1. // Europe – Bilan

L'équipe type de la semaine

Les participants aux finales de coupe nationale sont nombreux à composer l'équipe type de la semaine. Heureusement, certaines surprises viennent se glisser parmi eux. Et elles le méritent.

169 18
Sur le banc
Sandro Sirigu
Sandro
Sirigu

Sandro Sirigu

Un peu dans l’anonymat général, le gardien parisien a sûrement disputé son dernier match avec le PSG après avoir glané un nouveau titre. Pas évident de terminer en même temps qu’Ibra.

Leonardo Monje
Leonardo
Monje

Leonardo Monje

Une seule sélection avec le Chili sur son CV, mais seize tatouages sur le corps. Et pas n’importe lesquels : Leo a décidé de se graver sur la peau l’écusson de tous les clubs dans lesquels il est passé. « Tous ces clubs ont gagné mon affection, et ont été importants à chaque étape de ma carrière  » , a justifié l’attaquant. Heureusement que Lutz Pfannenstiel n’a pas la même ...

Mats Hummels
Mats
Hummels

Mats Hummels

Lui aussi a fait ses au-revoir à sa team, mais de manière beaucoup plus triste. D’abord, la coupe nationale lui a échappé face à sa future équipe. Et ensuite, l’arrière a dû sortir sur blessure pendant la rencontre. De quoi le foutre de mauvaise Hummeur, avant de rallier Munich.

Patrice Évra
Patrice
Évra

Patrice Évra

Un clin d’œil à Booba, ça n’a jamais porté chance aux gars de l’EdF. Benzema et Kurzawa peuvent en témoigner. Or, Tonton Évra a fêté son titre de Coupe d’Italie avec son compatriote Pogba en entonnant une chanson du Duc de Boulogne. On croyait pourtant que tu avais de l’expérience, Pat’.

Diego Maradona
Diego
Maradona

Diego Maradona

Il nous avait manqué. L’Argentin, moins présent que d’habitude dans les médias ces derniers temps, vient de jouer la comédie dans une pub à la hauteur de l’homme. Son personnage ? Dieu, évidemment.

Marcus Rashford
Marcus
Rashford

Marcus Rashford

Il a remporté la FA Cup avec Manchester United et a surtout intégré la sélection pour l’Euro en doublant un mec comme Defoe. À 18 ans, c’est plutôt pas mal. Même si on a souvent du mal à comprendre Hodgson.

Steve Mandanda
Steve
Mandanda

Steve Mandanda

Une histoire de pleurs. Si cette saison, le portier a limité les larmes chez les supporters de l’OM en évitant la relégation de son équipe, ce ne fut pas le cas lorsqu’il a accepté de poser avec un fan. Les joues de ce dernier ont terminé toutes mouillées après une photo en compagnie du capitaine. D’autres gouttes devraient couler une fois que le départ de Steve sera rendu ...

Valérie Pécresse
Valérie
Pécresse

Valérie Pécresse

Toujours aussi utile à droite. La fin du ticket de métro pour 2021, c’est d’ores et déjà annoncé. Les tests salivaires pour détecter la consommation de cannabis dans les lycées également. À quand les contrôles de dopage chez les U10 ?

Adil Rami
Adil
Rami

Adil Rami

« Si on parle football, je ne vois pas pourquoi je ne suis pas à l’Euro. » Il a beau changer de clubs tous les deux ans, Adil a toujours la même confiance en soi et ce gênant cheveu sur la langue. Mais malgré ses voyages, il n’a pas appris la modestie. Bravo quand même pour la C3 et cette présence dans l’équipe type de Ligue Europa.

Dejan Lovren
Dejan
Lovren

Dejan Lovren

L’action avant la réflexion. En balançant une vidéo de ses exploits à l’intention du sélectionneur qui l’a ignoré pour l’Euro, le Croate pensait avoir mis tout le monde d’accord. Sauf que le défenseur central a sorti une horrible prestation lors de la finale de la Ligue Europa. Il a donc l’air très con, maintenant.

Matt Pokora
Matt
Pokora

Matt Pokora

« Je crois à mon étoile » , chantait MP en 2003 avec son groupe intitulé Linkup. Aujourd’hui, c’est David Ginola qui s’accroche à la sienne, grâce à l’artiste qui a prodigué les premiers soins à l’ancien footballeur après son malaise cardiaque. Une victoire sur la mort.

