L'équipe type de la semaine internationale

Tu l'avais pourtant promis à ta moitié : ce week-end de trêve internationale, tu allais être aux petits soins. Puis tu es tombé un peu par hasard sur un Slovénie/Saint-Marin pas dégueulasse, un Monténégro/Russie complètement fou, un Pays-Bas/Turquie tout moche et un France/Danemark immanquable. Tu n'es désormais plus crédible.

Modififié
6 24
Sur le banc
Xherdan
Shaqiri

Xherdan Shaqiri

Trois passes décisives pour le joueur de l'Inter et une victoire 3-0 des Helvètes contre l'Estonie pour se relancer dans la course à l'Euro. C'est bien la première fois que ça leur arrive.

Michy
Batshuayi

Michy Batshuayi

Le supersub a encore frappé ! Pour sa première sélection avec la Belgique contre Chypre (5-0), Michy Batshuayi a fait du stade Roi-Baudoin son cabaret : chez Michou.

Lee
Casciaro

Lee Casciaro

L'avantage d'avoir deux frères, c'est que c'est très facile de faire un foot, même si t'as pas de copains. Alors dimanche, Ryan et Kyle ont dû être tout content quand leur frère, Lee, a marqué l'histoire de la petite nation en inscrivant le premier but de Gibraltar en compétition officielle. La fureur de vaincre pour lui.

Ricardo
Carvalho

Ricardo Carvalho

Les Portugais de l'AS Monaco ont brillé en sélection dimanche face à la Serbie (2-1). Avec un très bon Moutinho à la baguette et un Carvalho buteur (avant de se blesser). Suffisant pour faire taire Christophe Dugarry ?

Alexandre
Lacazette

Alexandre Lacazette

Il aura fallu attendre six sélections pour qu'Alexandre appuie sur la gâchette. Une frappe rageuse après une belle parade de Schmeichel sur Griezmann. Forcément, les supporters présents arrêtent de siffler pour applaudir. Et espèrent que c'est la dernière fois de l'année qu'un Lyonnais marque à Geoffroy-Guichard.

Kyle
Lafferty

Kyle Lafferty

L'attaquant nord-irlandais a inscrit un doublé en cinq minutes contre la Finlande. Il offre un précieux succès à sa sélection, qui reste deuxième du groupe F, un point derrière la Roumanie, quatre devant la Hongrie. Lafferty bien engagée pour l'Irlande du Nord.

Igor
Akinfeïev

Igor Akinfeïev

Dans la longue liste des pris pour cible, aucun joueur ne s'était encore pris un fumigène en plein visage. Sorti sur civière en héros de guerre, Igor a dû se poser la même question que tout le monde : pourquoi faire repartir le match après un tel incident ?

David
Alaba

David Alaba

« Ici nos rêves sont étroits. C'est pour ça que j'irai (A)là-bas. » David Alaba a rejoint les rangs du Bayern Munich car il savait que son palmarès n'allait pas bien grossir avec l'Autriche. Il s'est peut-être trompé. Les Autrichiens s'imposent 0-5 au Liechtenstein avec un but et un péno manqué pour Alaba, et caracolent en tête du groupe G des éliminatoires de ...

Raphaël
Varane

Raphaël Varane

Buteur de la tête contre le Brésil au Stade de France, joueur du Real Madrid, capitaine des Bleus. Et si le nouveau Zinédine Zidane était en fait Raphaël Varane ?

Hovhannes
Hambardzumyan

Hovhannes Hambardzumyan

Son Arménie menait tranquillement 1-0 avant son expulsion. Résultat des comptes ? Une défaite 2-1 en Albanie. On imagine facilement la gueulante du sélectionneur dans les vestaires : « Sérieux Hambdar... Hambrad... Hanbd... Toi ! C'est pas possible ! » Déjà qu'on ne sait toujours pas comment bien prononcer Griezmann...

Maksim
Bordachev

Maksim Bordachev

Dans Biélorussie, il y a Russie. Et dans Bordachev, il y a presque Gorbatchev. Mais quand lui assiste, impuissant, à l'effondrement du bloc soviétique, Maksim offre une victoire importante à sa Biélorussie, face à la Moldavie. Un but à dix minutes de la fin et trois points à rapporter à Minsk.

