L’autocritique selon Mandanda

Modififié
0 17
Apprendre de ses erreurs. C’est un leitmotiv dont certains footballeurs devraient davantage s’inspirer. Steve Mandanda a, lui, bien compris le concept. Auteur, le weekend dernier, de la plus belle bévue de sa carrière (une relance à la main directe dans le pied de l’attaquant valenciennois Foued Kadir, ndlr), le capitaine marseillais ne s’est pas caché. Mardi, il est revenu sur l’incident au micro d’Infosport : « C’est le pire truc pour passer au zapping, mais ce sont des choses qui malheureusement arrivent. » Faute avouée…

Mais qu’a-t-il bien pu se passer dans la tête du portier international ? Elément de réponse. « C’est arrivé parce que j’ai changé d’avis. Je voulais relancer vite sur Mathieu (Valbuena, ndlr), j’ai vu que deux joueurs arrivaient sur lui, j’ai voulu retenir mon geste, mais malheureusement le ballon est parti quand même. »

Mandanda cherche à relativiser sa connerie. « Ce qui me console, c’est que ce n’est pas arrivé à un moment décisif. Il y avait déjà 2-0… » Une façon de voir.
TP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Spécial dédicace à Apoula, son mentor!
Ouf! J'ai cru que c'était encore un coup du projecteur...
Vu le nombre de matchs qu'il a permis à l'OM de ne pas perdre, il peut bien se foirer une fois. Edel nous en faisait une par match et Landreau c’était pas mieux.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 17