Roger Federer
Roger
Federer

Roger Federer

Seize années et 65 grandes compétitions que le Suisse n’avait pas été absent pour un si gros événement. Roger ne viendra donc pas à Paris et la capitale ne le verra pas taper la balle sur le dur terrain ocré de Roland-Garros. Dur… mais il va falloir s’y habituer.

Hatem Ben Arfa
Hatem Ben
Arfa

Hatem Ben Arfa

Interview au Festival de Cannes par Denisot, mascotte des Bleus aux entraînements… Sans que l’on sache trop pourquoi, le milieu de Nice, qui hésite entre le PSG, Lyon et Barcelone, a fait l’actualité cette semaine. D’où sa présence dans cette équipe.

Nabilla Beñattia
Nabilla
Beñattia

Nabilla Beñattia

Ni victime ni vraiment coupable – puisque son keum, qui s’est mangé quelques coups de couteaux dans le bide, est toujours amoureux –, punie de six mois de prison ferme qu’elle ne fera pas, Mademoiselle Beñattia n’a pas été fortiche en défense et n’a pas osé attaquer. Mais l'essentiel est sauf. On préfère quand même Mehdi.

Álvaro Morata
Álvaro
Morata

Álvaro Morata

Un ballon. Un seul. C’est ce qu'il a fallu à l’Espagnol pour donner la victoire à sa Juve contre le Milan. Encore remplaçant, il est entré à la 110e minute alors que le score était encore vierge et a fait la différence dès son entrée. Une idée pour le futur PSG ?

Zlatan Ibrahimović
Zlatan
Ibrahimović

Zlatan Ibrahimović

Deux buts, une passe décisive, un Classique remporté, une Coupe de France gagnée, de l’arrogance et une dernière punchline pour marquer son ultime adieu : Ibra a terminé comme il a vécu au PSG. Bye.

Franck Ribéry
Franck
Ribéry

Franck Ribéry

Francky a l’art de switcher entre le meilleur et le pire. D’abord assez drôle lors de la parade du Bayern en milieu de semaine, l’ex-international a ensuite marqué la finale par une jolie fourchette dans les yeux de Castro. Double face.

Steve Mandanda (Marseille) Une histoire de pleurs. Si cette saison, le portier a limité les larmes chez les supporters de l’OM en évitant la relégation de son équipe, ce ne fut pas le cas lorsqu’il a accepté de poser avec un fan. Les joues de ce dernier ont terminé toutes mouillées après une photo en compagnie du capitaine. D’autres gouttes devraient couler une fois que le départ de Steve sera rendu officiel.

Valérie Pécresse (Les Républicains) Toujours aussi utile à droite. La fin du ticket de métro pour 2021, c’est d’ores et déjà annoncé. Les tests salivaires pour détecter la consommation de cannabis dans les lycées également. À quand les contrôles de dopage chez les U10 ?

Adil Rami (FC Séville) « Si on parle football, je ne vois pas pourquoi je ne suis pas à l’Euro. » Il a beau changer de clubs tous les deux ans, Adil a toujours la même confiance en soi et ce gênant cheveu sur la langue. Mais malgré ses voyages, il n’a pas appris la modestie. Bravo quand même pour la C3 et cette présence dans l’équipe type de Ligue Europa.

Dejan Lovren (Liverpool) L’action avant la réflexion. En balançant une vidéo de ses exploits à l’intention du sélectionneur qui l’a ignoré pour l’Euro, le Croate pensait avoir mis tout le monde d’accord. Sauf que le défenseur central a sorti une horrible prestation lors de la finale de la Ligue Europa. Il a donc l’air très con, maintenant.

Matt Pokora (SAMU) « Je crois à mon étoile » , chantait MP en 2003 avec son groupe intitulé Linkup. Aujourd’hui, c’est David Ginola qui s’accroche à la sienne, grâce à l’artiste qui a prodigué les premiers soins à l’ancien footballeur après son malaise cardiaque. Une victoire sur la mort.

Roger Federer (Suisse) Seize années et 65 grandes compétitions que le Suisse n’avait pas été absent pour un si gros événement. Roger ne viendra donc pas à Paris et la capitale ne le verra pas taper la balle sur le dur terrain ocré de Roland-Garros. Dur… mais il va falloir s’y habituer.

