Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

L'équipe type de la semaine

Naples à l'honneur, un gardien buteur, des déceptions et un disparu : grosse concurrence cette semaine pour intégrer l'équipe type. La preuve, puisque Briand, Lacazette, Messi et Suárez, tous ultra décisifs, sont absents.

Modififié
Sur le banc
Steve Mandanda
Steve
Mandanda

Steve Mandanda

La force tranquille. Encore une fois impeccable, le portier transforme les matchs moyens de ses coéquipiers en victoire. Franchement, Labrune va choisir qui pour remplacer son capitaine l’an prochain ?

Nicolas Sarkozy
Nicolas
Sarkozy

Nicolas Sarkozy

Après le livre, la radio. En ce début d’année, l’ancien président est sur tous les fronts et propose à ses futurs auditeurs de débattre avec lui sur une radio en ligne. Bon. Mais le rachat du PSG, c’est pour quand ?

Layvin Kurzawa
Layvin
Kurzawa

Layvin Kurzawa

Quand il joue, le latéral déçoit rarement. Mercredi soir, il a été l’un des meilleurs sur la pelouse du Parc, inscrivant le dernier but de sa team. Un peu plus tôt, il s’est également mué en passeur décisif. À se demander s’il ne faudrait pas le titulariser à droite en équipe de France.

Jonathan Hayes
Jonathan
Hayes

Jonathan Hayes

Grosse perf’ pour Aberdeen et son milieu, auteur d’un combo caramel / passe décisive devant le Celtic Glasgow. Ça donne une défaite du leader qui voit les Dons revenir à trois petites unités. Suspense relancé.

Anthony Martial
Anthony
Martial

Anthony Martial

Les casse-bonbons vont encore nous embêter avec Thierry Henry. Parce que la réalisation de l'homme qui coûtait 80 millions est digne des grands moments du meilleur buteur des Bleus. Mais foutez-lui la paix, bordel. Et laisser-le devenir Ballon d’or.

Stephan El Shaarawy
Stephan El
Shaarawy

Stephan El Shaarawy

La Serie A lui va si bien. Titulaire pour la deuxième fois d’affilée avec son nouveau club, Il Faraone a de nouveau sorti un gros match, récompensé par un second but depuis son arrivée. « Pour moi, c’est déjà une revanche » , a déclaré le buteur. Les oreilles sifflent en Principauté.

Barry Roche
Barry
Roche

Barry Roche

« Je voulais faire un plongeon à la Klinsmann, mais ils se sont tous jetés sur moi. Je n’arrivais même plus à respirer, donc j’ai dû en jeter quelques-uns, mais c’est une sensation géniale. » Cette sensation, c’est celle d’avoir égalisé dans les dernières minutes dans la peau d’un gardien. Ahamada aime ça.

Juan Carlos
Paredes

Juan Carlos Paredes

Une énigme. Ni bon ni mauvais contre Chelsea, le latéral a réussi l’exploit d’être nommé homme du match, alors que son seul fait d’arme est d’avoir simulé pour tenter de faire expulser Diego Costa. Sinon, il est sorti à la 68e. C’est dire la qualité du match.

Kalidou Koulibaly
Kalidou
Koulibaly

Kalidou Koulibaly

L’arbitre a arrêté le Lazio-Napoli pendant quelques minutes rien que pour lui. Malheureusement, c’est parce que le Français était visé par des cris de singe de la part du public local. « Je n'aurais pas arrêté le match, a réagi Pioli, l’entraîneur romain. Je ne pense pas que ce soit raciste. » Bah voyons.

Brandon Jones
Brandon
Jones

Brandon Jones

Sanctionné en 1979 pour meurtre, le plus vieux condamné à mort (72 ans) a été exécuté. Pourtant très actifs, ses avocats ont échoué dans leurs tentatives de défense. La sentence est tristement irrévocable.

Raphaël Guerreiro
Raphaël
Guerreiro

Raphaël Guerreiro

C’est déjà compliqué de marquer contre le PSG. Alors quand en plus, c’est un arrière qui s’en charge, c’est à distinguer. Sans compter que la frappe est très belle. Et puis, ce n’est pas comme si c’était la première fois.

