1. //
  2. // Match amical
  3. // France / Japon

L'équipe de France trop soluble dans la L1 ?

Sissoko, Gonalons, Jallet, Capoue et les autres... Les joueurs issue de Ligue 1 ont pris le pouvoir dans l’équipe de France de Deschamps (14 sur 23 pour être précis). Un autre signe du déclin d’un foot français qui devrait peut-être inquiéter le ministre Arnaud Montebourg. Et tant pis pour Clément Chantôme et Frédéric Thiriez.

Modififié
0 49
Le charme de la France, c’est qu’elle est restée profondément stalinienne. Du point de vue de la planification quinquennale s’entend… En 2007, Fred Thiriez, boss de la Ligue, avait lancé l’opération Footpro 2012, avec entre autres objectifs la présence de 50% de joueurs de L1 en équipe de France. Bingo ! Avec 14 « Français de France » sur 23, les Bleus d’ici sont majoritaires. On les cite : Mandanda (Marseille), Landreau (Lille), Yanga-Mbiwa (Montpellier), Sakho (PSG), Debuchy (Lille), Jallet (PSG), Chantôme (PSG), Capoue (Toulouse), Gonalons (Lyon), Matuidi (PSG), Sissoko (Toulouse), Valbuena (Marseille), Gomis (Lyon), Ménez (PSG). Super. Le foot français a bien bossé. Sauf que… La réalité est beaucoup moins reluisante. Pour un championnat qui, objectivement, se déprécie un peu (pas la cata non plus) par rapport à ceux d’autres nations qu’il devançait (Portugal, voire Russie), on n’est pas certain que la présence massive de Français d’ici soit une bonne nouvelle pour notre EdF…

C’était mieux avant

Il n’échappera à personne qu’entre 1996 et 2006, le gros des Bleus était constitué de grands joueurs exilés dans des grands clubs... et titulaires ! Même au Mondial 2006, c’était parlant : Sagnol (Bayern), Thuram (Juve), Gallas (Chelsea), Silvestre (MU), Vieira (Juve), Makélélé (Chelsea), ZZ (Real), Henry (Arsenal), Trézeguet (Juve), Saha (MU), Cissé (Liverpool). On peut même ajouter Chimbonda, pas crade du tout à Wigan (meilleur latéral droit du Royaume cette année-là avant d’aller à Tottenham) ou bien Boumsong (Newcastle)… A citer tous ces noms, tous ces clubs, la décence nous obligerait à arrêter l’article ici. Vu que tout est dit. Les Bleus d’hier, ça avait quand même de la gueule par rapport à aujourd’hui.

C’est qui aujourd’hui les vrais titulaires à l’étranger ? Ribéry (seul Français du top niveau international), Evra, Rami, Koscielny, Cabaye, Ben Arfa. Et c’est à peu près tout. Lloris commence à peine à s’installer chez les Spurs et Benzema revoit fondre sur lui l’Iguane qu’on croyait largué. L’honnêteté intellectuelle nous pousse à ne pas oublier ces Français de l’étranger qui auraient très bien pu être retenus en Bleu comme Lass Diarra (Anzhi, leader de Russie, on le répète), Diaby (Arsenal), voire Abidal (après tout sans sa maladie, il était opérationnel et « titulaire » de fait au Barça). On met Varane de côté (Real, mais pas titulaire) déjà appelé en Bleu. Idem pour Nasri, écarté pour l’instant mais de toute façon pas titulaire à 100% chez les Citizens… OK, il faudrait alors parler de ces joueurs de L1 tout aussi éligibles en Bleus : Mavuba, Gourcuff, Mvila, Réveillère, Martin, Briand, Payet, tous appelés par Deschamps. On le voit bien : globalement, en incluant tous les « Français de l’étranger » opérationnels, on arriverait quand même à une quasi-parité avec les joueurs de L1. Le tout pour une valeur qualitative objectivement inférieure à France 2006 (finaliste au Mondial, on le rappelle.

