1. // Coupe du monde 2014
  2. // 8es de finale
  3. // Brésil/Chili

L'émotion de Júlio César

Modififié
6 4
Élu homme du match - après avoir notamment repoussé deux tirs au but - lors de la victoire du Brésil face au Chili hier, Júlio César est revenu sur sa performance après la rencontre : « Le peuple brésilien avait besoin de ça, nous aussi. J'espère que les prochains matchs n'iront pas aux penalties, sinon les proches vont avoir des problèmes de cœur. Sur le plan individuel, il y a eu beaucoup de questions autour de ma convocation. Je me suis bien préparé, physiquement et psychologiquement. Cela montre que quand tu as un rêve à réaliser, il faut le poursuivre. On n'a encore rien gagné, mais on doit continuer. »

L'ancien portier de l'Inter a également évoqué ses larmes, d'avant et après la séance de tirs au but : « Je suis émotif. J'ai pleuré car beaucoup de joueurs sont venus me dire des choses pour me soutenir et je n'ai pas réussi à me contenir. Je savais que je devais être concentré et ils m'ont donné la force pour faire mon travail du mieux possible. J'ai déjà connu de grandes joies dans ma carrière, mais celle-ci est spéciale après 2010. »

Júlio César, homme fragile. PA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Palpo rat Niveau : DHR
Le vrai hdm c'est Sanchez, et le vrai buteur brésilien de hier soir (ou aprem c'est selon), c'est Jara et pas David luiz. La fifa peut décidément pas lâcher le Brésil en cours de route. #theorieducomplotdessatanistesreptiliens
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par Palpo rat
Le vrai hdm c'est Sanchez, et le vrai buteur brésilien de hier soir (ou aprem c'est selon), c'est Jara et pas David luiz. La fifa peut décidément pas lâcher le Brésil en cours de route. #theorieducomplotdessatanistesreptiliens


Mouais, on s'en branle. Quand on voit à quel point ce match a été bien arbitré, je me dis que le complot de la fifa est aussi fort qu'un Jimmy Briand en 1 contre 1.
Note : 4
RIP le complot brésilien, né d'un arbitre japonais écrasé par la pression et mort d'un arbitre anglais avec des couilles comme des pastèques.
Je suis content pour Julio César, il a du s'en poser des questions pendant la saison tellement il jouait peu, et là il sort une grande séance et devient le héros d'un pays, je suis content pour lui. La force du destin.

Il faut arrêter avec les théories du complot, Howard Webb avec son arbitrage les a définitivement enterrés ces théories bidon.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 4