1. //
  2. // 24e journée
  3. // Atlético/Real Madrid (4-0)

L'Atlético humilie le Real et plane sur Madrid

C'est un séisme qui s'est abattu sur le Real Madrid. Humiliés par l'envie des Colchoneros et les quatre pions encaissés, les hommes d'Ancelotti voient leur avance fondre en tête de la Liga. L'Atlético, emmené par un Griezmann splendide, offre un bonheur inextinguible à ses supporters et un suspense retrouvé en tête de la Liga.

Modififié
3k 183

Atlético - R. Madrid
(4-0)

Tiago (13'), S. Ñíguez (17'), A. Griezmann (66'), M. Mandžukić (88') pour Atlético Madrid


16 ans qui en paraissent 1000. Depuis 1999, l'Atlético de Madrid ne s'est pas imposé dans son arène face au Real Madrid en Liga. Première dans ce millénaire, les Matelassiers ont croqué le voisin du Nord grâce à 20 minutes étouffantes d'intensité et de qualités techniques. Dépassés, apeurés ou tout simplement groggys, les Merengues ont bu la tasse à deux reprises. Un missile de Tiago mal géré par Casillas, un chef-d'œuvre de cycliste de Saul plus tard, ils ne s'en relèveront pas. La faute à une défense remaniée et sans repère, un milieu de terrain totalement dépassé, numériquement et physiquement, et une attaque sans ballon ni créativité. Face à cette apathie, l'Atlético a, lui, proposé de l'intensité et de la qualité. Tranquillement installée dans son désormais immuable 4-4-2, la petite armée de Simeone a joué. Sans violence, mais avec une maîtrise effrayante, elle a profité du retour au premier plan de son métronome Turan et de la forme interstellaire de Griezmann. Buteur et joueur, le Français a pensé conclure le festival local. La dernière banderille de Mandžukić aidant, l'Atlético revient à quatre points de sa victime du jour. La Liga, totalement relancée, reste à portée de tir des tenants du titre. Et du Barça, deuxième vainqueur de ce derbi madrileño propriété des locataires du Calderón.

Iker et l'enfer du Calderón


Le ciel est gris, la pelouse vert pâle, les bonnets rouges de sortie. Loin de la Bretagne, le Vicente-Calderón, rempli ras la gueule, se réchauffe en secouant une ribambelle de drapeaux rojiblancos et en vociférant son amour pour ses protégés. Avant même le coup de sifflet initial, le match est déjà lancé. Et l'avantage, lui, est bien aux couleurs locales. Pied sur le ballon, l'Atlético remporte la bataille du milieu et arrive à trouver Arda Turan. En-dedans depuis la reprise, le Turc ridiculise Coentrão et chauffe Casillas. Sans adversité dans les duels, les Colchoneros acculent le Real Madrid. Sur un énième centre, Mandžukić contrôle et remet en retrait pour Tiago. Arrivé comme un bourrin, le Portugais transperce les gants de San Iker et fait rugir un Calderón taquin. Sous les chants ironiques de « Iker, Iker... » , la pression ne fait que grimper d'un cran, et le danger fait feu de tous les côtés. Siqueira, sur une percée tout en puissance et en technique, centre en pichenette pour l'entrant Saul. D'un retourné acrobatique, le canterano trouve un poteau rentrant qui fait chavirer l'antre des bords du Manzanares. En 17 tours de cadran, le Real prend un bouillon monumental et n'en voit pas le bout. Ronaldo est bouffé, Bale transparent et Benzema aux abonnés absents. Un enfer, un vrai, qui aurait pu avoir une ampleur plus importante sans les errances du chef de gare de touche sur un Griezmann qui partait seul face au capitaine madridista.

