L'équipe-type de Bundesliga

En vrai de vrai, l'équipe-type de l'année en Bundesliga, c'est celle du Borussia Dortmund. Mais il n'y a pas que le noir et le jaune dans la vie. Il y a aussi tout un tas de jeunes joueurs talentueux outre-Rhin, et aussi des joueurs qui ont marqué l'actu footballistique outre-Rhin d'une autre façon...

3 5


TitulairesThomas Kraft (Bayern Munich): propulsé numéro un par Louis van Gaal à la place d'un Hans-Jörg Butt qui commençait à faire sentir son âge (35 ans), le jeune Thomas ne se chie pas dessus lors de son premier match: il détourne même un pénalty de Diego qui partait pourtant en pleine lulu. Auteur d'un match digne du « Titan » Oliver Kahn face à l'Inter, seule la pression médiatique (notamment avec la campagne pro-Neuer) aura raison de lui. Van Gaal viré, Kraft retrouve le banc. Pour combien de temps ? Seul Manuel Neuer le sait...Atsuto Uchida (Schalke 04): arrivé sans faire de bruit du côté de Gelsenkirchen, à la peine en début de saison (pas évident de remplacer Rafinha...), le jeune Atsuto a fini par s'imposer sur le flanc droit de la défense de Schalke. Son association avec Farfan reste l'un des points positifs de la saison merdique en championnat du club de Gelsenkirchen. Tout comme Kagawa à Dortmund et Honda à Moscou, Uchida fait partie de ces joueurs japonais qui coûtent que dalle et qui s'avèrent très efficaces...Matthieu Delpierre (VfB Stuttgart): le symbole du naufrage de l'équipe de Stuttgart. Matthieu est le capitaine abandonné par ses troupes. Une situation incompréhensible pour une équipe qui a fini par changer deux fois de coach cette saison. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, Matthieu Delpierre a perdu son brassard de capitaine, avant de se retrouver sur le banc, entrant dans les arrêts de jeu comme un vulgaire jeune premier. VDM.Benedikt Höwedes (Schalke 04): l'équipe nationale d'Allemagne a de beaux jours devant elle. Et l'une de ses plus grandes satisfactions pourrait être sa future défense centrale. Si Mats Hummels fait du super boulot à Dortmund depuis deux saisons, Benedikt Höwedes a mis un peu plus de temps à s'affirmer. Toutefois, cette saison, le capitaine des champions d'Europe des -21 ans en 2009 s'est mis au diapason, et a même donné l'impression d'être plus expérimenté que son alter ego Christoph Metzelder. Bon, en même temps, ce n'est pas très difficile...Dedê (Borussia Dortmund): s'il ne fallait retenir qu'un joueur qui a marqué la saison de Dortmund, ironiquement, ce serait peut-être l'un de ceux qui a le moins joué. Après treize ans passés dans la Ruhr, Leonardo de Deus Santos quitte le club, non sans avoir pleuré toutes les larmes de son corps. Le public du Signal Iduna Park (qui s'appelait encore Westfalenstadion quand Dedê est arrivé) le lui a bien rendu: ovation pour son retour de blessure, ovation pour son anniversaire, fête d'anniversaire en plein Dortmund... Dedê, la classe à l'état pur.Torsten Frings (Werder Brême): il a fait ce qu'il a pu. Mais ses jambes n'en peuvent plus. En même temps, on le comprend: après dix-sept ans de carrière qui l'ont vu évoluer sous les maillots d'Aix-La-Chapelle, du Werder, de Dortmund et du Bayern, Torsten Frings dit stop. Adieu les frappes de mule, adieu les tacles avec le couteau entre les dents. Auf Wiedersehen!Arjen Robben (Bayern Munich): on disait de Ronaldinho qu'il choisissait ses matchs. Arjen Robben fait encore plus fort: il choisit ses périodes de l'année. Son truc à lui, les premiers semestres de l'année civile. L'an dernier, il emmène le Bayern en finale de Ligue des Champions. Cette année, il participe à 14 rencontres de Bundesliga, plante 12 caramels, délivre dix assists. Y a un problème ?Marco Reus (Borussia Mönchengladbach): plus qu'un porte-bonheur, il est l'assurance-vie de l'autre Borussia. La saison dernière, il participe activement au maintien du club dans l'élite. Cette année, rebelote, avec un but décisif en barrages face à Bochum. Elégant à voir jouer, le petit Reus ne devrait pas trop s'éterniser du côté de Gladbach...Christian Tiffert (1.FC Kaiserslautern): on parle, on parle, on finit par regarder le classement de Bundesliga, et l'on se rend compte que le promu Kaiserslautern a fini septième, devant Hambourg, Schalke, Stuttgart, le Werder et Wolfsburg. On parle, on parle, et l'on se rend compte que le meilleur passeur de Bundesliga, c'est Christian Tiffert, avec 17 unités...Raul (Schalke 04): même s'il touche sept millions d'euros de salaire annuel (dont deux de la part de la Maison Blanche), Raul n'est pas venu en Allemagne pour profiter des gazodollars du club sponsorisé par Gazprom. Mieux même, « Señor Raul » a couru comme un fou