1. //
  2. // 31e journée

L'Atletico sombre

La Liga a basculé du coté Blaugrana ce week-end. Humilié dans son antre par son éternel ennemi, le Real Madrid perd sa place de leader. Séville retrouve la Ligue des Champions, Villarreal retrouve l'Europa League, et Xerez, Valladolid et Tenerife semblent bien partis pour figurer dans la charrette en route vers la deuxième division. Highway to Hell pour cette 31 eme journée de Liga.

Modififié
0 7
Osasuna 2 – Real Saragosse 0

Match bizarre où Osasuna aura profité de deux erreurs défensives aragonaises en début de match et dans les arrêts de jeu. Le reste des 88 minutes de jeu aura été d'un profond ennui pour. Avec ce succès, les navarrais assurent presque définitivement le maintien. Ce qui est loin d'être le cas pour Saragosse.


Buts: 1- 0, m .2: Aranda. 2- 0, m .90: Vadocz

Deportivo La Corogne 1 – Racing Santander 1

Sixième match sans victoire pour un Deportivo La Corogne en pleine déliquescence. Malgré un super début de match, les galiciens n'ont jamais su concrétiser leur domination. Un manque d'efficacité dont ont profité des Verdiblancos un peu chanceux d'être revenus à la marque.


Buts: 1-0; min.1, Riki. 1-1; min.84, Toni Moral

Espanyol Barcelone 3 – Atletico Madrid 0

En battant l'Espanyol Barcelone, l'Atletico pouvait encore espérer accrocher les places européennes. Mais aujourd'hui les Colchoneros avaient endossé leurs costumes d'ânes bâtés. En concédant leur treizième défaite de la saison, face à des catalans courageux mais quand même limités dans le jeu, les madrilènes ont donné la sensation de se foutre de la gueule du monde. Empruntés, peu inspirés et physiquement lamentables, les hommes de Quique Flores se sont fait bouffer dans tous les compartiments du jeu par des Pericos qui avaient faim de victoire. A noter encore une fois la très impressionnante prestation du jeune gardien madrilène De Gea, malgré les trois buts. Un très bon celui-là.


Buts: 1- 0, m .49: Víctor Ruiz; 2- 0, m .67: Osvaldo; 3- 0, m .90: Iván Alonso

Athletic Bilbao 4 – Almeria 1

Superbe match de l'Athletic Bilbao face à des andalous toujours aussi chiants à jouer. Les basques ont peut-être livré leur meilleure prestation de la saison, grâce à un Javi Martinez tout simplement phénoménal et auteur d'un raid solitaire digne de Lionel Messi sur son deuxième but. De son coté, Almeria a bien tenté de limiter la casse en opérant par contres-attaques mais cette fois les protégés de Lillo ont semblé complètement dépassés. Là encore, les andalous peuvent remercier leur génial gardien brésilien, Diego Alves, auteur de son troisième arrêt sur pénalty de la saison.


Buts : 1-0, min.13: Javi Martínez. 2-0, min:32: Gabilondo. 3-0, min.49: Javi Martínez. 4-0, min.50: Llorente. 4-1, min.71: Piatti




Real Madrid 0 – FC Barcelone 2

Le choc des titans aura finalement accouché d'une confirmation : le Barça de Pep est bien l'équipe la plus solide de la Liga. En s'imposant finalement assez facilement au Bernabeu, les blaugranas semblent avoir fait un pas décisif pour le titre. D'entrée, Guardiola a surpris avec une composition tactique qui a laissé Pellegrini sans réaction. Daniel Alves en attaque sur le même couloir que Puyol et Milito dans l'axe de la défense avec Piqué. Finalement, cette expérimentation-là aura été la clé du match. En muselant le meilleur joueur merengue, Ronaldo, les catalans se sont ouvert le chemin d'une nouvelle victoire au Bernabeu. Les Barcelonais n'auront même pas eu besoin de forcer leur talent face aux faibles arguments présentés par leurs adversaires. Le clasico a définitivement mis à nu toutes les carences d'un Real Madrid dont le fond de jeu ne ressemble à rien. Avec un Xavi magistral aux commandes, le Barça a fait ce qu'il a voulu de son éternel ennemi. Malgré un match plutôt discret, Messi a remporté son duel à distance avec Ronaldo, et le jeune Pedro a ridiculisé quant à lui cette banane d'Arbeloa. L'addition au final aurait pu être très lourde, mais les catalans ont finalement eu la clémence de baisser le pied en deuxième mi-temps. Leur seul objectif dorénavant est la Ligue des Champions et une possible victoire finale au Bernabeu. Florentino, Pellegrini et leurs pales copies de Galacticos n'ont peut-être pas vraiment fini de souffrir et d'être humiliés par leurs meilleurs ennemis...


