L'Equateur contre-attaque

0 0
Les joueurs équatoriens se rebellent. Les faits divers atroces se succèdent, et les joueurs ont enfin décidé d'afficher leur ras-le-bol et de dire basta.



Après la blessure de Luis Bolaños (LDU Quito), lors d'une tentative de cambriolage dans un centre commercial, c'est l'attaquant d'El Nacional, Edison Preciado, qui s'est lamenté de l'augmentation constante de la violence envers les joueurs. «  La situation est grave. Nous sortons de chez nous et nous ne savons jamais si nous allons pouvoir rentrer le soir » a-t-il déclaré dans un grand quotidien national.



La femme de Preciado a également confirmé ce climat d'insécurité régnant autour des joueurs. « Les gens nous demandent des sous pour nous laisser en paix. Parfois, c'est 10.000 dollars, d'autres fois 15.000 » a-t-elle affirmé. Malheureusement, même le gouvernement voit mal comment ce genre d'événements pourrait disparaître.



Sinon, il y a la solution un peu plus radicale, pour éviter la fatalité. Changer de pays.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0