L'équipe-type de la trêve

Barrages pour l'Euro 2012, éliminatoires pour la Coupe du monde 2014 en Asie et en Amérique du sud et matchs amicaux un peu partout dans le monde, la trêve internationale aura été l'occasion de passer en revue le gratin du football mondial.

Modififié
0 10
Sur le banc
Harrison Afful
:

Harrison Afful :

La frappe enroulée de l'arrière droit ghanéen de l'Espérance de Tunis permet à son club de remporter sa deuxième Ligue des champions africaine.

Miroslav Klose
:

Miroslav Klose :

Avec un nouveau pion inscrit sous le maillot de la Mannschaft face aux Pays-Bas, le Laziale n'est plus qu'à six buts du record de Gerd Müller en sélection.

Jeremy Mathieu
:

Jeremy Mathieu :

Faut pas rester là, m'sieur Evra.

Jonas
:

Jonas :

Premier but, et même premier doublé avec le Brésil pour le Valencian de 27 ans face à l'Egypte. Il ne lui manque qu'un frangin pour faire la paire en attaque.

Kyle Beckerman
:

Kyle Beckerman :

S'est fait confisqué son djembé et son diabolo par la sécu du Stade de France. Ballot.

Fabio Capello
:

Fabio Capello :

Don Fabio a rarement paru aussi satisfait qu'après la victoire de l'équipe d'Angleterre face à l'Espagne (1-0). Visiblement très fier de son braquage à l'italienne, Capello portait sur son faciès le sourire délicieusement niais de celui qui a vu la lumière. Depuis le 11/11/11, le monde sait : battre les Espagnols en subissant durant 90 minutes n'est plus une utopie.

Joe Hart
:

Joe Hart :

Le mythe du gardien anglais qui serait forcément une passoire a vécu. Et ce ne sont pas David Silva, Fernando Torres, Cesc Fabregas, Zlatan Ibrahimovic ou Johan Elmander qui diront le contraire. Espagnols et Suédois se sont tous heurtés au gardien de Manchester City qui a su garder sa cage inviolée lors des deux rencontres.

Steven Cherundolo
:

Steven Cherundolo :

Le 23 octobre dernier, le Captain America d'Hanovre faisait vivre l'enfer à Franck Ribéry et permettait à son équipe de s'imposer (2-1), mettant fin à une série de quinze matchs d'invincibilité du Bayern. Les retrouvailles entre les deux hommes vendredi au Stade de France tournèrent une nouvelle fois largement en faveur du Ricain, qui a visiblement trouvé la recette.

Oswaldo Vizcarrondo
:

Oswaldo Vizcarrondo :

La star vénézuélienne de la dernière Copa America continue sur sa lancée. En inscrivant le seul but de la rencontre face à la Bolivie, le stoppeur du Deportivo Anzoátegui permet à la Vinotinto de se classer à la troisième place, à égalité de points avec le leader uruguayen, du classement de la zone amsud pour les qualifications à la coupe du monde.

Nicolas Burdisso
:

Nicolas Burdisso :

Mardi à Barranquilla, le défenseur argentin de la Roma a fait connaissance avec l'attaquant Colombien du FC Porto James Rodriguez. Bilan : rupture des ligaments croisés du genou gauche, saison terminée.

Jordi Alba
:

Jordi Alba :

Le sémillant Joan Capdevila parti s'enterrer au Benfica, les champions d'Europe et du monde étaient quelque peu en galère de latéral gauche. Très performant face à l'Angleterre malgré la défaite de son équipe (1-0), celui que les supporters de Valence surnomment la Flecha de Mestalla a convaincu.

Ryad Boudebouz
:

Ryad Boudebouz :

Vahid être content. Grâce à la hype sochalienne, unique buteur du classique Algérie-Tunisie qui s'est tenu à Blida, les Fennecs restent invaincus sous le joug du coach bosniaque. Après seulement trois matchs, certes, mais quand même.

