Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Atlético-Grenade (3-0)

L'Atlético écarte la Grenade offensive

Face à des Andalous inférieurs mais qui ont tenté leur chance, l'Atlético s'est imposé devant son public avec sérieux et combativité. En attendant le match du Barça, l'Atlético rejoint les Catalans en tête de la Liga.

Modififié

Atlético de Madrid 3-0 Grenade

Buts : Koke (15e), Torres (59e) et Correa (83e) pour l'Atlético de Madrid

Il y a deux ans, en 2014, l'Atlético livrait un duel sans merci au FC Barcelone dans la conquête du titre. Un duel qu'il avait remporté dans la plus grande des douleurs, lors de la dernière journée de Liga face à son concurrent direct. Avant de soulever le trophée, les Colchonerosavaient également éliminé le Barça en quart de Ligue des champions. Ce scénario, les hommes de Simeone se sont mis dans la tête de le rééditer cette saison. Ils l'ont encore montré ce dimanche, en battant largement Grenade, mais plus difficilement que le score ne peut le laisser penser. Après avoir écarté Messi et compagnie sur la scène européenne, la bande de Griezmann a arraché les trois points pour espérer doubler les Blaugranadans la dernière ligne droite. Toujours avec la même méthode : des tripes, du sang et du savoir-faire. Résultat : Madrid est aujourd'hui revenu à hauteur du leader en attendant le match de ce dernier. À l'autre bout du classement, Grenade est loin d'être sauvé. Même s'il n'a pas démérité, encaissant bien les coups.

La droite douloureuse de Koke, la gifle esquivée de Rochina


Pour rejoindre le Barça en tête du championnat, Simeone ne change pas beaucoup ses hommes. Pas besoin de faire souffler des robots, qui répondent toujours présents lorsqu'ils entendent la voix du Cholo ou celles des supporters de Calderón. Sans surprise, les Rojiblancos ont bien plus le ballon qu'en C1, contre les Catalans. Bien organisé en défense, tranchant en attaque, l'Atlético n'attend pas beaucoup avant d'ouvrir la marque. Par Koke, qui ne loupe pas sa deuxième opportunité. Sobre et efficace. Avec, comme d'habitude, un Torres brouillon, mais qui s'arrache sur chaque ballon et un Griezmann en première arme. Pour se défendre, Grenade sort la lacrymo Rochina, mais le spray ne touche que le poteau. Ce qui plaît aux yeux d'Oblak, battu sur le coup. Un qui se tord de douleur, c'est Lopes après un choc avec Hernandez. Preuve d'un combat acharné.

Le K.O. de Torres, l'achèvement de Correa


Hargneux, mais pas assez dangereux, les Andalous attaquent leur rival au corps. C'est mal connaître les Madrilènes, qui adorent cette situation et qui fatiguent leur adversaire au fil des minutes. Souffrir, l'Alético sait faire. Pas Grenade, qui s'énerve et perd son souffle tout en prenant des cartons. Droit dans ses bottes, le demi-finaliste de LDC ne montre, lui, aucune forme de lassitude. En toute logique, il sort l'uppercut par Torres. Les Andalous titubent quelques minutes, puis s'effondrent après un dernier point de Correa. Les Colchoneros, satisfaits, observent sans bouger sous les applaudissements de leur camp. L'affrontement est terminé. En attendant le prochain, afin de faire tomber le poids lourd catalan à distance.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE