Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Bilan 2012/2013
  2. //

L'équipe type de la saison de Ligue 2

La Ligue 2 a livré son verdict. Et comme quasiment chaque année, on ne s'est pas ennuyé, on a eu du suspens et vu des grands talents éclore. Si les Monégasques ont fait parler leurs nombreuses individualités, Guingamp et Angers nous ont régalés par leur style offensif. Nantais et Caennais, eux, trustent les places en défense.

Modififié

Gardien:

Malicki (Angers) : Le meilleur gardien lillois jouait cette année à Angers. Pour sa 3e année au SCO, le vétéran (39 ans) a bien failli réaliser le casse du siècle avec ses coéquipiers. Sûr et efficace, celui qui a passé 8 saisons au LOSC a prouvé qu'il en avait encore dans le moteur.

Défenseurs

Calvé (Caen) : Depuis son but monstrueux au Parc des Princes en novembre 2011, avec Nancy, Jean Calvé avait peu fait parler de lui. Désormais à Caen, le latéral droit a pourtant réalisé une saison pleine et retrouvé ses sensations au sein de la meilleure défense de L2. Moins clinquant, mais tout aussi important. Raggi (Monaco) : Avant d'attirer Moutinho, Rodríguez ou Falcao, Monaco visait des recrues d'un autre standing. Et ça marchait aussi puisqu'Andrea Raggi, après des années à écumer les terrains de Serie A, a été le boss de la défense de l'ASM cette saison. Et s'est même mué en buteur à quatre reprises. De quoi espérer avoir un peu de temps de jeu la saison prochaine.Chichero (Nantes) : De la sueur, des duels gagnés, un peu de sang. Tout ce que Gabriel Chichero pouvait donner à Nantes, il l'a donné. Pour le plus grand bonheur de Michel Der Zakarian, qui en a fait (forcément) un de ses hommes de base pour construire son équipe de guerriers. Guerreiro (Caen) : Homonyme de l'ancien milieu d'Auxerre, Raphaël Guerreiro est la vraie révélation de cette saison. Pour sa première année pro, le latéral gauche (19 ans) s'est montré indispensable et a disputé les 38 matchs de son équipe. International espoirs portugais, il devrait rapidement refaire parler de lui. À Caen ou ailleurs.

Milieux

Oniangue (Tours) : Si Tours a passé une saison dans l'anonymat (10e), ce n'est pas le cas de Prince Oniangue. Le longiligne milieu défensif congolais (24 ans) a impressionné par son abattage dans l'entrejeu et surtout par sa capacité à scorer (9 buts). Le joueur box-to-box de la Vallée du Cher. Imbula (Guingamp) : Arsenal, Marseille, Lyon, Rennes,… Giannelli Imbula a l'embarras du choix pour le mercato. Il faut dire que le jeune milieu défensif (20 ans) a tout fait pour, avec une saison énormissime qui lui a valu le titre de meilleur joueur de L2 aux Trophées UNFP. Une juste récompense pour un homme qui vaut, selon ses dirigeants, aux alentours de 10 millions d'euros.Gragnic (Nîmes) : Mathieu Valbuena lui a peut-être volé sa vie, mais Mathieu Gragnic refait doucement parler de lui. Barré par la concurrence à l'OM (2007-2008), le Breton a préféré aller voir ailleurs, contrairement à « Petit Vélo » . Il est enfin récompensé pour sa 1re saison à Nîmes, où il a inscrit un tiers des buts de son équipe (17 réalisations).

Attaquants:

Keserü (Angers) : Il va peut-être falloir créer une division rien que pour lui. Jugé trop juste pour la L1 (c'est encore à voir), le Roumain est trop fort pour la L2. Et il l'a encore prouvé cette année sous le maillot angevin, avec 17 buts inscrits et un pied gauche toujours aussi soyeux. À 26 ans, Keserü semble enfin prêt pour faire le grand saut.Touré (Monaco) : 16 buts avant la trêve, puis plus rien. Le trou noir jusque dans le money time, moment choisi par le Sénégalais pour sortir de sa boîte et offrir, de la tête, le but de la montée, à Nîmes (1-0) lors de la 36e journée. Maintenant, à toi de jouer Radamel ! Yatabaré : Mustapha Yatabaré meilleur buteur, la cote était énorme. Après une 1re saison sans but en Bretagne, l'attaquant malien s'est fait pardonner en plantant 23 pions et en envoyant l'EAG en L1. Cédric Fauré aime ça.

Remplaçants :

Butelle (Arles-Avignon) : Si les quelques supporters d'Arles-Avignon se sont emmerdés cette saison, ce n'est pas le cas de Ludovic Butelle. L'ancien gardien de Valence a maintenu, à coups de parades, son équipe en vie, alors que la chute vers le National semblait inexorable. Encore un ancien Lillois. On dit ça, on ne dit rien…Benezet (Nîmes) : Le double-double n'était pas loin. Avec 9 buts et 8 passes décisives, Nicolas Benezet a formé, avec Vincent Gragnic, le duo gagnant de Nîmes. Activité et efficacité, il n'en fallait pas plus au natif de Montpellier pour taper dans l'œil des recruteurs de l'élite. Mais si Nîmes arrive à le conserver, les lendemains s'annoncent radieux. Germain (Monaco) : Son rôle devait se limiter à être un joueur d'appoint, mais Valère Germain (14 buts, 7 passes) a été beaucoup plus que ça. Après avoir hérité du brassard, le petit blondinet a parfaitement compensé le trou d'air d'Ibrahima Touré. Excellent dans un rôle de 2e attaquant, il postulera encore l'année prochaine pour le César de «  l'homme qu'on n'attend pas mais qui devient indispensable  » . Sanogo (Auxerre) : Tonton Arsène ne s'est pas trompé. Avec une stat de neuf buts en neuf titularisations, Yaya Sanogo a enfin confirmé son statut de grand espoir du foot tricolore. Et avant de prendre le même chemin que Sagna et Diaby avant lui, la pépite de Football Manager aura réussi l'exploit de planter un quadruplé puis un triplé lors de deux matchs consécutifs. À 20 ans, l'avenir lui appartient. Djordjevic (Nantes) : Les Nantais n'ont pas brillé, n'ont pas été largement supérieurs à leurs adversaires, mais comptaient dans leurs rangs le joueur qui fait basculer un match sur une demi-action. Ce joueur, c'est Filip Djordjevic. Pour sa 6e saison au FCN, le Serbe a inscrit 20 buts, un record depuis son arrivée. L'homme clé de la montée, c'est lui.


par Alexandre Alain
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi