1. //
  2. // 3e journée
  3. // Real Madrid/Atlético Madrid (1-2)

L'Atlético règne à nouveau sur Madrid

Loin de l'intensité de la Supercoupe d'Espagne, ce derby de Madrid a accouché d'un même vainqueur. Bien en place et sans fioriture, l'Atlético ramène de son court déplacement trois points précieux. Le Real, lui, tire la gueule.

Modififié
9 48

R. Madrid - Atlético
(1-2)
C. Ronaldo (26') pour Real Madrid , Tiago (10'), T. Arda (77') pour Atlético Madrid.


La Décima est déjà oubliée. Pour le troisième remake de la dernière finale de Ligue des champions, le Santiago-Bernabéu souhaitait une nouvelle victoire de ses poulains sur le voisin du Sud. Raté, la bande à Simeone a gagné. Bien qu'en tribune, car suspendu, le Cholo a vu son plan fonctionner à la perfection. Sans ses techniciens poids plume dans le onze, l'Atlético a misé sur la solidité. Une double pointe Raúl Jiménez-Mandžukić et deux lignes de quatre composées de beaux bébés ont fatigué des Madridistas à l'identité évanouie. Après une bonne heure de jeu au coude à coude (1-1), Arda Turan et Antoine Griezmann ont fait le boulot. Mieux, le Turc, artiste génial, mais trop souvent diminué, a crucifié Iker Casillas et tout le madridismo dans le dernier quart d'heure. Une victoire somme toute logique tant le Real a semblé à côté de ses pompes. À trop souvent répéter que « le Real a gagné le bon derby de Madrid en juin » , Carlo Ancelotti pourrait vite se retrouver sur un siège éjectable. Après trois journées, les champions d'Europe affichent trois petits points.

Iker, envers et contre tout


Dix minutes de calme, puis l'orage. Sans parapluie, San Iker a subi les foudres du Santiago Bernabéu. Dans les gorges madridistas, toujours le même refrain : le Real perd, Casillas est à la faute. Sur le premier corner de la rencontre, Koke enroule un cuir au premier poteau que Tiago vient couper. Bloqué sur sa ligne, le capitaine blanc ne peut rien face au marquage lâche de Karim Benzema. Pro et anti-Iker se rejettent alors la faute, entre sifflets et clameurs. Une guerre de clans qui n'empêche en rien l'Atlético de mettre son plan à exécution. Avec cette ouverture du score précoce, les Colchoneros restent compacts, les lignes proches. Bloqué, le Real s'en remet au coup de pied arrêté. Bale, à 20 mètres, pense trouver la faille jusqu'à la parade réflexe de Moyá. Trois minutes plus tard, l'ancien portier de Getafe ne peut que s'incliner. Ronaldo, qui vient de provoquer un penalty sur un micro-contact de Siqueira, se charge de le transformer. Dans leur 4-4-2 new-look, les hommes d'Ancelotti profitent peu à peu des décrochages au milieu de James pour ressortir proprement. Les offensives prennent de l'épaisseur, et il faut encore une fois une parade miracle de Moyá pour que Benzema ne donne pas d'un coup de tête l'avantage aux siens avant la pause.

Arda, sacré tête de Turc


Malgré un Diego Simeone absent, le vestiaire rojiblanco est monté dans les tours à la pause. Sitôt la reprise, les consignes du Mono Burgos sont appliquées à la lettre. Un iota plus bas, l'Atlético resserre les boulons. Les espaces entraperçus en fin de premier acte sont comblés, les montées incessantes de Siqueira, dont avait profité Ronaldo, stoppées. Le Real Madrid a bien la possession, mais ne sait qu'en faire. Les fautes techniques se multiplient et le rythme baisse d'un cran. L'Atlético y voit une faille et opère ses premiers changements. Avec les entrées successives d'Arda Turan (qui dispute ses premières minutes de la saison) et d'Antoine Griezmann, la bande à Koke gagne en percussion. Les deux larrons, justement, mettent une dizaine de minutes à se trouver, la faute à une rencontre où la précipitation a pris le pas sur l'intensité. Sur une ouverture côté gauche du Français, le Turc crochète Arbeloa, mais rate le cadre de peu. Sa seconde fera ficelle : un centre en retrait, une feinte de corps subtile de Raúl García, et une frappe croisée dans le petit filet d'Iker. Toujours sans la moindre opportunité franche, le Real est à la rue. Cet Atlético aime défendre et le fait savoir à un Bernabéu qui, d'un commun accord, ne s'attarde pas sur le cas Iker. Un maigre réconfort pour sa sainteté.

