1. //
  2. //
  3. // Atlético-Grenade (7-1)

L’Atlético gifle Grenade et reprend son trône

Menés rapidement au score, les joueurs de l’Atléti ont su renverser la tendance. Et de quelle manière. Avec notamment un Carrasco des grands soirs, auteur d’un triplé, l’Atlético a tout simplement inscrit sept pions. Dont cinq en seconde période. De quoi conserver le fauteuil de leader, évidemment.

Modififié
4k 13

Atlético de Madrid 7-1 Grenade CF

Buts : Carrasco (34e, 45e et 61e), Gaitán (63e et 81e), Correa (85e) et Tiago (87e) pour l'Atlético // Cuenca (18e) pour Grenade

Accroupi devant son banc, Diego Simeone se marre. L’air presque gêné. Derrière lui, les remplaçants et les membres du staff sont toutes dents dehors. De même que les joueurs sur la pelouse. Et pour cause, sur le terrain, Tiago est en train de célébrer un but. Le septième de la soirée pour les Madrilènes. Les tribunes de Vicente-Calderón n’en finissent plus de hurler. On a même du mal à croire que l’Atlético a été mené en début de match. Une rencontre maîtrisée. Des buts en pagaille. Des tribunes en liesse. Et une première place conservée haut la main. Oui, les Colchoneros vont passer un week-end ensoleillé plutôt agréable.

Carrasco voit double


Après avoir vu le FC Séville et le Barça s’imposer un peu plus tôt dans l’après-midi, les Madrilènes de l’Atlético se retrouvaient dans l’obligation de l’emporter, face à Grenade, pour récupérer leur fauteuil de leader. Rien de bien compliqué, en apparence, lorsque l’on affronte le dernier de Liga. Et pourtant, malgré un début de match plutôt favorable aux Colchoneros, ce sont bien les Andalous qui refroidissent le Vicente-Calderón peu après le quart d’heure de jeu. Le coupable ? Cuenca. Le crime ? Parfait. À savoir une sublime volée des vingt mètres qui vient chatouiller la lunette d’un Oblak impuissant. Pas de quoi, toutefois, éteindre l’ambiance bouillante de l’antre madrilène et encore moins faire douter les guerriers de Simeone. Ces derniers reprennent leur marche en avant dans la foulée et finissent, comme souvent, par briser les lignes ennemies. Si les GG flingueurs sont bien sur la pelouse, c’est toutefois Carrasco qui se charge, cette fois, de mener les troupes vers le succès. Une frappe puissante à la suite d’un cafouillage pour égaliser, puis une autre contrée juste avant la mi-temps pour définitivement remettre les siens sur le seul chemin qu’ils connaissent. Celui de la victoire.

Festival de buts


Les doutes madrilènes du premier quart d’heure semblent bien loin. Devant au tableau d’affichage, les Matelassiers maîtrisent désormais parfaitement la rencontre sans pour autant diminuer leur pressing. Sans doute histoire de faire le break le plus vite possible. Griezmann a compris le message et déboule à toute vitesse sur le côté droit avant de centrer en retrait dans la surface où Carrasco ne se refuse pas un petit triplé. Nous sommes à l’heure de jeu et la victoire est désormais acquise. D’autant que deux minutes plus tard, Gaitán vient inscrire son premier but en Liga, comme pour balayer de manière définitive les dernières illusions andalouses. Dans les tribunes, les supporters madrilènes célèbrent à merveille les cinquante ans de ce stade si particulier. Le début de soirée parfait pour Simeone et ses joueurs. À tel point que, pour rendre la fête encore plus belle, Gaitán s’offre un doublé d’une belle frappe du gauche. Avant que Correa ne vienne lui aussi participer au festival à cinq minutes de la fin du match. Tout comme Tiago peu après. 7-1, la messe est dite. Et il était difficile de ne pas l’entendre.

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Dragged down by the stone Niveau : Loisir
    Comme on l'a vu dans ce match, si l'Atletico se met à jouer au foot et que Carrasco et Gaitan retrouvent leur niveau, le Tony Pullis argentin risque de mettre Griezmann sur le banc.

