En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

L'équipe-type de la C1

Aucun 0-0, des buts, des clubs français toujours invaincus, des anciens, des jeunes loups, des parades, des boulettes, des boudeurs, la Ligue des Champions part piano-piano, mais les cadors sont déjà là.

Steve Mandanda (Marseille) : Dans les soirs comme ça, on lui pardonnerait presque son prénom. Le capitaine olympien a été infranchissable durant 90 minutes en multipliant les envolées face à la techno parade teutonne, et quand il est battu, ce sont ses montant qui le sauvent. Et deux fois. Cocu.Bakary Koné (Lyon) : Il y a un an, il jouait en National avec Guingamp. Mardi, il était titulaire pour le 100ème match de l'OL en C1 et s'est même fendu d'un but sur corner. Il n'y a pas à tortiller du cul, ce mec est une trouvaille. Serein dans les duels, bon dans les airs et pas dégueu dans la relance. Cris en chiale encore. Mats Hummels (Borussia Dortmund) : Un penalty provoqué. Une boulette sur le but de Loïc Rémy. Une lourdeur permanente et un match terminé avec trois buts dans la musette. C'est ça, la muraille jaune ?André Santos (Arsenal) : On les connaît, les latéraux brésiliens. Pas foutu de défendre. Toujours la ganache dans la moitié de terrain adverse. Il faut avouer que ça fonctionne. Sur une montée rageuse, l'ancien de Fenerbahçe s'est pris pour Roberto Carlos. Mais derrière par contre... c'était opération portes ouvertes. Xabi Alonso (Real Madrid) : Le rouquin a un jeu long magnifique. Un régal pour les yeux. Un délice pour ses partenaires. Contre l'Ajax Amsterdam, dans ce formidable revival des 70's, le milieu de terrain du Real a maîtrisé les diagonales comme personne. Le X-Factor de Mourinho, c'est lui. CR7 n'est qu'un vulgaire mannequin. Fabian Frei (Bâle) : Sans l'égalisation d'Ashley Young à la 90ème, le jeune milieu de terrain suisse aurait été fêté en héros au pays pour être revenu d'Old Trafford avec les trois points. Un but et un caviar pour son homonyme Alexander, la copie du jeune milieu de terrain suisse est presque parfaite. Dire qu'il n'a que 22 ans...Roman Shirokov (Zénith) : Dégaine de mec à jouer dans "Les frères Scott", la plaque tournante russe a martyrisé le FC Porto en enchaînant les décalages et les frappes lourdes. A l'arrivée, un doublé et une grosse activité. Encore un mec qui finira dans une obscure taule écossaise. Ivan Tričkovski (APOEL Nicosie) : Illustre inconnu malgré son statut d'international macédonien, Ivan est l'homme de Nicosie. Double une-deux au coeur de la défense de Donetsk et Trickovski ouvre la marque pour la surprise de la soirée : Nicosie tient en échec les Ukraniens chez eux et squatte la première place de leur groupe. Normal. Mario Gomez (Munich) : Six matches de Bundesliga, huit buts. Deux matches de C1, deux buts. Décidément, Mario s'acoquine des statistiques. Son flair de buteur a eu raison de la défense de City. Y'a pas à dire, avoir le prénom d'un plombier célèbre, ça aide à profiter des fuites adverses. Lionel Messi (Barcelone) : Lionel a 24 ans. Lionel a déjà tout gagné. Lionel a encore planté un doublé en C1. Lionel a rejoint Laszlo Kubala, deuxième meilleur buteur du club avec 194 buts. Lionel est écoeurant et prendra sa retraite avec autant de Ballons d'Or et de Ligue des Champions que tout l'ensemble du Real Madrid. L'Espagne se bouffe les doigts d'avoir manqué la naturalisation. André Ayew (Marseille) : En dépit d'un maillot terriblement atroce, André s'est fait plaisir en claquant son doublé (dont un penalty) lors de la victoire olympienne à la maison contre Dortmund. Pendant que son frère trouvait le moyen de se prendre un rouge, Dédé retrouvait son efficacité de l'an dernier. Remplaçants : Diego Alves (Valence) : Steve Mandanda en blanc. Et en moins fort puisqu'il en a pris un. Le con. Carlos Tevez (Man City) : Roberto Mancini : "Pour moi c'est fini. Si on fait les choses à ma façon, il ne sera plus au club. Un joueur qui gagne beaucoup d'argent et se comporte de cette façon dans un match de Ligue des champions, pour moi, ne peut plus jouer, jamais". Carlos Tevez : "A Munich, je me suis échauffé et j'étais prêt à jouer. Ce n'est pas le moment d'entrer dans les détails de ce qui s'est passé, mais je veux affirmer que je n'ai jamais refusé de jouer". Problème de riches ?Kakà (Real Madrid) : Milan se marrait encore de l'entourloupette faite au Real en leur fillant le Brésilien contre 65 millions d'euros. Mardi, le Ballon d'Or 2007 a sorti un combo but-passe dé' sans forcer et a rappelé à tout le monde qu'un grand champion ne crève jamais. Ryan Giggs (Manchester United) : Honnêtement, il n'a joué que 120 secondes contre Bâle. Juste le temps de faire deux passes décisives et de se mettre en sommeil, comme le reste de son équipe. A bientôt 38 ans, le magicien gallois n'en reste pas moins éternel. Marouane Chamakh (Arsenal) : Neuf mecs à l'infirmerie pour être enfin titulaire. Zéro but à l'arrivée. Sad. Zlatan Ibrahimovic (Milan) : Il a beau avoir le melon, le Suédois est un virtuose du football. Pour son retour à la compétition, le géant a régalé San Siro à chaque prise de balle. Au final, il claque un pion et offre le deuxième à Cassano. Putain d'artiste. Par Mathieu Faure


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 1 heure Coentrão casse le banc des remplaçants 1
Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 3 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
Paris, toréador contrarié