Abbas Ali
Atwi :

Abbas Ali Atwi :

Emmené par le sociétaire d'Al Ahed, le Liban a battu la Corée du Sud (2-1) mardi à Beyrouth. Ce succès historique des hommes guidés par l'Allemand Theo Bücker leur permet d'envisager une qualification pour le quatrième et ultime tour des éliminatoires de la coupe du monde à la condition de ne pas perdre leur prochaine rencontre face aux Emirats Arabes Unis.

Samir Nasri
:

Samir Nasri :

Orpheline du milieu offensif de Manchester City, l'équipe de France n'a rien créé en 180 minutes. Ou comment une inflammation du tendon rotulien peut vous assurer une place à l'Euro.

Cristiano Ronaldo
:

Cristiano Ronaldo :

« Je suis beau, riche, et j'ai claqué un doublé en barrage de l'Euro  » : la punchline n'aurait pas étonné, et personne n'aurait trouvé à y redire. Grand artisan du score de tennis infligé par le Portugal à la Bosnie (6-2), CR7 a fait taire ses détracteurs qui l'accusaient de ne jamais être présent dans les grands rendez-vous internationaux.

Luis Suarez
:

Luis Suarez :

Luis Suarez 4, Chili 0. L'attaquant de la Céleste a puni à lui tout seul les Chiliens lors de la troisième journée des éliminatoires pour la coupe du monde 2014 en inscrivant un quadruplé. Magnanime, Oscar Tabarez l'a sorti à la 77ème minute pour mettre fin au calvaire de ses adversaires.

Mario Balotelli
:

Mario Balotelli :

Giuseppe Rossi et Antonio Cassano out jusqu'en mai, Cesare Prandelli n'avait plus que trois matchs pour imaginer une nouvelle attaque. Il ne lui aura fallu attendre que 30 minutes et une frappe de 30 mètres de Super Mario face à la Pologne pour obtenir un premier élément de réponse.

Joe Hart : Le mythe du gardien anglais qui serait forcément une passoire a vécu. Et ce ne sont pas David Silva, Fernando Torres, Cesc Fabregas, Zlatan Ibrahimovic ou Johan Elmander qui diront le contraire. Espagnols et Suédois se sont tous heurtés au gardien de Manchester City qui a su garder sa cage inviolée lors des deux rencontres.

Steven Cherundolo : Le 23 octobre dernier, le Captain America d'Hanovre faisait vivre l'enfer à Franck Ribéry et permettait à son équipe de s'imposer (2-1), mettant fin à une série de quinze matchs d'invincibilité du Bayern. Les retrouvailles entre les deux hommes vendredi au Stade de France tournèrent une nouvelle fois largement en faveur du Ricain, qui a visiblement trouvé la recette.

Oswaldo Vizcarrondo : La star vénézuélienne de la dernière Copa America continue sur sa lancée. En inscrivant le seul but de la rencontre face à la Bolivie, le stoppeur du Deportivo Anzoátegui permet à la Vinotinto de se classer à la troisième place, à égalité de points avec le leader uruguayen, du classement de la zone amsud pour les qualifications à la coupe du monde.

Nicolas Burdisso : Mardi à Barranquilla, le défenseur argentin de la Roma a fait connaissance avec l'attaquant Colombien du FC Porto James Rodriguez. Bilan : rupture des ligaments croisés du genou gauche, saison terminée.

Jordi Alba : Le sémillant Joan Capdevila parti s'enterrer au Benfica, les champions d'Europe et du monde étaient quelque peu en galère de latéral gauche. Très performant face à l'Angleterre malgré la défaite de son équipe (1-0), celui que les supporters de Valence surnomment la Flecha de Mestalla a convaincu.

Ryad Boudebouz : Vahid être content. Grâce à la hype sochalienne, unique buteur du classique Algérie-Tunisie qui s'est tenu à Blida, les Fennecs restent invaincus sous le joug du coach bosniaque. Après seulement trois matchs, certes, mais quand même.

Abbas Ali Atwi : Emmené par le sociétaire d'Al Ahed, le Liban a battu la Corée du Sud (2-1) mardi à Beyrouth. Ce succès historique des hommes guidés par l'Allemand Theo Bücker leur permet d'envisager une qualification pour le quatrième et ultime tour des éliminatoires de la coupe du monde à la condition de ne pas perdre leur prochaine rencontre face aux Emirats Arabes Unis.