Résultats et classement de Liga

Par Robin Delorme, au Santiago Bernabéu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Une petite stat, mais je ne suis pas là pour cracher sur l'équipe ou quoique ce soit, hein, juste une stat vu à la TV espagnole :
Cristiano a mis 14 buts contre l'Atlético, dont 7 sur pénos.

Ça fait beaucoup quand même ! :O
Note : 14
L'Atletico de Madrid, c'est époustouflant. Je croyais que l'équipe n'avait plus faim, résultat ? Les mecs cavalent partout et nous livrent à nouveau une rigueur tactique extraordinaire. Je croyais que sans Courtois l'équipe perdait la moitié de ses atouts. Moya livre une prestation de boss. Je croyais qu'offensivement l'absence de Costa se sentirait ... Et non, leurs atouts sont extrêmement diverses et très intéressants que ce qu'ils avaient l'année passée.

Parallèlement, le Real est totalement perdu. Entre une charnière centrale calamiteuse (comme au début de l'année passée) un milieu de pompiers avec Kroos et Modric tantôt latéraux, tantôt milieux offensifs, tantôt défenseurs centraux et deux latéraux qui ont fait un match de guignol (Arbeloa, sans déconner, tu sais que tu es mauvais en phase offensive, reste en défense alors plutôt que de ne pas assurer le replis).

Janvier, vite.
Toute la différence entre un cumulus de stars et une équipe de foot.
Note : 5
Message posté par Le FC K
Une petite stat, mais je ne suis pas là pour cracher sur l'équipe ou quoique ce soit, hein, juste une stat vu à la TV espagnole :
Cristiano a mis 14 buts contre l'Atlético, dont 7 sur pénos.

Ça fait beaucoup quand même ! :O


et si tu l'avais vu à la télé bosniaque?
Je trouve quand même aberrant le fait que les médias aient autant passé sous silence l'absence d'Arda Turan en ce début de saison.
Ce joueur respire le football, il donne la touche technique qui manque à cet Atletico, et on l'a encore vu ce soir

Sinon, quand on pense que Griezmann, Arda et Cerci sont en phase d'adaptation et sont de potentiels titulaires pour le futur, j'ai vraiment l'impression que cette équipe s'est renforcée cette année contrairement à ce qu'on croyait !
Ian Curtis
James et Benzema, lolesques!
Quant à Ramos, il ne s'est pas remis de la sodo de Robben
qu'est ce qu'il est mauvais raul jimenez par contre,jamais vu un mec autant tout rater,a part ozil cet aprés mide évidemment!
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Message posté par Manalas
L'Atletico de Madrid, c'est époustouflant. Je croyais que l'équipe n'avait plus faim, résultat ? Les mecs cavalent partout et nous livrent à nouveau une rigueur tactique extraordinaire. Je croyais que sans Courtois l'équipe perdait la moitié de ses atouts. Moya livre une prestation de boss. Je croyais qu'offensivement l'absence de Costa se sentirait ... Et non, leurs atouts sont extrêmement diverses et très intéressants que ce qu'ils avaient l'année passée.

Parallèlement, le Real est totalement perdu. Entre une charnière centrale calamiteuse (comme au début de l'année passée) un milieu de pompiers avec Kroos et Modric tantôt latéraux, tantôt milieux offensifs, tantôt défenseurs centraux et deux latéraux qui ont fait un match de guignol (Arbeloa, sans déconner, tu sais que tu es mauvais en phase offensive, reste en défense alors plutôt que de ne pas assurer le replis).

Janvier, vite.


Je suis pro barca mais je trouve que tu grossis le trait, objectivement l'atletico était a la rue en première mi-temps même défensivement et le real jouait bien ils auraient du mettre un ou deux buts de plus histiore d'aborder sereinement la deuxième et il l'ont pas fait ces cons.
Après le real est devenu très brouillon et l'atletico filou comme on les connait...
Mais je trouve que Kroos et Modric ont fait le taff, le problème c'est James et Bale (et un peu Benzema mais chut!)
Les " supporters " du Real qui sifflent " San " Iker... faut vraiment pas avoir de face, même si il est mauvais depuis quelques temps.


