1. //
  2. // Féminines
  3. // District
  4. // 3e division
  5. //

L'envol des Canari(e)s

Créée au cœur de l'été dernier, la section féminine du FC Nantes a déjà fait exploser le concept de « bon début de saison » : six matchs, six victoires, 127 buts marqués, un seul encaissé, avec en point d'orgue une victoire 37-0. Peut-être parce que l'effectif monté par les Canaris a le niveau pour jouer en D2, mais qu'il n'évolue pour l'instant qu'en troisième division de district.

Modififié
3k 19
« Franchement, au coup de sifflet final, on savait qu'on en avait pris beaucoup, mais on ne pensait pas que c'était autant. Je crois que même elles ne pensaient pas en avoir mis autant. » Nadège Gazon a passé un bien étrange jour férié, le 11 novembre dernier à Nantes. Secrétaire du FC Le Pin-Vritz, petit club des confins de la Loire-Atlantique, à la frontière avec le Maine-et-Loire, Nadège est également gardienne de la section féminine. Ce jour-là, en match en retard de la deuxième journée de 3e division de district contre le FCN, elle en a pris 18 en première mi-temps, puis 19 en deuxième, pour un score final de 37-0. « Contrairement à d'autres, nous avons joué le jeu, nous ne sommes pas restées dans nos dix-huit mètres. On a même tiré sur la barre, nuance la portière malheureuse. Après, c'est sûr qu'il y a des moments où on a pensé à arrêter le carnage, mais on a continué parce qu'on était très fières de jouer à la Jonelière. Avant le match, on a pris des photos avec nos adversaires parce qu'on sait que ce sont des filles qui vont aller loin. »

Manon, 21 buts en 6 matchs


Il y a en effet un gouffre entre l'équipe féminine de Le Pin-Vritz, créée il y a deux ans, et celle de Nantes, créée il y a deux mois. Après avoir joué contre les six autres équipes de leur championnat, les Nantaises ont inscrit 127 buts, soit une moyenne de plus de 21 buts par match, et n'en ont encaissé qu'un, sur la pelouse de Chateaubriant-Derval, pour une victoire 16-1. Dimanche dernier, elles ont validé leur promotion en D2 de district avec un 30-0 à Saint-Mars-du-Désert, confirmant aussi le statut de meilleure scoreuse et de meilleure passeuse de Manon, 19 ans, 21 buts et 21 assists en six rencontres. « Je crois que nous ne sommes pas près de rejouer contre elles » , prédit Nadège, lucide.

C'est que le Football Club de Nantes n'a pas fait les choses à moitié, à l'heure de créer, enfin, sa section féminine. « C'était une volonté du président Waldemar Kita, qui souhaitait rejoindre les autres clubs de l'élite créant leurs équipes féminines au fur et à mesure » , explique Jacky Soulard, président de l'Association du FCN, qui gère les équipes de jeunes jusqu'aux U13 et les filles. Lorsqu'un grand club décide de porter ses ambitions chez les meufs, deux choix s'offrent à lui : commencer tout en bas de l'échelle ou engloutir un club de la région, pour intégrer la division dans laquelle il se trouvait. Ce qu'a d'abord voulu faire le FCN. « Nous voulions nous associer à Saint-Herblain, un club de D2, mais ils désiraient garder leur nom et leur organigramme, donc nous avons préféré partir de zéro » , dit Soulard. Une version pas vraiment confirmée par le club en question : « Nous avions des soucis avec la mairie de Saint-Herblain, assure le dirigeant Sébastion Duret. Avec le projet que nous avons présenté, le club serait devenu le FC Nantes. Nous avons d'ailleurs présenté le même dossier à Orvault, et l'équipe a pris le nom d'Orvault. En fait, nous avons eu des réunions avec Nantes à partir de janvier. C'était bien engagé et puis en mars, ils ont décidé d'un seul coup de créer leur propre équipe en nous disant "ça prendra le temps qu'il faudra". »

« Dix ou douze buts dans les dix premières minutes »


