1. //
  2. // Finale
  3. // Atlético Madrid/Real Madrid

L'Atlético peut-il toujours se présenter comme un club de losers?

Avant d'atteindre les sommets de la Liga et peut-être de l'Europe, les Colchoneros étaient surtout les plus beaux perdants d’Espagne. Une image qu’ils ont travaillée au point d’être devenue leur image de marque. D’où cette question : avec l’arrivée de la gagne, le club ne serait-il pas amené à bouleverser sa communication ?

Modififié
8 13
« Le club venait de descendre en Segunda Division, c’était un drame terrible. La première publicité que nous avons faite était une campagne graphique. Nous avons mis des posters dans la rue qui disait : "Une année en enfer". » Miguel Garcia Vizcaino se souvient comme si c’était hier de sa première campagne de communication pour l’Atlético de Madrid. « On a voulu dire aux gens que ce n’était qu’une année au purgatoire, pas deux ou trois. Juste une. C’était une annonce avec de l’autodérision, pour rire de soi-même » , sourit-il aujourd’hui. Président de la création de l’agence Señora Rushmore, il était chargé de remettre en ordre de marche la famille colchonero. Son arme, des annonces et des clips publicitaires innovants. C’était en 2000, et l’Atlético venait de découvrir l’horreur d’une descente en Segunda Division, quatre ans seulement après avoir réalisé un doublé historique. Depuis, le club des bords du Manzanares n’a pas changé d’un iota sa communication décalée. Avec ce succès en Liga, et une possible première Ligue des champions, le club ne serait-il pourtant pas amené à changer son fusil d’épaule ?

« Un message qui parle de la vie plus que de football »

À en coire l’un des chefs d’orchestre de cette com’, non. À dire vrai, l’image qui colle à la peau de l’Atlético lui donne raison. « Dans le monde du football, il y a des équipes qui ont un caractère impérial, où l’argent, les transferts, le budget sont rois. Comme le Barça et le Real en Espagne, résume-t-il. L’Atlético, qui est également un grand club, représente plus l’émotion. L’Atléti est celui qui se bat face aux puissants, celui pour qui tout est plus difficile, mais qui ne se rend jamais. » Depuis 14 ans, l’agence Sra. Rushmore a en quelque sorte révolutionné le monde policé de la communication sportive. « Tout est parti d’une vision du directeur du marketing de l’Atlético, Emilio Gutiérrez, rappelle-t-il. Il pensait qu’il fallait faire une communication de marque. Pas seulement pour augmenter le nombre de socios, mais avec une vision plus large, plus globale. » Dès la première saison de purgatoire, le résultat est plus que satisfaisant. Le club arrive à doubler ses abonnements, le coup de poker est gagnant. Tout le contraire de l’image transmise.

Miguel Garcia Vizcaino, toujours : « On a voulu mettre en avant les valeurs, ce que signifiait être de l’Atlético, la personnalité du club. Cela a généré de la sympathie pour le club, et même au-delà des simples amateurs de football. Des gens qui n’aimaient pas ce sport se sont reconnus à travers ce message. C’est un message qui parle de la vie plus que de football. » Une image de loser, donc, qui se rapprochait de la Roja d’alors. Avec une sélection toujours placée, mais jamais gagnante, les Espagnols se sont retrouvés dans ce message tout en autodérision. Oui, l’humour noir a également sa place au pays de Cervantés. Cette stratégie a même pu « profiter » de la crise économique qui a frappée l’Espagne dès 2008. « Nous n’allons jamais avoir le budget du Real Madrid ou du FC Barcelone, raconte le chef du projet, également supporter du fanion rojiblanco. Même si nous gagnons la Ligue des champions, nous ne devons pas changer d’idée. La victoire de l’Atlético n’est pas celle des millions, mais celle du combat. »

Plus fighter que beautiful loser

Justement, sans les deux mastodontes merengue et blaugrana, les Matelassiers n’auraient pu jouer sur cette image. Une image de perdants magnifiques que Miguel Garcia Vizcaino réfute légèrement : « Lorsque la campagne a été lancée, il y avait cette image de "beautiful loser". Mais lorsque nous sommes remontés, c’était plus une image de fighter, du challenger. » Une équipe proche des valeurs des « gens » sur laquelle le club en fait des tonnes. Quitte à détourner s’il le fallait le club en petit Poucet espagnol – son budget reste tout de même le troisième de Liga. « Le Real et le Barça ont une image très forte. Mais ils provoquent également un fort rejet chez les gens qui ne les supportent pas. L’Atlético n’a pas ce rejet, mis à part si tu es du Real. Nous n’avons évidemment pas la même notoriété, mais c’est une équipe qui paraît abordable. » Les succès de l’ère Simeone ne devraient pas changer fondamentalement le message de la bande de la Señora Rushmore : « Si nous gagnons la Ligue des champions, nous ne devons pas changer d’idée. La foi est trop présente dans ce club. »

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

L'Atletico au stade de la lose?
j'ai lu ceci Titré : Dix façons d'éviter la «Decima»

http://www.sport.es/es/noticias/barca/d … ma-3280530

aucune estime du sport roi
et pour moi le looser c'est bien le Catalan chauvin
Cela dit c'est assez risible ces charlatans voulant nous faire croire que la premier league est le meilleur championnat du monde. Certains n'ont pas honte.
Que se passe t il juda, t'as jamais été un tendre mais là t'es sacrément négatif depuis quelques temps...
Pour le reste, bon courage aux colchos.
Le foot vu à travers les yeux des pubards.
"Cela dit c'est assez risible ces charlatans voulant nous faire croire que la premier league est le meilleur championnat du monde. Certains n'ont pas honte."

C'est pas très dur de marquer contre des tapas
KillerCroc Niveau : CFA
Note : 1
Putain cette année SOFOOT aime énormément l'Atletico Madrid.
volontaire82 Niveau : Loisir
Message posté par No_Pasaran
j'ai lu ceci Titré : Dix façons d'éviter la «Decima»

http://www.sport.es/es/noticias/barca/d … ma-3280530

aucune estime du sport roi
et pour moi le looser c'est bien le Catalan chauvin


Un journal pro Barça souhaitant la défaite du Real, quelle sensation alors.
Ca peut clairement être la bonne pour l'Atletico. Ils ont tout intérêt à imposer un combat physique aux madrilènes, les prendre à la gorge, ne rien laisser passer sur les duels.
Les mecs du Real auront tous le mondial dans un coin de la tête, et donc, la peur d'une éventuelle blessure. Si l'Atletico se met en mode pitbull, le Real ne pourra pas trop se livrer. Comme je les vois mal confisquer le ballon, je les vois plus procéder par contres.
Il y a 14 ans, l'atletico tombait en 1/8ème de finale de l'UEFA contre Lens ... Souvenirs, souvenirs!
http://www.youtube.com/watch?v=yW50e1emOCk
Coupe d'Espagne en 2013, Ligue Europa 2010 et 2012, la Supercoupe UEFA 2010, 2012, Champion d'Espagne 2014 et final de LDC ce soir, c'est vraiment pas mal.
Message posté par No_Pasaran
j'ai lu ceci Titré : Dix façons d'éviter la «Decima»

http://www.sport.es/es/noticias/barca/d … ma-3280530

aucune estime du sport roi
et pour moi le looser c'est bien le Catalan chauvin


Je remarque surtout que les autres chaines publiques proposent DBZ et Tom et Jerry.
Los sufridores ! Le surnom des supporters veut tout dire !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
8 13