1. // Coupe du monde 2014
  2. // Bilan

L'équipe type de Ligue 1 du Mondial

37 joueurs de Ligue 1 ont disputé ce Mondial 2014. D'une manière ou d'une autre, nombreux sont ceux qui ont réussi à y laisser une trace. En voici l'équipe type.

Modififié
14 32
Sur le banc
Vincent
Enyeama

Vincent Enyeama

Le portier lillois a montré qu'il était l'atout numéro 1 de sa sélection... jusqu'à ce corner foiré qui a permis à la France d'ouvrir le score en huitième.

Thiago
Silva

Thiago Silva

Présenté comme un capitaine indigne après avoir refusé de tirer son péno contre le Chili, le défenseur brésilien a aussi causé un péno dès le début de la petite finale contre les Pays-bas.

Aïssa
Mandi

Aïssa Mandi

Très bon contre la Russie, le latéral algérien a récidivé contre l'Allemagne... jusqu'à une petite erreur qui coûte l'ouverture du score.

Rio
Mavuba

Rio Mavuba

Une entrée en fin de match contre le Honduras qui a fait un peu peur à tout le monde. Surtout à Didier Deschamps, qui ne l'a plus fait entrer par la suite.

André
Ayew

André Ayew

Deux buts, un gros match contre l'Allemagne et une confirmation : le Ghanéen est meilleur milieu offensif gauche que relayeur. Même en sélection donc.

Edgar
Salli

Edgar Salli

Il a apporté de la vitesse lorsqu'il est entré avec le Cameroun. Au point que le jeune prêté à Lens a peut-être été la seule satisfaction de sa sélection.

Guillermo
Ochoa

Guillermo Ochoa

Homme du match contre le Brésil et les Pays-bas, le portier mexicain a aimanté les ballons comme il l'a si bien fait contre le PSG ou Lyon. Il devrait donc réussir à bien rebondir malgré la descente d'Ajaccio en Ligue 2.

Serge
Aurier

Serge Aurier

Premier match, deux passes décisives. Le latéral a marqué les esprits de manière à exister malgré une sortie sans gloire au premier tour.

David
Luiz

David Luiz

En première ligne sur le 10-1 encaissé sur les deux derniers matchs par le Brésil, David Luiz est aussi celui qui a donné un bel avantage contre la Colombie en quart, et qui a aussi permis à son équipe d'ouvrir le score contre le Chili en huitième.

John
Boye

John Boye

Une des images du Mondial. Pas son CSC contre le Portugal non, son bisou à une liasse de billets juste avant le match, la prime que les joueurs du Ghana avaient exigé de faire venir par avion le jour même.

Henri
Bedimo

Henri Bedimo

Comme Digne ou Maxwell, le latéral gauche camerounais n'était que doublure pour ce Mondial. Mais il a inversé la tendance sur le troisième match malgré l'élimination de son équipe, surtout parce que le titulaire, Benoît Assou-Ekotto, a totalement pété les plombs, voulant taper Moukandjo en plein match contre la Croatie.

Ezequiel
Lavezzi

Ezequiel Lavezzi

Pas terrible au début, l'Argentin a su se rendre indispensable au gré des blessures de ses coéquipiers. À tel point que sa sortie à la mi-temps en finale est peut-être le plus grand mystère du match. Bel arrosage du coach en pleine rencontre sinon contre le Nigeria.

Yohan
Cabaye

Yohan Cabaye

Le symbole de cette équipe de France qui a fait le taff, qui a donné une bonne image, mais qui n'a pas non plus bousculé la hiérarchie avec une lourde des 35 mètres qui fait mouche. Alors qu'on sait qu'il peut le faire...

Abel
Aguilar

Abel Aguilar

Précieux au milieu de terrain, il a livré de bonnes prestations quand il a été aligné en six avec cette belle surprise colombienne.

Mathieu
Valbuena

Mathieu Valbuena

Maillon fort de l'équipe de France, le meneur de poche a marqué et fait marquer. Une belle réponse à ceux qui font toujours observer ses statistiques.

Divock
Origi

Divock Origi

Il a réussi à prendre la place de Romelu Lukaku et pas que sur un match. Bel exploit pour le Belge qui a aussi mis ses milieux offensifs à l'aise.

James
Rodríguez

James Rodríguez

Meilleur buteur du tournoi, le Colombien James a surtout peut-être planté les deux plus beaux pions de la compétition.

Guillermo Ochoa (AC Ajaccio) : Homme du match contre le Brésil et les Pays-bas, le portier mexicain a aimanté les ballons comme il l'a si bien fait contre le PSG ou Lyon. Il devrait donc réussir à bien rebondir malgré la descente d'Ajaccio en Ligue 2.