Dans le petit milieu du foot féminin local, les méthodes du géant nantais n'ont pas forcément fait l'unanimité. L'été dernier, les détections de joueuses ont par exemple attiré 90 filles, pour 20 places seulement dans l'effectif. « Même si on commence en 3e division de district (6 divisions en dessous de l'élite, ndlr), il y avait beaucoup de filles de D2 et de DH (3e niveau national, ndlr), se souvient Sabrina Belkhir, qui forme le duo d'entraîneurs de l'équipe avec Gwenael Cornu. Ce qui les attirait, c'était sans doute le fait de s'appeler FC Nantes et l'objectif d'amener le club au plus haut niveau. » Alain Martin, président du district de Loire-Atlantique, a une vision un peu différente. « On leur a sûrement promis qu'elles joueraient à un niveau plus élevé que ça, je ne sais pas, mais en tout cas le FC Nantes a déshabillé des clubs qui avaient très bien travaillé, juge-t-il. Moi, ça me gêne. »

Alain Martin n'a pourtant pas que des critiques à la bouche lorsqu'il évoque l'apparition des féminines du FC Nantes. « C'est plus que positif, s'enthousiasme-t-il même. J'étais au match à Saint-Mars-du-Désert dimanche et, malgré la défaite 30-0, c'était une vraie fête, un gala du foot féminin. Il a fallu faire sortir les joueuses de Saint-Mars pour disputer le match suivant. Elles restaient à danser sur le terrain. Et il y avait quand même 450 spectateurs. » Sabrina Belkhir confirme : « Il y a des filles dans l'équipe à qui cela fait bizarre parce qu'elles avaient moins de public lorsqu'elles jouaient en D2. » Un point positif qui ne rattrape pas forcément le peu d'intérêt sportif de matchs lors desquels en général, de l'aveu même de Jacky Soulard, « elles marquent 10 ou 12 buts dans les dix premières minutes, puis les adversaires se replient dans leurs dix-huit mètres » .

Sciatique et Fort Alamo


« Nous prenons quand même du plaisir dans la manière de jouer, tente de convaincre Marie Alliot, étudiante en 3e année de Staps qui, à 21 ans, a choisi de quitter Orvault et la D2 pour prendre le capitanat de l'aventure canarie. Il ne s'agit pas de dribbler tout le monde, nous ne jouons pas la facilité, nous essayons de faire un maximum de passes. » De son côté, Sabrina Belkhir est obligée de constater le gouffre footballistique : « Les filles qui sont en face ne sont parfois que 5 ou 6 à l'entraînement. » « Nous ne sommes que onze dans notre effectif, confirme Nadège Gazon, de Le Pin-Vritz. Contre Nantes, nous avons fait la première mi-temps à 10 contre 11, puis elles ont décidé de jouer aussi à 10 en deuxième période, ce qui ne nous a pas empêchés d'en reprendre 19. Personnellement j'ai une sciatique et deux joueuses étaient blessées à la cheville, mais ont dû jouer quand même. »

Depuis leur victoire 6-1 en Coupe de France contre une équipe de DH, les Nantaises ont la confirmation qu'elles auraient déjà le niveau pour évoluer en D2, mais voilà, elles devront attendre au minimum quatre ans (si elles sont promues à chaque fois) pour rejoindre l'antichambre de l'élite féminine. « Nous voulions démarrer plus haut que le bas de l'échelle, mais nous n'avons pas été entendus là-dessus, déplore Jacky Soulard. J'ai fait du raffut au niveau du district parce que ce n'est pas terrible, ni pour les adversaires, ni pour nous. Ce ne sont plus des matchs, c'est Fort Alamo. » Président dudit district, Alain Martin voit ces velléités de dérogation d'un mauvais œil : « Elles ont clairement le niveau pour être en D2, mais, déjà, nous n'avons jamais reçu de demande officielle de la part du FC Nantes et, ensuite, le district doit être là pour faire respecter les règles. En tout cas, ce sera le cas tant que je serai là. Elles ne grilleront pas les étapes. » En février prochain, les Canaries reprendront donc en deuxième division de district (à ce niveau, le championnat ne se dispute que sur une demi-saison), et pourraient bien disputer un match en lever de rideau de l'équipe masculine. Avec un peu de bol, la Beaujoire verra plus de buts en un seul match que dans toute la saison du FC Nantes en Ligue 1.

