1. //
  2. // Qatar 2022
  3. // Coupe du monde en hiver

L'équipe de France pour un Mondial en hiver

Une Coupe du monde en hiver ? Ce n'est pas encore fait, mais c'est devenu envisageable. L'occasion de faire une petite revue d'effectif des éléments qui pourraient faire des Bleus des favoris légitime à un titre mondial au Qatar en 2022.

Modififié
50 39

Gardien de but


Cristobal Huet

Professionnel depuis 1995, « Cristowall » a beau tout avoir tout donné – il a même été le premier français à remporter la Stanley Cup – il a toujours été obligé de garder les buts d’une équipe nationale faiblarde. Habitué à recevoir des palets à toute vitesse, Cristobal devra tomber le casque et s’habituer aux grands buts, mais le fera sans le moindre mal. En somme, cet hiver 2022 est, pour l'ancien portier des Blackhawks de Chicago, l’occasion rêvée de postuler une médaille avec les Bleus. Et tant pis si sa femme s’appelle Corinne.

Défenseurs


Alexis Contin

« Qu'est-ce qu'il y a actuellement comme grands, costauds, puissants? Les Savoyards. » Dans une équipe où il vaut mieux ne pas être né trop loin de la maternité d’Albertville, il fallait bien un quota. Un gamin qui n’allait pas à l’école en ski de fond et n’a même pas sa première étoile. Ça tombe bien. Alexis Contin donne dans le patinage de vitesse et vient de Saint-Malo. Un Breton qui pratique un sport de Néerlandais, forcément personne ne veut s’asseoir à côté de lui dans le bus.

David Poisson

C’est sûr, il n’a pas le touché de neige de Franck Picard. Mais David Poisson est un homme de mission. Un descendeur qui mise sur son physique de trappeur et aime quand ça va tout droit. Foutez-lui un Autrichien au marquage et il va en faire sa chose.

Julien Lizeroux

Vice-champion du monde de slalom et du combiné en 2009, Julien Lizeroux est surtout le champion de France de la rupture du ligament croisé. Un type qui ne sent même plus son genou mais qui ne lâche jamais rien et qui rigole en regardant Man VS Wild. Un soldat prêt à offrir son corps à la nation. Enfin, ce qu’il en reste.



Fabrice Guy

Les conditions extrêmes, Fabrice Guy connaît. Originaire de Mouthe, la commune la plus froide de France (aka La Petite Sibérie), le spécialiste du combiné nordique est un homme de coups et de grands événements. Champion olympique à la maison en 1992, il remporte la Coupe du monde la même année avant une éclipse de six ans et une médaille de bronze par équipe à Nagano. L’expérience.

Milieux


Jason Lamy-Chappuis

L’homme à tout faire de l’équipe. En bon champion olympique du combiné, il aligne les kilomètres comme un bon fondeur et peut aussi faire parler sa détente en spécialiste du saut qu’il est. Sympa, intelligent et bien élevé, il possède aussi un passeport américain pour avoir passé sa prime enfance dans le Montana. Ça peut toujours servir.

Maurice Manificat

Un prénom et une grande gueule. Successeur de Vincent Vittoz, Magnificat a remis la France sur les podiums en ski de fond. Un mec qui a du coffre. Le hic, c’est que Maurice préfère les longues distances et risque d’être chaud seulement à partir de la prolongation.

Martin Fourcade

La star. Oubliez les Parker, Riner ou Ribéry, le sportif français qui compte vient des Pyrénées-Orientales et ne sort jamais sans sa carabine. Big in Germnay, Fourcade vise cinq médailles d’or à Sotchi. Un tireur d’élite capable de faire mouche avec un taux de réussite de 90% sur des cibles de 4,5 cm (pour le tir couché) et 11 cm (pour le debout) placées à 50 mètres. Imagine le massacre sur des buts de 2,44m sur 7,32m.

Attaquants


Kévin Rolland

Sur son aile, le skieur freestyle originaire de Bourg Saint-Maurice va régaler. Tout en glisse, en grigri et en accélérations, le boss précoce du half-pipe n’en demeure pas moins un joueur qui divise l’équipe. Trop individualiste, trop porté sur l’amour du beau geste, « Mitch » est critiqué pour son manque d’efficacité. Le Ricardo Quaresma de ce onze hivernal.


Alexis Pinturault

Taille : 1m80. Poids : 80 kilos. Surnom : la bête. Si Jean-Claude Darcheville faisait du ski et avait une mère d’origine norvégienne, il s’appellerait certainement Alexis Pinturault. Buteur complet mais plus à l’aise dans le slalom, le licencié du CS Courchevel compte quatre victoires en Coupe du monde mais ne veut pas s’arrêter là. Oui, quand beaucoup se focalisent sur les JO d’hiver, Alexis pense avant tout à sa régularité pour assurer sa place dans la liste des 23. Un homme qui ne ressent pas la pression, en somme. L’archétype du mec qu’on aime avoir dans une équipe.

Florian Amodio

Le corps de Mathieu Valbuena, la tête de Dimitri Payet, les origines de Lucas Mendes. Florian Amodiot pue l’OM à plein nez. D’ailleurs, lui aussi, est champion d’Europe. C’était en 2011. Jamais sans son legging sous le short, l’ailier de poche glisse sur la ligne de touche, envoie des roulettes-axel, mais sera rapidement exclu à vie de la FFF. Après avoir laissé traîné le patin sur un contact, il a découpé la jambe d’un adversaire.