Serge Aurier (Toulouse) : Premier match, deux passes décisives. Le latéral a marqué les esprits de manière à exister malgré une sortie sans gloire au premier tour.

David Luiz (PSG) : En première ligne sur le 10-1 encaissé sur les deux derniers matchs par le Brésil, David Luiz est aussi celui qui a donné un bel avantage contre la Colombie en quart, et qui a aussi permis à son équipe d'ouvrir le score contre le Chili en huitième.

John Boye (Rennes) : Une des images du Mondial. Pas son CSC contre le Portugal non, son bisou à une liasse de billets juste avant le match, la prime que les joueurs du Ghana avaient exigé de faire venir par avion le jour même.

Henri Bedimo (Lyon) : Comme Digne ou Maxwell, le latéral gauche camerounais n'était que doublure pour ce Mondial. Mais il a inversé la tendance sur le troisième match malgré l'élimination de son équipe, surtout parce que le titulaire, Benoît Assou-Ekotto, a totalement pété les plombs, voulant taper Moukandjo en plein match contre la Croatie.

Ezequiel Lavezzi (PSG) : Pas terrible au début, l'Argentin a su se rendre indispensable au gré des blessures de ses coéquipiers. À tel point que sa sortie à la mi-temps en finale est peut-être le plus grand mystère du match. Bel arrosage du coach en pleine rencontre sinon contre le Nigeria.

Yohan Cabaye (PSG) : Le symbole de cette équipe de France qui a fait le taff, qui a donné une bonne image, mais qui n'a pas non plus bousculé la hiérarchie avec une lourde des 35 mètres qui fait mouche. Alors qu'on sait qu'il peut le faire...

Abel Aguilar (Toulouse) : Précieux au milieu de terrain, il a livré de bonnes prestations quand il a été aligné en six avec cette belle surprise colombienne.

Mathieu Valbuena (Marseille) : Maillon fort de l'équipe de France, le meneur de poche a marqué et fait marquer. Une belle réponse à ceux qui font toujours observer ses statistiques.

Divock Origi (Lille) : Il a réussi à prendre la place de Romelu Lukaku et pas que sur un match. Bel exploit pour le Belge qui a aussi mis ses milieux offensifs à l'aise.

James Rodríguez (Monaco) : Meilleur buteur du tournoi, le Colombien James a surtout peut-être planté les deux plus beaux pions de la compétition.

Vincent Enyeama (Lille) : Le portier lillois a montré qu'il était l'atout numéro 1 de sa sélection... jusqu'à ce corner foiré qui a permis à la France d'ouvrir le score en huitième.

Thiago Silva (PSG) : Présenté comme un capitaine indigne après avoir refusé de tirer son péno contre le Chili, le défenseur brésilien a aussi causé un péno dès le début de la petite finale contre les Pays-bas.

Aïssa Mandi (Reims) : Très bon contre la Russie, le latéral algérien a récidivé contre l'Allemagne... jusqu'à une petite erreur qui coûte l'ouverture du score.

Rio Mavuba (Lille) : Une entrée en fin de match contre le Honduras qui a fait un peu peur à tout le monde. Surtout à Didier Deschamps, qui ne l'a plus fait entrer par la suite.

André Ayew (Marseille) : Deux buts, un gros match contre l'Allemagne et une confirmation : le Ghanéen est meilleur milieu offensif gauche que relayeur. Même en sélection donc.

Edgar Salli (Monaco) : Il a apporté de la vitesse lorsqu'il est entré avec le Cameroun. Au point que le jeune prêté à Lens a peut-être été la seule satisfaction de sa sélection.

Edinson Cavani (PSG) : Il n'a pas été exceptionnel dans ce tournoi, mais sa passe décisive pour Suárez lors d'Uruguay-Angleterre, lorsqu'il a suspendu le temps, bah c'était magnifique.

Coupés au montage :David Ospina, Salvatore Sirigu, Lucas Digne, Maxwell, Jonathan Mensah, Carl Medjani, Mehdi Mostefa, Nicolas Nkoulou, Blaise Matuidi, João Moutinho, Marco Verratti, Thiago Motta, Landry N'Guemo, Jean II Makoun, Alejandro Bedoya, Salomon Kalou, Jordan Ayew, Vincent Aboubakar, Majeed Waris et Benjamin Moukandjo, qui a joué avec Nancy en Ligue 2.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dire que certains ont pu comparer nesta à thiago silva...
Note : 10
Et Romero de Monaco, même pas dans les réservistes ??
FourFourTwo Niveau : Loisir
Message posté par Giorgiopipo
Dire que certains ont pu comparer nesta à thiago silva...


