En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Copa América 2015
  2. // Bilan

L'équipe type de la Copa América 2015

À la maison, le Chili a remporté la Copa América après des années de disette. Si Vidal et Jara sont les artisans de ce titre, chacun à leur manière, d'autres joueurs ont brillé lors de la quarante-quatrième édition de la plus vieille compétition de sélections nationales. En voici l'équipe type, faite de densité physique, de malice et de génie. Bref, de football sud-américain.

Modififié
Sur le banc
David
Ospina

David Ospina

Il a «  tué  » Messi. Et de quelle manière...

Nicolas
Otamendi

Nicolas Otamendi

Si l'Argentine est tombée, l'arrière-garde de l'Albiceleste ne peut pas s'en vouloir. L'armada offensive chilienne n'est pas passée face au roc du FC Valence.

Javier
Mascherano

Javier Mascherano

Tout au long de la Copa, le « Jefecito » a encore démontré qu'il est le vrai leader de cette équipe. Des embrouilles, des tacles à foison, mais surtout une justesse dans les passes qui ont fait de lui la plaque tournante du système de Tata Martino. En finale, le milieu de terrain du Barça a terminé le match malgré une blessure. Si Buenos Aires a la gueule de bois aujourd'hui, c'est bien à cause des déclarations de Mascherano plutôt qu'à une cinquième ...

Marcelo
Diaz

Marcelo Diaz

Le Mascherano chilien.

Javier
Pastore

Javier Pastore

Le Valdivia argentin.

Derlis
González

Derlis González

Si Di María n'avait pas eu la bonne idée de blesser l'ailier fantaisiste, peut-être que le Paraguay aurait pu rêver d'une nouvelle finale…

Claudio
Bravo

Claudio Bravo

L'année presque parfaite pour le capitaine chilien. Le recordman de sélections avec la Roja a tout gagné, excepté la Ligue des champions (selon les règlements de l'UEFA). Des parades exceptionnelles (notamment face à Agüero en finale), un jeu au pied qui fait de lui le premier relanceur de son équipe, et un statut de leader incontesté. La force tranquille.

Jeison
Murillo

Jeison Murillo

Elle est là, la relève de Yepes. Auteur de superbes relances des deux pieds, de tacles glissés somptueux et de l'unique but de la Colombie (face au Brésil), le nouveau défenseur de l'Inter Milan a été élu meilleur jeune de la Copa América. Face à lui, Neymar a pété un plomb et Agüero s'est caché. Dommage pour ce tir au but envoyé dans les tribunes...

José María
Giménez

José María Giménez

Avec Diego Godín, le jeune défenseur central de l'Atlético Madrid est certainement l'incarnation parfaite de la garra charrúa, la combativité uruguayenne. Fautif sur le but de Lucas Barrios en match de poule, il s'est rattrapé en inscrivant le but de l'égalisation. L'homme qui doit remplacer Diego Lugano s'est installé tranquillement dans la charnière d'Óscar Tabárez. À 20 ans, rien n'est ...

Gonzalo
Jara

Gonzalo Jara

À 11 contre 11, le quart de finale contre l'Uruguay semblait courir vers les tirs au but. Jara a alors eu le culot de sacrifier sa réputation et son doigt pour enfin tourner la page de l'histoire du football chilien. Le Materazzi chilien.

Juan Camilo
Zúñiga

Juan Camilo Zúñiga

Durant toute la saison, tous les défenseurs européens ont échoué face à la mission d'arrêter Neymar. Ni la violence ni la précision des tacles n'ont suffi pour ralentir la progression du Brésilien. En deux matchs en un an, Zúñiga s'est montré plus fort que le reste du monde : quelques mots ont suffi pour faire sortir Neymar de son match. Après lui avoir pété le dos, rappelons-le quand ...

Luis
Advincula

Luis Advincula

La compétition avait plutôt mal commencé pour le Péruvien face au Brésil, puisque le numéro 17 avait eu le goût de subir un double coup du sombrero de Neymar. Au mauvais endroit au mauvais moment. Puis, le joueur d'Hoffenheim s'est retrouvé là où il fallait : au cœur des transitions péruviennes. Percutant, rapide et intelligent, le latéral de 25 ans a séduit.

