Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'Equateur contre-attaque

Les joueurs équatoriens se rebellent. Les faits divers atroces se succèdent, et les joueurs ont enfin décidé d'afficher leur ras-le-bol et de dire basta.



Après la blessure de Luis Bolaños (LDU Quito), lors d'une tentative de cambriolage dans un centre commercial, c'est l'attaquant d'El Nacional, Edison Preciado, qui s'est lamenté de l'augmentation constante de la violence envers les joueurs. «  La situation est grave. Nous sortons de chez nous et nous ne savons jamais si nous allons pouvoir rentrer le soir » a-t-il déclaré dans un grand quotidien national.



La femme de Preciado a également confirmé ce climat d'insécurité régnant autour des joueurs. « Les gens nous demandent des sous pour nous laisser en paix. Parfois, c'est 10.000 dollars, d'autres fois 15.000 » a-t-elle affirmé. Malheureusement, même le gouvernement voit mal comment ce genre d'événements pourrait disparaître.



Sinon, il y a la solution un peu plus radicale, pour éviter la fatalité. Changer de pays.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 13 Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 13
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE