En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e journée
  3. // Groupes A à D

L'Atlético et Wolfsburg assurent, United patine

Dans une soirée monopolisée par le choc entre le PSG et le Real Madrid, d'autres cadors disputaient des rendez-vous importants. Si l'Atlético Madrid et Wolfsburg ont tenu leur rang en s'imposant et en prenant la tête de leur poule, Manchester United a galéré en terre russe, tandis que Benfica a goûté à l'enfer turc.

Modififié

Groupe A

Malmö FF 1-0 FC Shakhtar Donetsk

But : Rosenberg (17e) pour Malmö

Derrière le rendez-vous étoilé entre le PSG et le Real Madrid, il y avait le match de ceux qui caressent le rêve presque insensé de s'inviter au tour suivant de la C1. En déplacement à Malmö avec le costume de favori, le Shakhtar n'est pas parvenu à faire sauter le verrou suédois. Pis encore, les Ukrainiens se sont inclinés sur le fil. La faute au capitaine et attaquant Markus Rosenberg qui a rapidement mis les siens sur orbite, à la suite d'un superbe travail de Konate sur le côté gauche. Sans un grand Pyatov, auteur d'un arrêt sur un penalty de Djurdjic et de nombreuses parades, la note aurait pu être encore bien plus salée pour l'escouade de Mircea Lucescu. Avec ce troisième revers en autant de matchs, celle-ci a d'ores et déjà dit adieu à une éventuelle qualification. Place à la bataille pour la Ligue Europa pour le Shakhtar, désormais. Triste.

Paris Saint-Germain 0-0 Real Madrid CF


Le compte-rendu du match à lire ici

Classement


1. Real Madrid : 7
2. PSG : 7
3. Malmö : 3
4. Shakhtar Donetsk : 0

Groupe B

CSKA Moscou 1-1 Manchester United

Buts : Doumbia (15e) pour le CSKA / Martial (65e) pour United

C'était chargé de souvenirs glorieux que Manchester United retrouvait Moscou, cette ville où Fergie souleva la coupe aux grandes oreilles un soir de mai 2008. Ce mercredi soir, contre le CSKA Moscou, il n'y avait pas de Ronaldo, Vidić ou Scholes, mais l'home dont tout le monde ne cesse de parler en ce moment : Anthony Martial. Le Frenchy a, une nouvelle fois, été le grand acteur d'une rencontre compliquée pour les Red Devils. Acteur malheureux, d'abord, en se rendant coupable d'un penalty après avoir touché le ballon de la main. Un fait de jeu préjudiciable qui a coûté l'ouverture du score de Doumbia, lequel avait suivi le penalty d'Eremenko repoussé par De Gea. Poussifs devant et incapables de faire fructifier sa large possession, les hommes de Van Gaal ont longtemps peiné face à une équipe moscovite bien regroupée et audacieuse en contre-attaque. Mais alors que United peinait à trouver des solutions, c'est Martial qui, à la réception d'un centre parfait de Valencia, a claqué une tête salvatrice afin d'arracher l'égalisation. Après ? Plus grand-chose. United concède le nul et se retrouve deuxième, tout comme son adversaire du soir.

VfL Wolfsburg 2-0 PSV Eindhoven

Buts : Dost (46e), Kruse (57e) pour Wolfsburg

Pour voir Wolfsburg obtenir sa deuxième victoire dans cette phase de groupes, il a fallu attendre la seconde période. Le temps pour Dost, en véritable renard des surfaces, de concrétiser une légère domination de la part de ses partenaires dès le retour des vestiaires. Entreprenant offensivement, mais emprunté derrière, le PSV Eindhoven a fini par céder une seconde fois sous les coups de boutoir de Draxler et consorts. D'une jolie tête décroisée, Kruse a donné un peu plus d'ampleur à un succès qui, au final, n'a souffert d'aucune contestation. Et cela, en dépit d'un penalty manqué de Locadia. Du coup, les ouailles de Dieter Hecking réalisent la bonne opération du soir en s'emparant la place de leader.