Tu veux plutôt dire le contraire non ?
David Luiz, c'est vrai qu'il a été le maillon fort de la défense brésilienne !
Surcouf13 Niveau : DHR
Message posté par Youli
Et Romero de Monaco, même pas dans les réservistes ??


Et il y a encore Ospina. Trop de bons gardiens en Ligue 1
Entre Ironie et Joueurs qui méritent vraiment leur place, l'article perd de son utilité.
#Paname-Merengue.du.92 Niveau : Loisir
@Giorgiopipo très intelligent de juger sur quelques matchs... Hâte que la saison commence histoire qu'il ferme quelque gueule.
Note : 7
Lavezzi dans un milieu à trois et valbuena à droite, je vous confierais pas une de mes parties de Football Manager (Suffisait d'un 4-2-3-1 pour régler ça).

Heureux de voir le Stade Rennais représenté, et ce pour le meilleur.
pauloradiobemba Niveau : CFA
Message posté par #Paname-Merengue.du.92
@Giorgiopipo très intelligent de juger sur quelques matchs... Hâte que la saison commence histoire qu'il ferme quelque gueule.


ouais enfin c'est pas parce qu'il parviendra à bloquer Aliadiere et De Melo que ça en fera le meilleur défenseur du monde. Il a clairement pas été à la hauteur de l'événement.
@paname
Tu as raison, psg-lorient la il va faire fermer quelque(s) gueules.
Message posté par Peewow
Lavezzi dans un milieu à trois et valbuena à droite, je vous confierais pas une de mes parties de Football Manager (Suffisait d'un 4-2-3-1 pour régler ça).

Heureux de voir le Stade Rennais représenté, et ce pour le meilleur.


Je te jure c'est n'importe quoi. Comme la majorité des équipes types, c'est plus une équipe fourre-tout où le but est de mettre les meilleurs joueurs sans essayer de faire une équipe cohérente et équilibrée. Autant faire un liste dans ce cas.
2 frenchies de 2 clubs différents dont 1 en partance pour on ne sait oú, à comparer à l'Allemagne bâtie sur 2 ou 3 clubs de leur ligue, c'est pas la meilleure manière de préparer 2016 !
Rakamlerouge Niveau : National
Putain*, enfin un hommage à cette passe décisive de Cavani pour Suarez. Les médias se paluchaient sur Luis Suarez, qui certe effectue une belle course, mais cette temporisation de Cavani, qui précede sa passe tout en justesse, était sublime.
volontaire82 Niveau : Loisir
Aguilar qui a été titulaire et excellent sur les 4 premiers matchs avant d'être sorti de façon inexplicable par Pekerman pour le quart. Étrangement le seul match que la Colombie n'a pas gagné...
Rakamlerouge Niveau : National
Faut être gentil avec PanameMerengue du 92 (ou né en 1992?)!

Mondial difficile! Autant Ramos, Marcelo, CR7, X. Alonso que D. Luiz et T. Silva ont clairement pris très cher... Et Lavezzi qui perd à la fin!
maxouille Niveau : CFA2
Vous ne savez pas juste kiffer l'instant et dire plutôt:"finalement il y avait pas mal de talents issus de la ligue 1 dans cette coupe du monde"
Non c'est vrai c'est plus intéressant de savoir comment on aurait fait la compo sur Football Manager!
Certains se trompent de site....
mouais Cabaye, le mec qui est bon quand y'a personne en face, dès qu'ya du level y'a plus personne, à l'image du milieu de l'équipe de France en fait.
tuvasmniquerlabatterie Niveau : Loisir
Euh ? Lavezzi dans le 11 c'est un peu fort de café non ?
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par volontaire82
Aguilar qui a été titulaire et excellent sur les 4 premiers matchs avant d'être sorti de façon inexplicable par Pekerman pour le quart. Étrangement le seul match que la Colombie n'a pas gagné...

Blessé ou suspendu.
Je me rappelle plus, mais il me semble pas que Pekerman le sorte volontairement du XI. Justement, avant le match les gens disaient que son absence risquait d'avoir un impact sur la fluidité du jeu de la Colombie (encore plus face à un milieu aussi pitoyable et prenable que celui du Brésil)
John Boye devant Thiago Silva fallait oser !

Je veux que bien que TS n'ait pas été extraordinaire mais tout de même, y'a une différence entre le capitaine du brésil avec une pression XXL et un defenseur d'une équipe outsider à la limite dans toutes ses interventions (même si je le concède, c'est passé)

+ Mavuba en remplaçant alors que deschamps lui a préféré schneiderlin dans le match des coiffeurs...

A moins que tout soit dans l'ironie (ça expliquerait lavezzi en 8)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
14 32