1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe B
  3. //

L'auto-critique de Casillas

Modififié
12 21
C'est un fait, la folie du Mondial a pris son envol depuis vendredi soir et l'écrasante victoire des Pays-Bas sur l'Espagne (5-1).

Dans l'œil du cyclone depuis sa prestation catastrophique, Iker Casillas a trouvé en son sélectionneur Vicente del Bosque un fervent défenseur. Interrogé en conférence de presse, Del Bosque est revenu sur les événements d'après-match, notamment sur la prise d'initiative de son gardien : « Il a donné une preuve de son capitanat et son engagement dans l'équipe : quand je suis arrivé après la conférence de presse, il était en train de parler au milieu de tous, dans un silence très solennel. Il a fait son auto-critique sur certaines choses, les choix qui impliquaient la faute de tous, mais surtout, il a posé les bases de la réhabilitation dont nous avons besoin. J'ai trouvé ce discours positif, bon et utile. »

Sur la question d'éventuels changements, le coach a indiqué qu'ils pourraient avoir lieu contre le Chili : « Il peut y en avoir, nous allons y penser. Nous ne voulons pas prendre de décisions précipitées, et s'il y a des changements, ce ne sera pas une sanction. Le tournoi est court et nous devrons prendre la meilleure solution. »

Reste à savoir si San Iker sera ressuscité.
AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

entre De Gea Reina et lui bon voilà quoi..
La Roja suffered the worst ever defeat by a defending champion in the first game of a World Cup, and only their second loss in 55 games, prompting Maradona to praise the Netherlands for the way they played.

"The Oranje once again revolutionised modern football," the 1986 World Cup winner continued.

"Robin van Persie and Arjen Robben were in great rhythm and their brilliance was too much for the reigning champions.

"The Spanish defence had no clue. Neither was Iker Casillas at his best under the bar.

"Louis van Gaal did a fantastic job with a relatively young Dutch side that gave their all against the world champions and earned an astounding victory. It should help them avoid Brazil in the second round."
Ca commence à me saouler qu'on tape sur Casillas!
C'est quand même le plus grand joueur espagnol de l'histoire, devant les deux monstres.
Sans lui, l'Espagne gagne 0 titres.
Rappelez vous ses arrêts face à Robben en 2010 et les deux contre la Croatie sans lesquels, ils passent pas le premier tour en 2012.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
12 21