Griezmann en feu


Dans un 4-2-4 d'urgence – Jesé Rodríguez ayant remplacé Khedira, Ronaldo se recentrant aux côtés de Benzema – le Real patauge. Dans une configuration qui lui sied à merveille, l'Atlético fait le dos rond et permet à ses aficionados de taquiner l'égo du dernier Ballon d'or, plus Casper que Superman. Tout le contraire d'un Antoine Griezmann qui, en bon fer de lance de l'attaque, empoisonne l'axe merengue. Toujours en mouvement, toujours juste, il oblige Casillas à la parade avant de tenter un retourné artistique. À quelques centimètres de la barre, sa tentative enjaille le Calderón. Tout juste nommé meilleur joueur du mois de janvier, l'homme à crête bouffe dans la foulée Varane sur une remise de la tête de Saul et envoie le peuple colchonero au paradis. À 3-0, les olés du public sont suivis de talonnades et de coups du sombrero. Avec une équipe mixte, suite aux entrées d'Illarramendi et de Chicharito, les ouailles d'Ancelotti n'y sont plus. Les contrôles sont foireux, les courses inexistantes. Bref, la victoire humiliante de l'Atlético est totale lorsque le natif de Mâcon, MVP de la rencontre et ovationné, délaisse son poste au profit du Niño local. La fin de match se limite à une fête rouge et blanc. Une fiesta du démon qui se termine par un centre de Fernando Torres et un coup de casque rageur de Mario Mandžukić, relève parfaite de Diego Costa. Le seul regret de Diego Simeone reste la manita manquée d'un pouce. Le Real, lui, peut s'inquiéter.

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Robin Delorme, au Vicente-Calderón
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

floyd pink Niveau : CFA
Le problème avec un joueur à 90 M, c'est que t'es obligé de le faire joué... en plus du fait qu'il a été payé 40 M de trop
Note : 5
Popopo 4 0 y sont où les merengues ?!!! Allez salut ;)
Le Real n'avait pas perdu un derby en Liga au Calderon depuis 99.
Ancelotti est vraiment la pute de Simeone.
Avec Mourinho l'équipe avait au moins du répondant dans le domaine de l'envie et de l'agressivité positive. Il n'aurait jamais accepté ce genre de prestations 5 fois dans la même saison.
A chaque derby ces joueurs et ce coach manquent un peu plus de respect à l'Histoire du Real. Juanito doit se retourner dans sa tombe.
Reste plus qu'à perdre au Camp Nou et tous ceux qui surfent sur la Decima vont comprendre que si eux ne se remettent pas en question, le public n'hésitera pas à le faire pour eux.
Je crois que c'est le réal le plus dégueulasse de ses 15 dernière années ! Pas une action rien, on avait l'impression qu'il ne voulait même pas jouer ce match ! Même si il y'avait des absents, sa n'explique pas tout ! Toute l'équipe a été dégueulasse ! Vu le niveau, ils peuvent se faire bouffer par shalke ! Modric et pepe revenez vite !!
Heiseinberg Niveau : CFA
Un match INCROYABLE de l'Atletico Madrid, malgré la sortie de Koke ça n'a rien changé, chaque joueur de cette équipe joue pour l'autre, un collectif tellement rôdé ... Une leçon de football infligée au Real, on aime trop facilement leur coller cette étiquette de "boucher" mais certains oublient très souvent que ce sont de formidables techniciens ! Quel festival de talonnade en vois tu en voila, MAGIQUE !
Kroos inexisistant quand il y a de l'intensité en face, la BBC dont vous vantiez tant le football a été nullissime, pas un pour rattraper l'autre et une performance indigne de Cristiano et Gareth Bale mais bon j'étais pas tant surpris que ça connaissant la capacité de l'Atletico a savoir les muselés surtout le portugais. En ce début d'année Le Real gagnait ses matchs avec beaucoup de réussite, c'était l'arbre qui cachait la fôret car les problèmes défensifs ont toujours été présent. Comme ce calendrier plutôt favorable en début de saison qui leur a permis d'aligner 20 victoires de suite et certains les érigeaient comme "THE DREAM TEAM" alors que non ce n'est pas le cas.
Varane encore trop mou, un manque incroyable d'agressivité sans parler de Nacho totalement perdu. Un match jouissant a regarder d'un oeil blaugrana, Simeone est vraiment un top entraineur, 6 matchs sans défaites face au Real, 4-0 et ça aurait pu être beaucoup plus lourd, 17 tirs à 4, 8 cadrés contre 1 !
H-U-M-I-L-I-A-T-I-O-N !
Je sais pas qu'elle équipe sera championne,  mais  après 6 confrontations je pense qu'on peut dire que l'Atletico est une bien meilleure équipe que le GRAND réal Madrid de Carlo  ancelotti, cette équipe qui selon certains devait tout gagner et surpasser dans l'histoire du foot le Milan de Sacchi ou le barca de Guardiola...
Benzema absent l'atletico est vraiment sa bête noir bale toujours aussi nul quand je pense que certains voyait largement au dessus de Neymar. Varane trop tendre pour être le leader de défense du réal dans un grand match.
Quand à Ronaldo, toujours aussi nul dans le jeu
Beaucoup de personnes nous parlent  du déclin de messi mais c'est au déclin du portugais auquel nous assistons en ce moment. lentement mais sûrement il perd son pouvoir d'accélération et sa capacité à éliminer en un contre un, pour ne pas le voir faut être de mauvaise foi... à moins que ça soit physique?
Note : 8
Y'a que moi qui espérait la manita dès le 2-0?
Bon, je me contente du 4-0, c'est plus que convenable.

Et Da Fonseca qui espérait que le Real reviendrait à hauteur. Et qui en plus a osé dire à un moment dans le match que l'Atleti construisait moins bien ses actions que le Real, haha!


Ca s'est déjà vu le champion d'Europe en titre en prendre 4 et ne pas en marquer un avec "le meilleur trio offensif" depuis un an?
SaintBlaiseDePyongyang2 Niveau : Loisir
La réputation des brutes de l'Atletico s'est encore confirmée : l'Atletico a violenté le Real jusqu'à l'enfanter de 4 petits sans consentement. Simeone vient encore de fermer la gueule de beaucoup de monde. 4-0 à un club qui aligne vedette sur vedette en proposant du jeu, des buts, de l'intensité, tout ce qu'il faut dans le foot. Et la transformation de Griezmann sous les ordres du Cholo est à l'image de ce qu'il a fait avec Godin, Koke, Turan, Miranda et tant d'autres, impressionnante. Voir un jeune français ( certes formé en Espagne ) réussir à s'imposer aussi vite dans une telle équipe fait plaisir, il est tellement le contraire de l'image du jeune joueur français d'aujourd'hui, c'est bon de voir qu'il y a encore des exceptions. Bon c'est surement pour ça qu'il est pas formé en France remarque.

Sans le but de la dernière minute de Ramos, c'est un sans faute de l'Atletico face au Real, c'est énorme ce que fait cette équipe, et ça l'est d'autant + que cette année ils confirment une saison de dingue. Maintenant commencez pas à fantasmer sur Simeone en Ligue 1, il est pas assez tordu pour aller se perdre dans un championnat de daube pareil avec des consultants périmés qui lui feront des leçons tactiques car il n'aura pas 70% de possession, et je parle même pas de l'arbitrage d'une équipe coachée par Simeone en France.
Mothafucka Niveau : CFA
Note : 12
Quelqu'un a vu CR7 ?
Ian Curtis
Message posté par Hils7
Je crois que c'est le réal le plus dégueulasse de ses 15 dernière années ! Pas une action rien, on avait l'impression qu'il ne voulait même pas jouer ce match ! Même si il y'avait des absents, sa n'explique pas tout ! Toute l'équipe a été dégueulasse ! Vu le niveau, ils peuvent se faire bouffer par shalke ! Modric et pepe revenez vite !!


