1. //
  2. //
  3. // Atlético-Rayo (1-0)

L'éclair de Griezmann grille le Rayo

Modififié
577 11

Atlético de Madrid 1-0 Rayo Vallecano

Buts : Griezmann (55e) pour les Matelassiers

C’est ce que l’on appelle une réponse du tac au tac.

Conscient de la victoire du Real Madrid à Anoeta, l’Atlético de Madrid devait s’imposer face au Rayo Vallecano pour prendre à son tour le contrôle de la Liga. Une mission pas si simple, puisque les Rayistas sont toujours à la lutte pour le maintien. Premier à dégainer dans ce derby madrilène, Angél Correa force Juan Carlos à la parade royale (5e). Et puis ? Et puis plus grand-chose pour la première période. Le Rayo rend coup pour coup à son vis-à-vis, preuve qu’en Espagne, même les équipes du bas de tableau sont affamées.

Les Colchoneros butent sur leurs rugueux adversaires, et Diego Simeone fulmine depuis les tribunes. Dès lors, El Cholo décide de faire entrer ses deux armes fatales peu après la pause : Antoine Griezmann et Fernando Torres, 29 buts cumulés dans la saison. Une minute plus tard, Toto profite de son premier ballon pour déclencher une frappe coup de pied extérieur imparable (55e).


Le coup de poker de Diego Simeone est parfait, et Paco Jémez se prend le chou sur le banc de touche avec Bebé. En position de force, l’Atlético manque le break sur une frappe trop molle de Torres (70e). Pas de mauvaise surprise cependant, puisque la victoire sera au bout. Meilleures équipes d’Europe, meilleur suspense en championnat, la Liga continue de susciter l’intérêt entre le Real Madrid, l’Atlético de Madrid et le FC Barcelone. Pour le plus grand plaisir de tous les fans de sensations fortes.

Bientôt la réponse du tac au tac au tac du Barça ?

Résultats et classement de la Liga AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Même topo que contre Malaga, c'est pas fifou, mais ça gagne.
Bien vu de la part du Cholo de faire largement tourner ne serait-ce qu'au coup d'envoi.
Vietto fantômatique et Correa qui prend de l'épaisseur dans le jeu. Le coaching a été payant, Torres a bien fait chier les défenses même s'il aurait du finir au moins une fois.
Et que dire de Griezmann qui a réussi ce que les joueurs offensifs galéraient à faire jusque là, c'est à dire marquer. Et Koke a apporté une stabilité et un liant intéressant au milieu.
Je me demande si Correa devrait pas être titulaire face à Munich. Et faire entrer Torres en deuxième mi-temps, pas forcément à sa place, tout dépendra de la tournure des évènements.
Ce qui était assez drôle, c'est que Gabi a récupéré l'oreillette pour capter les consignes de Simeone. Gabi, c'est le n°2 de l'Atlético.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
577 11