Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'Atletico lâche son titre

Sale temps pour l'Atletico Madrid. Sixièmes de Liga, Forlan & Co viennent de dire adieu à l'Europa League. Tenants du titre, les Madrilènes laissent leur place à l'Aris Salonique. Moche.

Modififié
La tempête de neige allemande avait quelque chose de prémonitoire pour les Espagnols. Déjà qualifié et assuré de la première place, le Bayer Leverkusen, deuxième de Bundesliga, a donc pu faire tourner lors de ce match de gala. Les Colchoneros, eux, étaient venus avec leur équipe type pour se qualifier. L'équation était simple, ils devaient faire mieux que l'Aris Salonique, opposé à Rosenborg, déjà éliminé. Problème, les Grecs n'ont pas tremblé et l'ont emporté 2-0 grâce à des buts de Cesarec (45è+1) et Ricardo Faty (90è+2). C'était donc foutu pour les hommes de Sanchez Flores, et ce malgré un résultat honorable contre Leverkusen (1-1). Helmes ouvre le score pour les Teutons à la 69è. Dès lors, on se dit que les Espagnols vont lâcher la partie. Que nenni. Fran Merida ramène les deux équipes à égalité trois minutes plus tard. De quoi redonner espoir aux Ibères, si seulement ils ne connaissaient pas le résultat de l'Aris. Une victoire n'aurait rien changé, alors à quoi bon se fatiguer.

La Belgique aussi bien que l'Italie

Si les performances de nos voisins latins en Europa League constituent une surprise, les résultats des écuries belges sont plus conformes à ce qu'on pouvait attendre. La Gantoise, sèchement torchée par Lille, en a terminé avec l'Europe, tout comme le FC Bruges, bon dernier du groupe D. Comme Naples hier, Anderlecht arrache sa qualification lors de la dernière journée (victoire 2-0 contre Split) et sera le seul représentant de son pays en seizièmes de finale. Mais à l'inverse des Transalpins, qui ont dû attendre la dernière minute du match contre le Steaua et le but de Cavani, les Belges, eux, ont bouclé l'affaire en première mi-temps. Face à des Croates déjà éliminés, les coéquipiers de Lukaku n'ont pas eu à forcer leur talent. Dès la douzième minute, De Sutter profite d'une fausse queue de Radosevic pour récupérer le cuir face au portier adverse et le punir. Mais Anderlecht ne voulait pas se qualifier sur cette seule action. Du coup, Suarez, lancé sur l'aile droite, enchaîne coup du sombrero et frappe extérieur du droit pour faire le break. Voilà qui a plus de classe. Dans le même temps, l'AEK Athènes, qui n'avait besoin que d'un nul face au Zénith pour se qualifier, s'est fait corriger par les Russes (0-3), lesquels terminent en tête de leur groupe avec 18 points en six matchs.

Le PSG évite les gros

Finalement, est-ce que le plus intéressant dans cette soirée de C3 n'était pas de savoir sur qui les clubs français étaient susceptibles de tomber en seizièmes ? Le Paris Saint-Germain réalise une sacrée opération. Outre les quatre meilleurs troisièmes de la C1 ainsi que Naples et le Zénith St-Petersbourg, entre autres, Kombouaré et ses gars n'affronteront pas le PSV, Stuttgart (aussi performant en C3 que nul en Bundesliga), Manchester City, ni les trois premiers de leur groupe d'Europa League. En revanche pour Lille, c'est l'inverse. Qualifiés à la faveur d'une victoire facile sur La Gantoise (3-0) lors de la dernières journée, les Nordistes vont se coltiner un gros. C'était bien la peine de se faire chier à passer les poules tiens.


Résultats complets

Groupe A

Red Bull Salzbourg 0-1 Lech Poznan (2è)

Juventus 1-1 Manchester City (1er)

Groupe B

Aris Salonique (2è) 2-0 Rosenborg

Bayer Leverkusen (1er) 1-1 Atletico Madrid

Groupe C

Lille (2è) 3-0 La Gantoise

Levski Sofia 1-0 Sporting Portugal (1er)

Groupe G

Anderlecht (2è) 2-0 Hajduk Split

AEK Athènes 0-2 Zénith St-Petersbourg (1er)

Groupe H

VfB Stuttgart (1er) 5-1 OB Odense

Getafe 1-0 Young Boys Berne (2è)

Groupe I

Debrecen VSC 2-0 Sampdoria

PSV Eindhoven (1er) 0-0 Metalist Kharkov (2è)

Sylvain Michel

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
Le tarif lillois