Classement


1. Wolfsburg : 6
2. CSKA Moscou : 4
3. Manchester United : 4
4. PSV Eindhoven : 3

Groupe C

Club Atlético Madrid 4-0 FC Astana

Buts : Saúl (23e), Jackson Martínez (29e), Óliver Torres (63e), Dedechko CSC (89e) pour l'Atlético

Après son revers essuyé à domicile face à Benfica (1-2), fin septembre, l'Atlético Madrid entendait rectifier le tir. Et la modeste formation kazakh du FC Astana a, malgré elle, parfaitement rempli son rôle de sparring-partner. Logiquement surclassés par des Colchoneros meilleurs techniquement et séduisants offensivement, les hommes de Stanimir Stoilov n'ont tenu qu'une vingtaine de minutes à Vicente-Calderón. Auteur d'une subtile talonnade, Saúl a d'abord ouvert la marque avant de voir Jackson Martínez doubler la mise six minutes plus tard sur une jolie frappe. Une domination sans partage qui n'a fait que s'accentuer en seconde période. Entré à la place de Tiago à la pause, Óliver Torres est venu, d'un joli petit piqué, alourdir le score avant le but contre son camp de Dedechko en fin de match. Une victoire limpide et sans fausse note. Une victoire facile, mais importante pour l'Atlético, maintenant co-leader du groupe C avec Benfica.

Galatasaray 2-1 Benfica

Buts : İnan (19e), Podolski (33e) pour Galatasaray / Gaitán (2e) pour Benfica

Souvent, l'enfer turc est surfait et pas aussi terrible qu'il est dépeint. Mais dans l'enceinte de la Türk Telecom Arena d'Istanbul, Benfica y a pourtant été confronté. Et est tombé. Pourtant, les Portugais avaient dès la deuxième minute éteint les ardeurs de Galatasaray grâce à une merveille de Gaitán. Une ouverture du score précoce qui n'a pas effrayé les coéquipiers de Sneijder, qui ont exploité avec à-propos les errements défensifs adverses. Inan convertit d'abord un penalty pour revenir au score. Puis c'est Podolski, parfaitement lancé dans la profondeur par Chedjou, qui permet, d'un extérieur du pied en force, de sceller le score final. Galatasaray était en quête de sa première victoire en C1, c'est désormais chose faite. Malgré cette défaite, Benfica demeure en tête du groupe avec l'Atlético Madrid. Mais a désormais utilisé son joker.

Classement


1. Atlético Madrid : 6

2. Benfica : 6
3. Galatasaray : 4
4. Astana : 1

Groupe D

Juventus 0-0 Borussia Mönchengladbach


La Juve avait toutes les cartes en mains. Toutes les armes à sa disposition pour mettre à terre une vaillante mais limitée équipe du Borussia M'Gladbach. Mais si les Bianconeri de Massimiliano Allegri ont su dominer sans partage leur vis-à-vis, ils ont bien trop péché par manque de réalisme. À l'image d'un Álvaro Morata maladroit dans le geste final et d'un Mandžukić volontaire mais peu inspiré. Pogba, très en verve au Juventus Stadium, s'est beaucoup démené aussi. En vain. Dangereux en contre, les Allemands ont obtenu ce qu'ils étaient venus chercher : le nul. Malgré ce résultat pas franchement satisfaisant, la Juventus maintient sa place en tête du groupe et a toujours son destin entre ses mains.

Manchester City 2-1 FC Séville

Buts : Rami CSC (36e), De Bruyne (90e) pour City / Konoplyanka (30e) pour Séville

Le compte-rendu du match à lire ici

Classement


1. Juventus : 7
2. Manchester City : 6
3. FC Séville : 3
4. Borussia Mönchengladbach : 1 Par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38