Buts : Messi( 32 eme) et Pedro ( 56 eme)

Malaga 1 – FC Séville 2

Le duel d'andalous aura finalement tourné à l'avantage du FC Séville. Après deux erreurs grossières des deux gardiens de buts, les rojiblancos ont finalement empoché les trois points de la victoire grâce au but décisif d'un ancien de Malaga, Lolo. Séville retrouve la zone Champion's League tandis que Malaga devra souffrir jusqu'au bout pour tenter de se maintenir.


Buts : 1-0, M.16: Caicedo. 1-1, M.66: Cala. 1-2, M.84: Lolo

Xerez 0 – Getafe 1

Michel, l'entraineur de Getafe, est peut-être le seul merengue à garder la tête haute ce week-end. Un but sur coup de pied arrêté aura suffi aux banlieusards madrilènes pour empocher les trois points et envoyer au diable les andalous de Xerez. Pour ces derniers, les carottes semblent définitiment cuites.


Buts:0-1, m.60, Rafa

Tenerife 0 – Valladolid 0

L'une des deux équipes devait abosulment gagner pour espérer conserver des chances de maintien. Au final, c'est la médiocrité qui l'a emporté dans ce match nul sans but. Blanquivioletas et insulaires peuvent déjà commencer à préparer leur retour en deuxième division.

Villarreal 1 – Sporting Gijon 0

Le sous-marin jaune retrouve une place européenne après 316 jours de traversée du désert. Dominateurs d'un Sporting Gijon décevant, les coéquipiers de Robert Pires semblent avoir retrouvé leurs vertus depuis l'arrivée sur le banc de touche de Garrido.


Buts : 1-0. min.15. Godín

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Tout comme dans l'article "Mes que une victoire" vous semblez oublier qu'il y a une demi-finale contre l'Inter de Mourinho avant d'aller remporter la finale de la Champions...
En attendant, question humiliation , souvenons nous de la haie d'honneur effectuée par les joueurs du Barça, selon la tradition, au Bernabeu avant une victoire 4-1 du Real ...
Miguel Angel, arrête de t'enfoncer, tes ressources rhétoriques sont aussi efficaces que les passements de jambes du "galactico" CR9... Je te conseille de prendre un aspirine et d'aller te coucher : tu dormiras mieux, et peut-être que cela te fera oublier la piteuse saison de ton misérable club.
SOLARIS, ça doit etre usant d'etre anti-Real à ce point là. Soit tu craches ton venin en période de disette ,soit tu ravales ta bile en période faste. Au final t'es toujours aigri. Je suis supporter merengue mais je ne suis pas un radical anti-Barça. Mais toi de quelle équipe es tu supporter finalement ?
à Miguel Angel : ni aigri ni frustré ; pas spécialement de ressentiment pour qui que ce soit, tout simplement amateur de beau football ; je te trouve bien fébrile, et tellement prévisible (tous tes posts ponctués par de grotesques "Hala Madrid !"). Un jour, je prendrai le temps de t'expliquer que ce qui différencie le Real du Barça ressortit à quelque chose comme une "Weltanschaung", quand le Real aura enfin renoué avec quelque chose qui s'appelle le collectif, sinon avec des joueurs dignes de ce nom (Figo, Roberto Carlos et consorts... ). Et puisque tu aimes les slogans : Visca Barça !
@ M A: Le problème avec toi c'est que tu t'enfonce à chaque commentaire encore un peu plus. Ton équipe te contredit sur le terrain. Elle était belle et bien humiliée à domicile, par la domination tactique,technique et mentale de Barcelone. Je ne vais pas quand même t'enseigner le foot. Mais si tu veux parler humiliation, je parie que tu ne trouveras pas mieux que perdre 2-6 au Bernabeu.

La pelouse était bonne, les vestiaires sont acceptables, je pense qu'on reviendra le 22 mai prochain.
Hey culés ! Revisez votre histoire ! le Barça n'a pas toujours parié sur la Masia et a toujours claqué en transferts ( à combien estimez vous le transfert de Ibrahimovic ? , plus les 26 millions de Chigrinsky...). Le Real de Zidane , Roberto Carlos et Figo vous semblait - il vulgaire et méprisable ? Et la Quinta del Buitre ça vous dit quelque chose ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 7