1. //
  2. // 26e journée
  3. // Atlético Madrid/Real Madrid (2-2)

L'Atlético avait le cœur, le Real Ronaldo

Une première mi-temps somptueuse, des buts fabuleux, une ambiance électrique, des polémiques à n'en plus finir… Il y a tout eu dans ce quatrième derby de Madrid de la saison, sauf un vainqueur (2-2). Un résultat qui arrange le Real, qui s'en est une nouvelle fois remis à son artificier Ronaldo.

Modififié
0 157

Atlético - R. Madrid
(2-2)
Koke (28'), Gabi (44') pour Atlético Madrid , K. Benzema (3'), C. Ronaldo (82') pour Real Madrid.


La Ligue des champions est une cour de récréation. Après deux victoires en huitièmes de C1, les deux meilleurs ennemis de la capitale se sont livré un combat sans merci. Sans vainqueur, également. Après une première mi-temps sublime, concentrant tension, pression, erreurs d'arbitrage, très haut niveau technique, et des buts somptueux, l'Atlético Madrid a finalement craqué en toute fin de match. Face aux assauts répétés de la bande à Alonso, Cristiano Ronaldo a répondu aux bijoux collectif et individuel de Koke et Gabi. En tout début de match, c'est le Bleu Benzema qui avait lancé les hostilités. Ce point du nul arrange grandement les affaires du Real Madrid. Toujours 1er, les hommes d'Ancelotti ont fait preuve de caractère à défaut de l'aisance aperçue face à Schalke. Les Colchoneros, eux, peuvent nourrir des regrets. La faute à de nombreuses actions gâchées et à un arbitrage particulier. Pour autant, avec ce nul, ils peuvent se targuer d'avoir déjà pris l'avantage à la différence de but particulière servant à départager deux équipes en Liga. Une maigre récompense.

De la sueur, du sang et des buts

17 heures, Madrid, la vie est en stand-bye. Pour ce derby de la capitale, l'un des plus sexys de la décennie, le Vicente Calderón, même sous un crachin des plus bretons, fait salle comble. Sur la première action du match, c'est pourtant le Real Madrid qui défriche le tableau d'affichage. À la suite d'un corner joué en deux temps, Karim Benzema reprend à la perfection un caviar de Xabi Alonso (2e). Sans round d'observation, cette rencontre prend une tournure de guérilla. Les taquets pleuvent, la tension est à son paroxysme. La faute non-sifflée de Sergio Ramos dans la surface sur Diego Costa ne fera que démultiplier cette électricité. Ronaldo, Pepe, Ramos… tous mettent leur grain de sable pour faire sauter la durite des Colchoneros. Souvent caricaturés comme de simples chiens, les ouailles de Simeone sont aussi, et surtout, de magnifique esthètes. Que ce soit Juanfran sur son aile droite, Diego Costa en pointe, ou Gabi dans sa terre du milieu, tous apportent le danger. Recroquevillés dans leur camp, les Merengues s'en remettent à la forme étincelante de Benzema (22e) ou au retour en Liga de Cristiano (23e). Problème, un grand Thibaut Courtois sort le grand jeu, et ses réflexes de mutant. Dans la foulée, Arda Turan, meneur de génie, fait tourner en bourrique la défense du Real. En revenant sur son pied droit, il décale un Koke seul dans la surface, qui fusille Diego López (27e). L'égalisation, méritée, provoque une montée de décibels à crever quelques tympans. Et que dire de cette frappe du capitaine des Matelassiers sur le gong… À 35 mètres des buts de Diego López, il envoie le Calderón au paradis, et ses coéquipiers devant à la pause.

