Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // CAN 2015
  4. // Quarts de finale

L'autre CAN fout le souk

La phase de poules avait été spectaculaire avec aucun match nul à noter, les quarts de finale de cette Coupe d'Asie des nations 2015 ont été grandioses. Des buts dingues, du suspense, des gestes incroyables : la vraie compétition à ne pas manquer, cet hiver, se dispute à l'autre bout du monde. Arrêtez tout et mettez donc vos réveils pour assister aux demi-finales entre la Corée du Sud et l'Irak, lundi, à partir de 10 h (heure française), puis entre l'Australie et les Émirats arabes unis, mardi à la même heure.

Modififié
  • Le but des quarts de finale


    Rude concurrence cette fois pour arracher le trophée honorifique du plus beau but de la journée. De Son à Cahill en passant par Mabkhout ou Shibasaki, tous méritent d'être cités. Mais la palme revient quand même à Reza Ghoochannejhad. On joue la 118e minute d'un fantastique Iran-Irak quand l'attaquant de Charlton vient conclure une action de folie pour égaliser à 3-3 et envoyer tout le monde aux tirs au but. Réduits à dix dès la première mi-temps, les Iraniens sont malmenés par les Lions de Mésopotamie et viennent d'encaisser un penalty décisif, pense-t-on, deux minutes plus tôt. Mais l'incroyable se produit. Teymourian brosse un corner de la dernière chance que reprend Nekounam de la tête. C'est sauvé sur la ligne, mais Pouraliganji et Hosseini tentent un insensé tir des jumeaux comme dans Olive et Tom. Ça tape la barre, puis rebondit sur la ligne (derrière ?), avant que Reza n'enlève tout doute possible. Un but dingue qui sera toutefois inutile, la Team Melli étant éliminée aux tirs au but. Cruelle désillusion pour Carlos Queiroz et les siens, et à contrario bel exploit pour l'Irak.

    (à partir de 3.30)
    Vidéo

  • Le geste des quarts


    Keisuke Honda envoie un missile sur Mars pour ouvrir la séance de penalty entre le Japon et les Émirats arabes unis. Dans la foulée, Omar Abdulrahman montre au milieu du Milan AC comment faire pour assurer le spectacle. Une panenka parfaite et une confiance énorme pour les siens qui s'imposeront finalement après un manqué de l'autre star japonaise Kagawa et une praline d'Ahmed pour entériner la qualification. Énorme upset pour le pays du Soleil levant, tenant du titre et même trois fois vainqueurs lors des quatre dernières éditions.

    Vidéo

  • La journée des Socceroos


    Jeudi, vers 11h30 (heure française), l'Australie a affronté la Chine avec le soutien, mais aussi la pression de tout un peuple. Dominés en début de match, les Socceroos sont maintenus à flot par leur très bon gardien Mat Ryan. Avant l'entrée en scène de la star, de l'idole, de la légende Tim Cahill. L'ancien attaquant d'Everton se charge des affaires courantes avec un doublé aussi somptueux que décisif : un retourné plus qu'inspiré d'abord, avant une tête smashée comme à ses bonnes vieilles habitudes en Premier League. Dommage pour Alain Perrin et ses hommes, mais il n'y avait rien à faire face au héros australien qui permet aux siens de continuer leur rêve. Pour l'anecdote, la rencontre a réalisé un record d'audience sur CCTV-5 avec 95 millions de téléspectateurs.

    Vidéo

  • Et la Palestine dans tout ça ?


