1. //
  2. // 24e journée
  3. // Cagliari/Inter Milan

L'énigme Fredy Guarín

On ne sait jamais si son prénom prend un seul ou deux « d » , on ne sait jamais s'il est fort ou s'il est nul, et on ne sait jamais s'il a vraiment réussi à s'imposer à l'Inter. Le Colombien Fredy Guarín, capable à la fois de réaliser des gestes géniaux et de manquer les contrôles les plus élémentaires, est une véritable énigme. Parce que sans contrôle, la puissance n'est rien. Mais quel joueur est-il vraiment ?

Modififié
15 20
Sept sur sept. Fredy Guarín s'est montré décisif sur les sept derniers buts marqués par l'Inter lors de ses deux victoires contre Palerme (3-0) et l'Atalanta (1-4) : 3 buts, 3 passes décisives et un penalty provoqué. Depuis le retour de Roberto Mancini sur le banc de l'Inter, Fredy Guarín est redevenu un acteur incontournable du monde noir et bleu. Avec 12 titularisations en 12 matchs sous les ordres de Roberto Mancini, le Colombien a ainsi atteint un petit sommet de sa carrière en Italie. Mais sont-ce les premiers pas d'une saison de domination des milieux de toute la Botte ? Ou un mirage de plus ?

Guarín le dragon indomptable


Ce n'est pas la première fois que Guarín fait naître d'immenses espoirs autour de ses capacités, mais ce ne serait pas non plus la première fois qu'il arriverait à les ruiner. À son arrivée en provenance de Porto pour 15 millions d'euros en janvier 2012 (1,5 millions pour le prêt, 13,5 pour le rachat), le Colombien avait récupéré le numéro 14 de Diego Simeone et était venu remplacer Thiago Motta dans le milieu de Ranieri. Entre les blessures, les changements tactiques et l'arrivée d'Andrea Stramaccioni, Guarín était devenu en quelque sorte un animal étrange difficile à dompter. Une puissance exceptionnelle, une frappe de balle de mule et quelques gestes techniques improbables – un peu de semelle, un bon crochet extérieur et un goût certain pour le grand pont.

Mais aussi des moments de détachement complet, des contrôles en touche, une certaine présomption à l'heure de faire face à une prise à deux et donc un jeu qui manque cruellement de justesse et de bon sens. Un certain désamour pour les choses simples, peut-être. Fredy Guarín est un dragon, et toutes ces années, il lui est arrivé qu'il se brûle avec son propre feu. D'où l'enjeu fascinant pour les plus grands entraîneurs européens, qui ont l'un après l'autre tenté de le faire venir pour lui apprendre à cracher sa frappe de balle (Chelsea, Atlético, Real Madrid).

Guarín l'attaquant du milieu


En fait, ces doutes ont toujours existé. « À 16 ans, il n'était pas dans la liste des jeunes potentiels pouvant faire carrière. Personne ne pensait qu'il serait arrivé là où il est maintenant, ils disaient qu'il n'allait jamais avoir le niveau pour jouer en Europe… » , dit Bernardo Redin, l'entraîneur qui a fait débuter Fredy Guarín en équipe première à l'Atlético Hulia. À l'époque, le coach voit la flamme : « À l'époque, il jouait milieu offensif, il avait une superbe conservation de balle, une bonne vision du jeu et un grand tir » , racontait-il cette semaine aux micros de Diario Mio en Colombie. Des atouts qui se nourrissent tous de phases de jeu ponctuelles, et beaucoup moins de la construction d'un collectif.

Guarín se nourrit du collectif. Mais lorsque cela coince, il ne peut faire rouler la machine tout seul. En fait, il s'agit aussi d'atouts par nature inconstants. Et ce n'est donc pas étonnant de se rendre compte que le milieu a des statistiques d'attaquant : 2,9 tirs par match (9e de Serie A), 2,9 dribbles réussis par match (8e de Serie A), seulement 77% de passes réussies (plus que les 59% de Luca Toni, mais moins que les 84% de Tévez, pour donner une idée), 1,8 passe clé par match (18e de Serie A).