Samir Nasri : Orpheline du milieu offensif de Manchester City, l'équipe de France n'a rien créé en 180 minutes. Ou comment une inflammation du tendon rotulien peut vous assurer une place à l'Euro.

Cristiano Ronaldo : « Je suis beau, riche, et j'ai claqué un doublé en barrage de l'Euro  » : la punchline n'aurait pas étonné, et personne n'aurait trouvé à y redire. Grand artisan du score de tennis infligé par le Portugal à la Bosnie (6-2), CR7 a fait taire ses détracteurs qui l'accusaient de ne jamais être présent dans les grands rendez-vous internationaux.

Luis Suarez : Luis Suarez 4, Chili 0. L'attaquant de la Céleste a puni à lui tout seul les Chiliens lors de la troisième journée des éliminatoires pour la coupe du monde 2014 en inscrivant un quadruplé. Magnanime, Oscar Tabarez l'a sorti à la 77ème minute pour mettre fin au calvaire de ses adversaires.

Mario Balotelli : Giuseppe Rossi et Antonio Cassano out jusqu'en mai, Cesare Prandelli n'avait plus que trois matchs pour imaginer une nouvelle attaque. Il ne lui aura fallu attendre que 30 minutes et une frappe de 30 mètres de Super Mario face à la Pologne pour obtenir un premier élément de réponse.

Harrison Afful : La frappe enroulée de l'arrière droit ghanéen de l'Espérance de Tunis permet à son club de remporter sa deuxième Ligue des champions africaine.

Miroslav Klose : Avec un nouveau pion inscrit sous le maillot de la Mannschaft face aux Pays-Bas, le Laziale n'est plus qu'à six buts du record de Gerd Müller en sélection.

Jeremy Mathieu : Faut pas rester là, m'sieur Evra.

Jonas : Premier but, et même premier doublé avec le Brésil pour le Valencian de 27 ans face à l'Egypte. Il ne lui manque qu'un frangin pour faire la paire en attaque.

Kyle Beckerman : S'est fait confisqué son djembé et son diabolo par la sécu du Stade de France. Ballot.

Fabio Capello : Don Fabio a rarement paru aussi satisfait qu'après la victoire de l'équipe d'Angleterre face à l'Espagne (1-0). Visiblement très fier de son braquage à l'italienne, Capello portait sur son faciès le sourire délicieusement niais de celui qui a vu la lumière. Depuis le 11/11/11, le monde sait : battre les Espagnols en subissant durant 90 minutes n'est plus une utopie.



Par Matthias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Miles Morales Niveau : DHR
Et Messito, le plus grand joueur de tout l'univers et tous les temps, il est ou lui qui est si humble et si gentil??!! A mon avis, il coupe les citrons a la mi-temps... seul truc qu'il sache bien faire en selection...
T'as mis plus de temps que je m'imaginais à cracher ton venin... Est-ce un début d'amélioration ?
pazzzo_bianconero Niveau : District
arréte de cracher sur messi, franchement je trouve aguero,di maria,lavezzi... plus nuls que lui avec le maillot argentin, et messi a tout de méme reussis de trés bon avec la selection mais ses bonnes preformences restent eclipsés par celles parfois desastreuses de ses coéquipiers
denis brognard Niveau : Loisir
@pazzzo_bianconero

sauf que avec aguero, di maria, on ne se tape des énormes campagnes marketing en prime time sur canal+...
Hahaha! Les commentaires pour Mathieu et Beckerman sont énormes.
Mathieu a été en bois, arrêtez votre acharnement débile contre Evra...
yaurait pas un loupé dans le topo sur Joe Hart ? Comment David Silva peut s'etre cassé les dents sur Joe Hart vu qu'ils jouent dans la meme équipe ???
ah non g rien dit on parlait du match angleterre - espagne... dsl
Trop bien le com sur Boris Beckerman
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le labo de Capello
0 10