    Pour ses grands débuts en Coupe d'Asie, la Palestine n'a pas réalisé de miracles. Battus par le Japon (0-4), la Jordanie (1-5) et l'Irak (0-2), les hommes de Saeb Jendeya sont rentrés chez eux pour regarder les quarts de finale de cette CAN 2015. Beaucoup sont retournés en Palestine, dans leurs clubs d'Hilal Al-Quds ou de Wadi Al-Nes. D'autres se sont envolés vers l'Europe, comme Mahmoud Eid (Nyköpings) ou Jaka Ihbeisheh (Krka). Tous ont dû saliver devant ce Chine-Australie ou ce Iran-Irak et tous redoubleront certainement d'efforts pour s'ouvrir de nouvelles perspectives. Une chose est certaine, tous garderont en mémoire ce but inscrit contre la Jordanie à la 84e minute de jeu. Le tout premier but de la toute première participation à la Coupe d'Asie des nations. Souhaitons aux Palestiniens de pouvoir continuer sur leur lancée.

  • Les images des quarts


    L'œil du tigre... ou pas. Shinji Kagawa ne va accrocher que le poteau, et le Japon devra rendre les armes prématurément en quarts de finale.

    La Coupe d'Asie des nations n'intéresse personne ? Et bien si, la preuve, avec la présence d'un invité de marque pour la rencontre entre le Japon et les Émirats arabes unis : Alessandro Del Piero, globe trotter et citoyen du monde.

    Une course effrénée et un missile sous la barre plus tard, Cha Du-Ri et Son Heung-min ont le droit de fêter comme il se doit la qualification de la Corée du Sud (contre l'Ouzbékistan), seule rescapée des quatre vainqueurs des groupes. Attention tout de même, il y a des enfants qui regardent.

  • L'instant LV3


    Les pauvres Alain Perrin, Djamel Belmadi ou Paul Le Guen éjectés rapidement de la classe LV3 CAN 2015, Carlos Queiroz se sentait bien seul au premier rang avant le début des quarts de finale. Le Portugais cherche ainsi - et trouve - un correspondant étranger de qualité en la personne de l'Iranien Andranik Teymourian. Visiblement très heureux en cours linguistiques et amusé par la prestation de son traducteur attitré, le joueur qui a déjà participé à des échanges Erasmus avec Bolton, Fulham ou Barnsley (de 2006 à 2010, apparemment sans succès) bénéficie aussi d'un cameraman All Star. Avertissements du jury, non mais !

    Vidéo

  • La bonne question : Younis Mahmoud est-il fan de Bryan Bergougnoux ?


    Lors du quart de finale opposant l'Iran à l'Irak ce vendredi, les Lions de Mésopotamie sont venus à bout de leurs adversaires après un match complètement fou (3-3, 6-7 a. tab). Pendant la séance de tirs au but, le capitaine irakien, Younis Mahmoud, a même eu l'audace de planter une petite « Panenka » . Exactement comme… Bryan Bergougnoux, quelques heures auparavant contre l'ASSE. Après la qualification des siens, Younis Mahmoud aurait envoyé un SMS à l'attaquant du Tours FC pour le remercier. Selon un de ses coéquipiers, « Younis est fan de Bergougnoux depuis tout petit. Ce matin, il m'a dit avant le match que si l'occasion se présentait à lui, il tenterait une Bergougnoux. » Après Toulouse, Châteauroux et Nicosie, qu'est-ce qui empêcherait le natif de Lyon de s'engager pour Al-Ahli ?

  • L'équation : l'Australie est-elle le nouveau Brésil 2014 ?


    (Un kangourou - un merle à ventre roux) + [(David Luis + Tim Cahill) X des opérations de chirurgie esthétique] / une cabine à UV = les frères Bogdanov

    Effectivement, l'Australie cumule beaucoup de points communs avec le Brésil 2014. Les deux pays aux maillots jaunes et aux animaux roux sont également les seuls au monde à avoir interdit l'utilisation des cabines de bronzage. Ajoutez-y un niveau de jeu pas toujours à la hauteur, et un échec retentissant qui se sent à plein nez, et vous obtenez deux frères jumeaux à la limite du raisonnable. Heureusement pour les Socceroos, l'Allemand Stielike est dans l'autre partie de tableau avec sa Corée du Sud.


    Par Gabriel Cnudde et Eric Marinelli
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 10 minutes Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 1 il y a 47 minutes La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge il y a 11 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique