1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe E
  3. // Honduras/Équateur (1-2)

L'Équateur peut remercier l'autre Valencia

Au terme d'une rencontre âpre et disputée, l'Équateur rentre à l'hôtel avec les trois points. Les joueurs d'El Tri peuvent remercier Enner Valencia, auteur d'un doublé, qui inscrit par la même occasion ses deuxième et troisième but de la Coupe du monde.

Modififié
0 49

Honduras - Équateur
(1-2)
C. Costly (30') pour Honduras , E. Valencia (32'), E. Valencia (64') pour Équateur.


Cruellement défait par la Nati lors de son premier match, l'Équateur avait à cœur de rectifier le tir face à une équipe du Honduras toujours à la recherche de sa première victoire en Coupe du monde. Privés de leur joueur cadre Wilson Palacios, suspendu, la mission s'annonçait compliquée pour les hommes de Luis Fernando Suárez, fébriles offensivement contre la France et déjà incapables d'inscrire le moindre but lors de l'édition précédente en Afrique du Sud. Pour autant, ils pouvaient compter sur l'expérience de leur sélectionneur, entraîneur de l'Équateur en 2006 avec lequel ils avaient atteint les huitièmes de finale en 2006. De même que son homologue aujourd'hui à la tête de la sélection d'El Tri Reinaldo Rueda, justement coach du Honduras en 2010. Un match entre deux vieux compères qui n'avait pourtant rien d'amical. Une rencontre âpre, rugueuse, mais ouverte, entre deux équipes qui obéissent à des styles de jeu assez proches, basé sur la combativité et le duel physique. Et au bout des 90 minutes, l'espoir d'être toujours en course pour accrocher une place en huitièmes de finale. Si le destin a longtemps hésité, il a finalement choisi l'Équateur de la famille Valencia.

But refusé et Hull City

Il plane comme un air de Premier League au-dessus de la pelouse de l'Arena da Baixada Stadium de Curitiba. Des longs dégagements à la Stoke City aux tacles façon Kevin Nolan, en passant par les sorties foireuses des gardiens, comme celle hasardeuse de Domínguez dès la 12e minute, tout y est. Dès les premières minutes, le Honduras annonce la couleur. Après 7 minutes de jeu, le défenseur central du Honduras Bernárdez mange sa première biscotte suite à une balayette sur Valencia. L'Équateur essaye de contourner la solide arrière-garde hondurienne, mais la ligne défensive ne cède pas. Sur son côté gauche, Montero est bien trop brouillon pour pouvoir enflammer la rencontre. Antonio Valencia a du mal à trouver ses coéquipiers, et Caicedo n'est pas assez percutant pour espérer faire la différence. L'Équateur domine pourtant ce début de rencontre, en témoigne la première occasion franche du match. À la 20e minute, la pépite équatorienne Enner Valencia, lancé dans la profondeur par Guagua, se présente seul face à Valladares, mais loupe le coche.

Les Honduriens répondent comme à leur habitude sur coups de pied arrêtés, comme sur cette tête de Bernárdez à la 26e minute. Et c'est finalement Costly qui se charge d'allumer la première mèche. L'attaquant du Honduras profite de la défense apathique de l'Équateur pour ouvrir le score à la 30e, sur un énième long dégagement. Enner Valencia a beau répondre quelques minutes plus tard en inscrivant son deuxième but en autant de matchs de Coupe du monde (1-1), c'est bien le Honduras qui se montre le plus dangereux en fin de première période. D'abord par l'intermédiaire de Bernárdez, déclencheur d'une mine à la Alex sur coup franc, repoussée par Domínguez à la 45e, puis une nouvelle fois par Costly, qui voit son but refusé pour hors-jeu. Entre-temps, Figueroa vient rappeler aux Équatoriens qu'il ne leur facilitera pas la tâche en envoyant voler Montero à la 39e minute sur une intervention dont seuls les défenseurs de Hull ont le secret.

Une chance face aux Bleus

Dès la reprise, le Honduras envoie à nouveau un signal fort avec cette première frappe de Beckeless qui oblige une nouvelle fois Domínguez à se déployer. Les hommes de Luis Fernando Suárez se montrent une nouvelle fois dangereux à la 62e minute. Bengtson croit donner l'avantage, mais est finalement signalé hors-jeu. De leurs côtés, les avants équatoriens ne parviennent pas à faire la différence individuellement, Montero et Valencia se heurtant trop souvent à la paire de colosses honduriens Figueroa-Bernárdez. Les Équatoriens ne lâchent pour autant pas l'affaire et décident d'écarter sur les côtés en expédiant des ballons dans la boîte. Sur l'un d'entre eux à la 65e minute, Enner Valencia s'élève plus haut que tout le monde et envoie le ballon au fond des filets d'une tête bien placée. L'Équateur a fait le plus dur. La grinta et la détermination ne suffisent pas à cacher les lacunes techniques des joueurs du Honduras, qui ne seront jamais en mesure de refaire leur retard. Les Équatoriens viennent à bout d'une équipe du Honduras conquérante qui peut avoir des regrets, n'ayant pas réussi à convertir ses occasions quand elles se présentaient. Enner Valencia, venu pallier à lui tout seul le manque d'efficacité offensive de Valencia, Montero et Caicedo, s'est montré décisif. Face aux Bleus, l'Équateur aura encore une infime chance de croire à une qualification en huitièmes.

Par Victor van den Woldenberg
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Heu... j'suis le seul à avoir remarqué que Minda était mal utilisé?...
Message posté par Sidney G'Ovule
Heu... j'suis le seul à avoir remarqué que Minda était mal utilisé?...


Ne m'en parle pas sans lui l'Equateur aurait gagner bien plus facilement...
 //  02:35  //  Passionné de la Libye
Note : 1
my hot asian step sister
 //  02:35  //  Passionné de la Libye
Note : 7
Pour ma part, j'ai trouvé l'Equateur dans le même ton que ce que l'équipe avait délivré dans son premier match face à la Suisse. Une jolie équipe, solide qui est très généreuse (et un peu dur dans le jeu parfois). Cette fois ça a payé. Par contre, ma déception fut grande en ce qui concerne Oswaldo Minda.

Je me souviens de son match avec le Deportivo Quito face au Mushuc Runa Sporting Club en 2008, sa position de milieu droit avait été bien mieux exploitée, ici sa complémentarité avec Peredes d'une part et Erazo de l'autre, notamment sur le repli défensif où il était absent (contrairement à ce qu'il fait actuellement, lorsqu'il joue, merci Mr Cabrera) d'un bout à l'autre. Cela s'explique peut être par son statut de volante mais là c'est une catastrophe ! Il va falloir y remédier si l'équipe ne veut pas couler face à la France. Quelle déception.
 //  02:37  //  Passionné de la Libye
Note : 1
MANALASESTUNENCULEENCULEENCULEENCULE
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 3
Nan mais c'est vrai, Minda rien il joue pas trop mal Oswaldo...
Je pense que Minda n'a plus sa place en sélection.
OK avec le Deportivo il était vraiment chaud dans son poste de relayeur-créateur mais c'est surtout parceque Carlos Ischia, le coach argentin de l'époque, le mettait au centre du jeu avec les très bon Lorenzo Vacili et le jeune retraité Sergio Pasenta.
Mais depuis qu'il est au Chivas ce n'est plus le même, sur l'aile il dézone complètement et centre très mal.
La spontanéité et le sens du jeu latin qu'il maitrisait particulièrement bien en Serie A (en copa credife pour les intimes) s'est perdu en apprenant la lenteur et le manque d'impact physique propre à la MLS
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par Manalas
Je me souviens de son match avec le Deportivo Quito face au Mushuc Runa Sporting Club en 2008, sa position de milieu droit avait été bien mieux exploitée


T'es certain de cette postition excentrée? Au CS Emelec il me semblait qu'il s'épanouissait davantage dans une position plus axiale...
joker7523 Niveau : CFA
Match plutôt plaisant, Le Honduras à été bien plus entreprenant que face à la France, mais trop de lacunes techniques pour espérer la victoire. Par contre en thermes d'agressivité ils sont toujours présent et c'est vraiment plus que limite parfois. En Equateur Enner Valencia à illuminer la partie en plus d'être décisif contrairement à l'autre Valencia qui me déçoit toujours autant depuis le début de cette coupe du monde. Paredes et Montero me semble au dessus même si le second à été moins en vue sur ce deuxième match. Malgré cette victoire je ne vois pas L'Equateur passé vu ce que propose la France et je vois pas non plus la Suisse ne pas gagner contre le Honduras.
Message posté par Manalas
Pour ma part, j'ai trouvé l'Equateur dans le même ton que ce que l'équipe avait délivré dans son premier match face à la Suisse. Une jolie équipe, solide qui est très généreuse (et un peu dur dans le jeu parfois). Cette fois ça a payé. Par contre, ma déception fut grande en ce qui concerne Oswaldo Minda.

Je me souviens de son match avec le Deportivo Quito face au Mushuc Runa Sporting Club en 2008, sa position de milieu droit avait été bien mieux exploitée, ici sa complémentarité avec Peredes d'une part et Erazo de l'autre, notamment sur le repli défensif où il était absent (contrairement à ce qu'il fait actuellement, lorsqu'il joue, merci Mr Cabrera) d'un bout à l'autre. Cela s'explique peut être par son statut de volante mais là c'est une catastrophe ! Il va falloir y remédier si l'équipe ne veut pas couler face à la France. Quelle déception.


Comme tu le dis si il est si mauvais ce soir cela provient de sa mauvaise exploitation. Lorsque Minda est recentré et évolue un peu plus haut il fait office de plaque tournante de l'Equateur. Presque un N°10 à l'ancienne. Mais son age (plus tout jeune le bonhomme) l'empêche de jouer très haut et cela atténue le potentiel de verticalié qu'il offre à l'Equateur. Sa combinaison avec la jeune pépite Erick Torres au Chivas USA à donné lieu toute la saison à des matchs de très belle facture.
Message posté par Sidney G'Ovule


T'es certain de cette postition excentrée? Au CS Emelec il me semblait qu'il s'épanouissait davantage dans une position plus axiale...


Vous vous mélangez les pinceaux les gars, il n'a joué que 2 matchs lors de son prêt à l'Emelec, c'est au CD AUCAS (où il a joué 8 ans tout de même) où il développé cette position axiale mais effectivement à ses débuts il était plus excentré (mais ça marchait moyen CF. le derby contre El Nacional en 2006)
 //  02:49  //  Passionné de la Libye
Note : 5
Il faut arrêter les gars. Ca fait deux matches qu'on voit que la sauce ne colle pas.

Vous ne regardez pas ses matches avec Chivas ? Je crois rêver, sa meilleure position, c'est lorsqu'il est tout à fait desaxé. En milieu relayeur, c'est une catastrophe parce qu'il est trop porté sur l'avant et ne fait JAMAIS son travail de repli, ça me rappelle d'ailleurs sa période avec Chico Gonzales. Je pense d'ailleurs que le coach de la Tri l'a parfaitement compris, vous verrez au prochain match ! BANC ou AILE !

PS: "My Asian ... Enculé ?" WTF ???
Message posté par rkall
Je pense que Minda n'a plus sa place en sélection.
OK avec le Deportivo il était vraiment chaud dans son poste de relayeur-créateur mais c'est surtout parceque Carlos Ischia, le coach argentin de l'époque, le mettait au centre du jeu avec les très bon Lorenzo Vacili et le jeune retraité Sergio Pasenta.
Mais depuis qu'il est au Chivas ce n'est plus le même, sur l'aile il dézone complètement et centre très mal.
La spontanéité et le sens du jeu latin qu'il maitrisait particulièrement bien en Serie A (en copa credife pour les intimes) s'est perdu en apprenant la lenteur et le manque d'impact physique propre à la MLS


Je suis absolument pas d'accord sa technique n'a pas pris une ride et son utilisation au Chivas est très intéressante. Pour moi c'est l'un des plus grands ex-espoir du football mondial qui finit dans l'anonymat malgré ses perfs de hautes volées. Le Riquelme Equateuriens..
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par rkall


Vous vous mélangez les pinceaux les gars, il n'a joué que 2 matchs lors de son prêt à l'Emelec, c'est au CD AUCAS (où il a joué 8 ans tout de même) où il développé cette position axiale mais effectivement à ses débuts il était plus excentré (mais ça marchait moyen CF. le derby contre El Nacional en 2006)


Pour moi c'est un meneur de jeu axial derrière l'attaquant. Son positionnement ce soir m'a interpellé, j'ai l'impression que les consignes tactiques de son entraîneur ont inhibé son jeu. A posteriori ç peut paraître concluant vu le résultat favorable pur l'Equateur mais brider ce joueur peut être rédhibitoire pour la suite de la compèt'
Message posté par Manalas
Il faut arrêter les gars. Ca fait deux matches qu'on voit que la sauce ne colle pas.

