1. //
  2. // Bilan 2012/2013

L'équipe type de la Liga 2012/2013

Cette Liga BBVA en a déçue certains. Peut-être à cause de l'exceptionnelle intensité de la précédente. N'empêche, cette saison 2012/2013 a vu certains talents émerger, d'autres confirmer, et des divinités toujours aussi intouchables se promener. Attention, ce 4-3-3 ne comporte pas que des joueurs de Madrid et du Barça ! Et, pour le kiff, un banc 100% local !

Modififié
19 40

Courtois : Son double mètre a contribué à faire de l'Atlético Madrid la meilleure défense de Liga. Il ravit le prix Zamora, pour l'amour du goût et des parades décisives. Une collection de 20 clean sheets, ça impose toujours. Cependant, tout le monde semble avoir oublié qu'il appartenait à Chelsea. C'est peut-être les Blues qui vont faire le plus gros coup du mercato. Et pour pas un rond. On te voit venir, José…De la Bella : L'un des noms les plus classes du football. Le latéral zurdo de la Real Sociedad aura compilé cette saison les talents indispensables au parfait petit arrière-gauche. Solidité défensive et apport numérique qualitatif en phase d'attaque, le tout saupoudré d'une technique plus que correcte. Avec en prime quelques petits buts pas dégueulasses. Sergio Ramos : Le symbole du Real Madrid qui n'a jamais voulu lâcher le steak. Même distancé de plus de 10 points par le Barça, c'était Sergio le hipster que le club envoyait devant les médias. Hargneux comme à son habitude, l'Indien est le patron incontestable de la défense merengue. Et en plus, il n'a pris qu'un carton rouge en championnat cette année. Belle perf'. D.Godín : Go-go gadget au jeu de tête pour Diego Godín. L'Uruguayen a piloté la défense de l'Atlético le buste haut. Si les Rojiblancos facturent le nombre de buts encaissés le plus faible de Liga, c'est aussi grâce à lui. Oui, le meilleur défenseur de la Celeste se nomme bel et bien Diego. Luga-quoi ?Juanfran : Pour changer de Dani Alves. Après s'être fait désosser par les médias suite à sa perte de balle qui amena l'égalisation de Giroud lors de l'Espagne-France d'octobre dernier, on pensait Juanfran perdu. La coupe de cheveux la plus indécise du Royaume s'est démenée sur sa bande droite sans rechigner. Et sans faire de zèle, cette fois-ci. Gabi : Après Xavi, Xabi, voilà Gabi, pour Gabriel Fernandez Arenas. Formé à l'Atlético, puis forcé à l'exil, il s'est vu devenir le préposé au brassard en début de saison. Et visiblement, ça l'a transcendé. La plaque tournante des Matelassiers pourra en plus se targuer d'avoir soulevé la Coupe du Roi dans l'enceinte de son ennemi de toujours, le Bernabéu du Real Madrid. Et ça, ça pèse, dans la légende. Et selon les dernières rumeurs transferts, personne n'a envie de lui chanter la mer, à Gabi. Ses supporters apprécient.Iniesta : Parce qu'il ne faut pas oublier que les Blaugrana ont quand même été chercher les 100 points en championnat cette saison. Et que Don Andres n'y est pas pour rien. Toujours très bon, souvent excellent, la peau la plus pâle de la Liga se met dans la poche le titre de meilleur passeur avec 16 offrandes. Sans faire de bruit. Comme à son habitude. Isco : La pépite. Le joyau. Francisco Roman Alarcon Suárez de son petit nom a démontré qu'il avait le talent pour jouer dans les plus grands clubs du pays et d'Europe. 