Sławomir
Peszko

Sławomir Peszko

Le milieu polonais pensait donner une importante victoire aux siens en Irlande et conserver ainsi trois points d'avance sur l'Allemagne au classement. C'était sans compter sur Shane Long, venu égaliser dans les derniers instants de la rencontre. Une bonne assiette de pâtes au peszko pour oublier ça ?

Wesley
Sneijder

Wesley Sneijder

Lorsque la pression est à son paroxysme, il prend ses responsabilités en tentant sa chance. Un tir aussi puissant que précis pour arracher l'égalisation contre la Turquie et graver dans la roche sa 112e sélection chez les Oranje, ce qui fait de lui le deuxième Néerlandais le plus capé derrière Van der Sar. Wesley Sniper.

Gareth
Bale

Gareth Bale

There's no place like home. De plus en plus critiqué au Real Madrid, le Gallois a retrouvé le sourire en Israël en marquant deux buts et en donnant une passe décisive. Une frappe et un amour de coup franc pour que le pays de Galles prenne la tête du groupe B. Dumbo a pris son envol.

Edin
Džeko

Edin Džeko

Déjà distancée dans son groupe B, la Bosnie a un peu plus d'une semaine pour tout changer. Grâce à Edin Džeko, auteur d'un triplé ce week-end en Andorre, les Bosniens commencent à y voir plus clair dans ce Baždarević. Merci, Valérie Damidžeko.

Zlatan
Ibrahimović

Zlatan Ibrahimović

Dans un groupe emmené par une Autriche en grande forme, le Z est obligé de porter à lui tout seul sa nation. Deux buts signés Zlatan – dont un coup de chance, ou de génie - face à la Moldavie, et la Suède reste à quatre points du leader. Tout ça pour une Europe qui ne mérite même pas la Suède.

Harry
Kane

Harry Kane

Le buteur de Tottenham était très attendu par les observateurs des Three Lions, il a répondu présent. Entré en jeu à la 72e minute, il a inscrit le quatrième but anglais contre la Lituanie, 73 secondes plus tard. Pas mal pour une première sélection.

Igor Akinfeïev (Russie) Dans la longue liste des pris pour cible, aucun joueur ne s'était encore pris un fumigène en plein visage. Sorti sur civière en héros de guerre, Igor a dû se poser la même question que tout le monde : pourquoi faire repartir le match après un tel incident ?

David Alaba (Autriche) : « Ici nos rêves sont étroits. C'est pour ça que j'irai (A)là-bas. » David Alaba a rejoint les rangs du Bayern Munich car il savait que son palmarès n'allait pas bien grossir avec l'Autriche. Il s'est peut-être trompé. Les Autrichiens s'imposent 0-5 au Liechtenstein avec un but et un péno manqué pour Alaba, et caracolent en tête du groupe G des éliminatoires de l'Euro.

Raphaël Varane (France) Buteur de la tête contre le Brésil au Stade de France, joueur du Real Madrid, capitaine des Bleus. Et si le nouveau Zinédine Zidane était en fait Raphaël Varane ?

Hovhannes Hambardzumyan (Arménie) : Son Arménie menait tranquillement 1-0 avant son expulsion. Résultat des comptes ? Une défaite 2-1 en Albanie. On imagine facilement la gueulante du sélectionneur dans les vestaires : « Sérieux Hambdar... Hambrad... Hanbd... Toi ! C'est pas possible ! » Déjà qu'on ne sait toujours pas comment bien prononcer Griezmann...

Maksim Bordachev (Biélorussie) : Dans Biélorussie, il y a Russie. Et dans Bordachev, il y a presque Gorbatchev. Mais quand lui assiste, impuissant, à l'effondrement du bloc soviétique, Maksim offre une victoire importante à sa Biélorussie, face à la Moldavie. Un but à dix minutes de la fin et trois points à rapporter à Minsk.

Sławomir Peszko (Pologne) Le milieu polonais pensait donner une importante victoire aux siens en Irlande et conserver ainsi trois points d'avance sur l'Allemagne au classement. C'était sans compter sur Shane Long, venu égaliser dans les derniers instants de la rencontre. Une bonne assiette de pâtes au peszko pour oublier ça ?

Wesley Sneijder (Pays-Bas) Lorsque la pression est à son paroxysme, il prend ses responsabilités en tentant sa chance. Un tir aussi puissant que précis pour arracher l'égalisation contre la Turquie et graver dans la roche sa 112e sélection chez les Oranje, ce qui fait de lui le deuxième Néerlandais le plus capé derrière Van der Sar. Wesley Sniper.