Vous ne regardez pas ses matches avec Chivas ? Je crois rêver, sa meilleure position, c'est lorsqu'il est tout à fait desaxé. En milieu relayeur, c'est une catastrophe parce qu'il est trop porté sur l'avant et ne fait JAMAIS son travail de repli, ça me rappelle d'ailleurs sa période avec Chico Gonzales. Je pense d'ailleurs que le coach de la Tri l'a parfaitement compris, vous verrez au prochain match ! BANC ou AILE !

PS: "My Asian ... Enculé ?" WTF ???


Je suis à 100% d'accord que Minda est en dessous de tout depuis un moment mais le mettre sur l'aile n'apportera rien de plus.
Je trouve même ça complètement ridicule c'est comme si tu disait que Valentino Perez aurait été meilleur en 9 au Barcelona Quito à l'époque d Edwin Villafuerte. C'est même honteux de raconter des conneries pareils !!!

Minda n'est qu'une hype depuis le jour où il a claqué son triplé en finale de la coupe d'équateur en 2010.
Depuis ? Rien
Son départ au Chivas ? Une catastrophe
Il est absolument incompatible avec le style de jeu de Thomas McNamara et ça ne cesse de le tuer à petit feu...
Message posté par beubeu92


Je suis absolument pas d'accord sa technique n'a pas pris une ride et son utilisation au Chivas est très intéressante. Pour moi c'est l'un des plus grands ex-espoir du football mondial qui finit dans l'anonymat malgré ses perfs de hautes volées. Le Riquelme Equateuriens..


Et ta tête elle a pas pris une ride aussi.
C'est consternant d'entendre ça…
Si vous croyez que l'Equateur va aller loin avec des joueurs périmés et mal utilisé comme ça
Message posté par Sidney G'Ovule


Pour moi c'est un meneur de jeu axial derrière l'attaquant. Son positionnement ce soir m'a interpellé, j'ai l'impression que les consignes tactiques de son entraîneur ont inhibé son jeu. A posteriori ç peut paraître concluant vu le résultat favorable pur l'Equateur mais brider ce joueur peut être rédhibitoire pour la suite de la compèt'



Enfin quelqu'un de raisonnable. On est d'accord ! Il n'a d'ailleurs jamais été aussi bon que au SD Aucas où il distillait des passes déc en rafales. Son utilisation ce soir me fait réellement de la peine !
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par Manalas
Il faut arrêter les gars. Ca fait deux matches qu'on voit que la sauce ne colle pas.

Vous ne regardez pas ses matches avec Chivas ? Je crois rêver, sa meilleure position, c'est lorsqu'il est tout à fait desaxé


Déjà calme-toi, je suis suffisemment la Primera Categoría Serie A Ecuadoriana et la MLS pour pouvoir me forger un avis, merci. C'est pas parce qu'un championnat des USA sous-développé l'utilise comme un joueur de percussion que ça en fait un ailier de débordement bordel, c'est pas son jeu
Message posté par rkall


Et ta tête elle a pas pris une ride aussi.
C'est consternant d'entendre ça…
Si vous croyez que l'Equateur va aller loin avec des joueurs périmés et mal utilisé comme ça

Ce type à un un Riquelme dans chaque pied et tu oses dire qu'il est périmé ??? Il a de la bouteille mais son expérience et sa technique sont des atouts considérables en vue du match décisif contre la France ! Certains So Footiens sont vraiment scandaleux !
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par beubeu92


Je suis absolument pas d'accord sa technique n'a pas pris une ride et son utilisation au Chivas est très intéressante. Pour moi c'est l'un des plus grands ex-espoir du football mondial qui finit dans l'anonymat malgré ses perfs de hautes volées. Le Riquelme Equateuriens..


En fait tu fais partie de ces RedBull fanboys qui se branlent sur la MLS? T'es sérieux ou pas?...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Asmir Begovic, l'exemple
0 49