L'entre-soi contreproductif des coachs de Ligue 1

Depuis plusieurs années maintenant, c'est le jeu des chaises musicales sur les bancs de touche de la Ligue 1, avec à chaque fois, les mêmes protagonistes. Et c'est hors de question pour ceux qui n'ont pas la carte de membre de prendre part à la partie.

Modififié
Le 12 janvier, Rolland Courbis devenait conseiller du président du Stade rennais, René Ruello, moins de trois semaines après avoir démissionné de son poste d'entraîneur à Montpellier. Mercredi 20, le même Rolland Courbis a été nommé coach de l'équipe bretonne, en lieu et place de Philippe Montanier. Un véritable coup d'État qui montre une fois de plus que coach Courbis est un sacré roublard, et qui prouve surtout que le marché des entraîneurs de Ligue 1 est complètement fermé. Autre exemple : il y a quelques mois, Hervé Renard, un presque nouveau venu sur les bancs du championnat de France, était évincé, puis remplacé par un vieux de la vieille, Frédéric Antonetti. Depuis des années, les coachs de Ligue 1 se succèdent les uns aux autres au gré des licenciements et des démissions, sans réel projet et sans changer véritablement l'identité de jeu d'un club. Une sorte de mafia du banc de touche qui ne favorise pas la progression des clubs de l'élite française.

Un véritable lobby


« Si Bielsa part, ce sera la victoire du lobby des entraîneurs français. » Les mots de Faouzi Dejedou-Benabid, co-auteur du livre Pourquoi le foot français va dans le mur, sont durs au mois de mai 2015. Quelques mois plus tard, le départ de l'entraîneur argentin du banc marseillais lui donne raison. En un an sur le banc de l'OM, El Loco a autant été encensé par ses supporters qu'il a été descendu en flamme par ses confrères français. Courbis, Dupraz and co étaient les premiers à remettre en cause publiquement son bilan, son comportement et même ses compétences. Même son de cloche pour Leonardo Jardim, quart-de-finaliste de Ligue des champions et troisième du championnat. À la veille des trophées UNFP, où aucun des deux n'est nommé dans la catégorie des meilleurs entraîneurs de l'année, un journaliste ose demander l'avis de Rolland Courbis sur la question. « On peut aussi demander à Bielsa et Jardim s’ils sont surpris que je ne sois pas nommé. C’est peut-être un ego mal placé, mais je ne vois pas pourquoi je ne suis pas dans les quatre. Demandez-leur si, avec l’effectif de Montpellier, ils auraient pu être 7e » , répond-il plein d'aplomb.

À chaque fois qu'un club moyen de Ligue 1 évince un coach comme Hervé Renard ou Philippe Montanier, c'est parce que l'équipe n'a pas de résultats et qu'elle ne propose pas de jeu. Jusque-là, rien d'illogique. Sauf qu'à l'heure où il faut trouver un remplaçant, quand on ne fait pas de la promotion interne, ce sont toujours les mêmes noms qui reviennent sans cesse : Frédéric Antonetti, Rolland Courbis, Élie Baup, Frédéric Hantz… Des entraîneurs qui se sont fait virer pour les mêmes motifs quelques mois ou quelques années auparavant. Une prise de risque zéro due à la peur de se casser la gueule en tentant quelque chose, la peur d'échouer à court terme. « Quand Lille vire Hervé Renard, le président ne peut pas mettre un jeune entraîneur qui n'est pas confirmé, il y a tout un aspect communication et marketing à prendre en compte » , explique Philippe Hinschberger, entraîneur du FC Metz.

