manque désormais le plus important : l’examen pratique. Quel que soit l’Olympique, les supporters ne le louperont pas en cas d’échec. La poupée vaudou est déjà aux côtés ...

Layvin Kurzawa
Layvin
Kurzawa

Layvin Kurzawa

Quand un Maxwell laisse la place, on ne peut pas décevoir. Layvin a déjà débuté sa mission de fort belle manière avec un but et une grosse prestation lors du Trophée des champions. Mais le plus dur est à venir. Et l’excès de confiance, l’international sait où ça peut mener…

Cheikh Ndoye
Cheikh
Ndoye

Cheikh Ndoye

Débarqué d’on ne sait où, l’ancien menuisier a piétiné la Ligue 1 de son mètre 90. Un temps annoncé sur le départ, le Sénégalais fait toujours partie de l’effectif angevin et l’histoire serait trop triste si tout s’arrêtait ici. À lui de prouver qu’il a encore la dalle.

Lassana Diarra
Lassana
Diarra

Lassana Diarra

Être le meilleur milieu de France, c’est bien beau. Mais si ça ne dure qu’une moitié de saison, c’est un peu ballot. C’est pourtant ce qui s’est passé avec Lass, qui a porté à bout de bras l’OM avant de se faire contaminer par Abou Diaby et d’aller se reposer à l’infirmerie. Promu capitaine d’une équipe dont tout le monde promet un vrai cassage de gueule, celui qui a raté l’Euro va devoir se remettre au charbon. Au moins pour que les médias puissent ressortir ...

Jérémy Ménez
Jérémy
Ménez

Jérémy Ménez

Attention, il va peut-être se passer quelque chose pendant les matchs des Girondins. Avec Ménez, Bordeaux s’en est offert l’assurance. Problème : le gars de vingt-neuf ans peut se faire remarquer par une talonnade géniale ou un gros coup de gueule inutile. S’il n’a plus de temps à perdre, ses passages à Milan, Paris, Monaco ou la Roma n’incitent pas forcément à l’optimisme. N’empêche que la technique, elle, est bien là. Il ne faut juste pas la ...

Sylvain Marveaux
Sylvain
Marveaux

Sylvain Marveaux

« Je n’ai pas de revanche à prendre » , assure la recrue de Lorient. Bah quand même un peu. Boudé à Newcastle, alors qu’il avait fait de belles choses à Rennes, Marveaux a rongé son frein lors de la saison écoulée, durant laquelle il a passé… zéro seconde sur le pré. Parce qu’il n’était pas assez bon ? On le saura rapidement.

Edinson Cavani
Edinson
Cavani

Edinson Cavani

Il le tient enfin. Depuis le temps qu’il convoite ce poste de numéro 9... Ibra est parti, et son seul concurrent potable s’appelle Jesé. Pas franchement de quoi faire peur. Sauf que le beau Edinson doit faire gaffe. L’hiver, ça arrive vite. Et il reste toujours des billets chez les Qataris.

Radamel Falcao
Radamel
Falcao

Radamel Falcao

La saison n’a pas encore démarré que le Colombien a déjà doublé son nombre de buts en compétition officielle par rapport à l’année dernière. Pour faire resurgir le Tigre qui est en lui, Radamel a choisi le calme de Monaco et a baissé son salaire. Loin de la Premier League, Falcao peut redevenir le tueur qu’il était. Son cousin Germain sera là pour le soutenir.

Alban Lafont (Toulouse FC) Le maintien du TFC, c’est aussi grâce à lui. Propulsé titulaire à dix-sept ans par Pascal Dupraz, le mineur a impressionné dans les bois. Ce qui lui a valu un premier contrat pro en juin dernier. Un futur grand ?

Djibril Sidibé (Lille) Terminée, la période de la surprise. Après sa sélection parmi les réservistes pour l’Euro 2016 et son transfert dans la Principauté, le latéral droit (ou gauche) est désormais considéré comme une valeur sûre. Certains le voient même déjà comme le successeur de Bacary Sagna chez les Bleus. Reste à s’imposer comme le meilleur en Ligue 1. Parce des Djibril qui n’ont pas réussi à confirmer, on en connaît.

