L'équipe type de Sébastien Piocelle

Sébastien Piocelle, c'est le puriste qui s'est un jour permis de mettre un petit pont à Pavel Nedvěd. Une raison suffisante pour lui demander son équipe type, tirée de ses passages à Nantes, Bastia, Crotone et Arles-Avignon.

Modififié
43 27
Sur le banc
Michael Landreau
:

Michael Landreau :

Sur la durée, c'est un exemple. Sa force, c'est la régularité. Il ne fait pas l'unanimité, mais son jeu au pied était au-dessus du lot.

Fred Mendy
:

Fred Mendy :

Je venais d'arriver à Bastia. J'avais 20 ans, il faisait peur. C'était l'époque de la pression, c'était chaud à Bastia. Un match, on le gagnait à 70% dans les couloirs.

Fernando Redondo
:

Fernando Redondo :

Je n'ai jamais joué avec lui, c'est pour ça qu'il est remplaçant, mais sinon il est titulaire à 100%. C'est mon modèle. C'était le premier à mon poste à être le premier relanceur, un vrai meneur de jeu devant la défense. Exceptionnel ! Mon idole.

Stéphane Ziani
:

Stéphane Ziani :

L'un des derniers numéros dix à l'ancienne. Il faisait que courir, il avait un coffre impressionnant.

Angelos Charisteas
:

Angelos Charisteas :

Le joueur le plus bidon que j'ai jamais vu. Rectification, le seul joueur avec qui j'ai joué, mais que je n'ai jamais vu. Il est parti rapidement à Schalke 04 et il a marqué en Ligue des champions derrière. Incroyable.

Salvatore Soviero
:

Salvatore Soviero :

Mon gardien à Crotone. C'est le mec le plus fou avec qui j'ai joué, dans tous les sens du terme. C'était un super gardien, mais surtout un nationaliste ardent, il vient de Naples. En Italie, il y a des fans clubs partout à sa gloire.

Abdulay
Konko

Abdulay Konko

Abdu', je l'ai connu à la Lazio. C'est un pote, il m'a aidé quand je suis arrivé en Italie. Physiquement, c'était un monstre. C'est un bon mec de Marseille, il répond toujours présent pour mon association Press Play, il m'envoie des maillots.

Eric Decroix
:

Eric Decroix :

Quand j'étais au centre de formation, il m'impressionnait car il avait les deux pieds naturellement, il faisait des transversales gauches ou droites sans problèmes. C'était l'école nantaise.

Christian Karembeu
:

Christian Karembeu :

C'était un très bon joueur, il a commencé et fini en défense centrale. Je l'ai connu à Nantes et Bastia. C'est quelqu'un de simple, avec un super état d'esprit.

Didier
Domi:

Didier Domi:

J'ai joué avec lui en sélection espoirs. On se voit moins maintenant. C'est l'un des premiers latéraux de la nouvelle génération, il allait vite, il était très offensif, à la manière d'un Lizarazu.

Jaroslav Šedivec
:

Jaroslav Šedivec :

C'est un milieu de terrain tchèque, il est gaucher, mais je le place là. Lui, c'était un très bon ailier, capable d'éliminer. Il te faisait gagner des matchs à lui seul. Maintenant, je ne sais pas où il est, la boisson l'a sûrement emporté (rires).

Michael Essien
:

Michael Essien :

Au milieu, je mets Essien devant la défense. Je l'ai connu quand il avait 17 ans à Bastia. Un phénomène. J'ai rarement vu un garçon aussi puissant. En plus, c'était un bon mec.

André Ayew
:

André Ayew :

Il jouait à ce poste à Arles-Avignon, quand il nous a fait monter à lui tout seul en Ligue 1. Vraiment énorme. Il pensait déjà que milieu, c'était son meilleur poste. Au niveau du timing de la tête, il est très impressionnant. C'est dur aussi de lui prendre le ballon. Il est très fort, et surtout, il sait où il veut aller.

Olivier Monterrubio
:

Olivier Monterrubio :

Je mets Oliv' parce que c'est mon pote, et qu'il avait une grosse sensibilité quand il jouait. Il savait tout faire avec le ballon. Il aurait pu aller en équipe de France, il lui a manqué de jouer dans un club au-dessus, mais il a fait une belle carrière.