L'importance de Mancini, et de Brosović…


À Milan, le problème de Guarín a longtemps été de ne pas réussir à reproduire ces situations avec régularité. Et son rôle s'est ainsi rapidement réduit à celui de supersub. Lors de la victoire de Stramaccioni au Juventus Stadium en novembre 2012, c'est d'ailleurs son entrée à l'heure de jeu qui donne le souffle nécessaire pour faire tomber la forteresse turinoise. Un moteur de verticalité, oui. De jeu, certainement pas. Mais une fois de plus, Roberto Mancini confirme son don pour faire ressortir le meilleur de « talents controversés » . Dès son arrivée, le Mister avait étonné la Botte par son admiration pour le Colombien, affirmant rien de moins qu'un « Guarín est l'un des meilleurs milieux au monde » . Aujourd'hui, l'agent Marcelo Ferreyra ne doute pas une seconde de l'importance du Mancio dans le développement de son joueur : « Ce Guarín (une expression qui confirme qu'il y en a plusieurs depuis son arrivée à l'Inter) est le fruit du travail et de la confiance de Roberto Mancini. Ils partagent la même vision du football. »

Alors que Guarín semble plus libre et offensif que jamais, ces deux rencontres brillantes coïncident aussi précisément avec l'inclusion de Marcelo Brozović dans le milieu à trois de Mancini. Protégé par les kilomètres de Medel et le volume du Croate, et bien aidé par les mouvements de Shaqiri, Guarín s'épanouit enfin dans un milieu équilibré. Surtout, il peut se concentrer sur ce qu'il sait faire de mieux : donner de la verticalité et créer des situations de buts, par une frappe, une feinte de frappe, ou les deux en même temps. Guarín ne sera jamais Arturo Vidal. En revanche, il rappelle souvent au peuple nerazzurro les mouvements verticaux de Nicola Berti, qui a lui-même répété qu'il se revoyait parfois dans les enjambées du Colombien. Alors, les Interistes attendent encore de voir leur Guaro remonter tout le terrain pour marquer un but historique en Europe, comme Berti contre le Bayern. À Glasgow ?


Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique
Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 2
Pour sa défense, il faut dire qu'avec Ranieri, Stramaccioni ou Mazzari, il se retrouvait baladé à tous les postes du milieu. D'un match à l'autre, il passait de milieu défensif à ailier droit, puis d'ailier droit à relayeur côté gauche...
georgesleserpent Niveau : Loisir
Franchement cet article dit tout.

Il est capable de faire des truc absolument fou techniquement (cf son contrôle en aile de pigeon en plein coeur de la défense du Napoli, suivi d'une passe déc': https://www.youtube.com/watch?v=MMQxuLC … reload=10, regarder à 4:22), sans parler de sa frappe de balle, de son physique de dingue et de sa rapidité, il pourrait faire un milieu ultra complet et excellent, mais il a une tendance à être nul qui fait qu'il passe pour un mauvais joueur, avec des erreurs vraiment débiles (le jour où il tente une passe en retrait à son gardien à (0 mètres de ses cages qui se termine en assist, face à Parma si je me souviens bien par exemple), ou tout simplement en étant invisible.

Par contre si il se met à jouer et à être régulier, ça peut donner un truc assez fou. Un milieu Medel;Brozovic-Kovacic/hernanes; Guarin peut être assez énorme.
Bel article, en revanche je n'ai pas saisi la dernière phrase "à Glasgow ?" ?

Le match retour se jouera à Milan si je ne me trompe pas ?
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 1
Pourquoi le point d'interrogation final ?
"Par contre si il se met à jouer et à être régulier, ça peut donner un truc assez fou. Un milieu Medel;Brozovic-Kovacic/hernanes; Guarin peut être assez énorme."