    Ps: Combien de -1 vaut ce post? Je vous laisse fixer le prix.
    Tu le penses vraiment? Ou tu veux juste passer la soirée au chaud dans ton canapé avec du pop corn en attendant que d'hypothétiques personnes comme moi te répondent?
    Je veux vraiment savoir.
    La réponse 2 me semble largement plus probable, même s'il y a surement dans le fond une idée cohérente, à savoir que Griezmann aussi bon qu'il soit n'est pas (encore?) Messi et qu'il a quand même une forte concurrence.
    Dragged down by the stone Niveau : Loisir
    Toujours un fond de vérité dans un troll!
    Je trouve les gens un peu trop obséquieux avec lui.
    Si c'est Benzema ou Ribery qui rate sa tête en finale de l'Euro, on dit quoi?
    On dit que c'est un joueur de merde et que contre l'Allemagne, il met un juste un péno qu'il a pas obtenu et un tir dans le but vide suite à une connerie de Neuer.
    C'est un joueur archi intelligent mais en faire un WC et le mettre d'ores et déjà au dessus de Ribery, c'est de la folie.
    bestclicpeutsetrompermaispassurvalbuenaninkoulou Niveau : Loisir
    C'est surtout gameiro qui pourrait se retrouver sur le banc. Gaitan c'est vraiment pas mal.

    En tous cas une belle palette de choix offensifs devant et une belle complémentarité.

    Et carrasco est un putain de joueur, il est excellent.
    crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
    Le tony pulis argentin qui est le meilleur entraineur du moment ? celui qui a fait de l'atletico la meilleur équipe européenne en 2015/2016 ? Celui qui a réussi cette année à dépasser le réal et le barca ?

    Je pense que certains ne se rendent pas compte que l'Atletico à franchi un pallier. Le pallier que n'arrive pas à franchir des équipes comme Dortmund, c'est à dire celui de passer de l'équipe frisson, petite qui arrive à faire jeu égal avec les super gros à être un super gros.

    L'Atletico regarde le Réal et le Barça dans les yeux, et la grande différence avec les années précédentes c'est que, être devant eux ne serait pas un exploit, ça serait juste une réussite. C'est devenu strictement équivalent au fait que le Réal soit devant.
    En atteste la finale de ligue des champions de l'an dernier, ou c'est l'outsider qui à gagné...

    D'ailleurs, pour cette année, le championnat je le voit bien leur tendre les bras.

    Et puis personnellement, j'admirerai toujours plus des entraîneurs à la simeone et klopp (dans le jeu est complètement opposé) à des mourinho/guardiola car les deux premiers, s'ils sont bien suivi par leur hiérarchie construisent quelque chose, et font passer des caps à leur clubs.
    L'Apport de simeone à l'Atletico (club et pas équipe) est juste incroyable, et se fera sentir très longtemps après son départ. et ça franchement c'est le plus gros accomplissement que peut avoir un entraîneur.
    crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
    Le tony pulis argentin qui est le meilleur entraineur du moment ? celui qui a fait de l'atletico la meilleur équipe européenne en 2015/2016 ? Celui qui a réussi cette année à dépasser le réal et le barca ?

    Je pense que certains ne se rendent pas compte que l'Atletico à franchi un pallier. Le pallier que n'arrive pas à franchir des équipes comme Dortmund, c'est à dire celui de passer de l'équipe frisson, petite qui arrive à faire jeu égal avec les super gros à être un super gros.

    L'Atletico regarde le Réal et le Barça dans les yeux, et la grande différence avec les années précédentes c'est que, être devant eux ne serait pas un exploit, ça serait juste une réussite. C'est devenu strictement équivalent au fait que le Réal soit devant.
    En atteste la finale de ligue des champions de l'an dernier, ou c'est l'outsider qui à gagné...

    D'ailleurs, pour cette année, le championnat je le voit bien leur tendre les bras.