8 petits pions et une percussion constante sur les défenses adverses. Il en a cassé des reins cette saison, l'Andalou. Il est fort à parier que le tout jeune (21 ans) technicien ira briller sous d'autres cieux la saison prochaine. Dommage, parce qu'Isco en maillot Unesco, c'était une belle assonance. Ronaldo : Alors heureux ? Le Portugais avait fait flipper tout son monde en annonçant qu'il « n'était pas heureux professionnellement à Madrid » , en début de saison. Mais bon, derrière il claque 34 buts, et 9 passes déc'. L'inconvénient, c'est qu'il ne peut pas non plus gagner les matchs à lui tout seul, Cricri. Falcao : Il a encore fait du biff, de la moula, le Radamel. Seul joueur à tenir la comparaison avec les deux mastodontes, le Colombien plante même un quintuplé contre la Corogne en décembre dernier. Pépère. Pied droit, pied gauche, reprise de volée, en finesse, en puissance, la Falc' les aura tous mis. Et dire qu'il foulera la pelouse du Roudourou l'année prochaine… Merci Monaco.Messi : Que dire qui n'aurait déjà été dit ? Ah si, la Pulga a réussi ce qu'on appelle de l'autre coté des Pyrénées la Vuelta Perfecta. À savoir marquer à chaque match pendant 19 journées consécutives. Donc contre toutes les autres équipes d'un championnat qu'il a encore écrasé de son talent. À ce rythme-là, il ne va pas lui rester beaucoup de records à battre, au roi Léo.Remplaçants: Valdés : Parce qu'il a failli se barrer. Parce qu'Iker et Diego López n'ont fait qu'une moitié de saison chacun. Parce qu'il est capable de sortir l'arrêt de la journée, puis de se planter dans une relance au pied juste après. Parce que cette saison il a disputé son 500e match officiel avec le Barça, mine de rien. Íñigo Martínez : Vous l'avez déjà vu. Sur Youtube. Mais si, ce défenseur qui envoie des pralines du milieu de terrain. Élégant, technique, et plutôt beau gosse, le Basque de 22 ans s'affirme comme l'un des futurs très grands à son poste en Europe. Xabi Prieto : L'homme d'un club. Descente, puis titre de champion de Liga Adelante en 2010, Xabi est aujourd'hui le capitaine exemplaire du club frisson de première division, qu'il ramène en Champions League. L'idole du peuple.Ignacio Camacho : 23 piges. Mais il joue comme un trentenaire. Malgré un essoufflement en fin de saison, à l'image des Boquerones, Ignacio a démontré à la Rosaleda qu'il était le patron du milieu de terrain. En changeant seulement 4 lettres à Camacho, on obtient Cambiasso. Pas forcément un hasard. Koke : Ce joueur a une mission. Faire comprendre à la terre entière qu'il n'a rien à voir avec son homonyme, passé par Marseille notamment. Son jeu de passes, et sa vista instinctive ont soulevé Vicente Caldéron une semaine sur deux durant cette saison. Bien qu'il ne présente que 21 printemps, il est là, le futur Iniesta.Piti : 18 goles en Liga avec le Rayo, soit près de 40% des buts franjirrojos cette saison. C'est quasiment le même ratio que Messi avec ses collègues catalans. Ça classe l'importance du milieu de terrain de poche (172cm). Dommage que sa carrière n'explose qu'à 31 ans. Mas vale tarde que nunca…Negredo : Alvaro, dit « le calvaire des Valenciens » . Meilleur buteur espagnol de toute l'Europe avec 25 tantos dans la besace, le joueur formé à la Cantera du Real Madrid aura porté sur ses épaules le FC Séville cette année. La définition même de l'attaquant sous-estimé. Entraîneur : Diego Simeone : Sans rapport avec Cecile. Place son équipe tranquillement à la troisième place du championnat, sans forcer. Fait briller des joueurs moyens (Diego Costa, Miranda, Filipe Luís., etc.) et en rend sublime des très bons ( Courtois, Falcao). Et pour se faire plaisir, il porte l'estocade finale à la saison de Mourinho grâce à sa victoire en finale de Copa del Rey. Torero dans l'âme, el Cholo.Et aussi : Agirretxe, Varane, Soldado, Özil, Benzema, Piqué, Xavi, Illarramendi, Banega, Feghouli, Rubén Castro, Aduriz, Rakitić, Ebert, Pedro, Kondogbia, Vela, Iago Aspas, Riki, Griezmann… Lista no exhaustiva…