Arturo Vidal
Arturo
Vidal

Arturo Vidal

Encore une histoire extra-sportive liée à l’alcool pour lui. Alors qu’il aurait passé une partie du stage de mi-saison un peu bourré selon Bild, le Chilien a décidé de porter plainte contre le quotidien, qu’il accuse de rapporter des mensonges à son encontre. Et si on réglait l’affaire autour d’un petit verre ?

Ross Barkley
Ross
Barkley

Ross Barkley

Tout doucement, l’espoir anglais du Royaume commence à prendre confiance et devenir une valeur sûre. La preuve : le milieu d’Everton a signé un doublé sur penalty en deux minutes devant Newcastle. Encore un peu de temps et la maturité sera atteinte.

Lorenzo Insigne
Lorenzo
Insigne

Lorenzo Insigne

Il y a des gestes qui valent tous les triplés du monde. La qualité de passe d’Insigne pourrait en faire partie. Sur le deuxième pion des siens, le meneur de jeu casse les lignes en adressant un service en apparence bénin, mais en réalité parfait à Callejón. Et le Napoli est toujours leader.

Florian Thauvin
Florian
Thauvin

Florian Thauvin

Le rouge qui tache. Revenu dans le club olympien après six mois totalement pourris à Newcastle, Flo était manifestement un poil trop motivé pour son premier match. Expulsé dix minutes après son entrée en jeu, le Français s’est montré maladroit sur son tacle dans la surface adverse. La biscotte aurait cependant sûrement suffi.

Jamie Vardy
Jamie
Vardy

Jamie Vardy

Boom. Mignolet ne peut que constater les dégâts. Le fusil Vardy vient de dégainer, et les filets ont pris cher. Quelques instants plus tard, il sortira le pistolet pour achever sa victime. De quoi faire un film.

Neymar
Neymar

Neymar

Ridicule. Son équipe gagne 7-0, et le Brésilien est incapable d’en planter un. Pire : il se permet de rater un péno dans une rencontre hyper serrée. Celui qui est toujours en délicatesse avec le fisc fait flipper le club catalan. Une performance pareille pour un mec qui compose la MSN, c’est tout simplement lamentable.

Barry Roche (Morecambe) : « Je voulais faire un plongeon à la Klinsmann, mais ils se sont tous jetés sur moi. Je n’arrivais même plus à respirer, donc j’ai dû en jeter quelques-uns, mais c’est une sensation géniale. » Cette sensation, c’est celle d’avoir égalisé dans les dernières minutes dans la peau d’un gardien. Ahamada aime ça.

Juan Carlos Paredes (Watford FC) : Une énigme. Ni bon ni mauvais contre Chelsea, le latéral a réussi l’exploit d’être nommé homme du match, alors que son seul fait d’arme est d’avoir simulé pour tenter de faire expulser Diego Costa. Sinon, il est sorti à la 68e. C’est dire la qualité du match.

Kalidou Koulibaly (SSC Napoli) : L’arbitre a arrêté le Lazio-Napoli pendant quelques minutes rien que pour lui. Malheureusement, c’est parce que le Français était visé par des cris de singe de la part du public local. « Je n'aurais pas arrêté le match, a réagi Pioli, l’entraîneur romain. Je ne pense pas que ce soit raciste. » Bah voyons.

Brandon Jones (Géorgie) : Sanctionné en 1979 pour meurtre, le plus vieux condamné à mort (72 ans) a été exécuté. Pourtant très actifs, ses avocats ont échoué dans leurs tentatives de défense. La sentence est tristement irrévocable.

Raphaël Guerreiro (FC Lorient Bretagne Sud) : C’est déjà compliqué de marquer contre le PSG. Alors quand en plus, c’est un arrière qui s’en charge, c’est à distinguer. Sans compter que la frappe est très belle. Et puis, ce n’est pas comme si c’était la première fois.

