1. //
  2. // 30e journée

L’Atlético rit, le Barça pleure, le Real râle

Une soirée riche en enseignements. Après sa défaite lors du Clásico, le Real Madrid a de nouveau chuté. Au Sanchez-Pizjuán, les Merengues sont tombés (2-1) et ont laissé le leadership au voisin. Un Atlético tranquille, qui s’en est remis à Diego Costa face à Grenade (1-0). Côte catalan, malgré une victoire facile face au Celta (3-0), l’heure n’est pas aux sourires. Le Camp Nou vient de dire adieu à Víctor Valdés…

Modififié
0 79
Trois victoires et une défaite : tel est le bilan du tiercé de tête de la Liga. Derrière cette erreur arithmétique, la très grave blessure de Víctor Valdés. Sorti sur civière avant la demi-heure de jeu, le portier barcelonais a été victime d'une rupture des ligaments croisés et vient, sans le vouloir, de faire ses adieux au Camp Nou. Et bye bye à son Mondial. Bref, les 3 points acquis facilement face au Celta Vigo (3-0) avec une équipe mixte ont une saveur des plus amères. Ceux perdus par le Real Madrid sont, eux, les bienvenus. Défait sur la pelouse du bouillant Sanchez-Pizjuán (2-1), le Real vient marcher sur la peau de banane mise sous ses pieds. D’abord aux commandes, il a dû s’incliner face aux assauts répétés de Bacca. Le Colombien, double buteur, permet au FC Séville d’enchaîner six victoires consécutives. Et laisse le leadership à l’Atlético seul. Les Colchoneros ont fait le boulot : une solidité habituelle et une banderille de leur pitbull Diego Costa. Un but qui fait le bonheur du Vicente-Calderón, plus que jamais en tête de la Liga à huit journées du terme. Une vraie folie. Qui n’habite pas un Camp Nou endeuillé.

Neymar, première depuis le 15 février

Avant cet énorme coup dur, le Barça avait déjà pris les devants. Au but refusé à Messi sur hors-jeu a répondu l’ouverture du score de Neymar. Muet depuis le 15 février dernier, englué dans une affaire qui le dépasse, l’international auriverde a poussé au fond des filets une offrande d’Alexis Sánchez. Les dix minutes suivantes seront un calvaire pour le Celta de Luis Enrique. Un double une-deux chiléno-brésilien (10e), un échange Neymar-Messi terminant de peu à côté (14e), un face-à-face raté par Messi face à Joel (16e)… Mais toujours pas de break. Puis, le drame. Sur un coup franc des plus anodins, Víctor Valdés plante un mauvais appui. Le genou droit tourne, le portier s’écroule, le caddy-civière fait son entrée. Les larmes sont de rigueur, le diagnostic, lui, annonce une rupture des ligaments croisés. Autrement dit, une fin de carrière barcelonaise prématurée et un Mondial brésilien qui se fait la malle… En hommage, Messi inscrira son 22e but de la saison dans la foulée sur un amour de passe d’Iniesta. Trop peu pour consoler le Camp Nou.

L’enfant lune, justement, laisse sa place à la mi-temps. La voix officielle annonce une gêne physique. La voix de l’amitié raconte une envie de rejoindre son meilleur ami. Le remplaçant du double V catalan, plus rappeur que portier, jouera aux montagnes russes nerveuses. Capable du meilleur sur une double parade, il a également effrayé la nébuleuse barcelonaise sur des sorties hasardeuses. L’air de rien, Neymar y est, lui, allé de son doublé en solitaire. Un détail. Pas même le temps de jouer avec la zappette que les deux ennemis de Madrid enchaînent. Et il ne faut que trois minutes pour que les choses s’emballent du côté de Séville. Au Sanchez-Pizjuán, à un sauvetage d’Illarramendi suit une frappe-obus de Bale. Les intentions sont données, les actions lancées. Benzema, toujours dans les bons coups, enchaîne appels tranchants et frappes limpides. Seule la conclusion fait défaut. Ronaldo n’a pas ce problème. Ses adversaires lui font même des gâteries. Sur un coup franc, sa frappe, déviée, prend à contre-pied Beto. Un avantage de courte durée, puisque cinq minutes plus tard, un contre express mené par Reyes et concrétisé par Bacca remet les compteurs à égalité.