Public pourri gâté qui ne mérite pas les merveilleux joueurs qu'il a sur la pelouse
Milan_forza18 Niveau : CFA
Bravo Perez d'avoir foutu en l'air le travail du meilleur entraîneur du monde!!!! Des achats e des ventes juste pour en faire! Bon sinon victoire mérite de latletico
Ian Curtis
Comment l'histoire de la Bugatti de Benzema va lui tomber sur la gueule!!!!
Note : 1
Message posté par pierre ménès 2.0


Je suis pro barca mais je trouve que tu grossis le trait, objectivement l'atletico était a la rue en première mi-temps même défensivement et le real jouait bien ils auraient du mettre un ou deux buts de plus histiore d'aborder sereinement la deuxième et il l'ont pas fait ces cons.
Après le real est devenu très brouillon et l'atletico filou comme on les connait...
Mais je trouve que Kroos et Modric ont fait le taff, le problème c'est James et Bale (et un peu Benzema mais chut!)


Sauf que c'est typique de l'Atletico de baisser de rythme en fin de première mi-temps. Ils ont fait pareil l'année passée face au Real et au Barça, sans céder (si ce n'est lors de la Copa et à l'ultime seconde de Champion's League). C'est tellement inscrit dans leur philosophie de jeu sous Simeone que cela s'est traduit dans leur trajectoire au classement général où tout le monde s'attendait à les voir plier ... Et pourtant ils n'ont pas cédé.

Quant à Kroos et Modric ils n'ont pas "juste" fait le taff, ils ont fait le taff de trois, quatre autres joueurs supplémentaires. Et c'est ça le soucis, je pensais que ça tiendrait la route en début de saison après le match face à Seville, et que les problèmes se révéleraient bien plus tard. Ce n'est pas le cas, c'est bien plus tôt qu'il y a urgence et cette fois, contrairement à l'année passée, il n'y aura pas Xabi pour stabiliser tout ça.
Dans un championnat comme celui là où une défaite contre un prétendant au titre signifie gros danger, le Real est vraiment mal barré.
0/6 points contre le Barça et 1/6 contre l'Atlético l'an dernier : même si tu gagnes au final, dans un championnat bi/tripartite la victoire perd en légitimité...

Et si en plus tu te mets à en prendre 4 chez la Real Sociedad alors là...
Manyathela Niveau : DHR
Le real Madrid "Dans leur 4-4-2 new-look"
quelqu'un peut m'éclairer?
gündojeanne Niveau : Loisir
il me semble de plus en plus que la vraie erreur du mercato est d'avoir prêté casemiro

ian curtis : tu te jettes sur tes proies préférées, mais que dire du match de bale ? le mec passe un joueur et s'empale sur le deuxième quatorze fois par match. dès qu'il voit un latéral, il veut lui faire une maicon.
Bien fait.

Acheter les joueurs bankable après la coupe du monde puis se retrouver en derby sans milieux défensifs, la blague.

Que ça continue comme ça, on va se marrer. Prochaine victoire en C1, dans une douzaine d'années.
Encore le même scénario, un Real clairement dominateur en 1ere mi-temps, qui n'est pas capable de faire le break et qui ne revient pas avec les mêmes intentions en 2e mi-temps, aucun rythme, rien. Avec le temps qui passe le repli ne se fait plus et la défaite est au bout.

Simeone humilie Ancelotti match après match, il joue le nul jusqu'à la 60e sans problèmes et fait ses changements offensifs ensuite pour remporter le match toujours sans aucune contrariété.

La Liga faut oublier déjà, faudra se concentrer sur la C1.
Et après la saison blanche qui arrive, ça sent la révolution l'été prochain. Déjà que quand l'équipe tourne bien le marketing chamboule pas mal de choses, mais alors là.... Ancelotti et Iker vont partir par la petite porte au mieux (comme Raul), avec un coup de pied au cul au pire. Benzema va suivre.
Ian Curtis
Message posté par gündojeanne
il me semble de plus en plus que la vraie erreur du mercato est d'avoir prêté casemiro

ian curtis : tu te jettes sur tes proies préférées, mais que dire du match de bale ? le mec passe un joueur et s'empale sur le deuxième quatorze fois par match. dès qu'il voit un latéral, il veut lui faire une maicon.


Bale est un dribbleur, il est là pour provoquer, il a pas réussi, match raté, ok!
Mais Benzema, il provoque pas, il est nulle part, rate ses face à face, il n'est rien sur un terrain.
James, pas la stature, pas le talent, passons!
Avec l'expérience, ça ne me surprend pas. Je m'attendais à ce que le RM souffre cette saison avec le chamboulement qu'il a connu. Vendre son meilleur joueur et acheter 2 autres pour les imposer dans un schema tactic qui était déjà établit c'est galère pour le coach. Pour le coup, si le Real devait faire une saison catastrophique le seul et unique responsable c'est PEREZ. La vente d'Angel est un crime pour le football et il mérite la sanction suprême. J'espère qu'il se fera lyncher!!!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
9 48