Remplaçants


Brian Joubert

Joueur le plus technique de France, il a essayé de s’imposer à l’échelle mondiale, au Milan AC, sans jamais y arriver. 14e, 6e et 16e lors de ses trois expériences olympiques, Brian Joubert s’est contenté de régner sur la France, beaucoup, et sur l’Europe, un peu. Beau à voir jouer quand il n’implose pas, le plus gay-friendly des natifs du Poitou-Charentes régale autant qu’il déçoit. Le Yoann Gourcuff sur glace.

Ferréol Cannard

Parce qu’au fond, il est le seul type qui a été médaillé de bronze aux Jeux olympiques d’hiver avec un nom tout droit sorti de Groland. Le Pascal Chimbonda de la liste.

Sébastien Amiez

Le vétéran du groupe. Celui qui apporte l’expérience. Celui qui a côtoyé Tomba et d’autres grands. Mais également celui qui rentre en cours de jeu pour faire son Arjen Robben : le prince du slalom.

Paul Ducheney

Champion du monde de patinage artistique en 1991, déboité par le délicieux couple Klimova-Ponomarenko à Albertville l’année suivante, Paul est la caution talentueuse et malsaine de cette liste. Oui, danser avec sa sœur, c’est étrange.

Sélectionneur


Luc Alphand

Faute de moyen, il fallait un sélectionneur d’expérience, un homme de vécu, mais surtout un type capable de conduire le bus.

Par Alexandre Pedro et Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Martin Fourcade c'est le patron !

Et Kevin Rolland ! Bien joué les mecs, ça tâte un peu en sport de glisse c'est beau.

Signé, un savoisien (ou savoyard comme vous voulez, mécréants).
Sans rigoler, la defense a de la gueule...

En parlant de Savoie, pourriez vous mettre le logo du SO Chambery pour valider un commentaire? Juste une fois, pour moi, s'il vous plait.
Merci
Max_Payne Niveau : CFA
Note : 1
Haha, vous êtes c*ns chez SoFoot! Génial ce 11 type!
Pour pinailler, j'aurais aimé voir notre JP Vidal national!

Matez la dernière minute : http://www.youtube.com/watch?v=1DLpW5gnSwU (avec un Christophe Josse tout jeunot).
jesse pinkman Niveau : Loisir
meme pas JB Grange en numero 10 et capitaine, c est pas beau...
Et Raphaël Poirée il est où?!!
Un peu dégouté d'absolument ne rien connaitre aux sports d'hiver. J'aurais bien aimé rire aussi...
enak gavaggio en attaquant de pointe ça l'aurait fait aussi
PhoenixLite Niveau : Loisir
Joubert, c'est un peu le Pastore de cette équipe, en fait.

Pétri de talent mais incapable de s'imposer parce que le mental est aux abonnés absents.
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Les meilleurs saisons de Cristobal Huet sont plutôt du côté des Canadiens de Montréal bien qu'il ait gagné la Stanley Cup avec Blackhawks de Chicago. Enfin, ça, c'est du chipotage !

Merci en tous cas pour cet article, ça rafraichit !
jenculeoski Niveau : CFA2
Et lindsay vonn dans le rôle de la kiné!
Message posté par PhoenixLite
Joubert, c'est un peu le Pastore de cette équipe, en fait.

Pétri de talent mais incapable de s'imposer parce que le mental est aux abonnés absents.


Comparer Joubert à Pastore... J'ai mal à mon patinage artistique.
Joubert, je l'aurai plutôt mis dans les cages; avoir le sosie de Casillas devant soi doit déstabiliser n'importe quel attaquant.
LibidoPostToxico Niveau : National
Dans la team manque Raphael poirée et antoine deneriaz !
LibidoPostToxico Niveau : National
Amodio j'ai adoré : le corps de Valbuena avec la tete de Payet !!!
LibidoPostToxico Niveau : National
Vincent defrasne en tant que surprise du selectionneur qui te claque le but de la victoire ( un peu comme sa medaille d'or au JO de turin) !!!
nononoway Niveau : CFA
Je ne connais absolument AUCUN de ces mecs.
nononoway Niveau : CFA
Ah pardon, je connais Brian Joubert.
LibidoPostToxico Niveau : National
Note : 2
Message posté par nononoway
Je ne connais absolument AUCUN de ces mecs.


Dommage, la plupart sont des caids dans leurs discipline !
Vous ne semblez pas bien connaitre le palmarès de Brian Joubert qui a tout de même été Champion du Monde, Champion d'Europe, Numéro 1 mondial, il a en outre remporté toutes les coupes du monde (sauf une, sacrilège!). Tout simplement le plus palmarès de l'histoire du patinage français.
Jason Lamy-Chappuis!! back in 2006 et sa 4ème place sur je sais plus quelle épreuve.. (pour moi : je n'achète l'Equipe qu'un été sur 4, bien évidemment celui des JO, et suis un parisien qui n'est allé qu'une seule fois au ski de toute sa vie.. pour faire de la luge), donc bref je suis bien content qu'il soit monté si haut le gaillard!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Bilans de mi-saison au bled
50 39