Bacca, cauchemar de Lopez

Allant d’un but à l’autre, ce premier acte est emballé. La doublette offensive sévillane continue de faire des misères à l’arrière-garde merengue. CR7 se chargeant de répondre sur un lob tout en touché qui s’écrase sur le poteau andalou. Pendant ce temps, au Vicente-Calderón, on s’ennuie ferme. De rares tentatives à se mettre sous la dent, et surtout un but refusé logiquement à Tiago. Point plus. Au retour, les Colchoneros sont mieux. Après une première tentative bien repoussée par Roberto, Diego Costa ne rate pas le coche sur un corner de Sosa. De la tête et/ou de l’épaule, les Matelassiers s’en carrent : ils sont leaders et seuls devant. Une position renforcée par un Real qui galère. En panne, les ouailles d’Ancelotti vont se voir voler leur pneu de secours. Sur une percée élégante, Rakitić sert un Bacca qui s’occupe du reste. Un passage en revue de la défense madrilène et le voilà qui bat Diego López. À 2-1, le Sanchez-Pizjuán devient poudrière, Beto une montagne. Aérien sur ses sorties, il soulage également les siens de parade du plus bel effet sur Ronaldo. Agacé et impatient, le Real vient de perdre 6 points en deux matchs. Le Barça perd pour sa part son ange-gardien. Et l’Atlético, la tête.

Par Robin Delorme, en Espagne

FC BarceloneCelta Vigo : 3-0
Buts : Neymar (6e, 67e) et Messi (30e) pour le Barça.

FC SévilleReal Madrid : 2-1
Buts : Bacca (19e, 72e) pour Séville. Ronaldo (14e) pour le Real.

Atlético de Madrid – Grenade : 1-0
Buts : Diego Costa (63e) pour l’Atlético.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 39
C'est la faute de l'arbitre ! Le Real dérange !!!
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
 //  00:14  //  Passionné de la Jamaïque
Note : 29
L'action de Ratikic sur le 2ème but de Séville est magnifique,
combo sombrero / grand pont aérien en aile de pigeon (Pepeoutai,Pepeoutai?!?!?!).
Puis une course toute en classe, temporisation sur Varane et passe décisive pour conclure. Une merveille!
volontaire82 Niveau : Loisir
Je suis quand même franchement triste de la sortie auquel va avoir droit ce pauvre Valdes, au vu de ses performances récentes il ne méritait vraiment pas ça.

Sinon le Real qui déçoit encore.. tout les ans on nous les annonce invincibles, et finalement...
Leur défense ma quand même paru sacrément fébrile, alors qu'elle était assez nettement encensée depuis 2 mois..
dwight.k.shrute Niveau : District
Tiens, en voilà une autre de sortie ratée pour votre top 10... A croire que vous lui avez foutu la poisse ! Ah moins que ce soit un complot !
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Première fois depuis 5 ans que le Real enchaine 2 défaites de suite en Liga. C'est Mourinho qui se marre.

Pour une équipe qui aligne 2 joueurs à 100 millions, sans parler des autres, ça ferait quand même tâche de finir la saison sans autre trophée qu'une Coupe du Roi.

Bale, comme souvent quand il y a du répondant en face, a été invisible. Xabi Alonso et la défense centrale pas au niveau non plus. Rakitic a été ( comme souvent ) assez énorme coté Seville. M'étonnerait qu'il soit encore là bas la saison prochaine.



Et pendant ce temps là, El Cholo Simeone continue de faire des miracles.
Neymar a mué? Il était temps, à son âge.
Joseph Marx Niveau : Loisir
Carlo, va falloir que tu gagnes la décima, parce que là, ça va pas du tout !
La liga est terminée pour le Real , ils vont se déplacer à San Sebastian et recevoir Valence sans compter la double confrontation avec Dortmund...

Quelle déchéance quand même... Perdre le titre en 4 jours putain...
Je pense que le Real dit adieu à la Liga ce soir...
Il faut être honnête et donner raison à ceux qui doutaient de ce Real face à une vraie confrontation.
1 point sur 12 face à l'Atlético et au Barca, même si certaines circonstances me laissaient penser que c'était peut-être des "accidents", et que ces résultats n'étaient pas non plus forcément mérités. Mais le fait est que ce soir était le premier match test de fin de saison, sans joker, et le Real n'a fait preuve d'aucun mental et a failli. Pas de jeu, pas de réaction.

Di Maria et Karim ont été les seuls à surnager dans le clasico, et ce soir des joueurs cadres comme CR7, Bale ou Xabi devaient réagir par orgueil, et au contraire ils ont été au mieux invisibles, au pire horrible pour Xabi qui nous fait perdre le clasico et qui offre l'égalisation sévillane ce soir.
Il était l'artisan de la remontée, le talisman, mais c'est lui qui est en grande partie responsable de ces deux défaites.
D.Lopez a été bon pendant des mois, mais il est grand temps que Iker reprenne sa place, parce que Diego ne fait plus un arrêt depuis le derby, ce soir il a deux parades à faire, il se prend les deux buts.
Carvajal tactiquement c'est faible et offensivement c'est stéréotypé, je choisi Arbeloa sans hésiter.
CR7 voulait jouer et marquer en C1 pour le record face à Schalke, mais il enchaine deux mauvaises prestations dans les deux matches les plus importants de la semaine. Cet individualisme ne peut pas fonctionner, toute l'année j'ai râlé parce qu'on s'endormait devant les matches d'un Real suffisant qui gagnait sur ses individualités, la "BBC", mais sans construire au milieu, et ce soir face à un bus, les individualités n'ont pas fait la différence et le collectif inexistant n'a pas pu sauver l'équipe.

Bref, le plus dur arrive mais sans être pessimiste je ne pense pas que cette équipe me donnera tort lors des grands rendez-vous de la C1. Et bien évidemment je n'élude pas l'énorme responsabilité d'Ancelotti dans la pauvreté du jeu proposé, et dans le manque de réaction.
Peut-être que les individualités maintiendront encore l'illusion durant quelques semaines.

Animo Valdes, sale coup du sort aussi.
Note : 10
Quelle classe, le Real. Aller perdre à Séville, afin de ne pas profiter lâchement de la blessure de Valdes lors des prochains matchs.
Le real, les Benny Hill du foot!
Qu'est ce qu'on rigole!
Ils ont intérêt à bien faire la différence contre le BVB parce qu'au retour, ils vont prendre cher
Le real, les Benny Hill du foot!
Qu'est ce qu'on rigole!
Ils ont intérêt à bien faire la différence contre le BVB parce qu'au retour, ils vont prendre cher
Realsymphony Niveau : CFA
on a joué merdiquement !
benzema qui rate 10 occas pour en planter 1
alonso qui est sur une pante descendante depuis 1 mois , son impact sur l equipe a diminué
bale ..... ce mec devait faire du 200 mètres serieux ! il sait juste courir et tirer en plein public
la charniere defensive avait un reel problème sur le jeu de profondeur ( mention speciale a raki, le geste du mec sur pepe sa devrait etre interdit )
leur reaction en 2eme mi temps est a gerber ! bougez vous l cul vous etes entrain de perdre 6 pts en 2 matchs bordel* !
et carlo , rends nous casillas dans les cages , lopes merci et bon sejour sur le banc !
j ai la rage , j vais juste aller chialer avec mon precieux nutella ....
Joseph Marx Niveau : Loisir
Trop long, pas lu. Pense aux 3 C : court, clair, concis. ;-)
volontaire82 Niveau : Loisir
@Merengone,

J'ai suffisament critiqué tes commentaires par le passé pour souligner ton entière bonne foi sur ce coup.

Je suis plutôt d'accord avec le reste de ton analyse, si ce n'est que je pense que la responsabilité d'Ancelotti dans ces 2 défaites est encore plus importante que celle des joueurs.
Même pas le coeur à célébrer la défaite du Real ce soir. Courage à Valdès ... Et ceux qui pensent qu'on peut aller loin malgré la présence de Pinto dans les cages ne l'ont jamais vu jouer deux matches en Copa.
Message posté par volontaire82
Je suis quand même franchement triste de la sortie auquel va avoir droit ce pauvre Valdes, au vu de ses performances récentes il ne méritait vraiment pas ça.

Sinon le Real qui déçoit encore.. tout les ans on nous les annonce invincibles, et finalement...
Leur défense ma quand même paru sacrément fébrile, alors qu'elle était assez nettement encensée depuis 2 mois..


Le Real n'est jamais aussi mauvais que lorsqu'on les encense. Varane m'a paru emprunté et dépassé par un Rakitic surmotivé. Celui-là, on devrait le retrouver du côté de Stamford Bridge la saison prochaine.
Joseph Marx Niveau : Loisir
Message posté par Realsymphony
j ai la rage , j vais juste aller chialer avec mon precieux nutella ....
Bouffe bien !

Quand t'auras considérablement forci, tu seras le gardien du Real en remplissant les cages, tout sera colmaté ! :-D
volontaire82 Niveau : Loisir
Et sinon, c'est pas l'atletico finalement le très grand vainqueur de cette semaine ? Un real démoralisé et doublement battu, et un barca qui perd son gardien (chose à ne pas minimiser au vu du niveau du remplaçant).. barca- atletico à la dernière journée, ouais...
Message posté par Joseph Marx
Trop long, pas lu. Pense aux 3 C : court, clair, concis. ;-)



Et après on se plaint que le niveau des commentaires sur SF se dégrade. Avec des débiles qui pensent comme toi faut pas s'étonner.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 79