Par Thomas Pitrel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Situation qui rappelle celle des féminines de l'OM qui ont enchainé 2 montées dès leur création et qui sont en tête en D2 actuellement. Forcément quand tu joues en district avec une fille qui avait été sélectionnée en EDF, ça créé des écarts.
TomateSalao Niveau : Loisir
M. Martin, est un sombre comique :) qui souhaite dispenser des leçons, mais qui se fait très souvent retoquer par les différentes commissions supposément indépendantes du district et de la ligue, ça donne à voir la "qualité" du monsieur.

Encore heureux que cette équipe ne soient pas constituée de jeunes filles noires et arabes en majorité, sinon il ne leur aurait trouvé aucune qualité, ça va le piquer les prochaines années quand ce sera le cas, à la vue des jeunes filles qui composent les équipes jeunes, là il va être malheureux M.Martin.

Pour l'article, il y avait tellement plus de gens intéressants à interroger plutôt que le président du district qui est en guerre avec les équipes nantaises et qui a menacé 2 fois de démissionner parce que les commissions n'allaient pas dans SON sens, et qui s'est fait rattraper par sa cours:
- Non reste Alain, reste S'il te plait
- C'est bon, ok je reste!
C'est cool ça, ça va faire un nouveau "point positif" dans le bilan de Kita. Après le bus, la nouvelle boutique, l'autre boutique en centre ville, le nouveau logo, ...

Quel grand président !
Commencer un article concernant le foot féminin en parlant de Nadège Gazon, c'est joli!
Note : 2
@feliré

Vous voulez pas un peu arreter de parler de Kita ? Là c'est clairement positif pour le club, l'équipe masculine a un rendement supérieur à ce que tout le monde attendait, le centre de formation a sorti quelques bons petits joueurs,...
Kita est loin d'être irréprochable, mais profitons un peu du moment !

Et allez Nantes !
Félicitons tout de même Thomas Pitrel, qui n'aura pas calé un seul "FCNA" dans l'article!
Message posté par dikinass
@feliré

Vous voulez pas un peu arreter de parler de Kita ? Là c'est clairement positif pour le club, l'équipe masculine a un rendement supérieur à ce que tout le monde attendait, le centre de formation a sorti quelques bons petits joueurs,...
Kita est loin d'être irréprochable, mais profitons un peu du moment !

Et allez Nantes !


Oui, en effet, mettre du pognon pour monter une équipe en division amateur, c'est clairement positif pour le club et son histoire, ses valeurs...

Le centre de formation, je te conseille de parler des trucs que tu connais réellement plutôt que d'avaler les conneries de Kita qui aurait fait retrouver ses lettres de noblesse au centre de formation.

Pour info, Veretout, Djidji, Alhadhur et Dupé (y avait Trébel mais on l'a laissé partir parce Deaux était meilleur...), les joueurs actuels qui sont réellement aptes à apporter en pro sont issues de générations formées sous Guyot directeur du centre, tu sais l'époque où Kita expliquait que le centre était une coquille vide. Coquille vide qui joue une finale de Gambardella contre l'équipe de Montpellier qui sera la colonne de de l'équipe championne de France 3 ou 4 ans plus tard, celle des Belhanda, Yanga-Mbiwa, Cabella, etc.

Et puis va te taper les matchs de jeunes (CFA, U19, ...) pour voir la différence entre la politique de Kita (du résultat, du résultat et que du résultat...) et celle qu'avait Guyot pour comprendre que le "renouveau du centre de formation", c'est surtout une négation complète de ce qui faisait la force du club : Une intelligence commune de jeu (je parle pas de jeu à la nantaise, parce que c'est de la branlette...). Aujourd'hui, les supers jeunes de Kita sont formés individuellement, sur leurs points forts. Sur la génération des U19 qui vient de passer en CFA, c'était probablement la meilleure génération de joueurs, individuellement parlant. Par contre, tactiquement, collectivement, y a rien, mise à part les affinités naturelles à force de jouer ensemble.

Il suffit de voir Nkoudou pour s'en persuader : très intéressant techniquement et au niveau athlétique, mais assez basique tactiquement. Son match contre Caen où il tente 15 fois un dribble qui ne passe pas, mais qu'il le retente quand même une seizième fois, sait-on jamais...Et sa propension à toujours choisir la solution individuelle...

Bref, tout ce qu'a réussi à faire Kita au niveau du centre de formation, c'est de chier sur les valeurs et les principes qui avaient jusqu'ici fait la force du club depuis des décénies pour en faire un club lambda. Et on devrait applaudir des deux mains ?
Note : -1
Oula doucement mon grand ! On est dans le même campet je soutiens pas Kita plus que ça. C'est juste que je pense pas que chier sur Kita à chaque article parlant de Nantes apporte quelque chose de positif.

Pour l'équipe féminine, je sais pas si elle pouvait débuter plus haut, mais si pour ça elle devait "avaler" un club qui se battait pour exister quand personne ne s'intéressait au foot féminin, beh je pense que c'est bien que Nantes construise son club de A à Z.

Pour la formation, le but c'est pas de gagner des Gambardella, le but c'est d'avoir des joueurs qui sortent en pros au niveau. Sur les dernières années on a eu qui ? Payet, Vainqueur, Veretout ? Et tu voulais rien changer ? Je sais pas si ce que fait Kita est bien ou pas, mais fallait faire bouger ce centre de formation.
(Non,je te vois venir, Sasso et Trébel n'étaient pas au niveau)
Note : 1
Oh merde j'ai oublié Rodelin !!!
ChaslesDean Niveau : DHR
Trebel pas au niveau...

Pour un mec qui a fait des jolis perfs le peu de fois où il jouait l'année dernière, et qui est titulaire au Standard, qui est une gamme au dessus du Nantes actuel, c'est vrai qu'on a sorti un joueur moyen.

Après c'est vrai que la situation des dernières années étaient propice à la sortie des jeunes, avec un sureffectif entre 2009 et 2011, et Kita voulant saborder le boulot de Guyot en jartant un par un les jeunes qui étaient assez prometteurs...

On croirait écouter Waldy sérieux !
Message posté par dikinass
Oula doucement mon grand ! On est dans le même campet je soutiens pas Kita plus que ça. C'est juste que je pense pas que chier sur Kita à chaque article parlant de Nantes apporte quelque chose de positif.

Pour l'équipe féminine, je sais pas si elle pouvait débuter plus haut, mais si pour ça elle devait "avaler" un club qui se battait pour exister quand personne ne s'intéressait au foot féminin, beh je pense que c'est bien que Nantes construise son club de A à Z.

Pour la formation, le but c'est pas de gagner des Gambardella, le but c'est d'avoir des joueurs qui sortent en pros au niveau. Sur les dernières années on a eu qui ? Payet, Vainqueur, Veretout ? Et tu voulais rien changer ? Je sais pas si ce que fait Kita est bien ou pas, mais fallait faire bouger ce centre de formation.
(Non,je te vois venir, Sasso et Trébel n'étaient pas au niveau)


Et Papa Malick Ba ? Et Cubilier ? Et Benzerga ? Et Saidou ? Et Boukhari ? Et Jean-Jacques Pierre ? Et Barthez ? Et Pieroni ? Et Akouassaga ? Et Babovic ? Et Heintz ? Et Vivian ? Ils avaient le niveau ?
Le problème dans tout ça, c'est que les recrue des présidents moisies qu'on a eu avait l'avantage sur les jeunes du centre.
Tu crois vraiment que les jeunes ont un réel pouvoir de décision dans le fait de jouer ou non en équipe pro ? Sérieusement, Bammou, c'est un de nos meilleurs joueurs depuis le début de la saison (et crois-moi, il n'a pas fini de progresser), il aurait fallu qu'on aie cette interdiction de recruter pour qu'il soit conservé par le club et qu'il puisse avoir sa chance. Pareil pour Iloki. Alors imagine si, à la place des joueurs cités précédemment, on avait fait confiance aux jeunes qui étaient prometteurs ? On en serait pas là au niveau du centre de formation.
Parce que le truc avec les jeunes, c'est que tu as beau avoir le meilleur joueur du monde dans ton CDF, si tu le fais pas jouer en pro, il ne jouera en pro. Et dans le cas, où le club formateur ne le signe pas, il repart à zéro. Parce que y aura toujours des clubs qui se méfieront du fait qu'il n'ait pas signé pro dans son club formateur. Tu crois que des mecs comme Ribéry, Valbuena, etc, sont devenus bons à 23 ans ?

