L'entraîneur de Tripoli s'est fait tirer dessus

Modififié
1 10
L'entraîneur égyptien Hossam Al Badry s'est fait tirer dessus samedi en Libye, quelques heures après le match nul de son équipe d'Al Ahly Tripoli.

Hossam n'a rejoint le club libyen qu'en mai dernier, car le championnat de football en Libye a été arrêté pendant deux ans suite à la guerre civile. Pour le moment, Al Ahly Tripoli a remporté ses deux premiers matchs de la saison. Mais aujourd'hui, après le match nul, le club s'est attristé de cet incident : « Notre entraîneur s'est fait tirer dessus à son domicile après un match de championnat contre Al Sowaihili. Il est en sécurité maintenant, mais bouleversé après ce qui s'est passé. Trois hommes dans une voiture ont tiré sur lui. La police a ouvert une enquête. »

La Libye voulait accueillir la Coupe d'Afrique des nations en 2017. Autant dire que cet incident va sérieusement compromettre ses ambitions. UB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'espère que les supposés tireurs ont un alibi, en tout cas, ce qu'ils ont fait, c'est pas très poli.

(les joies du lundi matin)
Tirer sur son entraîneur à cause d'un match nul c'est pas tri poli
Comme personne n'a encore fait la vanne, j'ose me permettre de signaler que vouloir assassiner son entraineur, c'est pas tri poli.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le RCK appelle aux dons
1 10