Jorge
Valdivia

Jorge Valdivia

Après le Mondial, il avait annoncé qu'il ne porterait plus le maillot de la Roja. Mais conscient de l'opportunité chilienne de mettre un terme à une disette historique, « El Mago » est revenu taper à la porte de Sampaoli. Et il n'a pas déçu. Il a régalé, même. Et pour remercier Sampaoli de lui avoir offert une nouvelle chance, Valdivia l'a insulté au moment de son remplacement en finale. Encore une retraite internationale ...

Charles
Aránguiz

Charles Aránguiz

De ses infatigables appels de balle à l'intelligence de ses décisions balle aux pieds, Aránguiz a donné du mouvement à un pays qui rêvait d'avancer. Si les passes de Valdivia et Diaz ont semblé si belles, c'est bien parce qu'Aránguiz se tuait à leur offrir toutes les destinations possibles. Qu'est-ce qu'il serait bien, à l'OM...

Arturo
Vidal

Arturo Vidal

Un accident en état d'ébriété, des excuses en larmes, et une rédemption offerte par un pays qui exige la victoire finale à tout prix. Pardonné par Sampaoli, le polyvalent Vidal a eu la bonne idée de se rendre indispensable, jusqu'à la victoire finale. Finalement, le Chili a oublié ses frasques. Pour Vidal, tout est permis (de conduire).

Paolo
Guerrero

Paolo Guerrero

Un numéro 9 qui sort le grand jeu à toutes les compétitions internationales que son pays dispute, on appelle ça un héros national. Des buts, Guerrero n'avait que ça à offrir aux siens. Alors, il a répété l'offrande quatre fois.

Eduardo
Vargas

Eduardo Vargas

Santiago attendait Alexis Sánchez et la garantie de ses buts en Serie A, Premier League et Liga. Il a reçu Edu Vargas et la surprise de son rendement européen quasi nul. En une seule Copa América, le Chilien a marqué autant de buts (4) qu'en toute une saison de Premier League à QPR. L'anti-Messi, quoi.

Claudio Bravo (Chili) L'année presque parfaite pour le capitaine chilien. Le recordman de sélections avec la Roja a tout gagné, excepté la Ligue des champions (selon les règlements de l'UEFA). Des parades exceptionnelles (notamment face à Agüero en finale), un jeu au pied qui fait de lui le premier relanceur de son équipe, et un statut de leader incontesté. La force tranquille.

Jeison Murillo (Colombie) Elle est là, la relève de Yepes. Auteur de superbes relances des deux pieds, de tacles glissés somptueux et de l'unique but de la Colombie (face au Brésil), le nouveau défenseur de l'Inter Milan a été élu meilleur jeune de la Copa América. Face à lui, Neymar a pété un plomb et Agüero s'est caché. Dommage pour ce tir au but envoyé dans les tribunes...

José María Giménez (Uruguay) Avec Diego Godín, le jeune défenseur central de l'Atlético Madrid est certainement l'incarnation parfaite de la garra charrúa, la combativité uruguayenne. Fautif sur le but de Lucas Barrios en match de poule, il s'est rattrapé en inscrivant le but de l'égalisation. L'homme qui doit remplacer Diego Lugano s'est installé tranquillement dans la charnière d'Óscar Tabárez. À 20 ans, rien n'est impossible.

Gonzalo Jara (Chili) : À 11 contre 11, le quart de finale contre l'Uruguay semblait courir vers les tirs au but. Jara a alors eu le culot de sacrifier sa réputation et son doigt pour enfin tourner la page de l'histoire du football chilien. Le Materazzi chilien.

Juan Camilo Zúñiga (Colombie) Durant toute la saison, tous les défenseurs européens ont échoué face à la mission d'arrêter Neymar. Ni la violence ni la précision des tacles n'ont suffi pour ralentir la progression du Brésilien. En deux matchs en un an, Zúñiga s'est montré plus fort que le reste du monde : quelques mots ont suffi pour faire sortir Neymar de son match. Après lui avoir pété le dos, rappelons-le quand même.