Ce sera pire demain

Un coup d’œil plus précis sur le groupe France atteste de la perte de compétitivité du Made in France. Ménez : revenu de l’étranger (semi-échec à la Roma), Mavuba : revenu de l’étranger (échec à Villarreal), Gourcuff : revenu de l’étranger (échec à Milan) ou Mvila, Loïc Rémy ou Debuchy qui, eux, devaient aller « sûr et certain » dans des grands clubs étrangers… avant que ceux-ci ne se rétractent. Simple constat, dur constat. A l’international, la cote des joueurs français a bien baissé. La mondialisation les a mis en concurrence avec les forces habituelles du foot planétaire (Brésil et Argentine, surtout) et les forces émergentes (Afrique, beaucoup, Asie et autres pays d’Amsud). Question formation, la France a été copiée puis dépassée (Espagne, Allemagne, surtout mais pas que). Niveau technico-tactique, la doctrine Jacquet (du muscle au milieu) a montré ses limites. Et la panne (passagère ou durable) de vrais talents purs a fait le reste. A ce titre, c’est maintenant qu’on mesure l’extraordinaire décennie Bleue 1996-2006 et ses générations douées à (presque) tous les postes… Aujourd’hui, barrés à l’étranger, les joueurs dispos pour l’EdF poussent donc plutôt en L1.

Et que vaut la L1 ? Le haut niveau européen (Ligue des champions, mais aussi l’Europa League) nous enseigne que nos clubs occupent un rang secondaire, pour ne pas dire pire. En C1, l’armada PSG n’a pas fait le poids à Porto… Tout est foutu, alors ? Ben, oui. Allez ! On peut se consoler en se disant qu’en France au moins, on a encore de la réserve à pouvoir sélectionner des joueurs corrects à peu près à tous les postes. Ce qui n’est pas le cas de l’Angleterre et ses seulement 35% de joueurs sélectionnables (les 65 % restant sont des non-Anglais) avec des postes pas entièrement pourvus… En fait, la France est comme dans beaucoup de domaines entre deux eaux. Pas mal de joueurs de L1 actuellement en sélection ont une marge de progression qui pourrait les mener haut, à l’étranger : Mandanda, Yanga-mbiwa, Debuchy, Capoue, Gonalons (la Premier League pour Max s’il progresse !), et même Ménez (un re-départ hors frontières) ou Sakho (faut voir : il a des détracteurs légitimes). Mais on n’en est pas encore là.

Où sont les centres de formation français ?

L’EdF reste globalement L1 dans son essence avec les résultats qui vont avec, comme on a pu le voir à l’Euro. Forte avec les faibles (Ukraine), correcte avec les équipes du même niveau (Angleterre), faible avec les forts (Suède) et larguée face aux cracks (Espagne). Même avec un génie messianique qu’on attend fébrilement (les Kopa, Platini, Zidane), le niveau des Bleus serait juste un peu meilleur. Pas plus. La L1 sort de dix ans de règne sans partage de l’OL (avec des performances européennes seulement honorables) et des nouveaux champions incapables de durer sur la distance (Bordeaux, OM, Lille, Montpellier !). Quant au futur règne sans partage qui se dessine au PSG, il ne faut pas trop s’illusionner : il se fera très certainement sans joueurs français. A terme, les Bleus parisiens (Jallet, Chantôme, Matuidi, Sakho, voire Ménez ou Hoarau et Gameiro) devront laisser la place aux cracks venus d’ailleurs. Et puis la L1 a perdu beaucoup trop de places fortes, souvent joliment formatrices (Nantes, Monaco, Auxerre ou Lens). Conclusion : ce pays est foutu. Faut naturaliser des Brésiliens. Nenê est partant.