Des étiquettes collées


Il est ainsi quasiment impossible pour un bon coach de Ligue 2 de découvrir la Ligue 1, sauf s'il parvient à faire monter son équipe. Pourquoi Jean-Marc Furlan n'est-il jamais évoqué comme probable candidat à la reprise d'un club comme Lille, Rennes, Nice ou Toulouse ? « Les entraîneurs sont estampillés Ligue 1 ou Ligue 2. Et vu le nombre d'entraîneurs qu'il y a déjà sur le marché, si on y ajoute les ex-grands joueurs, c'est difficile de changer de catégorie. Et puis, c'est une histoire de réseau, d'agents, et de journalistes qui parlent de vous ou non. Le football est un métier où il faut faire parler de soi. Que ce soit pour les joueurs ou les entraîneurs. Un entraîneur qui n'entretient pas son réseau, il est mort. Les petits entraîneurs comme moi, on a besoin de quelqu'un au sein du club pour nous appuyer, nous recommander » , expose Philippe Hinschberger.

Un manque d'ouverture d'esprit qui ronge le football français depuis maintenant près de 20 ans. En 2001, Ladislas Lozano, l'entraîneur charismatique du Calais finaliste de la Coupe de France en 2000, s'insurgeait déjà contre cette tendance. « Le monde pro tourne en rond, tout le monde se connaît. On voit arriver Courbis à Lens alors qu'il avait insulté le club six mois avant, et tout le monde se tape dans le dos ! » , s'énervait-il dans les colonnes du Parisien. « Lorsque j'ai rencontré Patrick Proisy (alors président du RC Strasbourg), il m'a dit que des présidents de Première Division pensaient à moi, mais n'osaient pas. » Finalement, Ladislas Lozano n'entraînera jamais plus haut que la Ligue 2, avec le Stade de Reims. Même si l'arrivée de jeunes entraîneurs comme Jocelyn Gourvennec, Christophe Galtier ou Patrice Garande vient servir de contre-exemple, on sait déjà quels noms seront évoqués si l'aventure tourne mal.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Stop Ilya Sunzu Niveau : DHR
Excellent article, qui dénonce un phénomène de mode qui est l'une des causes principales de la chute libre de la ligue 1.
Mais le plus grave dans l'histoire, c'est que ces entraîneurs ont laissé une empreinte tellement forte dans la philosophie de jeu du championnat qu'ils arrivent à avoir des résultats, ce qui provoque un cercle vicieux ! Quand tu penses que des mecs comme Baup, Courbis, Antonetti ont réussi ou réussissent à avoir des résultats décents alors que tout ce qu'ils font est médiocre (recrutement, qualité de jeu, animation de jeu), c'est la que tu comprends l'étendue des dégâts. Car c'est la manière de jouer des équipes qui caractérise un championnat sur le long terme, et au vu de la pauvreté technique, tactique et en terme de spectacularité, c'est pas jojo...
CanariCarioca Niveau : District
Article très lucide sur l'une des causes du déclin continu des clubs français...

La réussite d'entraîneurs "neufs" comme Garande ou Moulin avec des moyens bien moindres mais de vraies idées montre un peu le niveau des génies tels que Courbis ou Antonetti...
« Quand Lille vire Hervé Renard, le président ne peut pas mettre un jeune entraîneur qui n'est pas confirmé, il y a tout un aspect communication et marketing à prendre en compte »