T'es sérieux quand tu parle de milieu assez fou... c'est juste un millieu de joueurs que le championnat italien a surcoté car il n'est plus capable de faire venir de vrai ou de garder les vrai grand joueur mondiaux. Et le pire c'est que si un de ces joueurs arrive a enchaîner quelques prestations de bon niveaux sa priorité sera de quitter la grande botte. Te laisse pas manipuler par la propagande des défenseurs de la série A qui voit des grands joueurs partout...
Quelqu'un à osé parler de déclin?


Guarin me fait penser à Quaresma dans son attitude et ses éclairs de génies. La trajectoire va être sensiblement la même.
Milan_forza18 Niveau : CFA
Déclin mais ferme la stp merci va chier sur d'autre article mec !
georgesleserpent Niveau : Loisir
Message posté par russell westbrick
"Par contre si il se met à jouer et à être régulier, ça peut donner un truc assez fou. Un milieu Medel;Brozovic-Kovacic/hernanes; Guarin peut être assez énorme."

T'es sérieux quand tu parle de milieu assez fou... c'est juste un millieu de joueurs que le championnat italien a surcoté car il n'est plus capable de faire venir de vrai ou de garder les vrai grand joueur mondiaux. Et le pire c'est que si un de ces joueurs arrive a enchaîner quelques prestations de bon niveaux sa priorité sera de quitter la grande botte. Te laisse pas manipuler par la propagande des défenseurs de la série A qui voit des grands joueurs partout...
Quelqu'un à osé parler de déclin?




Kovacic est facilement dans le top 5 des espoirs mondiaux au poste de milieu créateur.
Medel a été monstrueux au cours de la CDM donc je me permet de penser que le type n'est pas n'importe qui
Guarin, quoiqu'on en dise, a un talent énorme et est capable de trucs incroyables.
Brozovic est un peu l'inconnu de ce milieu mais du peu qu'on en a vu c'est du tout bon en plus d'être encore très jeune
Hernanes n'a à mon avis plus grand chose à prouve. Et d'ailleurs on en parle peu mais c'est l'un des seuls brésiliens à s'être un tant soit peu mis en valeur à la CDM: à chaque fois qu'il rentrait il était bon.

Je vois pas trop ce qu'il te faut de plus. C'est certes pas un milieu d'un niveau hallucinant comme celui du Barca/real/Bayern/chelsea, mais ça ressoude très bon pour un club avec si peu de moyen.
LucaBrazzi Niveau : CFA
Note : 1
Je dirai plutôt :" l'énigme Ligue 1 " , il fait partis des nombreux joueurs passés par la ligue 1 sans vraiment montrer quoi que ce soit mais qui a reussi une belle carrière a l'étranger (comme les Dante,Miranda,Luis Fabiano,Azpi etc etc)
Message posté par rokprog
Guarin me fait penser à Quaresma dans son attitude et ses éclairs de génies. La trajectoire va être sensiblement la même.


Sauf que Quaresma a dix Guarin dans chaque orteil,sérieux…!
Sinon,Guarin,apart son physique c'est surtout une patate de cheval qu'il a.Juste il a pas souvent l'occasion de s'en servir ou alors,mal...
Message posté par russell westbrick
"Par contre si il se met à jouer et à être régulier, ça peut donner un truc assez fou. Un milieu Medel;Brozovic-Kovacic/hernanes; Guarin peut être assez énorme."

T'es sérieux quand tu parle de milieu assez fou... c'est juste un millieu de joueurs que le championnat italien a surcoté car il n'est plus capable de faire venir de vrai ou de garder les vrai grand joueur mondiaux. Et le pire c'est que si un de ces joueurs arrive a enchaîner quelques prestations de bon niveaux sa priorité sera de quitter la grande botte. Te laisse pas manipuler par la propagande des défenseurs de la série A qui voit des grands joueurs partout...
Quelqu'un à osé parler de déclin?




tu serais pas un peu con ?
chewbie42 Niveau : CFA2
Je me souviens très bien de Guarin lorsqu'il évoluait à Sainté. On sentait le mec avec un très gros potentiel mais qu'il allait falloir canaliser.
Je ne sais plus contre quelle équipe, il était rentré à l'heure de jeu, avait pris un jaune d'entrée et 10 ou 15 minutes après, se fait déborder par un adversaire, court pour le rattraper, trébuche et fait le geste le plus con possible et imaginable : une cuillère à l'attaquant qui se gauffre évidemment. Résultat : un deuxième carton jaune, synonyme du rouge le plus bête qu'il m'ait été donné de voir.