Florentin Pogba (Saint-Étienne) Ça y est, c’est parti. Débarrassé du roc Bayal Sall, le frère de Paul part titulaire dans la défense centrale verte. Il est maintenant temps de grandir et d’exprimer tout le potentiel observé. En évitant au maximum ces fautes de concentration et ce déchet technique parfois entrevus ces dernières saisons. Et s’il veut un petit conseil pour gérer la pression, suffit qu’il compose le numéro de son cadet.

Les dix bonnes questions de la Ligue 1

Nicolas Nkoulou (Marseille) « Si je dois disputer le match à Marseille, je le jouerai comme les autres rencontres, sans aucune pression ni pensée particulière. Je ne redoute rien du tout et je me battrai comme à l'accoutumée pour le maillot que je porte. » Bon. Niveau communication, la note est déjà bonne. Manque désormais le plus important : l’examen pratique. Quel que soit l’Olympique, les supporters ne le louperont pas en cas d’échec. La poupée vaudou est déjà aux côtés de celle de Valbuena.

Layvin Kurzawa (PSG) Quand un Maxwell laisse la place, on ne peut pas décevoir. Layvin a déjà débuté sa mission de fort belle manière avec un but et une grosse prestation lors du Trophée des champions. Mais le plus dur est à venir. Et l’excès de confiance, l’international sait où ça peut mener…

Cheikh Ndoye (Angers) Débarqué d’on ne sait où, l’ancien menuisier a piétiné la Ligue 1 de son mètre 90. Un temps annoncé sur le départ, le Sénégalais fait toujours partie de l’effectif angevin et l’histoire serait trop triste si tout s’arrêtait ici. À lui de prouver qu’il a encore la dalle.

Lassana Diarra (Marseille) Être le meilleur milieu de France, c’est bien beau. Mais si ça ne dure qu’une moitié de saison, c’est un peu ballot. C’est pourtant ce qui s’est passé avec Lass, qui a porté à bout de bras l’OM avant de se faire contaminer par Abou Diaby et d’aller se reposer à l’infirmerie. Promu capitaine d’une équipe dont tout le monde promet un vrai cassage de gueule, celui qui a raté l’Euro va devoir se remettre au charbon. Au moins pour que les médias puissent ressortir les « L’as Diarra » et avouer qu’ils ne s’en Lass pas.

Jérémy Ménez (AC Milan) Attention, il va peut-être se passer quelque chose pendant les matchs des Girondins. Avec Ménez, Bordeaux s’en est offert l’assurance. Problème : le gars de vingt-neuf ans peut se faire remarquer par une talonnade géniale ou un gros coup de gueule inutile. S’il n’a plus de temps à perdre, ses passages à Milan, Paris, Monaco ou la Roma n’incitent pas forcément à l’optimisme. N’empêche que la technique, elle, est bien là. Il ne faut juste pas la gâcher.

Sylvain Marveaux (Newcastle United) « Je n’ai pas de revanche à prendre » , assure la recrue de Lorient. Bah quand même un peu. Boudé à Newcastle, alors qu’il avait fait de belles choses à Rennes, Marveaux a rongé son frein lors de la saison écoulée, durant laquelle il a passé… zéro seconde sur le pré. Parce qu’il n’était pas assez bon ? On le saura rapidement.

Edinson Cavani (PSG) Il le tient enfin. Depuis le temps qu’il convoite ce poste de numéro 9... Ibra est parti, et son seul concurrent potable s’appelle Jesé. Pas franchement de quoi faire peur. Sauf que le beau Edinson doit faire gaffe. L’hiver, ça arrive vite. Et il reste toujours des billets chez les Qataris.