    Et puis personnellement, j'admirerai toujours plus des entraîneurs à la simeone et klopp (dans le jeu est complètement opposé) à des mourinho/guardiola car les deux premiers, s'ils sont bien suivi par leur hiérarchie construisent quelque chose, et font passer des caps à leur clubs.
    L'Apport de simeone à l'Atletico (club et pas équipe) est juste incroyable, et se fera sentir très longtemps après son départ. et ça franchement c'est le plus gros accomplissement que peut avoir un entraineur.
    D'accord pour dire que Simeone a transfiguré l'Atletico, mais à leur meilleur Guardiola et Mourinho ont aussi fait passer des caps à leurs clubs : le Barça est devenu une machine à contrôler le jeu, l'Inter est enfin sorti de sa lose, et Chelsea s'est installé comme top-club. Alors évidemment c'est plus facile avec de gros moyens, mais conduire une formule 1 et surtout en tirer le meilleur n'est pas à la portée de tout le monde...
    crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
    Mourinho, aussi talentueux soit-il (était il ?) est l'anti entraineur constructeur par excellence, il a gagné à l'Inter car il avait le soutien absolu de ses dirigeants inconscients (je ne dis pas que ce qu'il a fait n'est pas un gros exploit) et juste après son départ, l'Inter à vécu l'une des pires crises de son histoire à cause justement de cette gestion inconsciente.

    Guardiola est un peu constructeur et réformateur aussi, mais il a quand même toujours bénéficié de bolides super puissants dès le départ, et ce n'est pas lui qui a fait du Barça, Le Barça mais bel et bien Cruijf. Et puis la machine à posséder, on se demande ce qu'elle est devenu depuis le 7-0 contre le bayern et l'arrivée de Neymar et Suarez couplé au départ de Xavi.

    ça reste des entraîneurs "gagneurs" et moins "bâtisseurs" si cette différenciation a un sens. ils ont aussi leur mérites, mais personnellement, et vraiment de manière personnelle j'admire les Simeone/Klopp/Halilodzic (oui oui) plus. Parce que je pense que c'est plus difficile d'amener un club de la d2 à la ligue des champions, ou de la crise à la finale de la ligue des champions, et le laisser en tant que club régulier à ce niveau que juste gagner la ligue des champions avec un club régulièrement quart de finaliste.
    Et donc à aucun moment tu te dis que l'Atletico redeviendra bien moins fort quand Simeone repartira?

    Sinon pour le reste de ton poste, je vois pas l'intéret de classer les entraineurs comme ça. Outre le fait que tu oublies la C1 de Mourinho avec Porto et que tu sous-estimes complètement l'influence de Guardiola sur le barça (son barça n'a rien à voir avec celui qui gagne en 2006), je vois pas comment on peut affirmer que ce qu'ils font est pus facile que ce que font SImeone ou Klopp. C'est très différent. SImeone et klopp ont beaucoup plus de temps pour bosser, car ils sont dans des clubs oú l'échec est permis
    Caribou West Niveau : DHR
    Un jour il faudra m'expliquer en quoi la gestion de l'Inter par le Mou a été désastreuse, à ma connaissance il n'a pas dépensé des sommes folles, n'a pas divisé le vestiaire ou évincé des cadres. Il a fait vivre la meilleure saison de leurs carrières à plusieurs joueurs (Sneijder, Milito, les monstrueux et réguliers Julio Cesar et Cambiasso), enfin, il n'a pas pris dans ses valises un seul joueur de l'équipe lors de son départ pour le Real.

    Pas mal de gens sur ce forum aiment à penser Mourinho comme le Attila du football, mais quand on voit ce qu'ont pu faire ces successeurs là où il est passé, force est de constater que c'est de la mauvaise foi.
    crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
    les transferts sous mourinho Millito-Snejder-Lucio-Etoo-Motta...

    Ce qui consiste quand même avec Julio Cesar les principaux protagonistes du titre...
    Alors je ne nie pas du tout la capacité de Mourinho à choisir ses hommes et à les sublimer, mais il a acheté des joueurs matures, efficaces pour une saison, il a jamais eu dans sa tête un potentiel avenir, il voulait gagner. Il l'a fait.

    Et puis il est parti, a laissé des dettes colossales, un effectif vieillissant...