Prendre en compte l'aspect marketing et recruter Antonetti, je pensais pas lire ça un jour tiens.
Poko à Poko Niveau : DHR
L'article ne prouve rien, il se contente d'énumérer des éléments qui vont de le sens de la théorie de base avec plus ou moins de véracité. Si Gillot avait été étranger il aurait été cité comme un exemple flagrant de la xénophobie du foot français. En tant qu’extrémiste, il est normal que Bielsa n'ait pas reçu que des compliments, mais il n'a pas été défoncé par tous ses confrères français, pas plus qu'il n'est regretté par tous les marseillais. Jardim fait du bon boulot mais son équipe peut être chiante à mourir, pareil. Personne n'a critiqué Ranieri et d'autres étrangers, je n'ai pas l'impression que Michel soit défoncé plus que de raison... Bref, un papier bien orienté comme il faut par une groupie de Riolo, c'est moche.
rp.bourque Niveau : DHR
Je pense que le monde du foot français n'a aucun repère esthétique. Les dirigeants semblent se contenter de toucher toujours les mêmes recettes, qui sont calculées sur les droits télé de manière mathématique et en surfant sur le sentiment d'appartenance des supporters.
Du côté des supporters il y a une lente érosion sur certains clubs qui n'est pas vraiment enregistrée, sachant qu'en plus la morale du supporter reste basée sur l'idée de l'appartenance, à un groupe de supporters (certains commentateurs connus trouvant par exemple que pour aller au stade il faut qu'il y ait des chants de supporters et pointant du doigt les "spectateurs") ou à un territoire (peu importe comment le club jouerait, il faudrait rester fidèle relativement à la localité)... etc. le "footix" étant accusé d'avoir un comportement de spectateur... considération étrange puisqu'il s'agit d'un spectacle.
Les médias s'intéressent principalement plus à la vie des joueurs, aux bruits de couloir, au "charisme" des coachs qu'ils cherchent (fantasme à mon avis construit sur une recherche de légitimité de leur propre hiérarchie professionnelle un peu antédilluvienne, sachant que les médias français fonctionnent principalement sous perfusion publique et sans doute pas pas hyper modernes au niveau du management).
Même les intellectuels gravitent autour du foot sans jamais se pencher sur ce qui se passe réellement au niveau du jeu lui-même et de sa dimension symbolique (sans aller chercher de scénario débile puisque la valeur d'un spectacle d'improvisation n'est pas vraiment là... sinon autant regarder un film ou jouer à un jeu, c'est plus réussi).

Dans ces conditions les entraîneurs arrivent dans les clubs sans réelle mission, puisque de toutes façons il n'y a aucune boucle de rétroaction sur la mesure de ce qui se passe sur le terrain autrement que par le résultat... le foot français est façonné pour les experts en statistiques et les fanas d'Excel, piloté par des comptables qui travailleraient de la même façon dans une usine de boulons.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Super article.

Après on reste une nation sans véritable identité footballistique.

Ou alors juste la culture du physique au détriment de la technique mais bon....

Historiquement nos entraineurs n ont pas apporté grand chose au jeu, on n a pas de penseurs du football comme on a pu en voir en Hollande, en Italie ou en Angleterre ( oui oui le kick n rush c est un vrai système).

C est donc assez logique qu on se retrouve avec des coachs très moyens dans à peu près tous les domaines. Spécialement en tactique, pour moi, ce qui explique en grande partie les raclées en c1 qu on prend depuis toujours

Ironiquement la seule c1 du foot français est gagnée avec un entraineur....Belge.

Et quand on sait que Guy Lacombe est en charge de la formation des coachs...Guy Lacombe !
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Article médiocre,mais qui a au moins le mérite d'argumenter (j'ai horreur des articles trop courts pour être considérés comme tels, mais pas assez courts pour être qualifiés de brèves).

Article médiocre car il commence par partir du postulat que cela fait "quelques années" que les entraîneurs tournent de banc en banc à tour de rôle.

Comment ça depuis "quelques années" ? Ca fait depuis que je suis le foot,soit le milieu des années 90 que je vois ça.Donc il ne s'agit pas d'une tendance qui remonte à six ou spet ans comme le suggère cette analyse.

Article médiocre car si les présidents prenaient des décisions diamétralement opposées en promouvant des entraîneurs néophytes, on leur reprocherait d'avoir envoyé au casse-pipe un blanc-bec sans expérience en cas d'échec.

Article médiocre qui
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Ne pas tenir compte du message précédent, je recommence.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Article médiocre,mais qui a au moins le mérite d'argumenter (j'ai horreur des articles trop courts pour être considérés comme tels, mais pas assez courts pour être qualifiés de brèves).

Article médiocre car il commence par partir du postulat que cela fait "quelques années" que les entraîneurs tournent de banc en banc à tour de rôle.

Comment ça depuis "quelques années" ? Ca fait depuis que je suis le foot,soit le milieu des années 90 que je vois ça.Donc il ne s'agit pas d'une tendance qui remonte à six ou spet ans comme le suggère cette analyse.

Article médiocre car si les présidents prenaient des décisions diamétralement opposées en promouvant des entraîneurs néophytes, on leur reprocherait d'avoir envoyé au casse-pipe un blanc-bec sans expérience en cas d'échec.

Article médiocre qui passe sous silence les échecs ou impuissance des entraîneurs étrangers (Abel Braga,Ivic,Clémente,Paulo Duarte,Halilhodžić,Gress,Jacobs...) en entretenant une mystérieuse francophobie vis à vis des Baup,Antonetti,Hantz...

Je ne dis pas que tout les entraîneurs français sont tous des cadors au-dessus du lot, mais il semblerait qu'il existe un "traitement de faveur à leur encontre".

Parrallèlement à cela, il exitse une Bielsa mania tout aussi insupportable.J'ai souvent complimenté Bielsa ne serait-ce que pour sa classe de ne pas imputer l'intégralité des contre-performances aux arbitres lors des conférences d'après-match, mais à lire cet article, j'ai l'impression qu'il a été menacé par une pègre mené par Courbis/Baup/Girard qui ont mandaté des colosses qui le menaçait de quitter le pays si il ne voulait pas se faire péter les genoux.Jusque à preuve du contraire, il s'est tiré tout seul comme un grand.

Ne pas oublier que les clubs payent des amandes (dont j'ignore les montants) lorsque les entraîneurs ne possèdent pas de diplôme.Peut-être que ça expliquerait le fait que ça soit "toujours les mêmes".

Ne pas oublier non plus que c'est une fonction par nature hermétique.Vous croyez que les présidents ont 10 000 choix qui s'offrent à eux ? Avez-vous idée des émoluments demandés par les entraîneurs étrangers que vous idolâtrez tant ? Vous pensez qu'un jeune entraîneur, on va dire Karanka qui exerce à Middlesbrough va quitter son poste gentiment sous prétexte que Lille ou Rennes lui passe un appel ? Mais vous rêvez, revenez à la réalité.

Pour toutes ces raisons, votre article est d'une immaturité subjectiviste insupportable.

Et puis pour la route, je vous cite deux entraîneurs promus à l'échelon supérieur qui n'ont pu assumer : Ollé-Nicole (Nice) et Vasseur (Reims).

PS : vous devriez vous en tenir au mot "entraîneur" plutôt que "coach".Le recours à deux,trois anglicisme pour prouver que l'on a pas arrêté sa scolarité en classe de terminale est ridicule.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Ps: j espère qu un jour Bein rachetera tous les droits de la l1 et secouera un peu le cocotier.

Parce qu on a des stades degueulasses, des coachs bidons, des pelouses assez ignobles etc....Et le montant des droits arrivera bientôt au milliard...

Pourquoi pas d incitation à la prise de risque comme ç est le cas au rugby via les bonus offensifs?

Ou la victoire à l exterieur à 4 pts etc? Ce sont des exemples hein je n ai pas la prétention d avoir raison.