Par Walter Laouadi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

tristiano Niveau : CFA2
Elle a de la gueule mine de rien cette équipe!
Well done SF
Le mollard de Messi, on s'en serait bien passé. ^^
Bixente Lizarazu Niveau : Loisir
NON ! Moi je ne m'en passe pas ! J'adore ce crachat, il le rend viril ... LEO <3
Ramos a fait une saison dégueulasse, très loin du niveau affiché la saison passé. Inigo Martinez mérite d'être dans les titu. En remplaçant pour le poste de gardien j'aurais mis Caballero qui a été énorme cette saison. Après le reste je suis plus ou moins d'accord
Gabi, sosie officiel de Kolarov !
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Radamel qui mate le boule de Simeone, pas mal...
Vous êtes gentils avec Falcao. Il a fait les 6 premiers mois et basta. Il mérite quand même sa place ici mais vous auriez bien fait de le souligner.
Bixente Lizarazu Niveau : Loisir
Non plus sérieusement, l'équipe type a vraiment de la gueule. Courtois a encore une fois été énorme cette année, et le pire c'est que j'observe malgré tout une marge de progression chez lui, il va réellement devenir un crack à son poste, il est déjà tellement fort pour son âge. Sa double parade en finale contre Madrid, juste splendide, t'en vois pas beaucoup des comme ça dans une saison
Si j'ai tout compris, ce sera bien le prochain 11 d'or de la Fifa c'est bien ça ?
Vous avez pas mis Casillas c'est dangereux, vous allez vous mettre le vestiaire madrilène à dos
Falcao qui fout un quintuplé, mouai, il fera moins le malin l'an prochain au parc des sports d'Annecy.
"Du bif, de la moula, le Radamel". Merci Sofoot
Jack Facial Niveau : CFA
Message posté par Bixente Lizarazu
NON ! Moi je ne m'en passe pas ! J'adore ce crachat, il le rend viril ... LEO <3


T'es le nouveau troll crypto-gay, non ?
Pascal Pierre Niveau : Loisir
j'avais oublié Cécile Simeone.
Mine de rien, valait mieux être doublure au PSG que d'empiler les passes décisives à Arsenal après avoir enchaîné les chenilles à St Symhorien...
Walter, c'est vraiment toi qui a écrit cet article ou tu l'as pompé sur un blog espagnol ^^
Copa_Mundial Niveau : Loisir
Comment ne pas mettre Ozil ?? Il a été aussi important que Cristiano cette saison.
Romansochaux Niveau : CFA
Note : 4
Je le trouve hyper-surcôté cet Isco, de ce que j'ai vu de Malagua cette saison le patron sur le terrain c'est Joaquin, c'est lui qui fait la différence, qui accélère le jeu quand il faut, qui crée les décalages. Isco, il a une protection de balle extraordinaire mais concrètement il ne crée pas beaucoup de jeu.
Une sorte d'Iniesta quoi..
Yaya-letour Niveau : CFA2
J'aurais mis Benat du Betis a la place de Koke
En changeant seulement 4 lettres à Camacho, on obtient Cambiasso. Pas forcément un hasard.

Et en changeant 7 lettres à Messi on obtiens Ronaldo! pas forcément un hasard! et si on multiplie par 365 mon salaire on obtiens le salaire de Zlatan Ibrahimovic en une journée il gagne autant que moi par année hasard ou coïncidence!

Je valide un avec un merlu qui si on multiplie son poid par 3000 fait exactement le même poid qu'une baleine! Incroyable

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
19 40