Burgos, ramasseur de balles et Ronaldo

Après un premier acte plus que sublime, Diego Costa renfile sa cape de super-héros. Après avoir ridiculisé une énième fois Ramos, il provoque un coup franc à l'entrée de la surface, qu'il se charge lui-même de tirer. S'ensuit un quart d'heure sponsorisé par le nouveau membre de la Roja. Grâce à sa presse sur Diego López, il oblige le portier à dégager en catastrophe sur Ramos (50e). Pas même le temps de dire ouf, que Lopez se retrouve en face-à-face avec ce même Costa. La conclusion laisse à désirer, tout comme sa tête à la 57e qui se dérobe du cadre des cages merengues. Complètement fou, ce match fait perdre sa tête à l'arbitre. Et à Burgos, adjoint déjanté de Simeone. Alors que Diego Costa prend Arbeloa tout en vélocité, ce dernier l'accroche à l'extrême limite de la surface. Inexplicablement, Carlos Delgado sort la biscotte pour l'Hispano-Brésilien. De quoi faire sortir de ses gonds Burgos, entré sur le terrain pour en découdre avec l'homme en noir. Cette folie, proche de l'hystérie, remet le Real dedans. Et il faut encore une fois toute la classe de Courtois pour sortir une tête à bout portant de Bale. Sans temps mort, allant d'un but à l'autre, la rencontre est au bord du KO. Même les ramasseurs de balle entrent dans la danse, lorsqu'ils ne souhaitent pas rendre la chique à Ronaldo – deux idoles sont nées. Un Ronaldo, invisible dans le jeu qui est à quelques centimètres de rabattre sa tête au fond des filets de Courtois. À huit minutes du terme, sur un léger cafouillage, il ne rate cette fois pas le coche et éteint le Vicente Calderón. Jusqu'au coup de sifflet final, les Merengues vont pousser. Pour finalement se contenter d'un nul bien heureux.

Par Robin Delorme, au Vicente Calderón
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

cerveau-gauche Niveau : Loisir
Selon Marca, le Real a porté plainte contre Koke pour agression sexuelle en réunion...
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 4
Qu'est ce que j'ai ris devant ce match. Du spectacle, mais mon dieu que c'était drole tous ces taquets, ce cinéma, et les rires des commentateurs. La liga est, à mes yeux, le meilleur championnat.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
rian a dire putain de match
MindTheGap Niveau : CFA
Titre de l'article pas représentatif du match.

MMA+Trucs et Astuces+un peu de foot= Bon derby 2-2.
Tres mauvaise idee cet arbitre de ligue1 pour le derby madrilene
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Match absolument fantastique, probablement le match de l'année, une intensité incroyable, des grands joueurs, des gestes de catin, des buts, des duels, une belle ambiance

L'Atletico a fait un match incroyable, malgré le fait d'encaisser un but après 3 mn. Simeone est vraiment un entraineur fantastique.

Diego Costa est surement la pire des catins, mais quelle misère il a fait à Pepe et Ramos !

Seul Bale n'a pas répondu présent dans ce match, juste invisible.

Excellent coaching d'Ancelotti en deuxième période avec la rentrée de Marcelo et Carvajal.


Pour un arbitre, ce genre de match doit être un calvaire, et même temps, c'est grâce à ce genre d'arbitre qui laisse beaucoup jouer qu'on a eu le droit à ce match exceptionnel d'intensité. En France, vu comment sont formés nos arbitres, c'est impossible de voir de tels matchs. Diego Costa il dure pas 10 minutes sur un terrain de Ligue 1.


Bref magnifique match, un résultat logique, deux grandes équipes et deux grands entraineurs. Et à la fin, après s'être fait la guerre pendant 90mn, tout le monde se sert la main.
Heureusement qu'il y a encore des matchs comme celui-ci pour me rappeler pourquoi j'aime le foot!
Message posté par cerveau-gauche
Selon Marca, le Real a porté plainte contre Koke pour agression sexuelle en réunion...


ça c'est marrant !
Enorme en terme d'intensité, nul à chier en terme de jeu. L'équipe de l'Atletico fidèle à elle-même, toute façon y a plus rien à en tirer de ces mecs. Le Real n'était d'ailleurs pas mieux dans ce registre. Ce même Real qui a proposé un jeu très pauvre, des centres (dans 90% des cas) immondes.
Et surtout, faut rendre à l'Atletico ce qui appartient à l'Atletico, un pressing énorme des Matelassiers, sur ce domaine ils ont dévoré les Merengue. Plusieurs actions vendangées d'un côté comme de l'autre, paraît-il péno pour l'Atletico, je dois avouer que j'ai pas vu l'action, ensuite une main involontaire dans la surface (péno, pas péno...), hors-jeu sifflé à tort contre Benzema, l'arbitre était un peu perdu à certains moments, il a été plutôt sympa car certains ne méritaient pas de finir le match.

Bref, le Real s'en sort bien, le fameux trio n'a pas été impressionnants (fichue malédiction So Foot !), le Barça peut faire la bonne opération !

Putain de championnat, remballez votre BuLi.
Copa_Mundial Niveau : Loisir
Rarement vu un match aussi mal arbitré !! Et Ramos RAMOS !!! ok toute a defense a pris l'eau mais lui était si nul sur ce match !!
Il y avait une intensité (physique et mentale) à en faire palir la PL, et techniquement il n'y a qu'en liga que l'on voit un tel spectacle!