Mais pour un sport qui se veut un spectacle populaire, la ligue 1 est tout sauf un bon spectacle et encore moins un populaire vu le prix des places et la difficulté d'être supporter.
Harlem Cheick Diabaté Niveau : Loisir
On attend plus que le retour de Jean Fernandez et je pense qu'on sera au complet.
cHris wAddle Niveau : CFA
Article intéressant qui soulève un des grands problèmes actuels du foot français : la consanguinité. On pourrait élargir ça aux consultants vu que ce sont souvent des coachs qui viennent cachetonner avant de retrouver un banc. Tout ça forme un petit cercle qui défend ses intérêts comme l'a encore prouvé la sortie de Ménez le soir de Marseille-Guingamp qui a allègrement tapé sur Michel sous prétexte qu'il était étranger! Après, c'est surtout un phénomène bien français que l'on retrouve dans bien d'autres milieux que le foot!
Ce qui nuit totalement à la Ligue 1, c'est l'entre-soi entre entraineurs qui sortent du même moule et qui ont les mêmes projets en terme de jeu. Ils proposent la même vision de jeu, l'absence d'ambitions offensives et se retrouvent tous pour cirtiquer sans cesse le calendrier, l'arbitrage et de délaisser l'europa league, et sans jamais se remettre en question, cherchant toujours une excuse pour se défausser et de ne jamais expliquer quelques choix tactiques et de jeu.
Effectivement quand on regarde, Gourvennec est venu de National avec Guingamp, Der Zak de L2 avec Nantes, le fait qu'ils y sont restés en L1 les qualifient, mais Moulin il faudra qu'il se maintienne encore l'an prochain (avec quel effectif ?) pour paraitre une solution fiable et encore, Dupraz quoiqu'on en pense - il a fait avec son club bien mieux que ce qu'on aurait pu imaginer - n'a pas trouvé preneur chez d'autres clubs de L1 - il doit être estampillé "montagne" lui, et ça colle pas au clubs de plaine.

Mais bon c'est à l'image de notre société de façon générale, on ressort toujours un Balkani, ou un Guérini alors qu'ils devraient être tricards partout depuis longtemps...
read my mind Niveau : National
"Rien ne se perd , rien ne se crée tout se transforme" .

Equivalent actuel "new media but same old shit".

Le corporatisme n'est pas reservé à la france , il est accessoirement teinté d'un énorme politiquement correct avec l'intégration massive de coachs "blacks " en nba tous plus nuls les uns que les autres mais "black".

Au RU les allardyce et compagnie sont les équivalents de nos courbis,antonetti etc..

On a la meme dans les medias sportifs avec les nullités comme pascal praud et la mafia du variété football club qui sévit depuis les années 80 en disséminant ses adhérents un peu partout.


Aprés tout les places sont chéres et la soupe est bonne.
Julien0149 Niveau : DHR
Je voudrais partager une pensée qui m'a traversé l'esprit avant de lire l'article et qui s'est confirmé après la-dite lecture.
J'ai la lourde impression que desormais tout les articles sur SoFoot (excepté brèves, itws et "tops") sont calibrés de la même maniere, font exactement la meme longueur. Peut-être que ce n'est que moi, mais je trouve ça dommage. Pourquoi sur un article comme celui-là vous ne prenez pas le temps de développer, à la maniere d'une vraie enquête ou d'un reportage? C'est un peu frustrant et ça donne l'impression que tout les auteurs sont bridés à 32 lignes (j'ai pas compté) pas plus, un peu comme au collège: "3 axes: thèse, antithèse, synthèse, surtout!" et de maniere quasisystématique vos articles retombent dans le meme vrai-faux suspens; "l'ouverture" qu'arrivent à introduire les meilleurs élèves de la classe en 3ème. Ca fera sûrement pas avancer le schmilblick mais j'avais envie d'ouvrir mon cœur ce soir!
Comment certains d'entre vous arrivent encore à défendre ces "entraineurs" qui font tant de mal à notre foot?
Un mec comme Courbis qui passe son temps à donner des leçons, les plus mémorables étant celles sur Bielsa, mais qui de son côté ne propose que "des couilles"! Ce genre de mec sont écoutés car ils ont du "charisme" (comprenez ils gueulent plus fort que les autres)
La cabbale anti-bielsa ou anti-jardim a bien existé, peut être en opposition à un surplus d'éloge des journalistes ou supporters mais celle-ci démontrait bien ce putain d'entre-soi des coachs français!

