En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // En route vers l'Euro 2016
  2. // Top 100 Allemagne
  3. // N°2

L'enfer de Gerd Müller

Malgré les buts par centaines et les trophées à faire craquer les armoires, la vie n'a pas fait de cadeaux à Gerd Müller. L'alcool, la dépression et la maladie, « Der Bomber » aura tout connu depuis qu'il a quitté les terrains en 1981. Homme timide et réservé, le meilleur attaquant allemand de l'histoire fut sans doute un des premiers footballeurs à ne pas avoir supporté l'attention qu'on lui portait. Être une idole, il n'était pas bâti pour cela.

Modififié
« Depuis un bon moment, M. Gerd Müller est malheureusement très malade. Il souffre de la maladie d'Alzheimer. Depuis février 2015, Gerd Müller est suivi par des professionnels et est accompagné dans ces moments difficiles par sa famille. Par conséquent, sa femme souhaite qu'aucune festivité et qu'aucun événement public ne soient mis en place pour ses 70 ans. Le Bayern continuera d'aider Gerd Müller et sa famille comme il l'a toujours fait. » C'est avec ces mots que le Bayern Munich a révélé le 6 octobre dernier que son attaquant-star ne serait pas en mesure de fêter ses 70 ans. Dans ce communiqué de presse, sobrement intitulé « Gerd Müller wird 70 » , le Bayern révèle ce que beaucoup suspectaient déjà depuis son départ à la retraite en catimini à l'automne dernier : la santé de Gerd Müller ne cesse de se détériorer. Hospitalisé depuis février et prisonnier d'une maladie qui l'empêche de reconnaître ses plus fidèles amis, le plus grand attaquant allemand de l'histoire n'apparaîtra sans doute jamais plus en public. Une triste fin de vie pour celui qui aura longtemps lutté contre ses démons et pour qui la vie en dehors des terrains de foot n'a jamais semblé facile.

Discrétion et superstition


Très jeune, Gerd Müller est déjà très réservé. Il sort peu, sauf pour jouer au foot dans les ruines de l'Allemagne d'après-guerre, et grandit dans un village à l'ouest de la Bavière actuelle. Lorsqu'il est repéré à l'âge de 19 ans, deux choix s'offrent à lui : Munich 1860 ou le FC Bayern Munich. À l'époque, c'est 1860 qui marche sur la ville, le Bayern est le « petit » . C'est pour cela que Müller décide de rejoindre ce dernier en 1964. Dans son autobiographie de 1973, Müller révèle qu'il avait « peur de ne pas s'imposer au milieu des stars de 1860 » . Il ne se trouvait pas assez bon. Au Bayern, il peut évoluer sans que les regards soient tournés vers sa personne. Lui le discret, le bosseur, peut s'appuyer sur Franz Beckenbauer et Sepp Maier. Avec ces deux-là, il fera du Bayern des années 70 le meilleur club d'Allemagne. En l'espace de dix ans, la Bundesliga se trouve un patron qui deviendra plus tard un Rekordmeister. Mais lorsqu'il devient une star en même temps que ses coéquipiers de longue date, il continue de se cacher. Sur les plateaux télé, dans le bus, en conférence de presse, il se place toujours derrière le « Kaiser » . Dans l'ombre. Toujours. Superstitieux à l'extrême, il est particulièrement nerveux lorsqu'il s'agit de prendre l'avion. À chaque fois qu'il revient d'un voyage sain et sauf, il donne 100 marks à l'église catholique allemande. Bourré de tics, il parle peu en public. Et lorsque ses copains vont faire la fête après les matchs, il reste dans sa chambre. Il ne veut pas être une star, sauf sur le terrain. Une fois qu'il foule le gazon, son amour du foot et surtout du but le transforme en fou furieux. À l'opposé de ce qu'il est dans sa vie privée, il exprime sur le terrain toutes ses émotions et célèbre ses buts comme un dingue en faisant même parfois le tour du stade. Le football agit sur lui comme une drogue et le change du tout ou tout. Alors lorsque tout s'arrête au début des années 80, la descente est aussi raide que la montée fut belle.

Drinkin' in America


Lorsqu'il prend sa retraite en 1981, Gerd Müller semble déjà pas mal abîmé par la vie. Les États-Unis l'ont marqué et pas vraiment en bien. Exhibé comme une bête de foire, il n'arrive pas vraiment à faire le show comme Beckenbauer, Pelé ou Cruyff le font. Il se sent mal à l'aise. Les Allemands en vacances aux États-Unis se pressent pour le voir jouer, mais l'envie n'y est plus. Il ouvre un restaurant en Floride. Mais celui-ci n'est fréquenté que par les Allemands de passage. Lorsque l'aventure américaine se termine, Müller décide de retourner en Allemagne avec ses dettes, mais aussi une nouvelle addiction à l'alcool. Sans le football, il n'est rien. À partir de là, c'est la descente aux enfers. Sa femme, avec qui il s'est aujourd'hui réconcilié, le quitte. Il boit beaucoup. Seul ou dans les bars. Il ne fait pas la fête avec ses anciens coéquipiers et ne sort pas avec des mannequins ou des animatrices télé. Il a l'alcool mélancolique. C'est à ce moment-là que ses proches comprennent qu'il souffre en réalité de dépression. Mais le problème, c'est que la dépression n'est, à ce moment-là, pas vraiment reconnue comme une maladie. C'est une passade. Les traitements n'existent pas ou peu. De plus, un mythe tenace de l'époque veut que les hommes n'en sont pas victimes. D'année en année, son état empire, si bien qu'à la fin des années 80, le recordman de buts en sélection tombe même dans le coma pendant quelques jours. C'est alors que ses anciens coéquipiers volent à son secours. Beckenbauer, Hoeness, Maier et les autres lui promettent une place au sein du Bayern à vie à condition qu'il se reprenne. Müller accepte et part en cure de désintoxication. À son retour, ses copains tiennent leur parole et lui offre un poste d'entraîneur. On lui promet aussi qu'il n'aura pas à parler ou à communiquer sur le sujet. Il sera protégé parce que ses amis l'aiment, mais aussi et surtout parce que sans lui, le Bayern Munich n'aurait pas quatre étoiles à son maillot. « Sans ses buts, il n'y aurait pas de Bayern Munich. Ce que le club est aujourd'hui, ce centre d'entraînement que nous avons, nous le lui devons. Sans lui, le Bayern serait toujours une cabane de bois » , aime rappeler Franz Beckenbauer à ceux qui auraient perdu la mémoire et qui pourraient juger trop sévèrement les actions de son ancien coéquipier.