    Non je n'oublie pas Porto, je n'ai jamais dit que c'était une pipe, mais Mourinho c'est vraiment l'Anti klopp, si tu prend mourinho, tu veux gagner, tout de suite. Faut pas le faire passer pour ce qu'il n'est pas non plus.
    11 réponses à ce commentaire.
    Jacques-Alaixys Niveau : District
    Posément Carrasco lâche 3 buts et 2 passe décisives, c'est vraiment un très bon!
    Bernardo Fabinho Niveau : DHR
    Tu me manques YFC
    J'ai observé avec beaucoup d'attention 2 équipes en ce début de saison. ManCity et Atletico.
    Une chose est sûre pour le moment les Madrilènes sont la meilleure équipe d'Europe cette année (comme en fin de saison dernière pourrait-on dire...).
    J'espère pour eux qu'ils ne sont pas très forts trop tôt.

    Pendant l'Euro j'avais écrit ici même que Carrasco était le seul joueur de champs dans l'effectif Belge à avoir fait ses preuves au très haut niveau.
    Il est de moins moins un joker, l'action qui mène au but de Gaitan prouve tout le talent (sous-estimé) de l'ancien Monégasque.
    Note : -1
    J'ai observé avec beaucoup d'attention 2 équipes en ce début de saison. ManCity et Atletico.
    Une chose est sûre pour le moment les Madrilènes sont la meilleure équipe d'Europe cette année (comme en fin de saison dernière pourrait-on dire...).
    J'espère pour eux qu'ils ne sont pas très forts trop tôt.

    Pendant l'Euro j'avais écrit ici même que Carrasco était le seul joueur de champs dans l'effectif Belge à avoir fait ses preuves au très haut niveau.
    Il est de moins moins un joker, l'action qui mène au but de Gaitan prouve tout le talent (sous-estimé) de l'ancien Monégasque.
    J'ai observé avec beaucoup d'attention 2 équipes en ce début de saison. ManCity et Atletico.
    Une chose est sûre pour le moment les Madrilènes sont la meilleure équipe d'Europe cette année (comme en fin de saison dernière pourrait-on dire...).
    J'espère pour eux qu'ils ne sont pas très forts trop tôt.

    Pendant l'Euro j'avais écrit ici même que Carrasco était le seul joueur de champs dans l'effectif Belge à avoir fait ses preuves au très haut niveau.
    Il est de moins moins un joker, l'action qui mène au but de Gaitan prouve tout le talent (sous-estimé) de l'ancien Monégasque.
    crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
    Je suis content de savoir que je ne suis pas le seul à avoir laché une triplette de commentaires...
    1 réponse à ce commentaire.
    crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
    @dragged down by the stown
    Le tony pulis argentin qui est le meilleur entraineur du moment ? celui qui a fait de l'atletico la meilleur équipe européenne en 2015/2016 ? Celui qui a réussi cette année à dépasser le réal et le barca ?

    Je pense que certains ne se rendent pas compte que l'Atletico à franchi un pallier. Le pallier que n'arrive pas à franchir des équipes comme Dortmund, c'est à dire celui de passer de l'équipe frisson, petite qui arrive à faire jeu égal avec les super gros à être un super gros.

    L'Atletico regarde le Réal et le Barça dans les yeux, et la grande différence avec les années précédentes c'est que, être devant eux ne serait pas un exploit, ça serait juste une réussite. C'est devenu strictement équivalent au fait que le Réal soit devant.
    En atteste la finale de ligue des champions de l'an dernier, ou c'est l'outsider qui à gagné...

    D'ailleurs, pour cette année, le championnat je le voit bien leur tendre les bras.