Parle moi de Varane et Benzouille, mon hilsou d'amour!
Ian Curtis
Fin de carrière pour Varane, Nastasic l'attend à Schalke sinon, c'est le banc partout ailleurs.
A la fin j'étais gêné pour eux ...
Tout part comme d'habitude du coaching de Simeone qui remplace Koke par Saul au lieu de Suarez car il sent que la défense est fébrile et bingo, ils leur ont fait l'amour tout le match en faisant le jeu.
Varane a perdu ses testiboules avant le match, il s'est fait marcher dessus, notamment sur le troisième but, c'était assez moche.
Et comme le souligne l'article match de porc de Griezmann dans la disponibilité, les appels, le repli etc. J'ai souvenir d'un tacle glissé de lui à 70 mètres des buts adverses qui coupe une action du Real vers la 70ème, Simeone est vraiment en train d'en faire un top player.

Bref, merci l'Atleti, au Barça d'en profiter demain !
Message posté par Mothafucka
Quelqu'un a vu CR7 ?


quelqu'un a vu le réal tout court ....

Que Casillas aille se cacher, quel boulet ce tocard
georgesleserpent Niveau : Loisir
Je sais pas pourquoi vous parlez de séisme, depuis 2 ans l'Atletico, dans les confrontations directes, est meilleur que le Real, cette victoire en elle même est plutôt logique, même si certes l'ampleur du score est étonnante.

Concernant le Real, je pense qu'il faut pas être trop dur non plus envers eux sur ce match (et pourtant dieu sait si je suis pas pro réal), car l'atletico est vraiment l'équipe qui souligne le mieux leurs lacunes: le Real est franchement pas bon quand il s'agit de faire le jeu, et manque souvent d'agressivité, et c'est surement pas face à une équipe aussi rapide en contre et parfaite défensivement que l'atetico que ces problèmes vont se résoudre.

Concernant bale et CR, c'est ce que je me tue à répéter, je pense que le problème sur ce match c'est que, à l'image du Real, quand il y a pas d'espace, ils ont énormément de mal (surtout Bale, mais Ronaldo également); la question que je me suis posé ces derniers temps sur le forum est : est ce qu'on peut filer le BO à un type qui ne sait pas créer le jeu ?
Le match de ce soir me donne raison, sans non plus remettre en cause cette équipe du réal ni même Ronaldo
Jack Morris Niveau : DHR
4-0, propre, efficace et sans aucune discussoon. Mandzukic et Griezmann ont mangé le Nacho.

La compo d'Ancelotti est incompréhensible avec une animation de jeu inexistante

Better Call Saul, my niguez!
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 6
On parle souvent des qualités tactiques de Carleto et de sa capacité à trouver un équilibre... Il est un truc dont on parle moins avec lui c'est son inertie quand son équipe prend l'eau de tout côté. Le gars est d'une lenteur affolante à croire qu'il est fataliste ou crois à une bonne étoile. Après 2-0 dans pareil enfer tu changes tes plans que de rester les bras ballants en bordure de terrain à martyriser ta boîte de laxatifs...
cantona-forever Niveau : Loisir
Et y'en a encore pour oser comparer Cr7 avec Messi... triste époque ! bref.

ça relance bien la liga en tous cas !
Griezmann, j'adore ce joueur, 3 à 4 fois moins cher que Bale, je tenais à le rappeler !
Message posté par footixIer

Ca s'est déjà vu le champion d'Europe en titre en prendre 4 et ne pas en marquer un avec "le meilleur trio offensif" depuis un an?



J'ai vu le champion d'Europe en titre en prendre 4 à domicile l'année dernière et ne pas en marquer un.
C'est le premier match de Liga où le Real ne marque pas, c'était la seule équipe des 5 grands championnats à avoir toujours marqué jusque-là. Bouffon.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3k 183