Pour sa défense, il n'évoluait pas au meilleur moment à l'ASSE et était très jeune. La frappe de balle et la vista étaient déjà bien visible.
Parti pour une bouchée de pain à Porto... Misère de misère...
Le plus énigmatique dans la carrière de Fredy Guarin, c'est son passage par l'As Saint Etienne ....
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
Message posté par chewbie42
Je me souviens très bien de Guarin lorsqu'il évoluait à Sainté. On sentait le mec avec un très gros potentiel mais qu'il allait falloir canaliser.
Je ne sais plus contre quelle équipe, il était rentré à l'heure de jeu, avait pris un jaune d'entrée et 10 ou 15 minutes après, se fait déborder par un adversaire, court pour le rattraper, trébuche et fait le geste le plus con possible et imaginable : une cuillère à l'attaquant qui se gauffre évidemment. Résultat : un deuxième carton jaune, synonyme du rouge le plus bête qu'il m'ait été donné de voir.

Pour sa défense, il n'évoluait pas au meilleur moment à l'ASSE et était très jeune. La frappe de balle et la vista étaient déjà bien visible.
Parti pour une bouchée de pain à Porto... Misère de misère...


Il était pas prêté par Envigado à l'époque?
Message posté par georgesleserpent


Kovacic est facilement dans le top 5 des espoirs mondiaux au poste de milieu créateur.
Medel a été monstrueux au cours de la CDM donc je me permet de penser que le type n'est pas n'importe qui
Guarin, quoiqu'on en dise, a un talent énorme et est capable de trucs incroyables.
Brozovic est un peu l'inconnu de ce milieu mais du peu qu'on en a vu c'est du tout bon en plus d'être encore très jeune
Hernanes n'a à mon avis plus grand chose à prouve. Et d'ailleurs on en parle peu mais c'est l'un des seuls brésiliens à s'être un tant soit peu mis en valeur à la CDM: à chaque fois qu'il rentrait il était bon.

Je vois pas trop ce qu'il te faut de plus. C'est certes pas un milieu d'un niveau hallucinant comme celui du Barca/real/Bayern/chelsea, mais ça ressoude très bon pour un club avec si peu de moyen.


Wow ! Tu vas un peu loin, là.

Franchement à part Hernanes, tu n'as que des seconds couteaux, y compris Kovacic.

Pour rappel, le milieu de l'Inter il y a cinq ans c'était ça :
Stankovic, Sneijder, Motta, Cambiasso, Pandev, Muntari, Vieira.

Guarin, il me fait penser à la phrase de Sacchi sur Dalmat :

"Dalmat, il est rapide, puissant, ... a une très belle frappe de balle ... mais il ne sait pas jouer au football".

Comme par hasard, Dalmat est aussi passé par l'Inter.
shamoidor Niveau : DHR
Dalmat n a pas jouer qu a l inter... Cherche bien
Oui oui russel tu peux encore plus je pense. J en parlerais a mon cheval ou a un recruteur du psg chelsea real voir bayern avec des benatia pogba verrati sanchez cavani lavezzi...
Dyabala kovacic c est juste les futurs bon plan du mercato.
Et hop Kovacic qui marque ce soir et qui fait le geste que j'appelle désormais le geste de Nasri. Doigt sur la bouche pour montrer aux journalistes qu'ils doivent se taire....
Et un but d'Icardi avec une célébration .... insolite.

Quelle bande de kékés.
et Pogba qui fait le signe de Kaaris ? Vidal et son coeur avec les doigts ? ^^
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
15 20