sur les pelouses de Bundesliga, et a réussi à participer à tous les matchs de son équipe. Il a éclaboussé le championnat (ainsi que la Ligue des Champions) de sa classe, sur et en dehors du terrain. Pourvu que ça dure...Mario Gomez (Bayern Munich): on a toujours en tête ces images de Gomez ratant moultes occasions durant l'Euro 2008. Puis il y a ce transfert à 30 millions d'euros qu'il galère à justifier. Mais cette année, rien à dire: si le Bayern est européen, il le doit en grande partie à son goleador. Des buts moches en pagaille (28 en 32 matchs), mais qui, au final, permettent au Bayern de finir devant Hanovre et Mayence. Si l'une de ces deux équipes avait disputé ne serait-ce que le tour préliminaire de la Ligue des Champions, nul doute que Franz Beckenbauer serait tombé en syncope. RemplaçantsFabrice Ehret (1.FC Cologne): longtemps, Mikaël Silvestre semblait irrattrapable dans cette course d'un autre genre. Mais Fabrice Ehret a réalisé l'impossible: il a été élu plus mauvais joueur de la saison. Ce sont les notes de kicker.de qui parlent. Ehret avait d'ailleurs fait les choses bien: il avait fait ses adieux avant même la fin de la saison sur son site internet, alors que son club luttait pour ne pas descendre. Propre.Diego (VfL Wolfsburg): ce n'est pas parce qu'on évolue dans un championnat et sous des couleurs qu'on connaît bien (en l'occurrence, vert et blanc) que ça y est, ça va être du tout cuit. Cette saison, l'ancien meneur de jeu du Werder a plus enfilé les conneries que les buts et les passes décisives. Mauvais gestes, paroles déplacées, amendes, suspensions... Décidément, Diego n'arrive pas à s'épanouir dans les villes de constructeurs automobiles. Après Turin et Fiat, une nouvelle sortie de route avec Wolfsburg et Volkswagen.Sidney Sam (Bayer Leverkusen): «  Leverkusen a aussi son Robben » , avait titré Bild. Si Sam n'a pas le même physique que le Hollandais Volant, il est vrai que le gaucher a souvent été décisif pour le « Werkself » (onze de l'usine). L'an dernier, il jouait encore en deuxième division. Cette année, il est l'un des meilleurs joueurs du dauphin du Borussia Dortmund. Chapeau, tonton.Lewis Holtby-André Schürrle-Adam Szalai (FSV Mayence 05): le brelan de rois de Mayence. Joueurs talentueux sur le terrain, parodie de groupe de rock en dehors, le trio a fait rêver l'Allemagne en début de saison, avec son insouciance et sa joie de jouer. Mais la quinte flush royale de Dortmund était trop forte. Malheureusement, le groupe se disloque petit à petit: Szalai s'est blessé en cours de saison, et André Schürrle part faire une carrière solo à Leverkusen. Dommage...Didier Ya Konan (Hanovre 96) – Papiss Demba Cissé (SC Fribourg): avant, l'Afrique en Allemagne, c'était Anthony Yeboah et Jay-Jay Okocha. Aujourd'hui, il y a Didier Ya Konan et Papiss Cissé. Si le premier a surtout planté en première partie de saison avant d'être miné par les blessures, le second était dans la forme de sa vie, et a fini deuxième meilleur buteur du championnat avec 22 unités. Grâce au premier, Hanovre finit européen, et grâce au second, Fribourg sauve sa tête, et de façon satisfaisante. Méritent d'être cités: Manuel Neuer (Schalke 04), Michael Rensing (1.FC Cologne), Georgios Tzavellas (Eintracht Francfort), Samy Hyppiä (Bayer Leverkusen) Dante (Borussia Mönchengladbach), Arturo Vidal et Renato Augusto (Bayer Leverkusen), Mehmet Ekici, Ilkay Gündogan et Julian Schieber (1.FC Nuremberg), Marko Arnautovic (Werder) Ali Farhat

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Tu n'as pas lu le début de l'article ou quoi?

"En vrai de vrai, l'équipe-type de l'année en Bundesliga, c'est celle du Borussia Dortmund. Mais il n'y a pas que le noir et le jaune dans la vie. Il y a aussi tout un tas de jeunes joueurs talentueux outre-Rhin, et aussi des joueurs qui ont marqué l'actu footballistique outre-Rhin d'une autre façon..."

C'est pourtant clair non?
C'était pourtant clair oui^^

J'aurais quand même placé neuer au goal.

Marco Reus est vraiment un futur crack, il a tout pour lui, et il va pas s'attarder chez les poulains je pense.

Lewis Holtby se lance aussi dans une carrière solo, à Schalke( retour de prêt) et j'en suis ravi, si Reus pouvait suivre le même chemin...
Au niveau des attaquants, Papiss cissé a vraiment réalisé une grosse saison, il a marqué dans beaucoup de matchs, pas de triplé chanceux en pleine euphorie.

Lukas Podolski a fait une bonne saison aussi, ca faisait longtemps, mine de rien.
Raùl a disputé tous les match de S04: il me semble avoir entendu que c'est inscrit dans son contrat je me trompe?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Lyon championne d'Europe !
3 5