Antoine Sibierski
:

Antoine Sibierski :

Il avait la classe. C'était un milieu offensif avec une grosse technique, qui prenait les coups, mais ne se plaignait jamais.

Nicolas Anelka
:

Nicolas Anelka :

Je l'ai côtoyé à Clairefontaine, quand on avait 13 ans, c'est mon pote. Il a une personnalité controversée. Personnellement, je l'ai toujours connu introverti, mais égal à lui-même. À l'aise avec ses potes, mais méfiant avec les médias. En tout cas, il allait à 2000 à l'heure, techniquement très à l'aise, vraiment un super joueur.

Salvatore Soviero : Mon gardien à Crotone. C'est le mec le plus fou avec qui j'ai joué, dans tous les sens du terme. C'était un super gardien, mais surtout un nationaliste ardent, il vient de Naples. En Italie, il y a des fans clubs partout à sa gloire.

Abdulay Konko (latéral droit) : Abdu', je l'ai connu à la Lazio. C'est un pote, il m'a aidé quand je suis arrivé en Italie. Physiquement, c'était un monstre. C'est un bon mec de Marseille, il répond toujours présent pour mon association Press Play, il m'envoie des maillots.

Eric Decroix : Quand j'étais au centre de formation, il m'impressionnait car il avait les deux pieds naturellement, il faisait des transversales gauches ou droites sans problèmes. C'était l'école nantaise.

Christian Karembeu : C'était un très bon joueur, il a commencé et fini en défense centrale. Je l'ai connu à Nantes et Bastia. C'est quelqu'un de simple, avec un super état d'esprit.

Didier Domi: J'ai joué avec lui en sélection espoirs. On se voit moins maintenant. C'est l'un des premiers latéraux de la nouvelle génération, il allait vite, il était très offensif, à la manière d'un Lizarazu.

Jaroslav Šedivec : C'est un milieu de terrain tchèque, il est gaucher, mais je le place là. Lui, c'était un très bon ailier, capable d'éliminer. Il te faisait gagner des matchs à lui seul. Maintenant, je ne sais pas où il est, la boisson l'a sûrement emporté (rires).

Michael Essien : Au milieu, je mets Essien devant la défense. Je l'ai connu quand il avait 17 ans à Bastia. Un phénomène. J'ai rarement vu un garçon aussi puissant. En plus, c'était un bon mec.

André Ayew : Il jouait à ce poste à Arles-Avignon, quand il nous a fait monter à lui tout seul en Ligue 1. Vraiment énorme. Il pensait déjà que milieu, c'était son meilleur poste. Au niveau du timing de la tête, il est très impressionnant. C'est dur aussi de lui prendre le ballon. Il est très fort, et surtout, il sait où il veut aller.

Olivier Monterrubio : Je mets Oliv' parce que c'est mon pote, et qu'il avait une grosse sensibilité quand il jouait. Il savait tout faire avec le ballon. Il aurait pu aller en équipe de France, il lui a manqué de jouer dans un club au-dessus, mais il a fait une belle carrière.

Antoine Sibierski : Il avait la classe. C'était un milieu offensif avec une grosse technique, qui prenait les coups, mais ne se plaignait jamais.

Nicolas Anelka : Je l'ai côtoyé à Clairefontaine, quand on avait 13 ans, c'est mon pote. Il a une personnalité controversée. Personnellement, je l'ai toujours connu introverti, mais égal à lui-même. À l'aise avec ses potes, mais méfiant avec les médias. En tout cas, il allait à 2000 à l'heure, techniquement très à l'aise, vraiment un super joueur.

Michael Landreau : Sur la durée, c'est un exemple. Sa force, c'est la régularité. Il ne fait pas l'unanimité, mais son jeu au pied était au-dessus du lot.

Fred Mendy : Je venais d'arriver à Bastia. J'avais 20 ans, il faisait peur. C'était l'époque de la pression, c'était chaud à Bastia. Un match, on le gagnait à 70% dans les couloirs.

Fernando Redondo : Je n'ai jamais joué avec lui, c'est pour ça qu'il est remplaçant, mais sinon il est titulaire à 100%. C'est mon modèle. C'était le premier à mon poste à être le premier relanceur, un vrai meneur de jeu devant la défense. Exceptionnel ! Mon idole.