Gareth Bale (Pays de Galles) There's no place like home. De plus en plus critiqué au Real Madrid, le Gallois a retrouvé le sourire en Israël en marquant deux buts et en donnant une passe décisive. Une frappe et un amour de coup franc pour que le pays de Galles prenne la tête du groupe B. Dumbo a pris son envol.

Edin Džeko (Bosnie) Déjà distancée dans son groupe B, la Bosnie a un peu plus d'une semaine pour tout changer. Grâce à Edin Džeko, auteur d'un triplé ce week-end en Andorre, les Bosniens commencent à y voir plus clair dans ce Baždarević. Merci, Valérie Damidžeko.

Zlatan Ibrahimović (Suède) Dans un groupe emmené par une Autriche en grande forme, le Z est obligé de porter à lui tout seul sa nation. Deux buts signés Zlatan – dont un coup de chance, ou de génie - face à la Moldavie, et la Suède reste à quatre points du leader. Tout ça pour une Europe qui ne mérite même pas la Suède.

Harry Kane (Angleterre) Le buteur de Tottenham était très attendu par les observateurs des Three Lions, il a répondu présent. Entré en jeu à la 72e minute, il a inscrit le quatrième but anglais contre la Lituanie, 73 secondes plus tard. Pas mal pour une première sélection.

Remplaçants :

Xherdan Shaqiri (Suisse) : Trois passes décisives pour le joueur de l'Inter et une victoire 3-0 des Helvètes contre l'Estonie pour se relancer dans la course à l'Euro. C'est bien la première fois que ça leur arrive.

Michy Batshuayi (Belgique) Le supersub a encore frappé ! Pour sa première sélection avec la Belgique contre Chypre (5-0), Michy Batshuayi a fait du stade Roi-Baudoin son cabaret : chez Michou.

Lee Casciaro (Gibraltar) L'avantage d'avoir deux frères, c'est que c'est très facile de faire un foot, même si t'as pas de copains. Alors dimanche, Ryan et Kyle ont dû être tout content quand leur frère, Lee, a marqué l'histoire de la petite nation en inscrivant le premier but de Gibraltar en compétition officielle. La fureur de vaincre pour lui.

Ricardo Carvalho (Portugal) Les Portugais de l'AS Monaco ont brillé en sélection dimanche face à la Serbie (2-1). Avec un très bon Moutinho à la baguette et un Carvalho buteur (avant de se blesser). Suffisant pour faire taire Christophe Dugarry ?

Alexandre Lacazette (France) Il aura fallu attendre six sélections pour qu'Alexandre appuie sur la gâchette. Une frappe rageuse après une belle parade de Schmeichel sur Griezmann. Forcément, les supporters présents arrêtent de siffler pour applaudir. Et espèrent que c'est la dernière fois de l'année qu'un Lyonnais marque à Geoffroy-Guichard.

Kyle Lafferty (Irlande du Nord) L'attaquant nord-irlandais a inscrit un doublé en cinq minutes contre la Finlande. Il offre un précieux succès à sa sélection, qui reste deuxième du groupe F, un point derrière la Roumanie, quatre devant la Hongrie. Lafferty bien engagée pour l'Irlande du Nord.



Par Maxime Feuillet et Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Un poil bâclé cette semaine je trouve...
Je suis pas trop d'accord pour Varane, il est coupable sur deux des buts encaissés contre le Brésil, notamment celui où le ballon lui passe entre les jambes...
Fellaini qui claque un doublé de son mauvais pied? Non? Étonnant
Je rejoins dams062 concernant l'absence de Fellaini, qui claque deux buts, dont l'un des plus beaux de la semaine.
Eden Hazard ? Il a baladé la défense, donné une passe décisive et marqué un beau but ?

Lacazette remplaçant ? Allé allé ...
nononoway Niveau : CFA
Message posté par ILOVEBAYERN
Je rejoins dams062 concernant l'absence de Fellaini, qui claque deux buts, dont l'un des plus beaux de la semaine.