Hatem Ben Arfa (Nice) Interview au Festival de Cannes par Denisot, mascotte des Bleus aux entraînements… Sans que l’on sache trop pourquoi, le milieu de Nice, qui hésite entre le PSG, Lyon et Barcelone, a fait l’actualité cette semaine. D’où sa présence dans cette équipe.

Nabilla Beñattia (?) Ni victime ni vraiment coupable – puisque son keum, qui s’est mangé quelques coups de couteaux dans le bide, est toujours amoureux –, punie de six mois de prison ferme qu’elle ne fera pas, Mademoiselle Beñattia n’a pas été fortiche en défense et n’a pas osé attaquer. Mais l'essentiel est sauf. On préfère quand même Mehdi.

Álvaro Morata (Juventus) Un ballon. Un seul. C’est ce qu'il a fallu à l’Espagnol pour donner la victoire à sa Juve contre le Milan. Encore remplaçant, il est entré à la 110e minute alors que le score était encore vierge et a fait la différence dès son entrée. Une idée pour le futur PSG ?

Zlatan Ibrahimović (PSG) Deux buts, une passe décisive, un Classique remporté, une Coupe de France gagnée, de l’arrogance et une dernière punchline pour marquer son ultime adieu : Ibra a terminé comme il a vécu au PSG. Bye.

Franck Ribéry (Bayern Munich) Francky a l’art de switcher entre le meilleur et le pire. D’abord assez drôle lors de la parade du Bayern en milieu de semaine, l’ex-international a ensuite marqué la finale par une jolie fourchette dans les yeux de Castro. Double face.

Remplaçants

Sandro Sirigu (Darmstadt) Un peu dans l’anonymat général, le gardien parisien a sûrement disputé son dernier match avec le PSG après avoir glané un nouveau titre. Pas évident de terminer en même temps qu’Ibra.

Leonardo Monje (Deportes Iquique) Une seule sélection avec le Chili sur son CV, mais seize tatouages sur le corps. Et pas n’importe lesquels : Leo a décidé de se graver sur la peau l’écusson de tous les clubs dans lesquels il est passé. « Tous ces clubs ont gagné mon affection, et ont été importants à chaque étape de ma carrière  » , a justifié l’attaquant. Heureusement que Lutz Pfannenstiel n’a pas la même logique.

Mats Hummels (Borussia Dortmund) Lui aussi a fait ses au-revoir à sa team, mais de manière beaucoup plus triste. D’abord, la coupe nationale lui a échappé face à sa future équipe. Et ensuite, l’arrière a dû sortir sur blessure pendant la rencontre. De quoi le foutre de mauvaise Hummeur, avant de rallier Munich.

Patrice Évra (Juventus Turin) Un clin d’œil à Booba, ça n’a jamais porté chance aux gars de l’EdF. Benzema et Kurzawa peuvent en témoigner. Or, Tonton Évra a fêté son titre de Coupe d’Italie avec son compatriote Pogba en entonnant une chanson du Duc de Boulogne. On croyait pourtant que tu avais de l’expérience, Pat’.

Diego Maradona (Argentine) Il nous avait manqué. L’Argentin, moins présent que d’habitude dans les médias ces derniers temps, vient de jouer la comédie dans une pub à la hauteur de l’homme. Son personnage ? Dieu, évidemment.

Marcus Rashford (Manchester United) Il a remporté la FA Cup avec Manchester United et a surtout intégré la sélection pour l’Euro en doublant un mec comme Defoe. À 18 ans, c’est plutôt pas mal. Même si on a souvent du mal à comprendre Hodgson.



Par Florian Cadu

Dans cet article

Note : 1
"Sandro Sirigu", de mieux en mieux les mecs
Eh, les suiveurs de la Juve, c'est quoi, le vrai niveau de Morata ? Parce que les rares fois où j'ai vu la Juve jouer cette année (CL en gros), il n'y en avait que pour lui, glissait toujours à un moment ou l'autre qu'il n'avait plus joué/marqué depuis X matches avant... ET Allegri n'a pas l'air d'un imbécile fini. Alors starlette qui choisit ses matches, inconstant notoire ou simplement moins fort que Mandzukic sur la durée malgré un ou deux éclairs de temps en temps ?
mais le commentateur glissait, saleté de copier-coller
HerbyCohen Niveau : CFA2
Juste pour le fait de citer Lutz Pfannenstiel + 1000000000 à vous. Legend. Et cette coupe. Ce mec est génial.
Rassurez moi, quand vous dites "la fin du ticket de metro" c'est uniquement dans les transports???
Note : -1
Message posté par Qhuit
Rassurez moi, quand vous dites "la fin du ticket de metro" c'est uniquement dans les transports???