Stéphane Ziani : L'un des derniers numéros dix à l'ancienne. Il faisait que courir, il avait un coffre impressionnant.

Angelos Charisteas : Le joueur le plus bidon que j'ai jamais vu. Rectification, le seul joueur avec qui j'ai joué, mais que je n'ai jamais vu. Il est parti rapidement à Schalke 04 et il a marqué en Ligue des champions derrière. Incroyable.



Propos recueillis par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

BaB_KiLLeR2 Niveau : DHR
C'était surtout Psaume qui les as fait monter de ligue 2 en ligue 1 mais Ayew avait un petit quelques chose. On sentait qu'il en gardait sous le pieds et qu'il était déjà à l'étroit en ligue 2.
AirForceOne Niveau : CFA2
Ah je ne savais pas qu'un numéro 10 a l'ancienne courait tout le temps !
Donc Riquelme et Pastore ne sont pas des numéros 10.
Piocelle c'était un joueur de Versailles (pas vraiment une référence a côté de Henry et Rothen)
Ce mec était de la trempe d'Eric Sitruk (pas l'acteur dans moi César 10ans et demi 1m39)
Putain A. Ayew et Essien ont sacrément changé !!
C'était un bon espoir quand il était à Nantes, dommage qu'il n'ait jamais confirmé, il avait une belle technique pour un mdf dans mes souvenirs. Par contre il aurait quand même pu mettre carrière dans son équipe le chacal ! Surtout quand tu vois qu'il y a Ziani et quand tu lis sa description qui aurait aussi bien convenu à Carrière.
Son modèle est Fernando redondo ! Bonne référence !
Message posté par AirForceOne
Ah je ne savais pas qu'un numéro 10 a l'ancienne courait tout le temps !
Donc Riquelme et Pastore ne sont pas des numéros 10.
Piocelle c'était un joueur de Versailles (pas vraiment une référence a côté de Henry et Rothen)
Ce mec était de la trempe d'Eric Sitruk (pas l'acteur dans moi César 10ans et demi 1m39)


Tu devrais regarder les matchs de Riquelme et remarquer qu'il est toujours en mouvement avant de dire des âneries...
gil scott-heron Niveau : Loisir
quelle carriere de looser ce Piopio....je me rappele sa gd epoque nantaise....maintenant que je viens de wikipedier, je me rends compte que ca a a peine durer 3-4ans.
son depart a bastia est le debut la fin...22ans !.....dommage, il avait la classe
Message posté par gil scott-heron
quelle carriere de looser ce Piopio....je me rappele sa gd epoque nantaise....maintenant que je viens de wikipedier, je me rends compte que ca a a peine durer 3-4ans.
son depart a bastia est le debut la fin...22ans !.....dommage, il avait la classe


Fallait laisser la place à Berson, et Faé et Toulalan étaient excellent en jeunes. Piocelle était bon à Nantes, mais sont départ était assez logique finalement.
nasser aimkelesfill
Dites moi j'ai jamais su pourquoi karembeu se faisait siffler avec l equipe de France ? des que je vois son nom je me demande, ça me faisait de la peine à l epoque, comme quoi le public français est special même quand tu gagnais 4 - 0 tu siffle un champion du monde gratuitement a chaque touche de balle.
Tu déconnes féliré en plus d'être pas très très agréable on va dire. Ziani valait surtout pour son activité sur le terrain, ses dribbles, mais c'était pas un éclaireur de jeu comme les joueurs que tu cites bien que sa vision n'était pas mauvaise. Ok Riquelme était en mouvement mais en mode randonneur, Ziani c'était une pile. Mais c'était pas un pur 10 comme carrière qui était de la veine des Zizou et des Micoud, toutes proportions gardées. Pour moi Ziani dans sa position sur le terrain pourrait un peu plus se rapprocher d'un Da Rocha, même si lui pouvait jouer attaquant ou sur l'aile.
Sinon Pastore c'est pas un numéro 10 mais bon, plutôt un 9 1/2 mais pas un meneur, un peu comme Ziani en somme !
hisoka
Sinon sur la photo, piocelle physiquement c'est Zlatan resortant d'une cure de désintox ou avec 20ans de plus sur la tronche au choix...
HarveyKeitel Niveau : DHR
Message posté par nasser aimkelesfill
Dites moi j'ai jamais su pourquoi karembeu se faisait siffler avec l equipe de France ? des que je vois son nom je me demande, ça me faisait de la peine à l epoque, comme quoi le public français est special même quand tu gagnais 4 - 0 tu siffle un champion du monde gratuitement a chaque touche de balle.