Par Chérif Ghemmour


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

IgorYanovskiTheMachine Niveau : DHR
J'avais un peu la flemme de commenter mais je vais le faire.
Déjà il y a un oubli, et pas des moindres, Benzema, peut etre pas le meilleur joueur du monde, mais titulaire dans un des plus grands clubs du monde, je pense qu'on peut dire qu'il fait partie du top européen.
Ensuite, si on regarde d'un peu plus près:
LLoris, va être titulaire d'ici peu de temps, juste le temps que AVB se fasse virer, et fait partie du top européen.
Clchy, titulaire chez le champion d’Angleterre.
la def centrale, un potentiel énorme, dont Sakho, qui finira titulaire dans un des nouveaux plus gros clubs, pas encore dans le top européen.
Sagna, s'il revient, titulaire dans un top club européen.
Le milieu, pose un peu problème, je suis d'accord, mais si on arrive a trouver une cohésion entre les Lass, Ribery, Nasri, Menez, Ben Arfa, Matuidi et autres, sur le papier, il y en a pas beaucoup des milieux aussi fort en Europe, désolé...
On a pas la meilleure génération, on est d'accord, mais il faut arrêter aussi de dénigrer tout le temps la France, pensée aussi répandue que son contraire, l'arrogance francaise.
Et dire que les Français ne seront pas titulaires au PSG, je n'en suis pas sur, alors oui, pas tout le monde, mais je pense sincèrement qu'il y a une ossature.
Article provocateur dirons-nous, au mieux incroyablement pessimiste : ce pays serait foutu car ses représentants ne jouent pas l'étranger et parce que son championnat ne vaudrait pas tripette. Moins que celui du Portugal en tout cas. En même temps, il est vrai qu'un Beira Mar-Maritimo, ça fait lever les foules.

Dans un temps pas si lointain, à savoir les 80's, combien de joueurs de l'EdF jouaient à l'étranger? Un seul dans le groupe de 84 : Platini.
Ah mais oui, il n'y avait pas encore Bosman et l'exode massif, tous les bons joueurs restaient chez nous en D1 : du coup, les clubs français devaient être bons en Coupe d'Europe. Bah non en fait, parce qu'à part Bordeaux demi-finaliste de la C1 en 84 et (dans une moindre mesure) de la C2 en 87 et 88, c'était Waterloo, morne plaine, rien, nada, walou.
Et à l'inverse, le début des 90's, pas encore impactées par Bosman justement, voyaient Marseille puis Paris s'éclater en Europe, Monaco aller en finale de la C2 et en demies de la C1 et Auxerre en demies de la C3... Alors que l'Equipe de France se trainait lamentablement, allant d'échec en échec (de 86 à 96, il n'y eut rien ou si peu...).

En définitive, y a t'il vraiment un rapport entre la qualité d'une équipe nationale et celle de son championnat? Et comment mesurer la qualité d'un championnat : celle utilisée par Ghemmour, à savoir les confrontations en Coupe d'Europe, est-elle pertinente? Et avoir des mecs titulaires à l'étranger dans des clubs huppés, est-ce forcément un gage de réussite? On ne répondra à ces questions qu'en adoptant une attitude constructive ce que n'ont ni Thiriez et ses quotas de mecs de L1 en bleu ni Ghemmour et ses tirades sympathiques mais quelque peu absconses.
yanusdechien Niveau : DHR
Faut arrêter, Lloris et Benzema reste du top niveau. Il y a un contexte à leur non-titularisation : Higuain qui fait sa pleureuse et Lloris je vois même pas comment on pourrait remettre son niveau en question.
Tres bon papier, de toute je ne regarde plus les matchs de la France, c'est tellement ennuyeux.
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Un ticket bien pessimiste !!!
Pour Benzema en effet le qualifier de non titulaire, mouai bon il y a de la rotation c'est normal dans un club comme le Real. Sinon je suis plutôt d'accord avec la trame de l'article, mais comment souvent avec C.G. le trait est trop caricaturé afin que tout les éléments appuient sa thèse.

