1. // Copa América Centenario 2016

L’équipe type des absents de la Copa América

Entre choix surprenants des sélectionneurs, beaucoup de blessures, joueurs exilés en Chine et sanctions, voici l’équipe type des joueurs qui verront le centenaire de la Copa América à la télévision.

Modififié
206 24
Sur le banc
Alejandro Chumacera
Alejandro
Chumacera

Alejandro Chumacera

Il est surnommé « Chumasteiger » pour sa ressemblance avec le milieu allemand et s’est imposé comme un cadre de la toujours bordélique sélection bolivienne. Mais le joueur de The Strongest s’est blessé au genou avec la compétition.

Donald Trump
Donald
Trump

Donald Trump

Le candidat à la Maison-Blanche qui a fait de l’immigration sud-américaine l’un de ses thèmes de campagne devra rester tranquillement chez lui. Parce que le public latino risque de débarquer en nombre.

Cristian Rodríguez
Cristian
Rodríguez

Cristian Rodríguez

En grande difficulté à Independiente, l’ancien Parisien est forfait pour la Copa América. La faute à un claquage qu’il traîne depuis longtemps. L’Oignon ne fait plus pleurer personne.

Roque Santa Cruz
Roque Santa
Cruz

Roque Santa Cruz

Le légendaire attaquant paraguayen souffre d’une entorse au genou et ne pourra pas représenter son pays pour ce centenaire de la Copa. Ça sent le clap de fin.

Claudio Pizarro
Claudio
Pizarro

Claudio Pizarro

Malgré son incroyable saison à Brême, le buteur de 37 piges a été laissé de côté par Ricardo Gareca, qui veut insuffler un vent de jeunesse sur sa sélection.

Radamel Falcao
Radamel
Falcao

Radamel Falcao

Son statut de meilleur buteur de la sélection colombienne ne vaut plus rien. Radamel Falcao sort d’une nouvelle saison blanche avec Chelsea. L’ancien meilleur numéro neuf du monde devrait revenir à Monaco pour tenter de ressusciter.

Keylor Navas
Keylor
Navas

Keylor Navas

Catastrophe au Costa Rica. Après avoir soulevé la Ligue des champions avec le Real, Navas est forfait pour la Copa América. Blessé au tendon d’Achille, il sera remplacé dans les cages par Leonel Moreira ou Patrick Pemberton. Moins sexy.

Pablo Zabaleta
Pablo
Zabaleta

Pablo Zabaleta

D’abord, le latéral argentin s’est fait sauter sa place par Bacary Sagna à Manchester City. Ensuite, il traîne une blessure à la cheville droite depuis un certain temps. Surtout, il a vu l’avènement de Gabriel Mercado, latéral droit de River, auteur de deux buts lors de la campagne des éliminatoires pour le Mondial en Russie.

Thiago Silva
Thiago
Silva

Thiago Silva

Depuis qu’il a chialé au Mondial du Brésil, Thiago Silva est blacklisté. Dunga l’a laissé de côté pendant les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 et n’a pas changé d’avis pour cette Copa América. Une bonne nouvelle pour le PSG qui récupèrera son capitaine tout frais pour la prochaine saison.

David Luiz
David
Luiz

David Luiz

Contrairement à Thiago Silva, son absence n’a pas fait grand bruit. Catastrophique lors du match contre l’Uruguay (2-2) qui comptait pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018, David Luiz a perdu sa place au détriment de… Gil, l’ancien Valenciennois. Ça craint vraiment.

Marcelo
Marcelo

Marcelo

« Le joueur doit être impliqué, et avoir un comportement correct, je ne dirai pas tout ici. » C’est ainsi que Dunga avait gentiment taclé Marcelo lors d’une interview pour Sport TV. Au cœur d’un imbroglio entre le Real et la Fédération autour d’une supposée blessure, le latéral qui vient de gagner la Undécima ne disputera pas la Copa América. Oui, Dunga aime prendre des ...

Néstor Ezequiel Ortigoza
Néstor Ezequiel
Ortigoza

Néstor Ezequiel Ortigoza

Il est argentin, a appris à jouer au football dans des tournois de penaltys où il risquait sa vie, a quelques kilos en trop. Ortigoza est le métronome de San Lorenzo et du Paraguay (sélection qu’il a rejointe en 2009 grâce à son père paraguayen). Mais Ramón Díaz devra se passer de son milieu de terrain, pour une blessure au biceps fémoral.

Jorge Valdivia
Jorge
Valdivia

Jorge Valdivia

Le magicien chilien paie son fructeux exil. Après une superbe Copa América l’an passé, Valdivia aurait pu revenir en Amérique du Sud pour terminer sa carrière. Mais il a préféré poursuivre son chemin aux Émirats arabes unis. Un argument que Pizzi, le successeur de Sampaoli à la tête du tenant du titre de la Copa, a utilisé pour justifier son choix.

Fredy Guarín
Fredy
Guarín

Fredy Guarín

Apparemment, José Pékerman avait la flemme de regarder les matchs de Guarín à l’autre bout du monde. L’exil en Chine (au Shanghai Shenhua) coûte la sélection à l’ancien milieu de terrain de l’Inter Milan. Sebastián Pérez, milieu de l’Atlético Nacional, s’est imposé à sa place.