    Et puis personnellement, j'admirerai toujours plus des entraîneurs à la simeone et klopp (dans le jeu est complètement opposé) à des mourinho/guardiola car les deux premiers, s'ils sont bien suivi par leur hiérarchie construisent quelque chose, et font passer des caps à leur clubs.
    L'Apport de simeone à l'Atletico (club et pas équipe) est juste incroyable, et se fera sentir très longtemps après son départ. et ça franchement c'est le plus gros accomplissement que peut avoir un entraineur.
    el.maestro Niveau : DHR
    Tu vois je pense différemment que toi quant à l'héritage de simeone. Il a construit quelque chose d'incroyable a l'atletico, et qui repose en (très) grande partie sur lui. En fait, je grossis certes un peu le trait, mais le club repose sur lui! Son charisme fait que ses gars sont près à mourir pour lui. D'ailleurs à demi mot Griezmann avait dit que simeone était là raison pour laquelle il était resté.
    Quand simeone partira je me demande si le club ne va pas traverser un creux avant de s'en remettre. Des gars seront peut être tentés d'aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs quand leur guide spirituel ne sera plus la. Réellement je me pose la question, bien que je souhaite à l'atleti de continuer à truster les sommets quand simeone partira.
    crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
    Il est évident que le gros de la réussite de l'Atletico repose sur lui.
    Mais il a d'ores et déjà apporté énormément, même si on veut être footeux cynico-économique (que je ne suis pas) il va faire que les revenues en droit télé augmentent, à mis l'Atletico sur la carte Européene et mondiale, à rendu bien plus attractif, à rapporté des sous (les titres, les bons parcours en ligue des champions).
    Le reste c'est aux dirigeants de l'utiliser comme élan.
    Même si son départ sera, à coup sur, un gros coup dur pour eux, il leur a donné les moyens de survivre sans lui, et puis qui sait, auront-ils aussi une bonne idée de remplacement ? (ce qui arrive souvent dans les clubs bien gérés, cf Séville, Dortmund, Nice, Southampton... guingamps (oui oui)

    Moi je vois Siméone comme un super héros du foot moderne, le genre de personne qui peut combattre le foot friqué, qui arrive à faire d'un club qui a 10 fois moins de moyen que ses adversaires, leur égal. (évidemment il est pas seul hein, il faut toujours une bonne gestion derrière !)
    C'est un peu ma petite étincelle qui me permet de penser qu'une bonne gestion et un excellent entraîneur, et un peu de patience suffisent, et que tout n'est pas qu'une question de qui est le plus riche, ou de qui à la meilleur relation richesse*savoir dépenser.
    Voilà, Simeone (et Klopp et d'autres entraineurs) est un peu ma petite étoile à laquelle je m’accroche.
    el.maestro Niveau : DHR
    Pour tout le côté hors terrain je suis d'accord avec toi. D'ailleurs tu as bien précise dans ton premier post tout l'héritage que simeone a laissé à l'atleti en tant que club et non équipe. Mon propos est plus axé terrain. La réussite d'un club dépend à la fois de ce qui se passe sur le terrain et en dehors. Pour le hors terrain je te rejoins totalement. En revanche pour la partie terrain je pense que l'équipe aura du mal à s'en remettre, avec le départ de quelques cadres. A moins d'attirer véritablement une grosse pointure qui donnera à tout le monde l'envie de rester pour un nouveau défi. Franchement je ne sais pas, c'est réellement une question que je me pose
    3 réponses à ce commentaire.
    Frenchies Niveau : CFA
    Note : -3
    lol le real .... benzema monstrueux comme dhab
    Dragged down by the stone Niveau : Loisir
    Bale et Pepe, surtout!
    Pepe, il mériterait le BO, entre sa C1 et son Euro
    Contre sublime!
    1 réponse à ce commentaire.
    Prospère Mulenga Niveau : CFA
    Carrasco Puto Crack
    Mais quel championnat ! Pas un match en dessous de six buts d écart .....
    Ruud,

    Tu es bien gentil sur ce coup là, mais la demi finale de Griezmann fut pour moi la meilleure performance d'un offensif français dans un match important depuis 2006.

    Il a marqué deux buts "faciles", mais sa soirée frola la perfection.
    Et Carrasco, ça se voit, il a encore une marge de progression.
    valeureux liégeois 74 Niveau : National
    Carrasco est bon, mais il manque de constance. Revoyez son match infâme contre les garçons coiffeurs de Gibraltar...
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    4k 13