Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 28 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Villarreal-Atlético (3-0)

L'Atlético coule à Villarreal

Défait largement et logiquement (3-0) sur la pelouse du Madrigal, l’Atlético ne sait plus à quoi il joue. Car en plus d’être distancés à la course à la troisième place par leur adversaire du soir, les Colchoneros confirment leur profonde crise identitaire.

Modififié

Villarreal 3-0 Atlético de Madrid

Buts : Trigueros (28e), Dos Santos (38e), Soriano (93e) pour Villarreal

Les semaines se suivent et, pour le plus grand malheur de Diego Simeone, se ressemblent pour son Atlético de Madrid. Car après un nouveau revers, cette fois sur la pelouse du concurrent direct Villarreal (3-0), les Colchoneros font leurs adieux définitifs à un hypothétique titre de Liga. Une défaite juste, tant les protégés de Fran Escriba dominent de la tête et des épaules une rencontre pourtant placée sous le signe de défenses de fer. Entre les deux meilleures arrière-gardes d’Espagne, c’est donc celle des Matelassiers, encore endormis, qui flanche face au jeu collectif bien huilé des Trigueros, et Bruno, qui offrent une leçon à leur vis-à-vis de la capitale. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le Cholo doit également faire avec les blessures du vétéran Tiago, auteur d’une cagade sur l’ouverture du score, et du mur Oblak qui, en plus de se rater sur le break adverse, se pète. Bref, une soirée à oublier pour la bande à Griezmann, toujours muet face à Villarreal, et à savourer pour le sous-marin jaune, désormais devant leur adversaire du soir et montent sur le quatrième strapontin du championnat, à égalité avec la Real Sociedad.

Au bon vouloir de Trigueros


Malgré l’horaire inhabituel, le Madrigal affiche salle comble au coup d’envoi. L’affiche, excitante face à des Colchoneros mal en point, renvoie également les aficionados du Castellon vers de bien mauvais souvenirs synonymes de descente en Segunda Division. Une motivation suffisante, donc, pour que Villarreal entame ce duel de haut de classement pied au plancher. Intenses à la récupération, précis dans les transmissions, les hommes d’Escriba malaxent le bloc de Diego Simeone qui, mis à part une combinaison sur corner conclue par Koke sur le montant, plie au fil des minutes.

La punition intervient sur une perte de balle inexplicable de Tiago aux abords de sa surface : à la récupération, Trigueros se défait de Lucas et Savić, puis punit Oblak d’une frappe croisée. Aux commandes, le sous-marin jaune ne desserre pas l’étreinte, comme en atteste l’abattage de Bruno au milieu de terrain et, surtout, l’aggravation du score par l’intermédiaire de Dos Santos. Profitant d’un ballon relâché par Oblak, qui se blesse sur l’action, il s’offre un une-deux avec le montant pour marquer dans le but vide. Rideau.

Griezmann, symbole des maux rojiblancos


À l’image du premier acte des Rojiblancos, la colère froide de Simeone durant l’entracte ne produit aucun effet. Toujours atypique, encore à la dérive, son onze se heurte, à chacune de ses rares accélérations, à la solidité de l’assise adverse. Pis, il est soumis au diktat du milieu de terrain de Villarreal et subit les coups de rein du Mexicain Dos Santos. Les imprécisions techniques se joignent aux tergiversations défensives, ce qui permet à l’ancien Colchonero Sergio Asenjo de profiter d’une douce soirée. Et lorsqu’il ne peut rien faire, comme sur ce coup de casque de Diego Godín, l’un de ses défenseurs apparaît sur sa ligne pour empêcher la réduction du score.


Autant dire que tout va de travers pour cet Atlético, muet pour la troisième rencontre consécutive à la suite de ces échecs face à l’Espanyol et au Bayern. Symbole de cette disette, Antoine Griezmann enchaîne pour sa part un huitième match sans faire trembler les filets et explique, en partie, les maux offensifs des siens. Pour le reste, la partition de Villarreal est à conjuguer au plus-que-parfait, surtout après le but de Soriano au buzzer qui clôt une douce soirée pour le Madrigal.

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Robin Delorme
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:41 NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement ! Hier à 18:07 Le but contre son camp lunaire d'un Russe en finale de futsal aux JOJ 22 Hier à 09:42 OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1
    Hier à 15:02 Un coin de pelouse du Mondial 1998 mis aux enchères 14
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall
    Hier à 11:25 Enzo Zidane rate un tir au but, son équipe éliminée 29