Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bilan 2015-2016

L'équipe type de la nouvelle Ligue 1

Chaque année, c'est la même rengaine. La Ligue 1 pleure l'exode massif à venir vers l'Angleterre. Et alors ? Le championnat français se renouvelle vite. La preuve avec cette équipe type, quasi-inconnue il y a 12 mois et aujourd'hui incontournable.

Modififié
Sur le banc
Kevin Trapp
Kevin
Trapp

Kevin Trapp

Au départ, Sirigu sur le banc, c'était un coup de salaud. Après quelques mois de Trapp, personne ne s'est offusqué quand Aurier le trouvait « guez » .

Romain Thomas
Romain
Thomas

Romain Thomas

Sans grand génie d'accord, mais qu'est-ce que c'est solide derrière. Et c'était tout sauf prévu.

Syam Ben Youssef
Syam Ben
Youssef

Syam Ben Youssef

Recruté en Roumanie après être passé par la D2 anglaise et la Tunisie. Et tout à fait crédible, malgré tout dans un poste de défenseur central.

Jean-Michaël Seri
Jean-Michaël
Seri

Jean-Michaël Seri

Un sacré abattage au milieu de terrain sans faire de bruit.

Georges-Kévin N'Koudou
Georges-Kévin
N'Koudou

Georges-Kévin N'Koudou

Il était joker à Nantes et pointé du doigt pour son inefficacité. Il est devenu homme providentiel pendant un moment à l'OM où le jeu reposait sur lui. Et il finit la saison à 10 buts.

Maxwel Cornet
Maxwel
Cornet

Maxwel Cornet

Acheté l'an dernier pour être un pari sur l'avenir, Cornet a finalement été opérationnel plus tôt que prévu. Trop tôt même, vous dirait Mathieu Valbuena.

Jean-Louis Leca
Jean-Louis
Leca

Jean-Louis Leca

Jusqu'ici, il était connu pour porter les valises de Penneteau, voire exhiber un drapeau corse en fin de match. Mais pour sa première saison en tant que titulaire, Leca est devenu la principale raison du maintien des Corses en Ligue 1.

Jérémy Pied
Jérémy
Pied

Jérémy Pied

Pas vraiment une nouveauté, mais à ce poste, oui. Milieu offensif reconverti avec succès, il est désormais un des joueurs les plus convoités du marché, fin de contrat oblige.

Maxime Le Marchand
Maxime Le
Marchand

Maxime Le Marchand

Recruté au Havre, sans savoir si c'était lui ou Le Bihan devant la bonne pioche, il est maintenant cité par de nombreux attaquants du championnat comme le client le plus coriace à se coltiner.

Adama Soumaoro
Adama
Soumaoro

Adama Soumaoro

Produit de formation des Dogues, il s'est révélé avec Frédéric Antonetti cette saison avec son compère Ibrahim Amadou, qui a lui été recruté à Nancy. La relève de Balmont et Mavuba est assurée, tranquille.

Yoann Andreu
Yoann
Andreu

Yoann Andreu

Il avait fait quelques apparitions avec Sainté. Recruté par Angers au Gazélec dès la montée, ce qui n'a pas manqué de créer des tensions entre les deux clubs, il a vite montré dans l'élite pourquoi il y avait tant de passion à son égard.

Cheikh Ndoye
Cheikh
Ndoye

Cheikh Ndoye

Bête physique, celui qui avait déjà l'habitude de claquer sa dizaine de buts avec Créteil est rapidement devenu une attraction en Ligue 1. Il incarne à lui seul le parcours étonnant des promus, qui a bousculé la hiérarchie toute la première partie de saison.

Vincent Koziello
Vincent
Koziello

Vincent Koziello

Facilement moqué pour son physique d'enfant, Koziello n'en est pas moins devenu indispensable à Nice, 4e de Ligue 1. Gros abattage et beaucoup plus de jeu dans les passes qu'un simple « je donne à Ben Arfa et on voit ce qu'il se passe » .

Sergi Darder
Sergi
Darder

Sergi Darder

L'Espagnol avait beau être un espoir à Málaga, il sentait bon au départ l'opération foireuse d'un fonds d’investissement, façon Lucas Silva. Mais c'est lui au final qui score un but splendide pour être le premier à faire tomber le PSG et qui met Tolisso et Grenier sur le banc du vice-champion.

Rachid Ghezzal
Rachid
Ghezzal

Rachid Ghezzal

Remplaçant à Lyon, Ghezzal semblait être le délire de son président, trop avide de dollars pour le présenter comme le nouveau Fekir, alors qu'il n'y avait au mieux qu'un prêt au Gazélec à l'horizon. Finalement, Ghezzal a patienté pour déjouer tous les pronostics avec ses jambes maigres et ses buts en angle fermé. El Flaco, maintenant, c'est lui.

Ousmane Dembele
Ousmane
Dembele

Ousmane Dembele

Vu le plaisir qu'il a donné sur les derniers mois de la compétition, difficile de blâmer le président de Rennes qui a dégagé un Philippe Montanier 6e au classement, mais qui préférait ignorer la pépite pour installer un Rolland Courbis, dont le seul projet était de donner les clés au gamin de 18 ans.