Luis Advincula (Pérou) La compétition avait plutôt mal commencé pour le Péruvien face au Brésil, puisque le numéro 17 avait eu le goût de subir un double coup du sombrero de Neymar. Au mauvais endroit au mauvais moment. Puis, le joueur d'Hoffenheim s'est retrouvé là où il fallait : au cœur des transitions péruviennes. Percutant, rapide et intelligent, le latéral de 25 ans a séduit.

Jorge Valdivia (Chili) Après le Mondial, il avait annoncé qu'il ne porterait plus le maillot de la Roja. Mais conscient de l'opportunité chilienne de mettre un terme à une disette historique, « El Mago » est revenu taper à la porte de Sampaoli. Et il n'a pas déçu. Il a régalé, même. Et pour remercier Sampaoli de lui avoir offert une nouvelle chance, Valdivia l'a insulté au moment de son remplacement en finale. Encore une retraite internationale ?

Charles Aránguiz (Chili) De ses infatigables appels de balle à l'intelligence de ses décisions balle aux pieds, Aránguiz a donné du mouvement à un pays qui rêvait d'avancer. Si les passes de Valdivia et Diaz ont semblé si belles, c'est bien parce qu'Aránguiz se tuait à leur offrir toutes les destinations possibles. Qu'est-ce qu'il serait bien, à l'OM...

Arturo Vidal (Chili) Un accident en état d'ébriété, des excuses en larmes, et une rédemption offerte par un pays qui exige la victoire finale à tout prix. Pardonné par Sampaoli, le polyvalent Vidal a eu la bonne idée de se rendre indispensable, jusqu'à la victoire finale. Finalement, le Chili a oublié ses frasques. Pour Vidal, tout est permis (de conduire).

Paolo Guerrero (Pérou) Un numéro 9 qui sort le grand jeu à toutes les compétitions internationales que son pays dispute, on appelle ça un héros national. Des buts, Guerrero n'avait que ça à offrir aux siens. Alors, il a répété l'offrande quatre fois.

Eduardo Vargas (Chili) : Santiago attendait Alexis Sánchez et la garantie de ses buts en Serie A, Premier League et Liga. Il a reçu Edu Vargas et la surprise de son rendement européen quasi nul. En une seule Copa América, le Chilien a marqué autant de buts (4) qu'en toute une saison de Premier League à QPR. L'anti-Messi, quoi.

Remplaçants :

David Ospina (Colombie) Il a «  tué  » Messi. Et de quelle manière...

Nicolas Otamendi (Argentine) Si l'Argentine est tombée, l'arrière-garde de l'Albiceleste ne peut pas s'en vouloir. L'armada offensive chilienne n'est pas passée face au roc du FC Valence.

Javier Mascherano (Argentine) Tout au long de la Copa, le « Jefecito » a encore démontré qu'il est le vrai leader de cette équipe. Des embrouilles, des tacles à foison, mais surtout une justesse dans les passes qui ont fait de lui la plaque tournante du système de Tata Martino. En finale, le milieu de terrain du Barça a terminé le match malgré une blessure. Si Buenos Aires a la gueule de bois aujourd'hui, c'est bien à cause des déclarations de Mascherano plutôt qu'à une cinquième défaite d'affilée lors d'une finale. Masche un país.

Marcelo Diaz (Chili) Le Mascherano chilien.

Javier Pastore (Argentine) Le Valdivia argentin.

Derlis González (Paraguay) Si Di María n'avait pas eu la bonne idée de blesser l'ailier fantaisiste, peut-être que le Paraguay aurait pu rêver d'une nouvelle finale…

Lucas Barrios (Paraguay) Tout le temps remplaçant, tout le temps buteur. Prends ça, Solskjær.



Par Ruben Curiel, Markus Kaufmann et Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari !
Hier à 10:40 Le fou sosie de Marek Hamšík 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
samedi 23 septembre Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 samedi 23 septembre Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 samedi 23 septembre Ronaldinho sait toujours y faire 3 samedi 23 septembre Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 samedi 23 septembre Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22