À l'ombre du Bayern


À partir de 1992, la vie reprend son long fleuve tranquille pour le Bavarois. Il obtient son diplôme d'entraîneur et assiste les coachs de jeunes et de l'équipe B. Il voit passer sous ses ordres Bastian Schweinsteiger, Thomas Müller, David Alaba et bien d'autres. Il travaille beaucoup, mais se cache toujours autant. Ses apparitions en public se raréfient. Il se déplace de temps à autre pour des remises de prix, mais pour les hommages dédiés au Bayern des 70's, ce sont plus souvent Franz Beckenbauer et Uli Hoeness qui font le taff. Entre 2010 et 2014, il accepte tout de même de tourner dans des publicités pour les yaourts Müller avec à ses côtés un certain Thomas... Müller. Mais son apparence a changé. Sa chevelure noir de jais a laissé place à la grisaille ; un bouc proprement taillé est venu se poser sur son visage abîmé. L'une de ses dernières déclarations date de 2012. Lorsque le quotidien Bild lui demande son avis sur Lionel Messi et son record de buts marqués sur une année civile, l'attaquant allemand n'a que des mots doux : «  Tous les records sont faits pour être battus, et je ne lui reprocherai jamais de l'avoir fait. Non seulement c'est un footballeur fantastique, mais c'est une personne humble et réservée. En cela, je me reconnais en lui. Je suis heureux que ce soit lui qui me dépasse. » Et au moment où une nouvelle génération découvre émerveillée ce qu'était « Der Bomber » au gré des articles sur Lionel Messi, Gerd Müller commence lui à vaciller à nouveau. Cette fois-ci, il ne sera pas question d'alcool et de dépression, mais de pertes de mémoire soudaines. Alors que le monde du football qui l'a si souvent oublié se met à se souvenir de lui et à chanter ses louanges, lui commence à oublier ce qu'il a été. En 2011, quelques signes laissaient déjà présager le pire. Lors d'un stage de pré-saison en Italie avec la réserve du Bayern, Müller est retrouvé errant dans le centre de Trente, 13 heures après sa disparition. Si à l'époque la presse à scandale mise sur un repas trop arrosé, elle dévoilera plus tard que le champion du monde 74 s'était juste perdu et qu'il pensait être à Munich depuis le début du stage.

L'onde de choc


Comme Franz Beckenbauer, dont le fils est décédé un mois seulement avant ses 70 ans, Gerd Müller ne pourra pas vraiment profiter de son anniversaire. 2015 n'a pas fait de cadeaux à la génération 1945. Aujourd'hui, Gerd Müller ne reconnaît plus grand monde. Il vit dans un centre de repos et ne peut plus rentrer chez lui le soir, son état ne cessant d'empirer de jour en jour. Mais ses anciens acolytes du Bayern et de la Nationalmannschaft sont toujours là. Si certains d'entre eux jouissent d'une réputation de « durs » , la maladie de celui à qui ils doivent presque tout les a ébranlés au plus profond. « Malgré tous ses succès, Gerd a toujours été un homme modeste et n'a jamais changé. C'était un joueur merveilleux, mais surtout un ami. Au sein du Bayern et dans ma vie, Gerd Müller aura toujours un place à part » , confesse Karl-Heinz Rummenigge lors de la révélation sur sa maladie en octobre dernier. « La maladie est d'autant plus tragique qu'elle frappe cet être humain fabuleux » , a quant à lui déclaré Jupp Heynckes. Dans un pays où la force de caractère et la droiture sont vues comme les qualités les plus importantes pour un homme, c'est finalement un petit mec plein d'humanité et criblé de défauts qui est devenu une icône. Cette fin de vie en forme de prison, l'Allemagne ne s'en remet pas. Que son artificier le plus célèbre ne puisse pas de se rappeler du bonheur qu'il a procuré à tout un peuple ressemble à une mauvaise punition. Depuis l'annonce, il ne se passe pas un jour sans un hommage de joueurs ou d'anonymes à Gerd Müller. Tous s'accordent à dire qu'il était le plus grand des attaquants, mais aussi un type en or. Un type qui ne voulait rien d'autre que jouer au football.



Par Sophie Serbini
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ils ont marqué le foot allemand : Gerd Müller (2)





il y a 8 heures 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça Hier à 18:09 Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 !
il y a 7 heures Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 7 il y a 7 heures Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 19
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:42 Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 Hier à 13:30 Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 Hier à 12:03 Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 Hier à 08:15 Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 30 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47