C'est quand même fou qu'après avoir été précurseur en matière de formation (et un modèle pour l'Europe, notamment l'Allemagne), la France soit rentré dans le rang... comme si la fédération et la DTN s'était reposé sur les acquis et/ou avait trop tiré dans certaines directions: notamment le filtrage "grosse masse physique à 15 ans".
Après il y a peut être une autre raison: la volonté de la Ligue et de son président de faire monter la L1 dans les tops championnats européens (c'était une promesse de moustache au début de son mandat), cela n'a-t-il pas incité les clubs à avoir une politique de conservation des meilleurs éléments? Politique qui aujourd'hui ne semble plus tout à fait au goût du jour avec la nouvelle donne financière, qui amène les clubs français à revoir leur train de vie (Lyon et Marseille notamment...). Sans doute que dans les années à venir les meilleurs français de L1 partirons plutôt.

La conclusion de l'article est trop radical sur la question des français dans des tops clubs: cela peut très bien évoluer dans les années à venir quelques joueurs sont quand même voués à partir dans des bons clubs européens...

PS: Si on y regarde de plus près la France a sortit d'un de ses centres de formation un énorme talent récemment mais pas de chance pour vous il est Belge... mouhahaha.
Robin Huc Niveau : DHR
Y a du vrai dans cet article mais faut arrêter aussi de se flageller. La génération au pouvoir en équipe de France aujourd'hui est encore trop jeune et bien trop immature. c'est d'ailleurs la différence avec la génération dorée d'avant. Le problème est dans la tête car le talent est là mais il n' y a pas de joueurs d'expérience indiscutable en Bleu pour encadrer tout ça. Et la France n'est pas moins forte que la Suède par exemple. Avec un bon coach est des joueurs impliqués on peut être dans les 5 meilleures équipes du monde comme le dit Zaccheroni. Mieux, je ne pense pas.
Pas forcément d'accord avec Chérif sur ce coup. Le problème de l'EDF vient de la formation mais pas forcément dans le sens footballistique. Je ne sais plus qui disait qu'en Espagne on apprenait aux joueurs à devenir des joueurs de foot mais aussi des hommes. Et puis en France, on a tendance à mettre en lumière des joueurs après deux trois bons matchs, mais surtout on les descends à la moindre contre-performance, ou mauvais comportement, faut arrêter un peu...

Prenons Ben Arfa et Nasri, faudra m'expliquer pourquoi en France ils se font insulter, alors que HBA est adulé à St James Park ? Et surtout il est carrément bon quoi, contre MU ou ils se prennent 3-0 c'était bien le seul à surnager et à briser les reins des reds devils. Parlons de Nasri maintenant, faut se mettre à jour, en début de saison il a été titulaire et il était un des rares à être vraiment bon, en jouanet vraiment comme un vrai numéro 10 à une touche de balle. Silva, et autres sont à la ramasse en ce début de saison à city. S'il n'a pas été titulaire sur les derniers matchs c'est qu'il revient de blessure. Et son embrouille avec les journaliste faut arrêter, les journaliste en avaient fait leur bouc émissaire dès le début de l'euro, après il a pas été très malin de répondre aux provocations mais les soit disant journalistes ont aussi leur (grande) part de responsabilité. J'aimerais bien les voir tenter ça avec Zlatan...

Enfin, quand on voit l'équipe de jeune qu'on a qui s'est fait sortir par l'Espagne de très peu, on peut aussi être un peu optimiste pour l'avenir, Pogba à énormément de talent, Griezmann, Cabella, Varane, Sakho, Mapou, Digne, Grenier etc... franchement c'est pas mal du tout, après cela dépendra de leurs choix de carrière.

Ah, et à rajouter aussi qu'en France on ne sait pas faire confiance aux jeunes en EDF, on auraient déjà pu tester les Griezmann, Cabella, Grenier (surtout qu'on manque de 10) et compagnie... Les allemands n'hésitent pas avec Gotze, Draxler, etc... Même l'espagne à tester Munian.
Evra oui j'le confirme (j'ai vu 100 % des matchs d'United ces trois dernières années) pas du tout du top niveau international, il commence à retrouver un niveau honorable mais loin de son niveau de 2006-2009. Pour le reste, la conclusion de l'article -tout comme l'article lui même d'ailleurs- est excellente.
Carlo Ancelotti ne cesse d'encenser Menez mais à terme il va se faire virer selon cherrif qui voit dans l'avenir en fait. Okay pourquoi pas?