Neymar
Neymar

Neymar

Le Brésil veut à tout prix une première médaille olympique de football. Alors, Dunga a laissé Neymar à disposition de la sélection qui disputera les JO de Rio de Janeiro. Après un long conflit avec le Barça, le sélectionneur a donc décidé de jeter par la fenêtre le centenaire de la Copa América. Capitaine et seule lueur d’espoir d’une génération qui se cherche toujours un attaquant, Neymar ne verra pas les États-Unis. Et Dunga pourrait le ...

Paulo Dybala
Paulo
Dybala

Paulo Dybala

Les Jeux olympiques viennent encore mettre le bordel, mais cette fois en Argentine. Alors qu’il souhaitait disputer les deux compétitions, Dybala va pouvoir profiter des vacances. La raison ? La Juventus a refusé de laisser l’attaquant participer aux JO et Martino ne l’a pas inclus dans la liste pour la Copa.

Carlos Tévez
Carlos
Tévez

Carlos Tévez

Mis de côté lors du mandat de Sabella à la tête de la sélection argentine, Tévez était revenu depuis que Tata Martino a pris les rênes du vice-champion du monde. Problème, une saison surchargée avec Boca, un niveau en baisse, et un choix tactique selon Martino le priveront de cette Copa América.

Titulaires

Keylor Navas (Real Madrid) Catastrophe au Costa Rica. Après avoir soulevé la Ligue des champions avec le Real, Navas est forfait pour la Copa América. Blessé au tendon d’Achille, il sera remplacé dans les cages par Leonel Moreira ou Patrick Pemberton. Moins sexy.

Pablo Zabaleta (Manchester City) D’abord, le latéral argentin s’est fait sauter sa place par Bacary Sagna à Manchester City. Ensuite, il traîne une blessure à la cheville droite depuis un certain temps. Surtout, il a vu l’avènement de Gabriel Mercado, latéral droit de River, auteur de deux buts lors de la campagne des éliminatoires pour le Mondial en Russie.

Thiago Silva (PSG) Depuis qu’il a chialé au Mondial du Brésil, Thiago Silva est blacklisté. Dunga l’a laissé de côté pendant les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 et n’a pas changé d’avis pour cette Copa América. Une bonne nouvelle pour le PSG qui récupèrera son capitaine tout frais pour la prochaine saison.

David Luiz (PSG) Contrairement à Thiago Silva, son absence n’a pas fait grand bruit. Catastrophique lors du match contre l’Uruguay (2-2) qui comptait pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018, David Luiz a perdu sa place au détriment de… Gil, l’ancien Valenciennois. Ça craint vraiment.

Marcelo (Real Madrid) « Le joueur doit être impliqué, et avoir un comportement correct, je ne dirai pas tout ici. » C’est ainsi que Dunga avait gentiment taclé Marcelo lors d’une interview pour Sport TV. Au cœur d’un imbroglio entre le Real et la Fédération autour d’une supposée blessure, le latéral qui vient de gagner la Undécima ne disputera pas la Copa América. Oui, Dunga aime prendre des risques.

Néstor Ezequiel Ortigoza (San Lorenzo) Il est argentin, a appris à jouer au football dans des tournois de penaltys où il risquait sa vie, a quelques kilos en trop. Ortigoza est le métronome de San Lorenzo et du Paraguay (sélection qu’il a rejointe en 2009 grâce à son père paraguayen). Mais Ramón Díaz devra se passer de son milieu de terrain, pour une blessure au biceps fémoral.

Jorge Valdivia (Al-Wahda) Le magicien chilien paie son fructeux exil. Après une superbe Copa América l’an passé, Valdivia aurait pu revenir en Amérique du Sud pour terminer sa carrière. Mais il a préféré poursuivre son chemin aux Émirats arabes unis. Un argument que Pizzi, le successeur de Sampaoli à la tête du tenant du titre de la Copa, a utilisé pour justifier son choix.

Fredy Guarín (Shanghai Shenhua) Apparemment, José Pékerman avait la flemme de regarder les matchs de Guarín à l’autre bout du monde. L’exil en Chine (au Shanghai Shenhua) coûte la sélection à l’ancien milieu de terrain de l’Inter Milan. Sebastián Pérez, milieu de l’Atlético Nacional, s’est imposé à sa place.

Neymar (FC Barcelone) Le Brésil veut à tout prix une première médaille olympique de football. Alors, Dunga a laissé Neymar à disposition de la sélection qui disputera les JO de Rio de Janeiro. Après un long conflit avec le Barça, le sélectionneur a donc décidé de jeter par la fenêtre le centenaire de la Copa América. Capitaine et seule lueur d’espoir d’une génération qui se cherche toujours un attaquant, Neymar ne verra pas les États-Unis. Et Dunga pourrait le regretter.

