1. // Groupe D
  2. // Ghana/Australie

« L'Australie a le niveau des 8e »

L'Australie a reçu une grosse gifle face aux Allemands pour sa première rencontre du Mondial (0-4). Les Socceroos vont tenter de laver l'affront aujourd'hui à 16h face au Ghana. Didier Chambaron, entraîneur de la Nouvelle-Calédonie et futur directeur technique adjoint de la zone Océanie pour la FIFA, revient sur les chances australiennes pour ce deuxième match de poule.

0 0
Pourquoi l'Australie s'est-elle viandée face aux Allemands la semaine dernière ?


Tout d'abord parce que l'Allemagne a été très très forte. Elle s'est clairement posée en favori pour cette Coupe du Monde en ayant sorti une grosse performance (interview réalisée avant la défaite allemande contre la Serbie, ndlr). Ils ont peut-être même semblé en surrégime mais l'Australie est apparue perdue, désordonnée et pas au niveau de ce qu'elle aurait dû être.

Justement, quel est le réel niveau de cette sélection australienne ?


L'Australie a toutes les capacités pour jouer les huitièmes de finale. Elle n'a cessé de progresser depuis 2006, date à laquelle elle s'est fait éliminer à ce stade sur un pénalty plus que litigieux. Le niveau du foot australien n'est pas si mauvais que ça même si le premier match a été catastrophique.

Quelles sont les caractéristiques du jeu de l'équipe de Pim Verbeek ?


Une grosse rigueur tactique, un état d'esprit irréprochable et l'amour du maillot. Ce qu'on a vu face à l'Allemagne ne reflète pas la réalité. L'Australie est capable de rebondir face au Ghana. Elle doit utiliser ses qualités et se montrer plus efficace dans la transition entre les phases défensives et les actions offensives. D'habitude c'est une équipe très disciplinée qui ne prend pas beaucoup de cartons.

Hary Kewell est resté sur le banc pour le premier match. Doit-il jouer contre le Ghana ?


Harry Kewell, c'est un nom, une star des Socceroos. Mais la véritable force de l'équipe australienne réside dans le collectif. Kewell n'est pas le sauveur de la nation, il n'a pas le niveau de Lionel Messi. L'Australie a obtenu ses plus grandes victoires grâce au groupe. Elle ne doit pas placer tous ses espoirs sur un seul joueur.

Les ventes de maillots ont dégringolé dans le pays après la défaite face aux Allemands. Est-ce que la nation soutient réellement son équipe ?


Vous rigolez ??? Le football est en plein développement en Australie ! C'est normal, après toute défaite, il y a déception. En Australie, il y a une Ligue Professionnelle qui marche de mieux en mieux. C'est le même système que la NBA avec une règle de franchises. D'ailleurs, deux nouvelles équipes vont s'ajouter l'an prochain. Il y a un réel engouement pour le foot même si ce sport reste derrière le rugby ou le cricket. Le football n'entre pas dans la culture australienne mais on y vient petit à petit.

Propos recueillis par Romain Poujaud

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0