Alors quand je parle de "coachs français" je parle seulement de ces 10-20 entraineurs qui tournent en rond et qui empêche d'autres tacticiens d'avoir leur chance en L1 (français)
Mis à part des anciennes gloires, il est difficile pour un jeune entraineur d'avoir un club de L1 sans passer par la case adjoint ou L2.
D'ailleurs une connaissance qui bosse pour la fédé sur les formations d'entraineurs me racontent des histoires marrantes (mais flippantes) sur le manque de culture tactique des mecs qui deviennent des "grands coachs", le pire qu'il a vu en 10 ans étant Laurent Blanc! Dautres sont plutôt bon genre Moulin
Etonnant que cet article ne cite pas le nerf de la guerre, le DEPF.

Aujourd'hui, un club pro ne peut pas nommer l'entraineur qu'il veut, il doit piocher dans les entraineurs diplômés. Il est impossible pour un club de L2 d'aller chercher le meilleur entraineur de National (Reculeau l'année dernière, qui ne possède "que" le DEF) par exemple, ou alors en payant 15k€ -minimum- d'amende par match. Ah et au fait, l'UNECATEF, qui a déjà obtenu gain de cause en interdisant les "prêtes-noms", veut augmenter ces amendes, pas assez dissuasives. Le Président, un mec responsable et gestionnaire, peut nommer le jardinier comme directeur général ou directeur sportif, par contre impossible de nommer celui qui entraine depuis 30 ans son équipe réserve comme coach de l'équipe première sans se faire racketter.

Ca donne quoi ? toujours les mêmes qui viennent et reviennent, au gré de la mafia de Clairefontaine qui fait passer les petits entretiens d'admission à la formation et de leur réseau. Je vous laisse imaginer les agents et compagnie qui gravitent autour, bien évidemment.
Au Portugal après une longue période d'entre soi puis une tendance au coach étranger le "cas Mourinho" a vraiment changé la donne. ILs ont donné de plus en plus de chances à des jeunes coachs, rarement ancien grand joueur, ayant subi une grosse formation tactique et cela a plutôt été positif. Ce n'est pas une surprise si le Portugal a plus de coachs en ligue des champions ou coupe du monde que les français vorie les italiens (ce qui se fait de mieux depuis longtemps)

Le problème en France est donc surtout au niveau des mecs que l'on choisit comme entraineur, choisissons surtout les compétences de tacticien et non celles d'anciens joueurs! Choisissons le coach créatif et non celui que les médias connaissent et aiment!
Message posté par miliz
Etonnant que cet article ne cite pas le nerf de la guerre, le DEPF.

Aujourd'hui, un club pro ne peut pas nommer l'entraineur qu'il veut, il doit piocher dans les entraineurs diplômés. Il est impossible pour un club de L2 d'aller chercher le meilleur entraineur de National (Reculeau l'année dernière, qui ne possède "que" le DEF) par exemple, ou alors en payant 15k€ -minimum- d'amende par match. Ah et au fait, l'UNECATEF, qui a déjà obtenu gain de cause en interdisant les "prêtes-noms", veut augmenter ces amendes, pas assez dissuasives. Le Président, un mec responsable et gestionnaire, peut nommer le jardinier comme directeur général ou directeur sportif, par contre impossible de nommer celui qui entraine depuis 30 ans son équipe réserve comme coach de l'équipe première sans se faire racketter.

Ca donne quoi ? toujours les mêmes qui viennent et reviennent, au gré de la mafia de Clairefontaine qui fait passer les petits entretiens d'admission à la formation et de leur réseau. Je vous laisse imaginer les agents et compagnie qui gravitent autour, bien évidemment.


Exact tu soulèves un point important, une p***** de mafia ces diplômes d'entraineur...
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 3 heures Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 8 il y a 5 heures Les ultras allemands répondent à la DFB 13 il y a 7 heures Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25 Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 9
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22