Paulo Dybala (Juventus Turin) Les Jeux olympiques viennent encore mettre le bordel, mais cette fois en Argentine. Alors qu’il souhaitait disputer les deux compétitions, Dybala va pouvoir profiter des vacances. La raison ? La Juventus a refusé de laisser l’attaquant participer aux JO et Martino ne l’a pas inclus dans la liste pour la Copa.

Carlos Tévez (Boca Juniors) Mis de côté lors du mandat de Sabella à la tête de la sélection argentine, Tévez était revenu depuis que Tata Martino a pris les rênes du vice-champion du monde. Problème, une saison surchargée avec Boca, un niveau en baisse, et un choix tactique selon Martino le priveront de cette Copa América.

Remplaçants

Alejandro Chumacera (The Strongest) Il est surnommé « Chumasteiger » pour sa ressemblance avec le milieu allemand et s’est imposé comme un cadre de la toujours bordélique sélection bolivienne. Mais le joueur de The Strongest s’est blessé au genou avec la compétition.

Donald Trump Le candidat à la Maison-Blanche qui a fait de l’immigration sud-américaine l’un de ses thèmes de campagne devra rester tranquillement chez lui. Parce que le public latino risque de débarquer en nombre.

Cristian Rodríguez (Independiente) En grande difficulté à Independiente, l’ancien Parisien est forfait pour la Copa América. La faute à un claquage qu’il traîne depuis longtemps. L’Oignon ne fait plus pleurer personne.

Roque Santa Cruz (Málaga) Le légendaire attaquant paraguayen souffre d’une entorse au genou et ne pourra pas représenter son pays pour ce centenaire de la Copa. Ça sent le clap de fin.

Claudio Pizarro (Werder Brême) Malgré son incroyable saison à Brême, le buteur de 37 piges a été laissé de côté par Ricardo Gareca, qui veut insuffler un vent de jeunesse sur sa sélection.

Radamel Falcao (Chelsea) Son statut de meilleur buteur de la sélection colombienne ne vaut plus rien. Radamel Falcao sort d’une nouvelle saison blanche avec Chelsea. L’ancien meilleur numéro neuf du monde devrait revenir à Monaco pour tenter de ressusciter.

Giovani dos Santos (LA Galaxy) Alors qu’il se balade en MLS avec les Los Angeles Galaxy, Dos Santos a refusé de participer à la Copa América avec le Mexique. Un flemmard.



Par Ruben Curiel
Modifié

Totti Chianti Niveau : CFA2
Pas mal comme équipe!
PierreFanFanJoséKarl Niveau : DHR
Note : 2
Alejandro Chumchero. Son grand père doit être un certain "Schumacher" qui a fait des trucs pas clean entre 39-45 et qui a du trouver refuge au Pérou pour se faire oublier...

Plus discret que ses potes Gunther Heinze et Helmut Kranevitter...
Note : 2
Dunga ses choix sont quand même incompréhensibles...
Autant les choix de Dunga me semblent compréhensibles, voire parfaitement logiques, autant la décision de se passer de Dybala et Tevez me semblent plutôt osées.
einmaleinstern Niveau : DHR
Je l'ai pas vu venir celle de Trump, c'est propre ahah
Il me semble que Valdivia a été rappelé sur forfait de Mati Fernandez

Sinon, c'est moche pour Dybala de pas pouvoir faire les JO.
Douglas Costa n'est pas aussi blessé ?
Petite question alors que je vous lis parler des JO ; l'EdF y participe ? Et si oui, vous savez avec quelle équipe ?
Garrinchouille Niveau : District
Note : 1
Message posté par PierreFanFanJoséKarl
Alejandro Chumchero. Son grand père doit être un certain "Schumacher" qui a fait des trucs pas clean entre 39-45 et qui a du trouver refuge au Pérou pour se faire oublier...

Plus discret que ses potes Gunther Heinze et Helmut Kranevitter...


Ridicule... L'immigration allemande an Argentine date de la fin du 19è/début 20è. Retourne à tes études...
Note : -1
Message posté par Peewow
Il me semble que Valdivia a été rappelé sur forfait de Mati Fernandez

Sinon, c'est moche pour Dybala de pas pouvoir faire les JO.


Nan, on aura droit a Mark González à la place. Avec les forfaits de Mati Fernändez et Gutiérrez, faudra espérer que Díaz, Vidal et Aránguiz se tiennent à carreau, pas grand monde sur le banc pour les remplacer.
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
Ça fait plaisir de voir que les mercenaires qui partent en Chine ou aux Émirats se retrouvent blacklistés en sélection.
Le beurre et l'argent du beurre...
ChristopheDussart Niveau : District
Message posté par BertXV
Petite question alors que je vous lis parler des JO ; l'EdF y participe ? Et si oui, vous savez avec quelle équipe ?


Seulement les féminines !
PôleScholes Niveau : DHR
Un centenaire de la Copa America chez les gringos, c'est moche quand même...
Petite pique sur Trump le méchant populiste.

Votez PS!

Heuuu beaucoup d'allemand faisant parti du parti nazi se sont réfugier en Amérique du Sud c'est toi qui devrait retourner à tes études hein

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
206 24