Et il passe meilleur buteur en activité de l'équipe nationale (sans les goals "annulés" de Lukaku contre le Luxembourg)
Je suis une groupie de Varane mais face au Brésil il était fébrile, faut dire que Sakho est loin d'être rassurant. Son but cache une prestation assez bof quand tu vois son potentiel.
Quand à Lacazette perso j'aurais plutôt mis Griezmann qui a été excellent à chaque touche de balle.
Précise la frappe de Sneijeder? Bien déviée par Huntelaar ouai... Il me semble que Marouane avait effectivement bien plus sa place !
J'aurais mis aussi Eder qui a sauvé l'Italie du piège Bulgare
lors de sa première sélection tant controversée.
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
 //  10:54  //  Passionné de la Jamaïque
"Lorsque la pression est à son paroxysme, il prend ses responsabilités en tentant sa chance. Un tir aussi puissant que précis..."

Si puissance et précision consistent à tirer dans un coéquipier pour qu'il dévie la frappe dans les buts, alors Sneijder a tout bon!
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Boff pour les Diables rouges c'était Chypre en face, il faudra voir face aux Bleus ce que valent ces jeunes loups... :)
nononoway Niveau : CFA
Message posté par el peruano loco
Boff pour les Diables rouges c'était Chypre en face, il faudra voir face aux Bleus ce que valent ces jeunes loups... :)


RDV le 7 juin !
Toon Eastman Niveau : National


RDV à l'euro plutôt parce que les matchs amicaux c'est déjà bien naze en pleine saison alors en juin. Si je connaissais le con qui a programmé Belgique - France à ce moment la..
A noter la merveilleuse ambiance de Goeffroy Clochard, le bastion du Football champagne. "L'un des meilleurs publics de France" siffle la moitié des joueurs de l'équipe de France.

S'ils s'amusent à siffler chaque lyonnais en EDF, ils vont vite s'égosiller. Benze, Lacaz, Fekir, Gonalons, Jallet, Lloris, bientôt Umtiti...

Pas grave, ces gens là préfèrent se toucher sur les dribbles chaloupés de Mollo et Hamouma devant le bloc bien compact de Pep Galtier.

Deschamps lui a fait une fleur avec ce milieu signé Pep Galtier "Zouma-Matuidi-Guilavogui". Bien en place les gars !!!
Mr. Anderson Niveau : DHR
Oaui Varane bof bof. Comme ça a été dit, il lui faut un mec plus rassurant que Sakho à côté de lui. Et je suis mets à mettre une petite pièce que Zouma l'accompagnera à l'euro. C'est à mon avis la charnière la plus complémentaire,
Message posté par halfcab
A noter la merveilleuse ambiance de Goeffroy Clochard, le bastion du Football champagne. "L'un des meilleurs publics de France" siffle la moitié des joueurs de l'équipe de France.

S'ils s'amusent à siffler chaque lyonnais en EDF, ils vont vite s'égosiller. Benze, Lacaz, Fekir, Gonalons, Jallet, Lloris, bientôt Umtiti...

Pas grave, ces gens là préfèrent se toucher sur les dribbles chaloupés de Mollo et Hamouma devant le bloc bien compact de Pep Galtier.

Deschamps lui a fait une fleur avec ce milieu signé Pep Galtier "Zouma-Matuidi-Guilavogui". Bien en place les gars !!!


D'ailleurs j'arrive pas à concevoir qu'on puisse aligner un milieu issu de la maison juste pour faire plaisir aux supporters, surtout après la déroute face au Brésil avec toutes les remises en question que cela suscite.
Deschamps me parait bien fébrile en ce moment, j'aurais aimé qu'il teste plutôt d'autres schémas tactiques comme un 4-2-3-1 ou essayer de jouer avec un 10, qu'il y est de la création dans le jeu. Par ce que c'est pas avec Matuidi Guilavogui Zouma, un milieu bulldozer made in ligun, qu'on va effrayer l'Europe !
M'six au lard Niveau : District
Fekir aurait mérité sa place pour s'être fait siffler dans deux stades différents dans son pays ! Haha
Guilavogui joue quand mm bien vers l'avant... Ou je suis le seule à avoir cette illusion?
Pep Galtier selectionneur :

Ruffier

Evra-Perrin-Varane-Sagna

Matuidi-Guilavogui-Zouma-Pogba-Griezmann

Benzema

Variante "Bien en place les gars" pour matchs contre plus fort que nous sur le papier:

Ruffier

Evra-Perrin-Zouma-Varane-Sagna

Pogba (pas de prise de risque, reste derrière!!!)

Matuidi-Guilavogui-Kondogbia

Benzema
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 24