1. //
  2. // Hambourg/Fribourg

L'autre Cissé

Malgré un gros potentiel, Papiss Demba Cissé a énormément déçu du côté du FC Metz. Cette saison, l'attaquant sénégalais casse tout avec le SC Fribourg, qui constitue l'une des principales surprises de la saison. Focus sur un joueur qui intrigue encore en Lorraine...

0 1
Quand les supporters du FC Metz regardent le classement des buteurs en Bundesliga, beaucoup d'entre eux doivent faire de grands yeux ronds. Quoi? IL est l'un des meilleurs buteurs là-bas? LUI, là, celui qui a tellement vendangé du côté de Saint-Symphorien? LUI, là, qui tirait à côté ou au dessus alors que les cages adverses étaient grandes ouvertes? Bon, ok, IL a mis une trentaine de buts en trois saisons et demie avec nous, mais ce n'est pas possible, IL ne peut pas faire fureur (sans mauvais jeu de mots) de l'autre côté de la frontière... Impossible, ce doit être un homonyme, y a pas moyen autrement...Et bien non. Il ne s'agit pas d'un homonyme; avant la 32ème journée, IL a bien marqué 20 buts en 29 rencontres. Lui, c'est Papiss Demba Cissé, 25 ans, attaquant sénégalais du SC Fribourg. Un mec qui paye pas de mine dans une équipe dont on se dit tous les ans qu'elle va devoir se traîner pour ne pas descendre; au final, on a une équipe qui fait partie des surprises de la saison, et un mec qui a mis au moins un but à treize des dix-sept autres clubs de Bundesliga. Mieux encore, Papiss Cissé a la stat qui tue: il est le joueur en Europe qui a scoré au moins une fois dans le plus de rencontres à domicile cette saison. Papiss Cissé a trouvé les filets lors de douze rencontres sur les quinze disputées au Badenova-Stadion. Soit mieux que des buteurs en série comme Messi, Ronaldo ou encore Di Natale. Quand on voit que le SC Fribourg gagne la plupart de ses matchs au couteau, on comprend mieux l'importance qu'ont les buts du Sénégalais.

Il faut dire que Papiss Cissé est un joueur qui a beaucoup de chance. Robin Dutt, son entraîneur, a cru en ses capacités, et a crée un système lui permettant de s'exprimer au mieux sur un terrain: « Pour Papiss Cissé, il y a trois ou quatre joueurs offensifs qui font tout pour le mettre dans de bonnes conditions. Autant du point de vue défensif, il y a des consignes claires, autant offensivement, les joueurs sont libres de faire ce qu'ils veulent. Quant à Cissé, il est très flexible; ainsi, il arrive souvent de le retrouver sur les ailes, pour mieux surprendre » , estime Michael Dörfler, du Badische Zeitung. On a donc un Papiss Cissé que l'on retrouve sur tout le front de l'attaque; comment fait-il pour se mouvoir dans tous les sens, alors qu'à Metz, il était le plus souvent planté dans la surface adverse? Réponse simple: la condition physique. L'intéressé a déclaré qu'il ne sait jamais senti aussi en forme qu'en Allemagne. Et forcément, ça se ressent sur son jeu. Le Sénégalais a participé à 29 rencontres sur 31 possibles; il est sorti huit fois en cours de jeu, dont six fois dans les dix dernières minutes. Papiss Cissé est devenu un monstre de physique. Et vu qu'en plus, il enfile les buts à la perle, il attire les convoitises...

Pour le moment, Cissé ne se prend pas la tête; il est très heureux à Fribourg, et c'est un club où il aimerait bien rester jusqu'à la fin de son contrat, en 2014. Mais il n'est pas dupe. L'attaquant sait que si une offre intéressante venait à venir sur le bureau de ses dirigeants, ceux-ci n'y réfléchiraient pas à deux fois: il serait vendu, tout comme des joueurs comme Harry Decheiver ou Sebastian Kehl le furent en leur temps. L'important, c'est que les caisses du club soient remplies; et puis, à Fribourg, il faut bien le dire, si Cissé est très apprécié, il n'est pas vu comme une idole, selon Dörfler: « Fribourg est une ville où il y a beaucoup d'étudiants et beaucoup d'instances officielles. C'est une ville d'intellectuels. Cela n'a rien à avoir avec une ville de foot comme Gelsenkirchen ou Dortmund. On n'a qu'un petit stade de 24000 places, ici » . Un petit stade de Badenova qui connaît quand même un taux de remplissage d'environ 80% ; en effet, ce sont près de 20000 personnes (la deuxième plus faible affluence moyenne de Bundesliga, ce qui correspondrait en France à la huitième plus forte) qui se déplacent un weekend sur deux pour venir voir la nouvelle hype des Lions de la Terenga (sept buts en huit sélections) et ses coéquipiers à l'œuvre. Qu'ils en profitent: il se trouve que le joueur est convoité par de nombreux clubs, que ce soit en Allemagne ou en Angleterre. Au-delà de ça, il se dit que Papiss Demba Cissé n'aurait rien contre un retour en France. Pourvu que les supporters du FC Metz ne le prennent pas comme une provocation...




Ali Farhat

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Une provocation ? Z'êtes pas bien. Et Cissé ne restait pas planté dans la surface adverse, suffit de visionner ses buts.

Il était bon, mais avait un ratio but/occasion net de 1 pour 4 (stats sur sa demi-saison 2009-2010, comptabilisé sur le forum off' du FC Metz).

Malheureusement, cela a braqué contre lui une bonne partie du public de Saint-Symphorien. Son style non-chalant (il se replace toujours en marchant, ne fait pas de pressing) y ayant contribué.

Vendu seulement 1,5 million pour payer le salaire de Wiltord sur 6 mois. Quel gâchis, surtout quand on sait que Wiltord est arrivé fin janvier, 3 matchs après le départ de Cissé, dont 1 défaite à domicile contre Caen et un nul à domicile contre Brest, futurs clubs de L1 :(
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les travailleurs de l'ombre
0 1