Oh non merde... Soit t'as 15 ans, soit t'as 70 ans ! Le poil pubien en ticket de metro c'est presque autant fini que la carrière d'Abou Diaby mec !
Si j'étais tatillon, je réécrirais le paragraphe sur Hummels.

"D’abord, l’arrière a dû sortir sur blessure pendant la rencontre. Et ensuite, la coupe nationale lui a échappé face à sa future équipe."

Captain Tatillon.
didier gomis Niveau : CFA
luigi_di_biagio Niveau : District
Rami non merci. Avec ses glissades et ses interventions manquées on se ferait punir sec à l'Euro.


Ne te fourvoie pas Didier!
Message posté par Remo
Eh, les suiveurs de la Juve, c'est quoi, le vrai niveau de Morata ? Parce que les rares fois où j'ai vu la Juve jouer cette année (CL en gros), il n'y en avait que pour lui, glissait toujours à un moment ou l'autre qu'il n'avait plus joué/marqué depuis X matches avant... ET Allegri n'a pas l'air d'un imbécile fini. Alors starlette qui choisit ses matches, inconstant notoire ou simplement moins fort que Mandzukic sur la durée malgré un ou deux éclairs de temps en temps ?


@Remo

Je ne pense pas que Morata choisisse ses matchs mais sa saison hormis quelques coups d'éclats à été plutôt moyenne. C'est vrai qu'il a réussi à se montrer décisif sur les rencontres importantes de la deuxième partie de saison (match retour contre le Bayern, Finale de Coppa) mais selon moi ce n'est pas pour autant qu'il mérite une place assurée à coté de Dybala dans le 11 titulaire.

Morata était clairement en manque de confiance, il a même déclarer qu'il allait mieux sur le terrain depuis qu'il est avec sa nouvelle copine (Le début de sa relation coïncide avec son retour à un niveau correct).

En bref saison moyenne par rapport à sa première mais je souhaiterai à tout prix qu'il reste car on sent qu'il a un potentiel monstre.
Briggy1897 Niveau : DHR
Message posté par Uzeh
@Remo

Je ne pense pas que Morata choisisse ses matchs mais sa saison hormis quelques coups d'éclats à été plutôt moyenne. C'est vrai qu'il a réussi à se montrer décisif sur les rencontres importantes de la deuxième partie de saison (match retour contre le Bayern, Finale de Coppa) mais selon moi ce n'est pas pour autant qu'il mérite une place assurée à coté de Dybala dans le 11 titulaire.

Morata était clairement en manque de confiance, il a même déclarer qu'il allait mieux sur le terrain depuis qu'il est avec sa nouvelle copine (Le début de sa relation coïncide avec son retour à un niveau correct).

En bref saison moyenne par rapport à sa première mais je souhaiterai à tout prix qu'il reste car on sent qu'il a un potentiel monstre.


Je suis assez d'accord avec l'analyse (sauf la question de la copine que je ne connaissais pas).

Disons qu'il a su briller dans les bons matchs (tout comme Zaza), mais que sa place de remplaçant derrière Dybala et Mandzukic est assez normale sur l'exercice.

Sa saison a été correcte (Uzeh dit "moyenne", c'est un peu sévère), mais ce qui fait mal, c'est de le voir partir pour seulement 30M.

Il montre un gros potentiel et pourrait être le 9 de la Roja pendant les 7-8 prochaines années s'il devient constant. Au final, c'est une assez mauvaise opération pour la Juve qui a misé sur lui, pour ne pas en retirer grand chose économiquement (sauf à considérer qu'il amène du fric avec ses buts décisifs en C1 l'an dernier).

En tout cas, on le regrettera ici, tout comme on regrettera Cuadrado.
Elcocolonel Niveau : DHR
Je pige pas non plus Sirigu. Quelqu'un ?
Fin du ticket de métro en 2021, les esthéticiennes se mettent en grève.
D'après wikipedia : Sandro Sirigu (born 7 October 1988) is an Italian-German footballer who plays for SV Darmstadt 98 in the Bundesliga (pas de page en français). Bref, le jeune stagiaire s'est planté.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
169 18