Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'équipe-type de Premier League

Forcément, on retrouve du Manchester United, du City et du Londonien. Pas de Liverpool dans ce onze-type. A la place, deux invités surprises, tout droit venus du Tyne and Wear.

Modififié

Edwin Van der Sar (Manchester United) : A peine une toile ou deux et toujours des horizontales photogéniques pour le vétéran des portiers de Premier League. L'invincibilité de MU, malgré une période turbulente (septembre/octobre), c'est en grande partie grâce à lui. Rafael (Manchester United) : Gary Neville a enfin un successeur sur le flanc droit. Ce n'est pas encore Maicon ou Dani Alves, mais à tout juste 20 ans, on peut se permettre d'être indulgent. Sangsue défensive et de plus en plus complice avec Nani offensivement. Vincent Kompany (Manchester City) : Cette saison, le vrai taulier de City est Belge et a 24 ans. Il drive avec Kolo Touré la deuxième meilleure défense du championnat. Le seul Citizen à avoir joué tous les matches de Premier League dans leur intégralité. Nemanja Vidic (Manchester United) : Nouveau capitaine du onze de Sir Alex, Vidic est toujours un mur, bien plus régulier que Ferdinand, à la santé chroniquement fragile. Même en petite forme, c'est toujours un exploit pour un attaquant de le contourner. Ashley Cole (Chelsea) : Statistique étrange. Chelsea est bien la meilleure défense de Premier League (15 buts encaissés). Pourtant, la ligne arrière a souvent été modifiée. Une petite boulette contre Sunderland, mais pour le reste, Ashley est toujours un exemple d'engagement tant défensif qu'offensif. Gibbs a encore du taf, beaucoup de taf. Luka Modric (Tottenham) : Maintenant qu'il ne subit plus les tampons anglais au milieu de terrain et qu'il est enfin fixé à un poste chez les Spurs, le Croate rayonne et est très bien entouré (Huddlestone, Van der Vaart, Lennon et Bale). Un Scholes en plus fluet, en moins méchant, en plus technique et en beaucoup moins roux. Jordan Henderson (Sunderland) : Il s'est noyé à Wembley contre la France, mais en Premier League, à Sunderland, il forme une paire plutôt efficace dans l'axe avec le découpeur Cattermole. Grosse caisse physique (13 bornes par match en moyenne), à l'aise avec ses deux pieds et une bonne vision de jeu. Un nom qui agitera au moins le mercato estival Outre-Manche. Samir Nasri (Arsenal) : Les Anglais sont toujours en train de se demander pourquoi Nasri n'était pas du voyage en Afrique du Sud. L'interrogation est légitime tant Samir régale la Premier League. Il a parfaitement pris le relais d'un Fabregas encore en digestion post-Mondial. Dans le top 3 des meilleurs joueurs du championnat depuis août 2010. Déjà huit buts au compteur. Gareth Bale (Tottenham) : Des performances, au pire, bonnes, au mieux, stratosphériques, notamment en C1. On attendait la confirmation du Gallois pour cette saison. Attente confirmée. Des raids, de l'endurance (les déboulés de furieux à la 90è, pas de problème), un pied gauche ultra-précis, des centres caviar et des frappes lasers. La relève de Ryan Giggs est prête. Andy Carroll (Newcastle) : Il avait déjà marché sur la D2 anglaise l'année dernière. Son entrée dans la cour des grands ne l'a pas changé. Imprenable de la tête, adroit avec son pied gauche, combattant à queue de cheval digne de l'esprit St-James Park. La seule lueur d'espoir aussi pour Capello en sélection anglaise. Dix buts en poche à mi-saison. Son temps chez les Magpies est sans doute compté. Carlos Tevez (Manchester City) : Son caprice d'homme indispensable aux Citizens a terni un peu son image en fin d'année. Mais sur le terrain, l'Apache est irréprochable. Il court toujours partout et jamais au mauvais endroit, a déjà sa dizaine de pions à mi-parcours et a montré aux yeux de tous que Balotelli, Adebayor ou Jô ne feront jamais le poids. Remplaçants Craig Gordon (Sunderland) - Kolo Touré (Man. City), Benoit Assou-Ekotto (Tottenham), Gallas (Tottenham), Gary Cahill (Bolton) – Tioté (Newcastle), Samba (Blackburn), David Silva (Man. City), Yaya Touré (Man. City) – Johan Elmander (Bolton), Dimitar Berbatov (Manchester United) Ronan Boscher


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25
À lire ensuite
L'équipe-type des flops