Selon moi le match a tourné sur les coachings, alors qu'ancelotti a rééquilibré ses côtés Simeone n'a pas su faire respirer son milieu qui était carbo!
Raul Garcia et Mario Suarez (d'aillerus qui commet la boulette sur l'égalisation) ont fini le match au courage...
impressionnant*
Romansochaux Niveau : CFA
Note : -1
Xabi Alonso c'est vraiment plus ce que c'était.
Très bon point pris, injouable face à ces tarés qui ont encore réussi à amener le derby sur leur terrain favori celui du vice et de la violence. Les seuls qu'ils ont gagné depuis 15 ans c'était de cette façon, mais le Real reste invaincu à Calderon.
Heureusement que le Real a quand même quelques joueurs derrière qui ont du répondant, parce que les attaquants ont eu peur sur chaque contact, se sont effacés, on dirait pas que Bale et CR7 viennent de PL. Enfin bon, quand l'arbitre te protège pas je les comprends aussi, il a sorti les jaunes sur les actions les plus ridicules du match.
C'était un vrai derby, mais comme d'hab avec Simeone, tout sauf une promotion pour le football.
Enfin, on les reverra plus au classement eux c'est déjà ça. Ce type de jeu ne fonctionne pas quand le public ne met pas la pression.
Putain quelle première mi-temps de malade ! De la tension, un but de malade, un rythme fou, un pur régal. J'crois que même les clasicos de l'époque Guardiola-Mou avaient jamais atteint ce niveau de tension.
Delgado Ferreiro a été complètement dépassé par les événements, le mec était toujours bien placé mais sifflait jamais ce qu'il fallait. Sans déconner le penalty sur Diego Costa en première mi-temps tu peux pas ne pas le siffler ... Le même Costa qui aurait pu prendre un rouge pour son tacle du Lopez mais non tout va bien. Xabi Alonso qui finit sans carton c'est un miracle aussi.
Déçu par ce nul, également par le coaching de Simeone qui a laissé Raul Garcia tout le match alors qu'il était complètement cramé en seconde. Sinon ça fait du bien de revoir Filipe Luis à la place d'Insua, gros match de sa part. Bale transparent, je sais toujours pas pourquoi c'est pas lui qui est sorti à la place de Di Maria.
J'reste assez inquiet pour le titre du Barça mais bon, on verra bien, y'a encore un joli clasico qui nous attend où on va mettre la fessée habituelle.
Encore la mansuétude envers Ramos, c'est juste fou fou fou!
2 ou 3 pénos non sifflés pour l'Atletico.
Arsa, quel joueur!
Quel match! Tant de vice sur un rectangle vert, c'est beau!

Imaginez une seule seconde une équipe:

S.Ramos / Pepe / Godin / Jordi Alba

David Luiz / Busquets / Thiago Motta

Diego Costa / Cvitanich / Suarez

Ent: Mourinho
Adjoint: Van Bommel

Essuyage de crampon, simulations, petit coup de coudes de fouinasse, palabres envers l'arbitre, insultes. Le tout en espagnol. Ou presque.
Une telle concentration de petites salopes* au mètre carré irait même loin en C1.

Quelques remarques:

.je mettrais Joe Hart en gardien, rien que pour la séance de tirs au buts contre l'Italie, à l'Euro. Mais quelle salope*! (merci Pirlo). Si vous avez d'autres idées je suis preneur..pas d'Italiens, je suis déçu..Pour ceux qui s'étonnent de voir Suarez dans ce 11, on sait tous qu'il fait profil bas en ce moment. Quand il verra passer le ballon d'or 2014 sous son nez, il se remettra à mordre des serbes.
Que Ramos est nul, ça dépasse l'entendement...
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 5
Etre arbitre dans ce genre de match doit te faire tourner la tete et vomir a la mi temps.
Note : 6
2 super equipes, mais on en parle là de l'arbitrage PRO - Real?
On nous saoule avec le Barca mais là c'est plus que flagrant !

Le péno est évident sur Costa (Ramos), y'a p-è une petite faute de Coentra plus tard.
Arbeloa : comment l'arbitre fout un jaune à Costa? (et mm si ce dernier en rajoute un peu ou trop)

ET QUID DE LA SIMULATION GROTESQUE DE PEPE??????
on saoule encore Busquets, D Alves etc.. mais là !

Le nul est je pense logique, mm si l'Athletico aurait pu (du) mener 3-1..
mais le Real aurait pu en mettre 2 en 2nde mi-tps qd mm.

Des excellents joueurs, mais surtout des catins à Madrid..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 157