Arturo Vidal (FC Bayern München) : Encore une histoire extra-sportive liée à l’alcool pour lui. Alors qu’il aurait passé une partie du stage de mi-saison un peu bourré selon Bild, le Chilien a décidé de porter plainte contre le quotidien, qu’il accuse de rapporter des mensonges à son encontre. Et si on réglait l’affaire autour d’un petit verre ?

Ross Barkley (Everton FC) : Tout doucement, l’espoir anglais du Royaume commence à prendre confiance et devenir une valeur sûre. La preuve : le milieu d’Everton a signé un doublé sur penalty en deux minutes devant Newcastle. Encore un peu de temps et la maturité sera atteinte.

Lorenzo Insigne (SSC Napoli) : Il y a des gestes qui valent tous les triplés du monde. La qualité de passe d’Insigne pourrait en faire partie. Sur le deuxième pion des siens, le meneur de jeu casse les lignes en adressant un service en apparence bénin, mais en réalité parfait à Callejón. Et le Napoli est toujours leader.

Florian Thauvin (Olympique de Marseille) : Le rouge qui tache. Revenu dans le club olympien après six mois totalement pourris à Newcastle, Flo était manifestement un poil trop motivé pour son premier match. Expulsé dix minutes après son entrée en jeu, le Français s’est montré maladroit sur son tacle dans la surface adverse. La biscotte aurait cependant sûrement suffi.

Jamie Vardy (Leicester City FC) : Boom. Mignolet ne peut que constater les dégâts. Le fusil Vardy vient de dégainer, et les filets ont pris cher. Quelques instants plus tard, il sortira le pistolet pour achever sa victime. De quoi faire un film.

Neymar (Futbol Club Barcelona) : Ridicule. Son équipe gagne 7-0, et le Brésilien est incapable d’en planter un. Pire : il se permet de rater un péno dans une rencontre hyper serrée. Celui qui est toujours en délicatesse avec le fisc fait flipper le club catalan. Une performance pareille pour un mec qui compose la MSN, c’est tout simplement lamentable.

Remplaçants

Steve Mandanda (Olympique de Marseille) : La force tranquille. Encore une fois impeccable, le portier transforme les matchs moyens de ses coéquipiers en victoire. Franchement, Labrune va choisir qui pour remplacer son capitaine l’an prochain ?

Nicolas Sarkozy (Les Républicains) : Après le livre, la radio. En ce début d’année, l’ancien président est sur tous les fronts et propose à ses futurs auditeurs de débattre avec lui sur une radio en ligne. Bon. Mais le rachat du PSG, c’est pour quand ?

Layvin Kurzawa (Paris Saint-Germain FC) : Quand il joue, le latéral déçoit rarement. Mercredi soir, il a été l’un des meilleurs sur la pelouse du Parc, inscrivant le dernier but de sa team. Un peu plus tôt, il s’est également mué en passeur décisif. À se demander s’il ne faudrait pas le titulariser à droite en équipe de France.

Jonathan Hayes (Aberdeen FC) : Grosse perf’ pour Aberdeen et son milieu, auteur d’un combo caramel / passe décisive devant le Celtic Glasgow. Ça donne une défaite du leader qui voit les Dons revenir à trois petites unités. Suspense relancé.

Anthony Martial (Manchester United FC) : Les casse-bonbons vont encore nous embêter avec Thierry Henry. Parce que la réalisation de l'homme qui coûtait 80 millions est digne des grands moments du meilleur buteur des Bleus. Mais foutez-lui la paix, bordel. Et laisser-le devenir Ballon d’or.

Stephan El Shaarawy (AS Roma) : La Serie A lui va si bien. Titulaire pour la deuxième fois d’affilée avec son nouveau club, Il Faraone a de nouveau sorti un gros match, récompensé par un second but depuis son arrivée. « Pour moi, c’est déjà une revanche » , a déclaré le buteur. Les oreilles sifflent en Principauté.

João Miranda (FC Internazionale) : Devant ou derrière, la meilleure recrue 2015 de l’Inter confirme chaque semaine. Propre en défense, dangereux sur coups de pied arrêtés offensifs, Miranda est bel et bien là. Et si Milan parvient à décrocher tant de victoires par un but d’écart, il n’y est pas pour rien.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 16 Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 78