Dans le désordre : parce qu'il est noir, parce qu'il avait une femme qui rendait pas mal de mecs jaloux, parce qu'il y a l'histoire des essais nucléaires dans le Pacifique, parce qu'il y a eu sa défense de la cause kanak en attaquant quelque peu l'état français, parce qu'il ne voulait pas chanter la Marseillaise, parce que parfois il était sur le terrain sans pour autant le mériter

Mis à part tout ça, je l'aimais beaucoup moi le Karembeu.

En 1998, il marque des buts décisifs pour le Real Madrid en quarts puis en demi-finale de la LDC contre le Borussia puis le Bayern
Et à Nantes, c'était un monstre
Message posté par EEES
Tu déconnes féliré en plus d'être pas très très agréable on va dire. Ziani valait surtout pour son activité sur le terrain, ses dribbles, mais c'était pas un éclaireur de jeu comme les joueurs que tu cites bien que sa vision n'était pas mauvaise. Ok Riquelme était en mouvement mais en mode randonneur, Ziani c'était une pile. Mais c'était pas un pur 10 comme carrière qui était de la veine des Zizou et des Micoud, toutes proportions gardées. Pour moi Ziani dans sa position sur le terrain pourrait un peu plus se rapprocher d'un Da Rocha, même si lui pouvait jouer attaquant ou sur l'aile.
Sinon Pastore c'est pas un numéro 10 mais bon, plutôt un 9 1/2 mais pas un meneur, un peu comme Ziani en somme !


Je parlais surtout pour le fait que Pastore ou Riquelme ne couraient pas. Mais pour Ziani, on est d'accord, c'était plutôt un 8 qu'un vrai meneur de jeu. De toutes façons, il manquait de talent pour pouvoir jouer 10.

Pour Pastore, c'est un profil un peu bâtard en fait. Le mec peut jouer 8, 10 et 9 et demi. Après, je suis extrêmement déçu de l'utilisation de Pastore au PSG après ses deux saisons de dingues à Palerme où le mec faisait tout : On lui filait le ballon aux 20 mètres et il remontait la balle sur tout le terrain. Un profil un peu à la Gundogan, tout en étant moins bon à la récupération parce que moins puissant. C'est vraiment du gâchis à ce niveau là...Enfin, ps de bol de tomber sur Blanc et Anccelotti. La période où il aura été bon, coïncide avec la présence de Kombouaré sur le banc, surement le meilleur tactiquement des trois.
Le tacle sur Charisteas est magnifique. En même ça fait toujours kiffer de voir un joueur dire qu'un joueur grec est une pipe.
Message posté par guytan
Le tacle sur Charisteas est magnifique. En même ça fait toujours kiffer de voir un joueur dire qu'un joueur grec est une pipe.


Exact, il m'a scotché là.
@feliré

En fait pour moi pastore c'est un joueur à la Rooney dans le positionnement, un soutient de l'attaquant (même si leurs styles n'ont rien à voir), c'est la qu'il jouait à Palerme. Il est pas assez propre et joue trop compliqué et à contre temps pour être 10 et il a pas le coffre et le sérieux d'un 8, il me semble qu'il est un peu feneant sur le terrain en plus. Mais bien d'accord avec toi, quel gâchis ! On sait plus utilisé ce genre de gars aujourd'hui j'ai l'impression. Les styles des équipes sont trop rigides pour intégrer ce genre de joueur, à ce demander ce qu'aurait fait Rivaldo aujourd'hui ...
Zlatan absorption Robert Carlisle
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Ah Piocelle quoi... Merde ça rajeunit pas de se dire qu'on la vu jouer !
Il a pas eu une grosse blessure qui lui a ruiné sa carrière ?
HarveyKeitel Niveau : DHR
Message posté par sangetsang
Il a pas eu une grosse blessure qui lui a ruiné sa carrière ?


Si, à un genou

Cela + sa foi pour le bouddhisme = plus grand chose à foutre d'une carrière de foot pro
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
43 27