Casimir Ninga
Casimir
Ninga

Casimir Ninga

Pour être la première équipe à se maintenir avec 1 point sur les sept premières journées, Montpellier a pu compter sur sa bonne pioche, qui va très très vite et coûte quasi-rien. La Ligue 1 qu'on aime.

Titulaires

Jean-Louis Leca (Bastia) Jusqu'ici, il était connu pour porter les valises de Penneteau, voire exhiber un drapeau corse en fin de match. Mais pour sa première saison en tant que titulaire, Leca est devenu la principale raison du maintien des Corses en Ligue 1.

Jérémy Pied (Nice) Pas vraiment une nouveauté, mais à ce poste, oui. Milieu offensif reconverti avec succès, il est désormais un des joueurs les plus convoités du marché, fin de contrat oblige.

Maxime Le Marchand (Nice) Recruté au Havre, sans savoir si c'était lui ou Le Bihan devant la bonne pioche, il est maintenant cité par de nombreux attaquants du championnat comme le client le plus coriace à se coltiner.

Le conseil de classe de la Ligue 1

Adama Soumaoro (Lille) Produit de formation des Dogues, il s'est révélé avec Frédéric Antonetti cette saison avec son compère Ibrahim Amadou, qui a lui été recruté à Nancy. La relève de Balmont et Mavuba est assurée, tranquille.

Yoann Andreu (Angers) Il avait fait quelques apparitions avec Sainté. Recruté par Angers au Gazélec dès la montée, ce qui n'a pas manqué de créer des tensions entre les deux clubs, il a vite montré dans l'élite pourquoi il y avait tant de passion à son égard.

Cheikh Ndoye (Angers) Bête physique, celui qui avait déjà l'habitude de claquer sa dizaine de buts avec Créteil est rapidement devenu une attraction en Ligue 1. Il incarne à lui seul le parcours étonnant des promus, qui a bousculé la hiérarchie toute la première partie de saison.

Vincent Koziello (Nice) Facilement moqué pour son physique d'enfant, Koziello n'en est pas moins devenu indispensable à Nice, 4e de Ligue 1. Gros abattage et beaucoup plus de jeu dans les passes qu'un simple « je donne à Ben Arfa et on voit ce qu'il se passe » .

Sergi Darder (Lyon) L'Espagnol avait beau être un espoir à Málaga, il sentait bon au départ l'opération foireuse d'un fonds d’investissement, façon Lucas Silva. Mais c'est lui au final qui score un but splendide pour être le premier à faire tomber le PSG et qui met Tolisso et Grenier sur le banc du vice-champion.

Rachid Ghezzal (Lyon) Remplaçant à Lyon, Ghezzal semblait être le délire de son président, trop avide de dollars pour le présenter comme le nouveau Fekir, alors qu'il n'y avait au mieux qu'un prêt au Gazélec à l'horizon. Finalement, Ghezzal a patienté pour déjouer tous les pronostics avec ses jambes maigres et ses buts en angle fermé. El Flaco, maintenant, c'est lui.

Ousmane Dembele (Rennes) Vu le plaisir qu'il a donné sur les derniers mois de la compétition, difficile de blâmer le président de Rennes qui a dégagé un Philippe Montanier 6e au classement, mais qui préférait ignorer la pépite pour installer un Rolland Courbis, dont le seul projet était de donner les clés au gamin de 18 ans.

Casimir Ninga (Montpellier) Pour être la première équipe à se maintenir avec 1 point sur les sept premières journées, Montpellier a pu compter sur sa bonne pioche, qui va très très vite et coûte quasi-rien. La Ligue 1 qu'on aime.

Remplaçants

Kevin Trapp (PSG) Au départ, Sirigu sur le banc, c'était un coup de salaud. Après quelques mois de Trapp, personne ne s'est offusqué quand Aurier le trouvait « guez » .

Romain Thomas (Angers) Sans grand génie d'accord, mais qu'est-ce que c'est solide derrière. Et c'était tout sauf prévu.

Syam Ben Youssef (Caen) Recruté en Roumanie après être passé par la D2 anglaise et la Tunisie. Et tout à fait crédible, malgré tout dans un poste de défenseur central.

Jean-Michaël Seri (Nice) Un sacré abattage au milieu de terrain sans faire de bruit.

Georges-Kévin N'Koudou (Marseille) Il était joker à Nantes et pointé du doigt pour son inefficacité. Il est devenu homme providentiel pendant un moment à l'OM où le jeu reposait sur lui. Et il finit la saison à 10 buts.

Maxwel Cornet (Lyon) Acheté l'an dernier pour être un pari sur l'avenir, Cornet a finalement été opérationnel plus tôt que prévu. Trop tôt même, vous dirait Mathieu Valbuena.

Jean-Kévin Augustin (PSG) Il se contente d'un rôle de doublure de luxe au PSG. Mais il a tellement bien joué le jeu qu'un club européen pourrait y mettre une fortune, persuadé de tenir le nouveau Coman.



Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
Les notes des champions