Pour en revenir au FCN, je te conseille vivement d'aller voir les matchs des jeunes et de constater par toi-même. Kita voulait changer le fonctionnement, soit. Mais changer pour changer ne sert à rien. Et Kita a fait de la merde. Encore une fois. Kita a imposé un truc sur lequel il n'y connait rien, où il ne devrait même pas avoir un droit de regard. Le fait qu'il y ait plus de jeunes qui jouent en pro (Dupé, Nkoudou et Rongier) montrent juste qu'on fait plus confiance aux jeunes qu'hier. Et encore, faire confiance aux jeunes n'est pas vraiment le terme exact, puisque Kita voit surtout dans la formation une autre source de satisfaction personnelle. Bref, il impose à Der Zakarian de lancer des jeunes en dépit de leur niveau réel (Nkoudou, par exemple. Y avait des mecs plus intéressant que lui, et surtout plus aptes à apporter tout de suite)...
Message posté par dikinass

(Non,je te vois venir, Sasso et Trébel n'étaient pas au niveau)

Sur les matchs qu'il a fait l'an dernier Trebel était souvent un des meilleurs voir le meilleur sur le terrain. Il était nettement supérieur à Veretout d'ailleurs (enfin le veretout de l'an dernier, pas de cette année).
Faire de Trebel un titulaire au STandard alors qu'il a été dans le 11 de base seulement 7 matchs sur 15, c'est pousser le bouchon un peu trop loin...
Message posté par Krevur

Sur les matchs qu'il a fait l'an dernier Trebel était souvent un des meilleurs voir le meilleur sur le terrain. Il était nettement supérieur à Veretout d'ailleurs (enfin le veretout de l'an dernier, pas de cette année).


Pour sa défense, Veretout, cette saison, c'est la première année depuis qu'il est pro où il a eu une véritable coupure estivale. D'où son niveau de jeu. On retrouve le Veretout qui était monstrueux en jeunes.

Message posté par Yapi-Yapu
Faire de Trebel un titulaire au STandard alors qu'il a été dans le 11 de base seulement 7 matchs sur 15, c'est pousser le bouchon un peu trop loin...

Trébel était blessé au début de l'année. Mais depuis son retour, il est titulaire. :-)
Sinon prout prout.
Voilà, c'est pour faire plaisir à un vieux.
Autant je suis ok avec féliré sur son constat par rapport au centre de formation, autant je trouvais inutile d'attaquer Kita sur les féminines...
le vieux il t'emmerde.

Sinon vous pouvez faire confiance à Féliré quand il cause des jeunes du FCN.
Il a que ça à branler, aller voir les matchs à Saupin.

Concernant les féminines on peut quand même discuter de la méthode parce qu'aller discuter avec les dirigeants d'Orvault pour mieux les saborder quelques semaines plus tard, on sent bien la Waldemar touch !
N'est-ce pas Monsieur Florès ?
valeureux liégeois 74 Niveau : National
On a pas eu à se plaindre des joueurs formés à Nantes pr le moment: Trebel a un gros volume de jeu, Vainqueur était juste le meilleur milieu def de JPL. Juste Gakpé qui était assez inconstant, mais je reste persuadé que ce joueur aurait pu ns apporter bcp si l'option avait été levée (surtout qd on voit que Carcela est blessé les 3/4 du tps & que Mujangi Bia est loin d'être un modèle de régularité également).
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Gakpé a été formé à l'ASM, au temps pr moi.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3k 19