Et les numéros de l'euro million c'est possible ou pas?
En même temps, à part l'Espagne, quelle équipe nationale aujourd'hui peut n'aligner que des titulaires indiscutable dans des tops clubs Européens ?? Je vois pas...
Et il ne faut pas non plus sous-estimer le mal fait à L'EDF par le sélectionneur et la FFF sous l'ère Domenech. À mon avis on commence tout juste à s'en remettre, avec des joueurs neufs, un peu de plaisir de jouer et de liberté sur le terrain, mais c'est pas encore ça.
Funky_samurai Niveau : CFA2
Je prefere mille fois mon equipe de France et le championnat français que l'equipe d'espagne et son jeux ennuyant sans parler d'un championnat où seul 2 equipes se partagent le titre, le reste ne sert à rien ! Un français qui joue en France a une chance de gagner le titre de champion, un français qui joue an Espagne, si il n'est pas au real ou au barca, doit se dire qu'il ne gagnera jamais rien ! Super championnat !
Le système pour évaluer les championnats est complètement dépassé et n'a pas grand intérêt. Ce n'est pas parcequ’une équipe gagne des titre européen que cela signifie que son championnat est ouf. Exemple : ajax Amsterdam, Moscou ou les club turque (sans oublier l’Espagne). Là on est au début de la saison et avec le retard pris par le réal on sait limite déjà le champion de cette saison en Espagne ! C'est donc ça un "grand" championnat ? Où est l’intérêt ?
Vive la ligue 1 et son coté "tous le monde peut y arriver".
Si pour vous le sport c'est un mec qui surclasse tout le monde sans concurrents c'est bien triste !
Je suis par exemple supporter du PSG et je suis très heureux quand l'OM est fort ! Car un grand club a besoin d'un grand adversaire. Éclater son concurrent 10-0 ça n'a strictement aucun intérêt.
Le barca est pour moi l'equipe la moins intéressante du monde, je m'interesserait à eux quand ils commenceront à perdre
Beaucoup de choses vrai dans cet article. Moi ce qui m'inquiète c'est que tout le monde fait ce même constat mais qu'il y a très peu de proposition et de réaction de la part des dirigeants (président, fédé, ligue, entraineur...) pour faire évoluer le foot français. L'excuse avancé à chaque fois c'est le manque d'argent, mais il ne manque pas que ça au football français.
Quand Leonardo émet une critique avec un œil étranger, qu'avait le but d'être constructive, certains lui tombent dessus en se sentant offusqué de pas être respecté. Bref jamais de leur faute et pas de leçons à recevoir.
La place du football français est peut être pas tout en haut. Elle mérite un meilleur niveau mais par moment on a l'impression que c'est le sommet ou rien d'autre.
Perso les titres avec l'EDF j'y crois plus, mais si on pouvait au moins prendre du plaisir à la regarder. On a des joueurs pour ça en plus et pas besoin qu'ils soient titulaire dans les 6/7 meilleurs clubs du monde.
Looking_4_Eric Niveau : CFA2
J'ai pas encore lu l'article mais je trouve le sujet un peu ambigu... Y a quelques années on pleurait que nos joueurs étaient pas en france, on voulait s'appuyer sur les exemple de la roja, de la squadra et de l'angleterre... Maintenant qu'on en est à ça, on va pleurer parce qu'il y en a trop en France ? C'est tant mieux non ? Surtout que la L1 est plus compétitive que ces précédentes années (pas au niveau international par contre...)
C'est sûr que ça fait vendre moins de maillots, surtout à l'étranger.

Par contre, on se plaint tout le temps des joueurs qu'ont la grosse tête parce qu'ils jouent à l'étranger, et qui sont pourtant incapables de jouer correctement en EDF (je met dans le même sac Benzema, qui est juste nul en EDF).

Moi je suis plutôt favorable à une équipe L1, c'est à essayer. Ce sera pas bandant, mais y a moyen que ce soit solide et collectif.
lisandr-ol Niveau : DHR
Je trouve certains points de l'article pas du tout dans le vrai. En gros il est dit que l'Angleterre est plus faible que la Suède qui est elle même une équipe forte, ok.. Ensuite il présume qu'il vaut mieu être attaquant titulaire de ligue 1 qu'etre attaquant semi-titulaire au Real Madrid en concurrence avec un top player en attaque, ok..
Myros el matador Niveau : CFA
a un moment va aussi falloir accepter qu'on a certes des bons joueurs mais que comparer à ce qui se fait dans les selections comme l'allemagne et l'espagne on est bien loin de leur niveau et de leur talent à part peut etre un ou deux joueur...
Si t'enlèves le paragraphe sur Ben Arfa et Nasri, je te suis Zhenord. Le premier est totalement irrégulier tandis que le second malgré une technique plus qu'au-dessus de la moyenne est d'une stupidité incommensurable autant sur le terrain qu'en dehors. Sur le terrain il ne sait jamais quoi faire du ballon, ce qui est un comble pour un numéro 10. Après il a ses fulgurances étant donné son niveau technique, mais c'est une fois tous les 5 matches. Puis en équipe de France il a dû faire 3 ou 4 bons matches en une trentaine de sélections, il a absolument pas le niveau. La presse avait totalement raison de le descendre, elle était dans son rôle.

Mais le manque de confiance accordée aux jeunes est totalement dramatique en France, y a qu'à voir les débats sur Chantôme et Matuidi sur ce site alors qu'ils ont 25 ans et évoluent à un niveau de malade depuis le début de la saison. En Angleterre on sélectionne Bertrand alors qu'il joue jamais, en Italie Ogbonna quand il était en Série B, en Allemagne Götze après seulement 15 matches de championnat. Y a vraiment qu'en France qu'on leur demande d'avoir 150 matches pro avant de les appeler. Dans les autres pays la moitié de nos espoirs auraient déjà au moins une sélection.
"Les joueurs issue de Ligue 1 ont pris le pouvoir dans l’équipe de France de Deschamps (14 sur 23 pour être précis). Un autre signe du déclin d’un foot français."

Ou alors ça peut être le début du renouveau du championnat. Les joueurs provenant de Ligue 1 ne sont pas des peintres non plus. Les clubs français aujourd'hui sont plus à même de garder leurs meilleurs joueurs pour plusieurs raisons:

Le recrutement marche beaucoup sur des modes (à part les brésiliens qui sont toujours à la mode). Pendant longtemps la mode était "la formation à la française" de 98 au début de la domination espagnole, dès qu'un français alignait 2 bonnes prestations il était acheté par un club étranger. Aujourd'hui les espagnols ont remplacés les français et commencent à s'exporter en masse.

Deuxièmement la situation économique n'est plus la même, entre la crise et la mise en place du Fair Play Financier les clubs comptent leurs sous. Quand tu vois l'offre ridicule de Milan pour MBiwa, tu rigoles et on sait très bien qu'il y a quelques années un club étranger aurait aligné l'argent pour le faire venir.

Alors je dis pas non plus que les joueurs de ligue 1 sélectionnés sont des foudres de guerre, mais ils ont un potentiel et un niveau assez intéressant et plutôt que d'y voir un énième dénigrement de l'EDF et de la Ligue 1 je pense qu'il s'agit plus d'un changement du contexte footballistique européen. Et qui sait celui-ci pourrait être favorable à notre Ligue, mais seul le temps le dira.
@Myros el matador
D'un autre coté on l'a battu l'Allemagne la dernière fois. Et chez eux svp.
On a de bons joueurs en France (pas les meilleurs du monde ok mais pas les plus pourris aussi) en revanche on se traine une vrai bande de nazes comme entraîneurs depuis belle lurette. Tu m'étonnes c'est Domenech qui faisait la formation.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Villa le patient espagnol
0 49