Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Guingamp (2-2)

Le PSG accroché par Guingamp

Bousculé par une brillante équipe de Guingamp, Paris ne gagnera pas tous ses matchs à domicile cette saison en L1. Mais grâce à une erreur d'arbitrage et un sursaut d'orgueil, le PSG peut encore espérer atteindre les 100 points.

Modififié

PSG 2-2 Guingamp

Buts : Cavani (76e, sp, 82e) pour le PSG // Blas (41e) et Briand (68e) pour Guingamp

Les notes de Guingamp

Déjà champion, en course pour le triplé, Paris se motive comme il peut, alors qu'Unai Emery a déjà son destin scellé, loin de Paris. Pour le coach espagnol, il y a encore moyen de soigner son CV : aller chercher les 100 points en Ligue 1 et finir la saison avec 19 victoires en 19 matchs à la maison. À l'heure d'aborder ce double challenge, ses hommes se sont mis un handicap en étant hors sujet pendant une heure de jeu. Avant de se réveiller et d'aller en claquer deux. Histoire de sauver l'objectif des 100 points, que Paris pourra atteindre s'il gagne ses trois derniers matchs, contre Amiens, Rennes et Caen. Quant aux 19 victoires à la maison, en revanche, il faudra repasser la saison prochaine.

Le PSG étouffé par Guingamp

Une passe lumineuse pour Ángel Di María, finalement contrôlée par Christophe Kerbrat (31e), une frappe du gauche nettement hors cadre quelques minutes plus tard et une tête piquée mal maîtrisée sur un corner où la défense de Guingamp s'est trouée (43e) : de manière assez timide, Layvin Kurzawa a été l'élément parisien le plus dangereux pendant les quarante-cinq premières minutes. Il faut dire que le reste de son équipe a été particulièrement atone face à l'En Avant, bien décidé à presser haut et bousculer le champion de France. À tel point que ce sont les hommes d'Antoine Kombouaré qui s'offrent les meilleures opportunités : Nicolas Benezet oblige Thiago Silva à sauver sur la ligne (22e), Étienne Didot touche le poteau (29e), sans compter une multitude de frappes, cadrées ou non. Avec une conclusion logique à quelques secondes de la pause : un mauvais renvoi de la tête d'Edinson Cavani, présent en défense, mais peu visible en attaque, et une reprise limpide du gauche de Ludovic Blas. Alphonse Areola, mystifié, ne peut que constater les dégâts, alors qu'Unai Emery enrage dans sa zone technique, avec probablement plein de choses à dire à ses joueurs pendant la pause.

Grenier enfonce Paris, Cavani le ressort du trou

La seconde période ne débute pas forcément mieux : Cavani envoie un coup franc largement à côté (48e), quand Guingamp parvient encore à s'incruster dans la surface parisienne avec Jimmy Briand ou Marcus Thuram (52e). Paris déjoue, et les Bretons tentent donc logiquement d'enfoncer le clou jusqu'à l'heure de jeu. Avec l'entrée de Javier Pastore, à la place d'un Julian Draxler très discret, le PSG met un peu plus de pression sur le but de Johnsson. Mais Pastore – face à Johnsson – ou Kylian Mbappé – qui bute sur la défense bretonne – n'arrivent pas à remettre leur équipe dans le match. L'ambition de faire le grand chelem à la maison en prend un coup à vingt minutes de la fin, quand Clément Grenier va gratter le ballon dans les pieds de Giovani Lo Celso. À la fin de la séquence, c'est Jimmy Briand qui met le ballon entre les jambes d'Areola (68e). Il faut ensuite une erreur d'arbitrage pour remettre Paris dans le match : Briand tacle Lo Celso juste devant la surface, mais l'arbitre offre un penalty (74e) que Cavani ne se prive pas de transformer – histoire de devenir le meilleur buteur de l'histoire du PSG en Ligue 1 (76e). Forcément, une fois remis dans la bonne direction, le PSG redevient un rouleau compresseur et plante le second but six minutes plus tard, encore par el Matador, qui conclut de la tête sur un centre en première intention de Thomas Meunier (82e). Fissurée de partout, la défense de Guingamp tient comme elle peut. Et à défaut d'empêcher Paris de pouvoir rêver des 100 points, l'En Avant aura au moins fait des heureux à Saint-Étienne, qui va rester une année de plus le dernier club à avoir gagné tous ses matchs à domicile sur une saison. C'était en 1974-1975.


PSG (4-3-3) : Areola- Kurzawa, Kimpembe, Thiago Silva (cap), Dani Alves-Draxler (Pastore, 51e), Thiago Motta, Lo Celso-Mbappé, Cavani, Di María (Meunier, 64e). Entraîneur : Unai Emery

Guingamp (4-2-3-1) : Johnsson- Ikoko, Sorbon, Kerbrat (Phiri, 81e), Eboa Eboa-Blas (Rebocho, 85e), Didot-Thuram, Grenier, Benezet-Briand (cap) (Diallo, 89e). Entraîneur : Antoine Kombouaré


  • Résultats et classement de Ligue 1



    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Antoine Kombouaré est toujours chez lui au Parc




    Dans cet article


    Hier à 16:42 Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 59
    Hier à 15:49 Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:05 Pas de sanction pour Rabiot 74 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue Hier à 12:48 Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 25 Hier à 12:29 Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 9
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 09:04 L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT)
    mardi 22 mai Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21 mardi 22 mai La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10 mardi 22 mai Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 15
    À lire ensuite
    Les notes du PSG