Radamel Falcao (Monaco) La saison n’a pas encore démarré que le Colombien a déjà doublé son nombre de buts en compétition officielle par rapport à l’année dernière. Pour faire resurgir le Tigre qui est en lui, Radamel a choisi le calme de Monaco et a baissé son salaire. Loin de la Premier League, Falcao peut redevenir le tueur qu’il était. Son cousin Germain sera là pour le soutenir.

Remplaçants

Guillaume Gillet (Nantes) Le patron du FC Nantes, c’est lui. La preuve ? Ses coéquipiers le surnommeraient Andrea Pirlo. Pourquoi pas. Mais pour conserver cette appellation, le réserviste belge à l’Euro va devoir tenir la comparaison. Et ce n’est pas gagné. Pourquoi ? Bah parce que pour cela, les Canaris doivent avoir le ballon. Or, l’entraîneur en place, c'est René Girard. CQFD.

Morgan Sanson (Montpellier) Doucement, le jeune talent de la Mosson est revenu. Après s’être fait les croisés en janvier 2015, Sanson voyait pourtant tout son monde s’écrouler. Mais Morgan a souffert et fait travailler sa jambe. S’il n’est pas le nouveau Zidane, une bonne petite carrière s’offre à lui. Ça commence par une grosse saison. À 21 ans, le timing est parfait.

François Hollande (Parti socialiste) Il ne reste que quelques mois pour reconquérir ses supporters. Sinon, ce sera la porte.

Hatem Ben Arfa (Nice) Dur dur de confirmer après une saison pareille. Ben Arfa ne plantera pas 17 pions en réalisant six assists, il ne sera pas non plus le moteur de son équipe, encore moins sa star, mais si le Tricolore parvient à s’imposer dans le onze, ce sera déjà une victoire. Il aura enfin montré que son talent est fait pour le plus haut niveau. Sans doute sa dernière chance.

Eder (Lille) On t’attend de pied ferme.

Bafétimbi Gomis (Swansea) La Panthère n’a pas rugi depuis bien trop longtemps. Et l’OM, c’est un peu risqué, vu les noms des passeurs potentiels. Bizarrement, ça a quand même de la gueule de le revoir dans notre Ligue 1. Embrase-nous ce Vélodrome, Bafé.

Alexandre Lacazette (Lyon) Il n’a plus rien à prouver en France ? Peut-être. Mais il doit encore convaincre en Ligue des champions. Ainsi que son prochain employeur.



Par Florian Cadu
Modifié

Dans cet article

N'Doye mon coup de cœur de ce onze assurément, un très bon joueur et surtout un as du jeu aérien.

C'est un véritable chef dans ce domaine, tout est parfait dans son geste, le timing, la prise d'info, la précision dans le coup de tête. Son chef d'œuvre restera contre l'OL lors du 2-0 de la saison dernière.

Je me régale d'avance de ce qu'il va faire cette saison, en tout cas je souhaite le meilleur à cette équipe Angevine qui fait plaisir.
Belle photo de notre président wesh! Par contre je sais pas s'il est vraiment attendu...
Note : 1
J'aurais mis Fekir dans les joueurs attendus perso. Je suis curieux de voir s'il est réellement bien remis de sa blessure tant son niveau était élevé il y a plus d'un an.
Arretez de mettre Pogba puisqu'on vous dit qu'il sera jamais bon! Espérons que Tisserand (qui aurait pu faire partie de la liste) arrive et que Pogba retrouve son petit coin sur le banc!
Eder lui je l'attend cette enflure
Lehibou15 Niveau : DHR
Message posté par Cocoreus
J'aurais mis Fekir dans les joueurs attendus perso. Je suis curieux de voir s'il est réellement bien remis de sa blessure tant son niveau était élevé il y a plus d'un an.


Idem, je le voyais dans les remplaçants à la place de Lacazette. J'espère de tout cœur qu'il retrouvera son niveau.
Note : 1
Par contre des Djibril qui n'ont pas su s'imposer... si l'auteur pensait à Cissé c'est 203 buts en 522 matchs... ça passe...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3k 7