Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

L'Azpi de trèfle

Toujours en difficulté dans le jeu, César Azpilicueta est venu témoigner de toute sa confiance à la presse. Plus pragmatique, son entraîneur ne sait pas encore quelle carte jouer mercredi.

Modififié
Invité à venir débriefer le “classique” de la veille ce lundi, Didier Deschamps est arrivé avec un quart d'heure de retard. Personne ne lui a demandé si c'était pour imiter l'incident de dimanche. Il ne semblait pas être d'humeur à plaisanter. Il refusa d'ailleurs de s'exprimer sur ce sujet, probablement conscient que sa sortie d'après-match le faisait passer pour un mauvais perdant à la Aulas. Deschamps n'est pas énervé, il est juste triste. Et le nouveau visionnage du match ne lui a pas donné le sourire : « J'ai eu la confirmation de ce que j'ai vu du banc de touche. On a commis des erreurs techniques qui ont mis en confiance l'adversaire. Et s'il faut mettre trois buts à chaque fois pour gagner à l'extérieur, c'est difficile » . Pour lui, cette défaite ne va pas tout remettre en cause. Si certains ont déçu, ce n'est pas parce qu'ils n'ont pas le niveau, ou parce que le 4-3-3 avec un Rémy sous-utilisé a montré ses limites, mais parce qu'il y a un problème de complémentarité. Ou alors, c'est l'expérience. « Loïc, c'était son premier match de ce type. Gignac, il a pas dû en jouer non plus. Au bout de trois, quatre, ils les gèreront mieux » .

L'entraîneur marseillais aurait pu alors tranquillement attendre que quelqu'un lui fasse remarquer que ce qu'il lui a manqué dans ce match, après tout, c'est ce qu'il avait demandé au mercato : de l'expérience et une sentinelle, une vraie. Mais beau joueur, il ne l'accepte pas : « On ne peut pas revenir en arrière. Les joueurs dont je dispose sont là, ils ont des qualités, je leur fais confiance. C'est à moi d'en tirer le maximum. Maintenant si on veut me faire un cadeau au mercato... Mais ce serait trop facile de raisonner de la sorte » . Pour se remettre en selle, il y a un match de Coupe de la Ligue contre Monaco mercredi. Et pour la Dèche, ce n'est pas forcément l'occasion de sortir les coiffeurs : « Au bout, il y a une demi-finale » . Andrade et son copain Leyti N'Diaye devraient donc se faire une raison : « Si je mets l'équipe la plus compétitive, il y aura des changements. Mais peut-être pas autant qu'à Guingamp » .


Sauf énorme bluff, on ne devrait donc pas avoir de surprise du chef. Pour le poste de latéral droit, c'est donc Azpilicueta ou Kaboré, les deux plus mauvais Olympiens au Parc, qui devraient se relancer. Avantage à l'Espagnol, qui est même venu s'expliquer. Acné sous le menton et Gel Vivel Dop fixation extrême, Azpi ne fait rien pour masquer sa jeunesse : « Ça ne rentre pas en ligne de compte d'être jeune, ce qu'il faut, c'est être performant » . Et niveau performances, le joueur l'avoue timidement, il peut mieux faire. Il assure toutefois avoir confiance en lui et être convaincu qu'il peut aider l'équipe, qu'il lui faut du temps, blablabla... Explications : « C'est très différent. Ici, on doit gagner tous les matchs. Il y a beaucoup plus de rythme, moins de temps morts. En Espagne, il y a des adversaires de grande qualité mais ils ne sont pas aussi physiques. Et il y a beaucoup plus de ballons à jouer offensivement » . En gros, passer de la lutte pour le maintien en Liga à la course au titre en Ligue 1, c'est pas si évident. Il pourra toujours demander conseil à Laurent Bonnart, qui va retrouver le Vélodrome mercredi. L'ancien Manceau avait, lui, plutôt réussi à s'adapter assez vite au challenge olympien.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49 mercredi 20 juin Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 mercredi 20 juin La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain
À lire ensuite
Qui veut aller en demi ?