En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e journée
  3. // Groupe E à H

L’Atlético en impose, Arsenal implose

Diego Costa continue de planter, Chelsea prend enfin le pli Mourinho, Dortmund surprend Arsenal, Porto se refroidit à domicile et l'Ajax voyage toujours aussi mal. Le résumé du mardi soir de la troisième journée de C1, c'est par ici.

Modififié
Groupe E


Schalke 04Chelsea : 0-3
Buts : Torres (5e et 68e) et Hazard (87e) pour les Blues.

Chelsea n’avait plus de joker après la défaite contre Bâle. Surtout qu'en face, ce soir, se présentait Schalke, leader du groupe. Les Blues se devaient donc d’avancer. Torres se charge rapidement de leur montrer la marche à suivre. Le petit filou caché au second poteau permet à Chelsea d'avoir vite un but d’avance. Schalke essaye, mais ne marque pas. Et finit par ne plus y croire. Chelsea prend le dessus, sans qu'on puisse vraiment parler de domination. Une sensation bizarre : ils subissent, contrent et marquent quand il le faut. Une victoire sans flamber. Mourinho, sors de là, on t’a reconnu.

Steaua BucarestFC Bâle : 1-1
Buts : Tatu (88e) pour le Steaua. Diaz (48e) pour le FC Bâle.

On ne sait pas trop quoi penser de Bâle. Victorieux méritant à Chelsea, perdant sans plus face à Schalke, les Suisses sont capables du pire comme du meilleur. Une victoire à Bucarest semblait leur tendre les bras. Après avoir poussé gentiment en première, ils insistent en seconde et font péter l’armure roumaine. Le meilleur. Vient ensuite le but de Tatu dans les dernières minutes de jeu. Le pire. Au final, un match nul. Les Suisses ne donnent pas plus d'éléments de réponse.

Groupe F


ArsenalBorussia Dortmund : 1-2
Buts : Giroud (40e) pour les Gunners. Mkhitaryan (16e) et Lewandowski (82e) pour le BvB.

Les Gunners plaisent et gagnent ces derniers temps. Peu dire qu’ils sont confiants. En face, Dortmund est certes moins séduisant cette année, mais ils ont les crocs et se mettraient n’importe quoi sous la dent. Surtout ce soir. Sûr de sa force, Arsenal commence facile et se fait surprendre par des Allemands survitaminés : but de Mkhitaryan, bien aidé par une bourde du milieu londonien. Ça ne change pas grand-chose, les Gunners déroulent leur jeu. Suffisamment pour revenir au score. Les occasions s’enchaînent et les ballons s’approchent doucement du cadre. Dans le jargon, on appelle ça dominer. On se dit alors que la victoire est inévitable pour Arsène Wenger. Mais les Jaunes en ont sous la semelle et l’inévitable Lewandowski punit encore une fois Arsenal pour excès de confiance. L’histoire se répète jusqu’à ce que Bendtner entre sur la pelouse. C’en est fini pour les Canonniers.

Groupe G


FC Porto – Zénith St-Pétersbourg : 0-1
But : Kerzhakov (86e) pour le Zénith.

Prendre deux jaunes en six minutes, c’est une performance. Herrera s’est vraiment donné pour cela et laisser les siens galérer pendant 84 minutes. À part ça, Porto jouait ce soir la deuxième place du groupe, alors que le Zénith ramait au fond du classement. Du coup, à 11 contre 10, les forces se sont équilibrées. Enfin, surtout au début. Après, c’est le physique qui commence à flancher. Sous une pluie amazonienne, les Russes prennent confiance. Hulk se donne énormément pour pousser ses anciens partenaires à bout. Il est même à deux doigts de se faire expulser. Mais non, et heureusement pour les Russes car il finit par devenir tout vert en fin de match en offrant à Kerzhakov une passe décisive et au Zénith une victoire poussive.


Austria VienneAtlético Madrid : 0-3
Buts : Raúl García (8e) et Diego Costa (20e et 53e) pour l'Atlético.

Depuis le début de la saison, l’Atlético en impose. Ils collent au cul du Barça avec un Diego Costa chien à tous les matchs. Ils arrivent donc à Vienne en favori avec une simple laisse pour leur pitbull hispano-brésilien. Vienne a certainement été averti, mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne prennent pas l’eau. Deux pions d’entrée. Pas facile ensuite de rattraper ton retard avec onze clébards qui te courent après inlassablement. Surtout quand le chef de meute s’appelle Diego Costa. Ce soir, il a encore fait très, très, très mal. Les Autrichiens se sont littéralement fait bouffer par les Colchoneros.

Groupe H


Celtic GlasgowAjax Amsterdam : 2-1
Buts : Forrest (43e sp) et Kayal (54e) pour le Celtic. Schöne (90+4e) pour l'Ajax.

Les Hollandais voyagent très mal depuis le début de la saison. Ils ne gagnent jamais à l'extérieur. Et encore une fois, ça n’a pas raté. Certainement le décalage horaire. Amsterdam se montre certes entreprenant mais est trop fébrile derrière pour l'assumer. À l’image de Denswill, son défenseur central, qui jette inutilement Stokes à terre dans la surface de réparation. Ou comment se tirer une balle dans le pied. Derrière, le déplacement en Écosse ne passe toujours pas, ils s’en prennent un deuxième qui aura au moins le mérite de les réveiller. La fin de match est mouvementée avec un carton rouge et un but concédés par le Celtic. Et puis après, plus rien. L'Ajax se concocte un bon nid douillet en dernière place du groupe. Bon voyage retour.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 11 heures Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 20
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 51 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 60 Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18